Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 00:05

Article sur la série : ICI.

 

Spoilers dans l'article.

 

Après 9 saisons de bons et loyaux services, How I met your mother a tiré sa révérence, sur un final qui n'a pas convaincu tout le monde, il est vrai. Mais avant de parler de cela, que penser de cette neuvième et ultime saison ?

Spoilers par la suite, évidemment.

HIMYM revenait de loin, c'est le moins que l'on puisse dire. Quand elle a commencé, la série était très attirante. Format 20mn, bande de potes sympa comme tout... C'était drôle, et la « quête » de Ted était intéressante. Bien sûr les informations sur la mère étaient distillées pire qu'au compte-goutte, mais disons qu'on se faisait une raison. C'était drôle et les personnages étaient bons, que demander de plus ? Par la suite la série s'est perdue, et il y a 2-3 saisons plutôt moyenne, au point que j'hésitais à revenir à la saison suivante... Un peu comme The Big Bang Theory avec Sheldon, HIMYM a transformé la série en Barney show, parce que c'était le personnage le plus amusant, mais du coup c'était trop. C'était comme si la série perdait tout ce qui avait fait son charme... Et puis enfin, la série a relevé le niveau et sans non plus redevenir aussi bonne qu'à ses débuts, c'était tout de même un beau retour. J'avais trouvé la saison 8 plutôt réussie, et du coup j'avais hâte de commencer la neuvième saison, d'autant que très vite l'info a filtré : toute la saison se passerait en fait sur 48h, le week-end du mariage de Robin et Barney. C'était un challenge plutôt culotté et vaguement casse-gueule quand même. Mais au final est-ce que ça a fonctionné ?

Je dirai oui sans l'ombre d'un doute. Durant ces 48 h réparties en une vingtaine d'épisodes, beaucoup de choses se passent. On a notamment tout le périple de Marshall pour se rendre sur place, on a les derniers préparatifs, des disputes... Quand on regarde en arrière, ça n'a pas chômé ! Alors bien sûr, du coup il y a eu des épisodes un peu inutiles, où rien n'avançait. Recourant à la technique du flashback dont elle a toujours fait usage, ici avec abondance, la saison 9 a donné quelques épisodes où on n'avance pas d'un pouce, et où ça sentait le réchauffé, je le concède... Mais à côté de cela, elle a aussi donné -majoritairement- de très bons épisodes où pour la première fois depuis très longtemps, j'ai retrouvé la série des débuts, celle qui m'avait accrochée. Celle qui savait faire marrer et en même temps émouvoir. Ted m'a beaucoup émue cette saison, avec tous ces passages où on le voit avec la fameuse mère, mis en parallèle avec les passages du week-end où il est encore seul, puisqu'il ne l'a pas encore rencontré. Je ne dis pas que c'est à verser des torrents de larmes, mais c'était émouvant. Et c'est aussi cela que j'aimais dans la série, et qui m'avait manquée.

Dans cette saison, on sent que c'est la fin car tous les personnages sont à un tournant. Ted a décidé de partir vivre à Chicago pour tourner la page Robin définitivement. Robin et Barney s'apprêtent à franchir le cap ensemble. Et Marshall et Lily vont vivre en Italie. Les choses ne se passeront pas exactement comme prévu pour tout le monde, à commencer par Marshall qui se voit offrir un poste de juge comme il en a toujours rêvé, et qui n'ose pas dire à Lily qu'il a accepté sans lui en parler... Lily et Marshall, c'est le couple solide par excellence. Même s'il y a eu des hauts et des bas entre eux, c'est un couple soudé, et c'est vrai que la grosse dispute qui éclate entre eux n'inquiète pas outre mesure (on ne les imagine pas se séparer), mais elle peine quand même...

Barney et Robin vont aussi avoir leurs moments, notamment Robin qui à la dernière minute se met à douter de son choix, se demandant si Barney est celui qu'il lui faut. Sur le moment, comme tout semblait acquis, cela m'a un peu ennuyée qu'on remette sur le tapis l'histoire entre Ted et Robin. On semblait en avoir fait le tour et je ne voyais pas bien ce qu'on pouvait en dire de plus, à part pour créer un certain suspens quant au mariage... Evidemment avec la fin, cela prend tout son sens.

Et puis il y a Ted, qui pendant toutes ces années a connu des femmes, certaines même très bien (j'adorais Victoria par exemple) mais qui continue à se couper en 4 pour Robin, même s'il sait qu'elle va en épouser un autre. Ce sont ses dernières actions puisqu'après le mariage, il quitte la ville et part ailleurs pour tenter d'avancer. Cela me fait penser à une chose que j'ai tout spécialement aimé durant cette saison, et plus particulièrement dans le dernier épisode. Le fait que les personnages ont grandi, mûri, et qu'ils n'ont plus d'illusions. Comme Friends l'avait fait en son temps en montrant que cette bande de grands gosses avait fini par évoluer, HIMYM va dans ce sens aussi. Ils se marient, ont des enfants, leur vie bouge... Et donc ils s'éloignent. C'est la vie, pourrait-on résumer. Ce n'est pas forcément ce qu'on aimerait qu'il se passe, même dans la vie d'ailleurs : on aimerait rester toujours ainsi, à traîner ensemble, à tout partager... Mais dans la réalité c'est cela qu'il se passe : la vie fait qu'on s'éloigne, on prend des chemins différents et on se voit moins. Ici, Lily avait tenu à ce qu'au moins, ils se retrouvent à chaque grande occasion. Et Robin, qui s'est le plus éloignée du groupe avec les années, ne tient même pas cette promesse là. Bien sûr c'est triste mais c'est aussi assez vrai. J'ai bien aimé qu'HIMYM, dans son dernier épisode, emprunte cette voie là en fait. Ca donnait de la crédibilité.

Qu'en est-il maintenant de celle grâce à qui on est là, à savoir la mère ? Elle a un visage depuis le final de la saison 8, et un nom aussi : Tracy. On n'aurait pu rêver meilleure actrice que celle que l'on a, qui a du charme et qui s'impose sans problème dans la série. Elle est le pendant féminin de Ted. Elle a beaucoup souffert par le passé et quand Ted et elle se rencontrent, vivre une nouvelle histoire semble très dur pour elle... On sait que cela finira par se faire, mais la saison prend le partie de nous montrer leur relation par petites touches, dans le désordre. On voit ainsi combien ils sont complices et de ce point de vue, cela valait la peine d'attendre, tant elle est formidable, cette mère !

À l'épisode final, arrive ce qu'on pouvait deviner depuis pas mal d'épisodes au moins, à savoir qu'en fait, quand Ted relate cette histoire à ses enfants, Tracy est décédée d'une maladie. Et, c'est là où beaucoup se sont insurgés, ses enfants finissent par leur donner sans qu'il le demande, leur accord pour aller voir « Tante Robin » et tout recommencer avec elle. Car en fin de compte, ça a toujours été Robin. Et la série finit là où elle avait commencé : avec Ted qui attend sous la fenêtre de Robin avec son cor de chasse bleu, la boucle étant bouclée. Sur le coup moi non plus, je n'ai pas aimé. Je n'ai pas aimé le « tout ça pour ça », le fait que la fameuse mère soit reléguée au rang de lot de consolation puisque finalement, c'est Robin qu'il a toujours voulu. Ce n'était pas le fait que Ted parte trouver Robin qui me chagrinait. C'était le fait que Tracy, que j'avais tant aimé en si peu de temps finalement, soit au second plan. Bizarre, non ? Nous faire aimer un personnage dont on a plus entendu parler qu'on ne l'aura vu... Et puis avec le recul j'ai compris qu'en fait il ne s'agit pas de second ou de premier plan. Tracy a réellement compté pour Ted, elle était parfaite pour lui et il l'a aimé jusqu'au dernier instant. Ce n'est pas plus compliqué.

Oh, ajoutons pour le détail que si Ted peut aller trouver Robin, c'est parce que comme on l'apprend, elle et Barney ont fini par divorcer, car cela ne marchait plus entre eux. Je n'adhère pas à ce qu'on a fait de Barney au final, mais enfin passons... Ce qui m'amène à dire aussi pourquoi j'ai tant aimé ce final. Parce que je l'ai trouvé particulièrement couillu ! Une série comique qui s'achève par un divorce et un décès, personnellement je trouve cela osé !

C'est toujours étrange quand une série se finit, surtout quand cela fait aussi longtemps qu'elle a débuté... Et finir une série n'est jamais chose aisée, la preuve : peu de monde a été satisfait par le final. Mais pour le coup, je suis de l'avis contraire. Sur le coup je l'admets, certaines choses m'ont déroutées, mais plus le temps passe, plus je me dis qu'en fait il est très bien, il convient bien à la direction que la série avait choisi, et il a une touche d'originalité en plus. Malgré une traversée du désert indéniable -d'autant plus longue quand on regarde un épisode par semaine au rythme de la diffusion- indéniable, je garderai de bons souvenirs d'HIMYM, parce que ça a été une série très divertissante et farfelue juste ce qu'il fallait. Je revois certains vieux épisodes avec plaisir et il ne fait aucun doute que je continuerai.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alex 28/05/2014 23:19

comment as tu pu oublier voyons!!!

Marluuna 28/05/2014 23:38

Bah c'est tout récent, aussi !

alex 20/05/2014 19:09

Enfin l'article tellement attendu ! ^^
µPourquoi tu n'as pas aimé ce qu'ils ont fait de Barney?
JE trouve ce final très osé! et je n'ai pas adhéré immédiatement , je trouvais déroutant que la mère soit décédée et au final c'était Robin... alors qu'on a tous fait pour nous faire adhérer à la mère. et ça a marché on adhère totalement ! elle est rigolote , et colle parfaitement avec Ted la scène où elle chante j'adore et qu'il l'écoute sur le balcon, j'adore ! Il y a de supers moments dans cette dernière saison . Et au final on adhère à Robin/ted c'est tellement plus cohérent... C'est un beau final tout ait résolu! Marshall Lily en Italie chacun a pu avoir ce dont il a toujours rêvé. Et c'est une fin de série plutôt réaliste :) !

Marluuna 20/05/2014 20:56

L'histoire avec sa gosse là, c'était un peu too much j'ai trouvé.
Ah oui c'était une jolie scène, celle du balcon, je m'en souvenais plus...

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche