Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 00:03

Boa

734_2-copie-1.jpg

 

Aujourd'hui, nous parlerons de Boa Kwon (mais elle n'utilise que son prénom, pour sa carrière musicale). Et il ne s'agit pas là de n'importe quelle chanteuse coréenne ! En effet bien qu'elle n'ait que 25 ans, Boa est l'une des artistes féminines les plus cotées du pays. Difficile en effet, qu'on l'aime ou pas d'ailleurs, de parler de K-pop sans l'évoquer...

Elle ne se contente pas d'interpréter les chansons. Elle est également auteur-compositeur (pas tout le temps, mais seulement pour quelques unes de ses chansons)... Boa est donc jeune, mais elle a beaucoup d'expérience derrière elle, ce qui en fait une artiste plutôt accomplie. Qui plus est, ce n'est pas uniquement chez elle, en Corée, qu'elle est connue. Elle a étendu sa carrière notamment au Japon (où son succès est incontestable) ou encore à la Chine, et elle interprète des chansons dans les langues de ces pays puisqu'elle les parle par ailleurs.

Ses chansons sont globalement pop, avec une tendance au R&B (Boa aime beaucoup Janet Jackson, par exemple) selon les morceaux, ce qui n'exclue pas quelques ballades... Par exemple, j'aime beaucoup Jewell Song.

C'est une audition de jeunes talents qui permettra de la découvrir, en 1998, alors qu'elle est encore toute jeune. L'audition en question était organisée par la SM Entertainment, célèbre maison de production sud-coréenne qui produit de grands groupes (Super Junior, TVXQ, pour ne citer qu'eux). A partir de là elle recevra de nombreux cours (de chant et de danse notamment), afin de se perfectionner.

Les choses s'enchaînent plutôt rapidement puisque son premier album sort en 2000, « ID ; Peace B », dont le succès est correct, mais sans plus. Un mini-album suivra l'année prochaine, lui permettant lentement mais sûrement de se faire une petite place dans le paysage.

 

images.jpg

 

Et en 2002, Boa sort son premier album japonais, intitulé « Listen to my heart », après un single (c'est d'ailleurs à ce moment là qu'elle commence à écrire et composer ses propres chansons). Elle n'aura donc pas attendu bien longtemps avant de partir à la conquête du Japon et de s'y faire une place :). A coup sûr, cet album en japonais constitue un tournant dans la carrière de la chanteuse, ne serait-ce que par le succès qu'il suscite. Par ailleurs elle n'oublie pas son pays, puisque cette même année elle sort un second album coréen, « No. 1 ». Boa n'aura de cesse de jongler entre la Corée du Sud et le marché japonais, ce qui lui permet d'être présente dans les deux pays.

Quelques singles suivent en 2002, puis un second album japonais arrive. « Valenti », un album japonais sort en 2003 et réalise une excellente performance en terme de ventes (plus de 1 249 000 exemplaires vendus !), ce qui est une nouvelle preuve de la popularité de Boa. Popularité que confirme encore un peu plus sa première tournée japonaise, d'ailleurs.

Toujours en 2003, elle sort non pas un, mais bien deux albums coréens (« Atlantis Princess » et « Shine we are »). L'année suivante, autre album japonais, « Love and Honesty ». C'est ici qu'un changement s'opère. En effet les chansons de Boa prennent un pli plus R&B parfois, voire même plus rock que pop. Le changement est aussi dans le look : Boa a grandi et elle se construit une image de jeune femme plus sexy, que ce soit par la simple façon de s'habiller ou par les clips, ou encore les pochettes d'albums... A ce stade, le doute n'est plus permis : Boa est l'une des artistes qui cartonnent le plus, à tous points de vue : présence dans les médias, sorties régulières, ventes dont les chiffres donnent le tournis... Elle a beau être une artiste coréenne, elle est bien ancrée dans le paysage japonais, ce qui à ce moment là était un fait encore plus notable qu'aujourd'hui. En 2004 encore, un nouvelle coréen est dans les bacs.

 

2356921191_small_2.jpg

 

En 2006 elle jongle toujours entre le Japon et la Corée (un peu plus au Japon cela dit), avec un nouvel album japonais, « Outgrow ». là, les ventes affichent une légère baisse. Mais les tournées et un autre album japonais l'année qui suivra suffiront à rattraper le coup.

En 2008 elle sort même un single aux Etats-Unis. Il n'est pas aisé pour un artiste asiatique de percer là-bas (encore que la voie est ouverte, actuellement), c'est donc une grande nouvelle. Enfin, un autre album sobrement intitulé « BoA » sort dans le courant de l'année 2009, puis « Identity » paraît en 2010. Depuis, Boa s'est de nouveau un peu plus concentrée sur son pays d'origine. 

Pop, hip hop, R&B et même dance... Boa ne manque jamais d'élargir son horizon. Au fil des albums, qu'ils soient japonais ou coréens, on ne peut que constater une évolution, une maturité qu'elle a acquise. Ce mélange de diverses influences, de divers genres musicaux en est un exemple, et cela lui permet aussi de ne pas s'essouffler. Et puis à à peine 25 ans, avoir plus d'une dizaine d'albums à son actif, cela reste une performance qui se doit d'être saluée, non :) ? Au Japon, il y a Ayumi Hamasaki, Koda Kumi ou bien encore Utada Hikaru... Il faut désormais compter avec Boa, qui compte parmi les artistes féminines les plus populaires de l'Asie, depuis plusieurs années maintenant.

 

Pour l'anecdote : Boa, il y a quelque temps, a formé une unit temporaire nommée Anyband afin de promouvoir la marque Samsung. Elle était notamment accompagnée de Xiah Junsu (ex DBSK, actuel JYJ) ou encore de Tablo... La chanson et le clip sont vraiment très sympa.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans K-music (artistes)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche