Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 00:04

 

Scénario : Mills

Dessin & Couleur : Ledroit

Éditions : Nickel

Série en cours, 10 tomes parus (la série fonctionne par cycles de 6 tomes).

 

1944. Heinrich, soldat nazi, est amoureux d’une belle juive nommée Rebecca. Histoire pour le moins compliquée en ces heures sanglantes…

Alors qu’il meurt, il se retrouve dans un monde étrange dans lequel se trouvent les âmes condamnées à la damnation. C’est ici qu’il devient Requiem, chevalier vampire, fort de ses nouveaux pouvoirs.

 

Les œuvres traitant des vampires sont très nombreuses, tant ces créatures fascinent. On retrouve les vampires dans la littérature bien entendu, mais aussi au cinéma, à la télévision (et même en comédie musicale… bref…). La bande-dessinée n’est pas en reste. Citons par exemple l’excellente BD de Yves Swolfs : « Le Prince de la nuit », ou bien encore « Rapaces », de Dufaux et Marini, qui proposait quelque chose d’assez particulier. Requiem chevalier vampire s’y essaie donc à son tour au début des années 2000, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’essai est transformé. Ledroit et Mills ont créé là une série qui marque les esprits et suscite un engouement bien réel chez les lecteurs. Qu’on l’aime ou la déteste, il paraît évident que nous avons là une série qui ne laisse personne indifférent, tant elle ne ressemble à aucune autre, ni dans son fond, ni dans sa forme.

On connaissait le travail de Ledroit sur les premiers tomes de la série Les Chroniques de la lune noire, célèbre série médiévale-fantastique (genre qui est clairement le créneau du dessinateur). Par la suite il s’est illustré notamment aux éditions Soleil avec les série Xoco, Sha ou encore La Porte Ecarlate. Les habitués de son style inimitable n’auront donc pas été surpris en découvrant les premières pages de Requiem, puisque tout ceci est le prolongement de son œuvre, en plus abouti cette fois. Pour les autres, et bien… Voilà clairement un exemple type de quelque chose que je trouve magnifique, qui me laisse sans voix… mais je comprends tout à fait qu’on puisse ne pas aimer. J’irai même jusqu’à dire que pour l’amateur qui veut se mettre à la BD, peu importe combien j’aime cette série, je ne le ferai pas commencer par là.

C’est tout de même très original (je vous laisser juger par vous-même avec les quelques images présentes dans cette chronique…). Il y aurait même un petit côté fouilli dû au fait que dans une même planche, les cases ne sont pas imbriquées de manière classique les unes à la suite des autres comme dans un album de Tintin par exemple, où l’on ne peut pas hésiter une seconde sur l’ordre de lecture. Là, parfois le dessin ‘déborde’ d’une case à une autre, et pour peu que Ledroit fasse une double planche, on peut peiner à trouver l’ordre de lecture… Et puis son dessin en tant que tel est très chargé. Pas surchargé à mon sens, parce que je trouve toujours cela lisible… Mais enfin je conçois parfaitement que l’on puisse être un peu désarçonné.

Bon, maintenant, mon opinion toute personnelle reste celle-ci : c’est su-per-be. Et je suis soufflée, à chaque fois que je me plonge dans l’un ou l’autre des albums de cette série. Il y a une maîtrise du dessin et de la couleur… Couleur directe d’ailleurs, ce qui signifie que la mise en couleur et l’encrage sont faits directement, sans séparation (contrairement à la couleur informatique). Le travail est ainsi bien plus long et périlleux mais à mon sens, beaucoup plus beau à la fin, comme ici. Requiem, c’est comme un tableau à chaque case, une merveille de détails. Tout ce travail donne lieu à une ambiance pour le moins chaotique, qui s’accorde plutôt bien avec ce que le scénario veut nous montrer… Et à chaque fois qu’on se dit que Ledroit ne pourra pas faire mieux, le tome qui sort ensuite nous prouve le contraire. C’est un vrai régal, que d’être surpris en permanence.

Quant à l’histoire, elle est plutôt bien pensée. On se rend bien compte que Mills sait clairement où il va, et ce qu’il veut faire de son histoire (même si nous, lecteurs, on se laisse entraîner sans trop savoir vers quoi… mais bon, c’est le jeu). Il y a beaucoup d’action, et beaucoup de personnages entrent en ligne de compte au fur et à mesure. Et parmi tous ces personnages, certains ont de multiples facettes, ce qui rend l’histoire encore plus attrayante, forcément. Notre héros évolue sans cesse, et ce dès le premier tome, au gré des événements. Rien n’est figé et chaque changement est traité avec ce que j’ose appeler de la finesse (non, parce qu’on ne dirait pas, à voir la BD comme cela de prime abord).

Et puis cela apporte quelque chose au mythe du vampire. On pourrait être blasé d’une énième histoire de vampires, alors qu’en en a toujours à voir ne serait-ce que via les films ou les séries… Mais passer à côté de Requiem pour cette seule raison serait bien dommage, car l’histoire ne peut pas être qualifiée de classique. C’est vraiment autre chose, et du coup pour les amateurs du genre, voir cela teinté de SF et de gothique, c’est quand même franchement sympa. Finalement ce monde créé par Mills est un peu à l’image du dessin : fouillé et déstabilisant à la fois ! Cet Enfer et ses règles (cette sorte de classification des êtres en fonction des actes qu’ils ont commis sur terre, pour ne citer que cela) qu’il nous décrit font froid dans le dos, vraiment. Une chose est sûre : tout ceci est complètement barré et je n’aimerais pas être dans la tête de Mills (:D) !

Le problème de cette BD, et cela concerne le dessin autant que l’histoire d’ailleurs, c’est qu’on pourrait croire que c’est bourrin et c’est tout. Vous me direz, même le genre « tape d’abord, tape ensuite et tape pour finir » a son public, mais enfin généralement c’est bien quand il y a un scénario derrière. Et c’est bien le cas ici. Oui c’est brutal, irrévérencieux, gore, etc… Mais ce n’est pas que cela, j’insiste là-dessus et je vous renvoie à l’univers et aux personnages que j’évoquais ci-dessus.

En tout cas pour ceux qui ont envie de quelque chose de sombre, d’original et qui en envoie plein les mirettes, je ne peux que vous conseiller cette BD !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans BD Franco-belges
commenter cet article

commentaires

alex 17/09/2012 20:10

Je suis très surprise je ne pensais pas que tu aimais cette bd.. on en apprend tous les jours!

Marluuna 17/09/2012 21:31



Ah bon pourquoi ? Je les ai à la maison..



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche