Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 00:08

Seo In Guk : Lee Hyun

Jang Nara : Cha Ji An

Choi Won Yung : Lee Jun Ho

Park Bo Gum : Jung Sun Ho

Lee Chun Hee : Kang Eun Hyuk

2015

16 épisodes

17/20

Hello monster (I remember you)

Lee Hyun est un profiler qui revient en Corée après des années, décidé à retrouver la trace de celui qui a tué son père quand il était enfant : Lee Jun Yung. La même nuit, son petit frère Min a disparu. Espérant qu'il soit vivant, Lee Hyun pense qu'en mettant la main sur Lee Jun Yung, il retrouvera Min.

il se retrouve à collaborer sur des affaires de meurtres avec la police, et notamment l'enquêtrice Cha Ji An qui, il l'ignore, mais le suit à la trace depuis 20 ans, car elle aussi a vu sa famille éclater en morceaux à cause de Lee Jun Yung. Elle pense qu'en suivant Lee Hyun, elle tombera sur le coupable...

I remember you, ou Hello monster, est un drama qu'à la base, je n'avais pas forcément prévu de voir, ou du moins pas tout de suite. Pourtant j'aime les dramas policiers, mais je ne sais pas, je n'avais pas trouvé le synopsis très vendeur. Et puis parfois c'est aussi une question de timing : à ce moment-là, j'avais plus envie de regarder des comédies romantiques. Et puis j'ai vu quelques photos, lu quelques commentaires positifs, et cela m'a donnée envie de commencer.

Hello monster (I remember you)

J'y ai beaucoup pensé, parce que je ne spoile pas d'habitude, quand je parle d'un drama. Mais là ça va me frustrer si je ne peux pas parler de tous les aspects. Et je ne peux pas le faire sans vendre la mèche. Donc cet article contiendra bien des spoilers ^^.

Je me souviens n'être pas forcément rentrée dedans immédiatement (en même temps il faut souvent plus d'un épisode à un drama coréen, pour dévoiler tout son potentiel). Mais l'addiction a commencé après quelques épisodes, sans que je m'en rende compte. Très vite, j'ai été happée par cette histoire, intéressée au sort des personnages... Surprise, aussi, parce que je ne pensais honnêtement pas que les personnages auraient cette profondeur dans l'écriture... Du coup Hello monster s'est révélé être bien meilleur que ce à quoi je m'attendais, et forcément, ce fut une bonne surprise.

Hello monster se propose de nous parler des monstres, comme attendu. Ces personnes qui en tuent d'autres, mais pas pour des raisons vénales ou par vengeance, jalousie ou autre. En d'autres termes, le drama se concentre sur les psychopathes et autres sociopathes -peu importe l'appellation qu'on leur donne-, ces gens qui tuent pour des raisons qui nous échappent, ces gens qu'on ne comprend pas. Mais là où un drama policier aurait comme finalité de les arrêter, Hello monster va plus loin. Evidemment il faut les arrêter, mais le drama veut aussi les étudier, les comprendre. On nous pose de bonnes questions, qui en ce sens, m'ont un peu rappelé Dexter, et ces questions identiques que la série posait au départ. Le monstre est-il un homme pour autant ? Si un homme tue des meurtriers, est-ce que cela justifie ses crimes ? Est-on un monstre dès la naissance ou le devient-on ? Autant de questions très intéressantes auxquelles le drama se frotte, tout au long de ses 16 épisodes. Ainsi non seulement on l'a pas la forme classique d'un drama épisode, mais qui plus est on atteint une profondeur qui demeure l'aspect qui m'a le plus plu dans ce drama.

Hello monster (I remember you)

Et cela commence par Lee Hyun, notre protagoniste. Enfant très intelligent, il fut enfermé dans la cave de la maison par son propre père (oui oui...), qui craignait qu'il ne devienne un psychopathe, et voulait le protéger. Sauf que traiter son fils de cette manière, n'est-ce pas un poil contre-productif ? Les séquelles sont bien visibles d'un point de vue social, puisque le garçon est certes très intelligent, mais définitivement trop arrogant et pas doué pour nouer des relations avec les autres individus. C'est d'ailleurs ce qui a rendu si charmante sa relation avec Cha Ji An. Il est évident que ces deux-là finiront ensemble parce qu'on est dans un drama et qu'un drama sans romance est rarissime. Mais c'est évident aussi parce que le drama le fait bien. C'est un couple très simple, qui n'a que quelques scènes de romance proprement dites, mais cela fonctionne bien. Et j'adore ce moment où en gros Ji An lui dit qu'il n'est pas un monstre, juste une personne désagréable. Elle n'a pas idée de ce que ça signifie pour ce jeune homme qui durant toute son enfance, a été traité comme un monstre par son père...

Pour être honnête, j'aime bien Seo In Guk, mais je trouvais au début du drama, qu'il manquait de charisme. Pas qu'il soit mauvais, mais je trouvais qu'il n'avait pas la carrure adéquate pour porter ce genre de premiers rôles, en fait. Au final il m'a convaincue, livrant une bonne prestation, mais je ne dirai pas qu'il excelle dans toutes les scènes -même s'il a su me toucher dans certaines scènes tristes, donc au final c'est que ça va-. J'aime bien son personnage de génie désagréable qu'on a déjà vu cent fois, certes, et qui devient un peu plus sympa au contact des autres. Il faut dire que Lee Hyun a de quoi faire la gueule : après l'enfance qu'il a eu, son père a fini par se faire tuer et le criminel a enlevé son frère adoré. Voilà pourquoi Lee Hyun est de retour en Corée : pour retrouver ce meurtrier, et par la même occasion, son petit frère qu'il espère être toujours en vie. Lee Hyun évolue beaucoup entre le début du drama, le moment où il se rapproche de Ji An, et celui où il découvre qui est son petit frère. Avec ces deux personnages, Lee Hyun a gens auxquels il tient. Des gens dont il veut s'occuper. Et j'avoue que j'aime les moments où il s'occupe d'eux, parce qu'il y a quelque chose de très protecteur dans sa façon d'être et d'enfantin quelque part, et Lee Hyun n'est jamais plus touchant que dans ces moments là.

Hello monster (I remember you)

Cha Ji An fait partie de cette nouvelle vague d'héroïnes nettement plus appréciables, à savoir ces femmes qui n'ont pas besoin nécessairement d'un homme pour (sur)vivre. C'est-à-dire que certes, Lee Hyun et d'autres viennent à son secours parfois, mais quand même, elle sait se défendre et elle n'est pas bête. C'est une femme qui a du cœur mais qui ne s'en laisse pas compter. Bon elle devient bien un peu niaise quand elle tombe amoureuse de Lee Hyun, mais le drama a eu la bonne idée de tourner ça avec humour en lui faisant déblatérer des monologues sans queue ni tête quand elle est face à lui, et c'est assez comique ^^. J'aime le fait qu'elle soit droite dans ses bottes et annonce la couleur à chaque fois, comme par exemple quand elle dit à Lee Hyun qu'elle est désolée d'avance, mais qu'un jour son frère devra payer pour ses actes, et qu'elle l'arrêtera.

Elle aussi a eu une vie un peu compliquée : son père était le gardien chargé du transfert de Lee Jun Yung -le meurtrier du père de Lee Hyun- et lorsque Lee Jun Yung s'est enfui et que son père a disparu il y a 20 ans, il a été accusé de l'avoir été à s'échapper. En plus d'avoir perdu son père, Ji An a vu sa réputation être ternie et naturellement, elle croit en son père et veut prouver son innocence. Elle a donc tout autant intérêt que Lee Hyun, à retrouver le coupable. Et je n'ai pu qu'admirer son courage face à ce qu'elle traverse. Et puis Cha Ji An est jouée par Jang Nara, qui est une actrice des plus sympathiques, que je n'avais pas revu depuis Baby faced beauty, donc j'étais bien contente. Son jeu est très naturel, j'aime bien ça, on n'a pas l'impression qu'elle joue en fait. Dans une moindre mesure, cela me fait penser à n Eun Hye, qui me laisse aussi cette impression.

On a autour de nos héros, la traditionnelle équipe de flics-collègues, qui est là pour apporter de l'humour au drama. Bon fort heureusement ce n'est pas exactement comme dans Sensory couple par exemple, et les flics ne sont pas tous de gros débiles (je vous explique pas l'image de la police de Corée du Sud dans les dramas...). Leurs personnalités en elles-mêmes ne sont pas super originales, mais au moins c'était sympa. Et j'ai beaucoup aimé le personnage du chef d'équipe Kang Eun Hyuk aussi. On commence le drama en le tournant en ridicule mais petit à petit on voit quel genre d'homme il est -un type foncièrement bien- et je l'ai beaucoup aimé, lui et sa façon d'agir. Qui plus est son amour à sens unique pour Ji Ahn était touchant et se termine de façon super classe. Ca nous change des seconds couteaux habituels.

Hello monster (I remember you)
Hello monster (I remember you)

Passons aux monstres principaux du drama. On en cherche deux : le frère de Lee Hyun, Min, et son ravisseur, Lee Jun Hyung. On se doute assez rapidement de leur identité et de fait, on est plus pris par le fait de savoir quand Lee Hyun s'en apercevra et comment. Et d'ailleurs j'en profite quand même pour formuler une critique à l'égard du drama, quelque chose qui me dérange vraiment. Quand Lee Hyun comprend qui est Lee Jun Yung, il manque certes de preuves matérielles pour l'arrêter, mais il n'a pas de doute sur le sujet. Bon. Et que fait-il ? Il attend. Limite, il attend qu'une preuve lui tombe du ciel. Le type sait pertinemment qui est le coupable, il sait quel genre d'homme il est, et il boit le thé tranquillement avec lui, jouant au jeu des sous-entendus, sans rien faire. Je trouve ça extrêmement bizarre. En tant qu'homme, en tant que fils de l'homme qu'il a tué et frère de celui qui lui a été arraché, il devrait avoir des envies de meurtres, pour le coup. Et en tant que consultant auprès de la police, il devrait vouloir mettre au parfum les copains et chercher des preuves. Mais non. Même chose sur la fin quand tout le monde sait. Le chef d'équipe, Ji An, tout le monde. Et on ne bouge pas plus. Alors certes on comprend bien que ça entretient le suspens et la tension lors des scènes avec lui, mais ça semble peu réaliste... Et c'est dommage parce que Hello monster est un drama intelligent, bien écrit, avec des personnages aux réactions intelligentes et sensées... sauf là. Là, je ne comprends pas.

J'en viens donc à mon spoil, à savoir l'identité de ces deux personnages. Je ne sais plus exactement à quel épisode, mais le drama ne cherche pas à nous promener, leur identité est vite assez claire. D'ailleurs le moment où Lee Hyun voit Min en face à face, après avoir compris, est très émouvant. Min, alias l'avocat Jung, est un personnage qui illustre bien l'une des questions posées au début du drama : est-on un monstre dès la naissance, ou le devient-on ? Alors que leur père s'échinait à enfermer Lee Hyun quand il était gosse parce qu'il le voyait parti pour être un psychopathe, au final c'est Min qui l'est devenu. L'est-il devenu parce qu'il a passé 20 années aux côtés de Lee Jun Yung ? Lee Jun Yung qui en plus, lui a toujours dit que son frère l'avait abandonné et l'avait confié à lui. Min affirme quant à lui, qu'il est né ainsi... Il a tué, et un jour il devra faire face à ses crimes.

Quand Lee Hyun découvre l'identité de son petit frère, il va vouloir le soustraire à l'influence de Lee Jun Yung, le ramener vers lui. Lui faire accepter ses crimes et se rendre. S'occuper de lui puisqu'il n'a pas pu le faire durant ces 20 années. Je dois dire que j'ai adoré ces scènes où le grand frère s'occupe de son petit frère, lequel ne veut pas laisser paraître que cela lui plait. C'était très touchant, ces gestes simples que Lee Hyun a, cet apparent refus de Min... Tous ces moments, je les ai vraiment aimé. De même que l'épisode où ils passent la journée ensemble et pour la première fois, Min se laisse aller à sourire à son frère qui, il le sait désormais, ne l'a pas abandonné, en fait... Et j'ai été surprise par Park Bo Gum ! Dans Tomorrow cantabile, il ne m'avait pas spécialement marquée, mais là je l'ai trouvé très charismatique, tantôt gamin, tantôt inquiétant. Sa beauté froide le rendait très distant, fascinant.

Hello monster (I remember you)

Choi Won Yung livre une prestation remarquable lui aussi, dans le rôle qui est le sien. Chaleureux ou glacial, énigmatique à souhait... au final le drama ne répond pas à toutes les questions le concernant, et là-même, concernant les monstres. Certains y ont vu un politiquement correct voire de la lâcheté, moi j'y ai vu une fin ouverte. Laissant libre le spectateur de choisir. On sait pourquoi il agissait ainsi, on sait le contexte... Est-ce mal ? Forcément oui. Comme le dit Ji An, peu importe la raison, tuer des gens, c'est mal. Mais le drama montre que ce n'est pas si facile de penser comme cela... A travers Lee Jun Yung, on est face à ce que Dexter nous exposait déjà : un monstre qui tue d'autres monstres. Un monstre en fermé dans sa solitude et qui cherche de la compagnie, mais ne sait comment se comporter en société. À son égard, ainsi qu'à l'égard de Min, la fin m'a frustrée dans un premier temps. Mais au final je la trouve bien, parce qu'elle nous laisse imaginer, et nous laisse de l'espoir.

Bien qu'étant un drama policier, Hello monster ne propose pas seulement des cas du jour. Il nous invite à la réflexion, nous propose des pistes, et nous laisser nous faire notre propre opinion. J'ai aimé son originalité à ce niveau et la façon dont il était fait. C'est vraiment un drama que je n'attendais pas, cette année, et je suis ravie de m'être laissée convaincre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans K-dramas-K-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche