Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 21:55

Les Vacances d'Hercule Poirot est un roman policier d'Agatha Christie, publié en 1941.

 

Hercule Poirot prend des vacances dans un hôtel isolé dans le Devon. Mais il y a de l'animation depuis l'arrivée d'Arlena Marshall, célèbre actrice venue avec son mari et qui pourtant, se rapproche d'un autre vacancier, Patrick Redfern, lui-même venu avec son épouse Christine.

L'épouse délaissée fait peine à voir et Poirot soupçonne un drame à venir. Il se se trompe pas puisqu'un jour, Arlena est retrouvée assassinée. Son mari est forcément soupçonné, s'il n'ignorait pas les infidélités de sa femme. Il incombe donc à Hercule Poirot de faire la lumière sur cette affaire...

 

Les Vacances d'Hercule Poirot était le dernier roman avec Poirot pour héros que j'avais sous la main pour le moment (mais j'en récupérerai d'autres !), les prochains que j'ai à lire pour l'instant sont avec Miss Marple ^^.

Pour l'heure, celui-ci, comme le titre l'indique -du moins en français parce qu'en anglais c'est autre chose, « Evil under the sun »-, nous situe un détective qui prend quelques congés au calme. Dans un hôtel sur une petite île isolée, où se trouvent d'autres pensionnaires d'âges différents, certains venus en couple. Et bien qu'il soit réellement présent à la base pour le repos, Poirot va sans surprise être mêlé à une sordide affaire de meurtre : Arlena Stuart, épouse Marshall, est retrouvée étranglée un beau jour dans un coin à l'abri des regards. Connue pour attirer et jouer avec les hommes, chacun pense rapidement que ses frasques ont fini par la tuer. Son mari fait un suspect idéal, ou bien, pense-t-on, cela pourrait aussi être un amant délaissé. Poirot va donc tranquillement démêler cette histoire en assistant la police locale.

Ici, contrairement aux romans que je viens de lire, on n'a pas trop encore de gens qui mentent pour d'autres raisons, pour cacher des secrets sans grand rapport avec le meurtre. Moins que dans les autres romans, j'ai trouvé. Il y a bien au milieu une histoire de drogue, que l'on pense dans un premier temps liée au meurtre d'Arlena, mais bon.. Cela n'empêche pas l'affaire d'être palpitante puisque comme toujours, Hercule Poirot s'intéresse moins aux indices qu'aux personnalités, à la psychologie des protagonistes. Il étudie les témoignages des résidents de l'hôtel sur la matinée du meurtre, leur personnalité aussi... Bien sûr le mobile, l'opportunité sont des choses importantes, mais il ne va pas à la pêche aux indices non plus. Mais personnellement cette façon de faire me passionne encore plus finalement.

Et puis souvent, les gens ne sont pas forcément ce qu'ils semblent être. C'est le cas du coupable bien sûr, puisque forcément il a trompé tout le monde, jusqu'au moment où Poirot le démasque. Mais pas uniquement lui : il y a d'autres gens parmi les vacanciers que l'on va petit à petit mieux connaître.

Il y a un décalage entre le décor idyllique qui nous est dépeint (la mer, le grand ciel bleu, le soleil, les vacances...) et bien sûr, le drame qui va un peu suspendre les vacances de chacun. Pour le coup, je n'avais absolument pas trouvé la solution. Je ne cherche pas spécialement, comme je le dis toujours, mais autant dans Mort sur le Nil cela me paraissait plutôt évident, autant là la révélation du coupable a été une réelle surprise. Si j'avais des soupçons sur telle ou telle personne à un moment ou un autre, ils se sont avérés erronés au final. C'est bien aussi, de se faire surprendre. Et puis il y a pas mal de suspects potentiels et autant de motifs expliquant le meurtre, qui se tiennent, donc ce n'est pas si simple.

J'ai aimé aussi que Poirot cherche autant à connaître la victime. Je n'en dirai pas trop sur le sujet pour ne pas déflorer l'intrigue, mais le détective cherche à comprendre qui était Arlena, comment elle fonctionnait, car comme il l'est dit à un moment, souvent la personnalité de la victime explique les causes de sa mort. Et j'ai trouvé ce point particulièrement intéressant à explorer.

L'intrigue est efficace, et l'intérêt a été de mon côté, présent tout du long. Quand Poirot explique comment le coupable s'y est pris pour tuer sa victime point par point, j'avoue avoir trouvé cela un peu tiré par les cheveux quand même, notamment car ce plan, si intelligent soit-il, comportait pas mal d'aléas, mine de rien. Il y a des points de détails dont on peut dire qu'ils ont heureusement servi le criminel, car ils allaient dans son sens, mais c'est quand même de la chance. C'est pourquoi ce roman ne sera pas mon favori, même si je le répète, il est très efficace, comme toujours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Livres-contes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche