Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 01:38

Une bande dessinée de Christophe Arleston (dessin) et Alessandro Barbucci (dessin), publiée aux éditions Soleil. Elle est toujours en cours, et compte actuellement 6 tomes.

 

Ekhö est un monde miroir de la Terre. On y retrouve les mêmes pays, les mêmes villes que sur Terre, mais il y a cependant quelques différentes. Diverses créatures se côtoient, on n'y utilise pas l'électicité et les moyens de transports sont remplacés par différentes bestioles, par exemple...

Ekhö, c'est un monde où arrivent ceux qui, sur Terre, sont sur le point de mourir. C'est ce qui arrive à Fourmille Gratule au moment où son avion qui l'emmène de Paris à New York, va se crasher. Elle emmène malencontreusement avec elle son voisin de siège, Yuri.

Propriétaire d'une agence artistique, leg d'une tante qui vient de mourir, Fourmille doit s'habituer à cette vie sur ce nouvel endroit si proche et si différent de celui qu'elle connaissait... Et compter avec les Preshauns, qui semblent diriger ce monde mais qui cachent bien des secrets...

 

J'avais très brièvement évoqué le premier tome d'Ekhö au moment où je l'avais acheté et lu (soit il y a quelques années), et c'est ce qui m'a induit en erreur : j'avais le souvenir d'avoir écrit sur cette série, mais en fait non, c'était juste quelques lignes, et juste sur le tout début.

Alors que maintenant la série compte 6 opus (j'ignore combien sont prévus en tout), il y a donc matière à développer ^^'.

Je compte pas mal de BD scénarisées par Arleston chez moi. Disons que si à la maison il y a toujours eu des BD, les premières que j'ai acheté avec mes sous provenaient de chez Soleil, et je les avais découverte dans le Lanfeust mag. J'aimais beaucoup ce que faisait Arleston (pas tout, mais en majorité), notamment car je trouvais qu'il savait raconter une histoire, ce qui a l'air bête dit comme cela, mais qui n'est si facile. Il y avait aussi un humour que j'aimais bien et des références qui me parlaient. Par la suite j'ai moins adhéré (j'ai arrêté Lanfeust notamment et les Trolls), notamment car je trouvais que l'humour était moins subtil et prenait trop le pas sur l'histoire. Avec Ekhö (et Sangre aussi, sorti plus récemment mais dont le premier tome m'a plu), je retrouve un Arleston qui me plaît, un style que j'aimais. J'ai relu récemment les 6 tomes dans le but d'écrire cet article et je confirme : j'aime bien cette série.

Je retrouve cette narration présente juste ce qu'il faut, qui nous emmène dans une histoire bien sympathique. Un monde fantasque peuplé de diverses créatures, d'inventions. Il ressemble beaucoup à notre monde cependant, mais il a quelque chose bien à lui. J'aime bien cet univers.

La seule chose à laquelle je n'ai pas adhéré immédiatement en fait, c'est le fait que Fourmille soit possédée régulièrement par les esprits des personnes décédées récemment (cela commence avec sa tante, mais par la suite il y en aura d'autres). Je trouvais en fait qu'on n'avait pas besoin de cela pour rendre l'histoire intéressante, mais au final je m'y suis faite ; cela donne des situations plutôt rigolotes et ajoute un peu de sel à la découverte de Fourmille de ce nouveau monde (et à la notre aussi, du coup).

Bien sûr j'ai attendu avec impatience le tome à Rome, pour en savoir plus sur les Preshauns. Rapidement on a un aperçu de leur nature : ces adorables peluches se transforment en monstres et la seule chose qui peut les contenir (outre leur volonté propre) semble être le thé. Ils ont tout un tas de règles et semblent tirer les ficelles, l'un d'eux notamment, Sigisbert, veillant personnellement sur Foumille et Yuri (le voisin de siège qu'elle avait dans l'avion et qu'elle a sans le vouloir emmené sur Ekhö avec elle). J'ai donc apprécié la découverte plus précise de leur organisation (en deux factions : ceux qui agissent en laissant libre court à leur nature et sont contre les humains et les autres que nous côtoyons depuis le début, qui se dominent et souhaitent un monde harmonieux). Au milieu de tout cela, le rôle de Fourmille et ses capacités se précisent aussi.

J'aime bien Fourmille, elle a un sale caractère (elle pousse même un peu, parfois). La seule chose qui me manque un peu sur elle au final, c'est la facilité qu'elle a à s'adapter à Ekhö. Sortie d'une vague allusion à sa famille et à ses amis sur Terre, elle n'en parle plus et c'est dommage : cela serait un peu plus crédible si ces gens, sa vie d'avant, lui manquaient (ou du moins, si elle l'évoquait). Même chose pour Yuri d'ailleurs, dont on ne sait rien. J'aimerais bien en apprendre plus sur elle. Mais je l'aime bien aussi, il est assez complémentaire avec Fourmille.

Ce n'est pas forcément original en soi pour le genre, mais c'est divertissant, bien fichu et pas prise de tête. La lecture est plaisante et ça a un petit côté nostalgique pour moi en prime, donc j'avoue prendre plaisir à suivre cette série.

Qui plus est, le dessin est assuré par Barbucci, qui n'est pas manchot, loin s'en faut même. J'aime beaucoup son style très animé, très dynamique. Que ce soient les personnages ou les décors, c'est vivant, qui plus est les couleurs sont réussies. Un régal pour les yeux. Manifestement, la rencontre entre ces deux noms de la BD est fructueuse. J'attends avec impatience le prochain album des aventures de Fourmille (et Yuri) ^^ !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans BD Franco-belges
commenter cet article

commentaires

Oxo 24/08/2017 17:59

Je sais mais au moins tu pourras corriger la faute.

Oxo 24/08/2017 07:43

Je ne savais pas qu'on utilisait l'électivité sur Ekhö, encore moins sur Terre ;)
Ca fonctionne comment ? Est-il nécessaire d'avoir 2.21 gigowatts?

Marluuna 24/08/2017 17:54

Pas beau de se moquer !

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche