Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 00:03

Un anime de 26 épisodes diffusé en 2010, tiré d'un manga de George Abe (scénario) et Masasumi Kakizaki (dessin).

Japon, années 50. Dans la cellule 6 du bloc 2 de la maison de correction, ils sont 7 jeunes détenus. Anchan, Mario, Heitai, Beremoto, Joe, Kaybetsu et Suppon. Chacun là pour une raison. Autour d'Anchan, qui a une volonté de fer, ils se soudent, et deviennent amis. Et ils en auront besoin car leur gardien Ishihara n'a qu'une idée en tête : faire tomber Anchan ; et le Dr Sasaki également, car anchan sait quelque chose qui pourrait le détruire...

J'ai loupé cet anime lors de sa diffusion, et je me suis rattrapée il y a quelques mois. Je ne peux pas vous dire la claque que je me suis prise en le regardant. Parce que c'est violent oui, mais aussi parce que c'est très bien fait, à tous points de vue. C'est un anime dur mais intelligent, prenant... difficile d'y être insensible. Et je pense aussi qu'il est bien tombé, car j'avais envie à ce moment là de voir un anime au-dessus du lot.

Pour commencer, le contexte est intéressant. Le Japon, dans les années 50. Un Japon plutôt chaotique qui se remet de la seconde guerre mondiale, dont les séquelles sont encore bien présentes (Suppon par exemple, a perdu toute sa famille à Hiroshima). C'est en toile de fond cela, mais c'est intéressant. On voit bien aussi la présence des américains, et l'opinion qu'en ont les japonais, à plusieurs reprises... C'est assez représentatif de l'esprit de l'anime, qui est quand même très sombre. On sent bien avec la fin de pas mal d'épisodes, qu'on veut nous faire comprendre qu'il y a toujours de l'espoir et un moyen d'amélioration, mais globalement c'est quand même très dur. Les personnages souffrent et autour d'eux, les gens sont bien pourris. D'ailleurs c'est parfois regrettable, cette impression que tout le monde est méchant avec eux, surtout au début (car après heureusement ils rencontrent aussi des gens bien), ça ne fait pas très nuancé ^^'.

L'anime se divise en deux parties. La première se passe donc dans la maison de correction, et la seconde se passe quelques années après, après la libération du petit groupe, qui continue à se voir. La première partie est la plus violente. On n'y va pas avec le dos de la cuillère pour nous expliquer que le médecin de la prison, le Dr Sasaki, est un vieux libidineux qui s'envoie allègrement les jeunes garçons. Quant à Hishihara, le gardien, il repousse les limites du sadisme en s'acharnant sur Anchan et par ricochet pour l'atteindre, sur les autres. C'est parfois dur à supporter franchement, bien que ce soit un anime, parce que la réalisation aux couleurs très sombre donne une ambiance vraiment angoissante ou oppressante, ce qui accentue l'horreur des scènes.

Durant cette partie là, on assiste également à l'amitié qui se créé entre c es 7 garçons, tandis qu'on apprend à les connaître individuellement aussi. Chacun a sa caractéristique, mais j'avoue avoir particulièrement aimé Suppon (doublé en plus par Paku Romi, que j'adore !), le plus petit qui mange tout et qui est au final le plus débrouillard, doublé d'un ami fidèle. Mais les 7 ont leurs particularités, que ce soit Baremoto (le cerveau de la bande), Mario (qui suit les traces d'Anchan), Joe (le plus sensible) etc... L'anime mettra successivement chacun d'eux en lumière à la faveur d'un ou plusieurs épisodes sur leur passé ou autre, ce qui permet de tous leur donner de l'épaisseur et de les faire évoluer. Car c'est aussi un bon point qu'a cet anime : il fait évoluer ces personnages. Ça n'a l'air de rien comme cela, mais pas énormément d'animes peuvent s'en vanter... Bref, donc le lien qui les unit tous est vraiment chouette. Moi qui aime les histoires d'amitié, je suis servie ^^ ! Evidemment on a quelques relans du shônen quand on voit des scènes où par exemple l'un encaisse les coups sans broncher pour protéger l'autre, etc... Mais cela montre aussi la force qu'ils ont tous, et cela rend crédible aussi le fait qu'ils puissent s'en sortir ou du moins, essayer.

La seconde partie, et là je spoile un brin, montre l'après. La vie en dehors du centre de détention, libérée -ou presque- de leurs bourreaux. D'autres problèmes viendront cependant, qu'il s'agisse pour eux de l'argent, de la famille ou de se réinsérer. En un sens cette partie là est moins dure car on n'a plus les sévices corporels (enfin presque) mais ce n'est pas facile pour autant, car les obstacles sont légion pour chacun d'eux. Mais c'était bien aussi de voir leurs relations perdurer et de voir le chemin qu'ils empruntent (Joe par exemple, souhaite devenir chanteur)... Mine de rien quand on arrive au bout de l'anime, on réalise combien on s'est attaché à eux !

On pourrait reprocher à Rainbow son côté caricatural. Que ce soit dans le caractère des personnages (très marqués, à la façon d'un bon shônen). Ou le côté excessif de certaines scènes, encore. Mais je trouve que Rainbow le fait bien. Les personnages et les scènes sont forts et bien développés alors ça n'a pas d'importance finalement. Du moins c'est mon ressenti. Oh, et avant que j'oublie, j'ai beaucoup aimé le principe de la voix off notamment en début et en fin d'épisodes ^^.

Rainbow est un anime qui m'a remuée. Et pas seulement en me faisant grimacer d'effroi, mais aussi en me touchant, quand je voyais ces personnages s'unir et traverser ce qu'ils subissaient grâce à leur lien. Ça a facilement excusé, à mes yeux, les clichés que j'évoquais ci-dessus. J'ai vraiment pu l'apprécier ! :)

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Mangas-Animes
commenter cet article

commentaires

alex 01/02/2014 00:47

Ah il a l'air super intéressant!!!

Marluuna 01/02/2014 01:34

Ah mais il l'est !!

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche