Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 00:05

Cyndi Wang : Mei Le

Mike He : Yi Lie

Xiao Xun : Yi Feng

Michelle Zhang : Xuan Xuan

Golden Zhang : Yan Shao

13 épisodes (ou 26, selon le format)

2011

 

15/20

Mei Le est une jeune femme intelligente, qui n'a d'autre désir que d'aider les gens en faisant tout son possible, à commencer par son petit ami, Yi Feng. Ainsi, pour réaliser le rêve de ce dernier, elle quitte son travail et ils ouvrent une boulangerie. C'est à ce moment qu'elle fait la connaissance de Yi Lie, le frère de son petit ami qui est assez arrogant et désagréable.

C'est pourtant Yi Lie qui va vite découvrir que Yi Feng trompe Mei Le, et qui va le sommer de mettre fin à sa liaison s'il ne veut pas perdre Mei Le, qui est quelqu'un de bien...

Régulièrement, je me dis que je dois me mettre plus sérieusement aux dramas taiwanais. Mais avec les dramas coréens et les japonais, il y a déjà tellement de quoi faire ! J'avais commencé il y a longtemps Love keeps going dans cette optique, et puis je n'arrivais pas à trouver la suite, et ce n'est que récemment que j'ai trouvé tous les épisodes, et que j'ai enfin pu finir ce drama. Il m'a conforté dans mon envie d'en voir d'autres, mais comme je le disais, j'ai déjà tellement de choses à voir que je ne sais pas si je tiendrai cette résolution...

Mais bon, parlons de Love keeps going, on est là pour ça. C'est un drama que j'ai vraiment bien aimé, parce que je l'ai trouvé plutôt surprenant. Pas dans son histoire en tant que telle, mais dans la construction de ses personnages. C'est rare de voir des personnages aussi francs, aussi décidés et capables de communiquer sans se laisse bouffer par les malentendus. A l'issue de telle ou telle situation, je m'attendais à une réaction d'un certain type (par rapport à ce que l'on voit habituellement dans les dramas), et le personnage agissait autrement, du coup j'étais surprise par cela.

Love keeps going a des bases classiques pourtant : deux personnages qui au départ ne s'entendent pas, finissent par tomber amoureux. Rien de bien neuf sur le principe. Mais Mei Le et Yi Lie forment un couple tellement uni, tellement crédible, qu'on est vite happé dans le drama. Au coup des 26 épisodes (ou 13, cela dépend dans quel format on a vu le drama, pour ma part cela a été le format 26 épisodes), le drama a plusieurs « phases ». Globalement j'ai été moins convaincue par la dernière, le dernier truc qui tombe sur la tête de notre couple (enfin de Yi Lie, plus précisément). J'ai trouvé que cela ajoutait inutilement du drame alors que jusque là, la série était restée dans des soucis purement relationnels qui étaient très intéressants à eux seuls. Et puis je n'ai pas vraiment été intéressée par Yan Shao et son histoire avec sa soeur, donc forcément les quelques épisodes où Mei Le l'aide, ce n'est pas ce qui m'a le plus passionnée. Mais tout le reste m'a plu, donc cela ne ternie en rien ma bonne opinion de Love keeps going.

 

Comme je l'ai dit, Love keeps going se concentre sur le relationnel. La famille, les relations amoureuses, tout cela est exploré via les personnages principaux et même secondaires. En seconde ligne, on a Yi Feng, le fiancé de Mei Le au départ, et Xuan Xuan, une jeune employée qu'ils vont embaucher à la boulangerie. La trahison de Yi Feng apparaît très vite, et c'est vrai que même si le drama essaie quand même de montrer qu'il tend à être quelqu'un de bien, c'est un personnage pour lequel je n'ai pas eu de pitié, car il est très lâche, en fin de compte. Il trompe sa fiancée sous son nez et n'a jamais le courage de mettre fin à leur relation, ou à celle qu'il entretient avec Xuan Xuan. Il laisse faire. Dès le début de toute façon, son comportement ne m'a pas plu. Mei Le plaque son boulot pour ouvrir cette boulangerie qui est son rêve à lui, et elle fait tout le boulot. Et après, il ne trouve rien de mieux à faire que de la tromper, et ne pas assumer en prime ! Il laisse faire, ni plus ni moins. On ne peut même pas le plaindre de se faire avoir par Xuan Xuan, qui est très manipulatrice, tant il manque de caractère. Même chose pour Xuan Xuan, qui bien qu'elle tombe très bas, ne m'a pas émue puisque c'est quand même une garce qui va briser un couple, et qui après va même chercher à vouloir prendre la place de Mei Le à la boulangerie en se comportant mal avec les employés. Après, les deux personnages ont ce qu'ils méritent, ils descendent très bas mais ce n'est que justice, je trouve. Le drama montre aussi leur rédemption (Xuan Xuan essaie de se racheter, même chose pour Yi Feng), et j'ai trouvé que c'était assez bien fait, mais à aucun moment je n'ai pu compatir à leur malheur, tant pour moi, c'était mérité.

J'avais peur avec le personnage de Mei Le, d'avoir devant moi une énième gourde pleine de bonnes intentions et trop bonne poire. Et au début elle est ainsi. Elle se coupe en quatre pour son fiancé, elle ne se plaint jamais et met de la bonne volonté dans tout ce qu'elle fait. Mais, et c'est aussi le propos du drama et l'évolution du personnage, à compter du moment où Mei Le est avec Yi Lie, elle apprend à se découvrir, à ne plus faire en fonction de l'autre, mais à faire ce qu'elle veut. Elle s'occupe d'elle-même, et elle a pour la première fois quelqu'un qui prend soin d'elle. C'est nouveau pour elle, et c'est appréciable de la voir se transformer ainsi. J'ai aimé aussi qu'elle ne pardonne pas à Yi Feng, voire même qu'elle cherche à le blesser. Elle stoppe vite car elle n'est pas comme ça, mais c'est bien pour une fois, de voir une héroïne blessée, trahie, qui ne pardonne pas en deux secondes. Au final elle a après, une relation saine avec Yi Feng puisque étant elle-même heureuse, elle ne veut plus lui en vouloir, et c'est adulte de sa part, mais j'ai aimé que cela ne soit pas immédiat.

En toile de fond, on a aussi le frère de Mei Le et la sœur de Yi Feng et Yi Lie, qui ont une relation mignonne, pas extrêmement développée, mais sympathique. J'ai eu un peu plus de mal avec la mère de Yi Lie et Yi Feng dont je comprenais les sentiments à certains égards, mais qui me saoulait à force de rejeter la responsabilité de ses malheurs sur les autres... A certains moments on avait envie de lui dire stop, que ce n'était pas parce qu'elle avait été blessée qu'elle devait traiter son propre fils ainsi...

Yi Lie et Mei Le sont donc un couple qui fonctionne parfaitement, parce qu'ils se parlent. Le jeu du chat et de la souris ne dure pas très longtemps entre eux parce que Yi Lie admet vite ses sentiments. C'est un peu plus long pour Mei Le mais c'est bien normal : après tout, il s'agit du frère de son ex fiancé ! Et puis les acteurs, Cyndi Wang et Mike He, étaient plutôt bons, j'ai trouvé, il y avait une bonne alchimie entre eux. Une fois ensemble, chacun change. De cynique et désabusé, Yi Lie s'ouvre plus et montre qu'il tient aux autres et qu'il se soucie de protéger celle qu'il aime, sans brider ses désirs. Et Mei Le découvre qui elle est vraiment, avec un homme qui la laisse s'exprimer et faire ce qu'elle veut. C'est un couple qui communique, qui est plutôt franc et qui se soutient dans les coups durs. Hormis cette dernière partie du drama dont on aurait pu se passer, j'ai trouvé qu'on évitait les écueils du style « je t'aime moi non plus » et autres...

A côté de cela, j'ai bien aimé les chansons qu'on entend régulièrement. Cela dit, je ne sais pas si c'était dû à la qualité des vidéos que j'avais ou quoi, mais j'ai trouvé la musique très forte, si bien que parfois cela me gênait un peu parce que je devais me concentrer sur les dialogues, et j'aurais voulu que la musique se fasse moins présente.

Love keeps going est une comédie romantique de bonne facture, avec de bons personnages, qu'on les aime ou pas, ils sont tous intéressants et bien faits. Je suis contente de l'avoir vu :).

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Tw-dramas-Tw-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche