Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 00:05

ATTENTION, SPOILERS !

En ces temps où l'annulation d'une série (même bonne, de mon point de vue) est assez facile, je me réjouis de terminer la troisième saison d'une aussi bonne série, et de savoir qu'elle revient pour une quatrième, déjà.

Dans cette saison, s'est amorcé ce qu'on entrevoyait déjà auparavant, à savoir une place plus conséquente laissée à Paige, la fille d'Elizabeth et de Philip. Paige grandit, et elle n'est pas bête. Elle sait que quelque chose cloche avec sa fille, même si elle est loin de se douter de quoi il s'agit. Tournée vers la religion, Paige semble échappée de plus en plus à la vie qu'on souhaite lui imposer. Toute la saison, on sent que ses parents font ce qu'ils peuvent pour la contenir, même s'ils ne sont pas du même avis : Elizabeth est pour le fait que sa fille sache quelles sont ses origines et œuvre au final pour la même cause qu'eux, tandis que Philpp aimerait qu'elle ait une vie normale. Tout cela nous amène à cette scène où Paige les met au pied du mur, les obligeant à lui avouer la vérité. On n'y croyait pas, ou du moins pas si vite. Et c'est vrai que dans la série, il y aura un avant et après cette scène. Maintenant que Paige sait ce qu'il en est, saura-t-elle l'accepter . Elle passe un peu par tout, mais surtout par la colère et l'envie de comprendre (très bel épisode que celui où elle accompagne sa mère en Russie pour rencontrer sa grand-mère). On peut comprendre qu'elle soit en colère car c'est toute son existence qui est un mensonge. Mais il est clair que son geste dans l'épisode final aura forcément des conséquences lors de la saison prochaine...

Le parallèle en fin de saison, est aussi fait avec son petit frère, Henry. Henry qui lui, ignore encore tout -et se pose a priori moins de questions que Paige-. Il va se rapprocher de l'agent Beeman en allant chez lui pour jouer à des jeux, devenant ainsi une sorte de fils de substitution pour lui. En d'autres termes, Henry est un parfait petit américain, contrairement à sa sœur qui réfléchit davantage (mais elle est aussi plus âgée). Les deux enfants du couple incarnent deux points de vue.

Ce qui est important aussi durant cette saison 3, c'est Philip et le changement qui s'opère chez lui. Si Elizabeth est dévouée à la cause pour laquelle ils se battent et ne semble jamais douter, il en va autrement pour son partenaire. Philip est en proie à une lassitude qui dans le dernier épisode, est plus que palpable. Il doute, en un mot. Et au moment où il est sur le point d'en parler à sa femme, celle-ci les interrompt lorsque à la télévision, on entend le fameux discours dans lequel le président Reagan évoque « l'Empire du mal »... A suivre donc. Je ne pense pas que Philip ait perdu les idéaux pour lesquels il se bat, mais je pense plus que ce sont les moyens utilisés, ce qu'on lui fait faire, qui commence à le débecter. Coucher avec une gamine de 15 ans « pour la cause », on voit que ça lui pèse... Quand on lui dit que sa fille sera formée pour un jour faire la même chose qu'eux, ou quand on lui dit que sa mère ne peut pas retourner chez elle voir une dernière fois sa mère mourante... Ce sont autant de choses qu'il commence à ne plus pouvoir supporter. Et je me demande bien comment cela va évoluer. D'autant que contrairement à lui, Elizabeth se raccroche encore plus à ses idées, comme pour ne pas douter justement.

Mais la prochaine saison promet beaucoup de changements de toute façon, entre Paige (dont les actions vont à mon avis pousser ses parents dans leurs derniers retranchements), Philip donc, et tout simplement l'Histoire telle qu'on la connaît (dans la série nous sommes donc en mars 1983)... Je ne m'attendais pas forcément à un épisode de fin de saison aussi riche et aussi surprenant, mais c'est une belle surprise. Si on n'avait pas assez envie de revenir l'année prochaine, au moins comme ça c'est fait ^^ !

J'ai eu l'impression que The Americans cette saison, s'axait plus sur le côté relationnel et personnel des personnages, que sur les histoires d'espionnage (bien qu'elles restent très présentes tout de même, bien sûr). Et ça n'est pas pour me déplaire car ils sont tellement riches qu'il y en a, à raconter ! Et il y a de beaux moments, je l'ai dit. Entre Elizabeth et sa fille bien sûr, qui sont nombreuses, mais aussi avec Philip (notamment cette scène où il se montre « à nu » devant Martha, qui était très forte). La série n'est donc pas tombée dans une sorte de routine, et on peut dire que si elle tient ses promesses la saison prochaine, elle n'a pas fini de nous surprendre !

Une chose est sûre quoi qu'il en soit : ce fut encore une saison de qualités, sans fausses notes, et portée par des acteurs auxquels on n'a rien à reprocher. Vivement l'an prochain !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche