Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 01:25

Un film d'animation produit par Laika et réalisé par Travis Knight.

(2016)

 

Dans le Japon médiéval, Kubo est un jeune garçon qui s'occupe de sa mère, dont l'esprit s'égare un peu plus à chaque jour qui passe. Il gagne sa vie en racontant des histoires aux villageois.

Un soit, alors que sa mère lui avait toujours interdit de rester dehors une fois la nuit tombée, l'existence de Kubo va changer. Pour le sauver de ses tantes et de son grand-père, la mère de Kubo va le mettre sur la quête d'une armure magique, autrefois portée par le père de Kubo aujourd'hui décédé. Dans sa quête, Kubo va être aidé par Singe et Scarabée.

 

Kubo et l'armure magique a beau être un film d'animation, ses thématiques sont clairement adultes. De même que sa façon de les aborder. Et son ambiance, aussi. Dès les premiers instants du film, on est happée par ce récit -sans paroles- d'une mère prise en pleine tempête, qui cherche à sauver à tout prix son bébé, qui n'a plus qu'un œil. Ce n'est que le tout début du film et pourtant, j'étais déjà rentrée dedans, tant ces premiers moments sont intenses et tragiques. Le bébé, Kubo, a ensuite grandi pour devenir un formidable raconteur d'histoires qu'il narre aux gens de son village en musique, faisant danser les origamis qui illustrent son histoire et qui prennent vie pour l'occasion.

Dès le début donc, j'ai été prise dans cette histoire qui met en scène ce jeune garçon qui n'a plus son père, et qui voit sa mère décliner de jours en jours, mentalement parlant... J'ai trouvé l'ambiance particulièrement réussie, et l'animation également. Les scènes où Kubo raconte ses histoire avec les origamis qui virevoltent autour au gré de la musique, je les trouve particulièrement réussies. Il n'y a pas que cela bien sûr, mais je les affectionne. Mais j'aime aussi la scène avec les lanternes lâchées sur l'eau, incarnant l'esprit des défunts du village... Ou même rien que le village d'ailleurs. Tout est réussi de toute façon, des décors aux personnages.

Peu à peu, Kubo se retrouve embarqué dans une aventure aux allures de quête initiatique, entre Singe, qui n'était autrefois qu'une statuette en bois, et Scarabée, un soldat qui a tout oublié de son identité et de son passé. On va ainsi peu à peu comprendre pourquoi la mère de Kubo lui a toujours interdit de sortir après la tombée de la nuit, qui était vraiment son père, et pourquoi son grand-père et ses tantes sont après lui... C'est l'aventure avec un grand A, avec rebondissements à la clé, menaces, révélations... Le début est un peu plus calme, tant qu'on est dans le village, entre les histoires de Kubo et sa mère, mais une fois que la quête démarre -pour la fameuse armure magique-, je trouve que cela s'enchaîne plutôt bien et que l'on ne s'ennuie pas... Et puis là-dessus, il y a quelques touches d'amour bien dosées, grâce notamment à Singe et Scarabée, les deux compagnons de Kubo. Il y a quelques scènes qui permettent de souffler en s'amusant un peu, et c'est toujours bienvenu je trouve, cela permet un certain équilibre dans l'histoire.

Derrière cette épopée d'apparence classique (elle reprend sans problèmes les grandes étapes du genre), Kubo et l'armure magique parle de thèmes très riches : l'importance de la famille, de savoir qui l'on est et d'où l'on vient. Même les deux sœurs de la mère de Kubo sont un peu plus que deux méchantes à l'aspect lugubre... sans parler de son grand-père, dont la fin est aussi inattendue que bien vue. C'est à la fois plein d'action, et poétique. On rit et on est émue aussi, selon les passages. Bref, Kubo touche, et pour le coup je ne pensais pas qu'il me plairait autant. Qui plus est, les musiques m'ont beaucoup plu. Elles n'étaient ni trop présentes, ni trop peu : pile ce qu'il fallait, avec des tonalités qui collaient bien avec l'ambiance.

Kubo et l'armure magique s'est révélé être une plutôt bonne surprise en fin de compte. Un récit envoûtant dans le Japon médiéval, que je recommande pour sa magie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche