Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 14:44

Un film réalisé par David Yates, avec :

Eddie Redmayne : Norbert Dragonneau

Katherine Waterston : Porpentina « Tina » Goldstein

Dan Fogler : Jacob Kowalski

Alison Sudol : Queenie Goldstein

Colin Farrell : Percival Graves

Ezra Miller : Croyance Bellebosse

Samantha Morton : Mary Lou Bellebosse

(2016)

 

1926, Etats-Unis, New-York.

Gellert Grindenwald, un mage noir redouté, a disparu depuis deux ans. Une scission s'opère entre les sorciers qui pensent que les moldus devraient connaître l'existence du monde de la magie, et ceux qui pensent le contraire.

En ces temps troublés, Norbert Dragonneau, sorcier britannique, arrive sur le sol américain avec une valise un peu spéciale contenant tout un monde dans lequel il recueille et soigne des créatures magiques. Malheureusement, certaines s'échappent et sèment la pagaille...

Les Animaux fantastiques, dont J.K. Rowling a écrit le scénario, est dans la continuité de l'univers de Harry Potter. Cela se passe des décennies plus tôt, mais ce n'est pas pour autant une préquelle : il s'agit d'une autre histoire, toujours dans ce même univers de la sorcellerie, et cette fois en Amérique. Par contre, sont présents des personnages évoqués à certains moments dans la saga Harry Potter, à commencer par le personnage principal lui-même, Norbert Dragonneau, ou encore Gellert Grindelwald par exemple. Mais une personne n'ayant absolument pas connaissance de l'univers de Harry Potter peut, je pense, voir ce film sans être perdue.

Et je dois dire que cela fait bien plaisir, de retrouver cet univers si riche et créatif. Que cela passe par des sorts que l'on reconnaît, des éléments que l'on a déjà vu (les plumes qui écrivent toutes seules dans les bureaux, pour ce qui me revient à l'esprit là tout de suite), et j'en passe... C'est un univers qui nous est familier, quand on a vu les 8 films de la saga et/ou lu les livres, et honnêtement je pensais bien que cela me ferait plaisir de retomber dedans, mais je n'imaginais pas autant ! C'était assez nostalgique en même temps, comme sentiment, et c'était vraiment cool.

Un gros bon point tout de suite pour le protagoniste lui-même, Norbert Dragonneau, qui m'a beaucoup plu d'emblée. Sa réserve, sa timidité et sa bonté envers toute vie en général, font de lui quelqu'un de bien, humainement parlant. Il est un peu maladroit mais il a un grand cœur et son désir de préserver les espèces qu'il garde dans son endroit secret et dont il s'occupe avec beaucoup de soin, cela me parle. C'est avec ce film que j'ai découvert Eddie Redmayne, que je ne connaissais que de nom jusque là, et dont j'ai aimé la prestation pleine de sensibilité et très charismatique. Cela m'a donné envie de me pencher sur la carrière de cet acteur, ce que j'ai d'ailleurs commencé à faire, puisque je vous parlais il y a peu de « The Theory of everything » ^^.

J'ai un peu moins accroché à Tina je dois dire, avec qui il va bon gré mal gré former une équipe. L'actrice n'est pas en cause, c'est vraiment le personnage, finalement très froid, qui ne m'a pas trop parlé. Cependant la fin du film me laisse espérer que cela sera différent dans le second volet... Je l'espère en tous cas. Contre toute attente, j'ai mieux aimé sa sœur Queenie, qui sur le papier n'est pourtant pas mon style de personnage. Jolie blonde charmeuse et charmante, elle en a plus dans la cervelle que ce que l'on pourrait penser au premier abord. Elle n'hésite pas à se mettre en danger pour sauver sa sœur et elle est vraiment utile, et attachante. Et puis sa petite romance avec Jacob, le moldu de la bande qui est mêlé à tout cela par le fruit du hasard, était touchante.

Je l'ai vraiment bien aimé, Jacob. Cet aspirant boulanger qui n'a pas les fonds pour son commencer son commerce et qui rencontre Norbert par hasard, va vivre une grande aventure. Et la dynamique entre lui, bon vivant et très chaleureux, et Norbert, pas très sociable et causant, est à mon avis l'un des bons points du film. Leur duo est une réussite, et voir Jacob s'extasier comme un enfant lorsque Norbert lui fait découvrir ses créatures et l'environnement dans lequel il les garde précieusement, restera une des scènes les plus féeriques, pour moi.

5 films sont annoncés au total. Et l'on sent bien que celui-ci est une introduction. Il y a l'intrigue de base (cf le synopsis) et une autre que je n'évoquerai pas pour ne pas gâcher le plaisir, mais qui sera probablement au centre du film suivant, et qui sera plus palpitante. Ce film-là est surtout un émerveillement sur ce qu'accomplit Norbert, et il y a de la noirceur aussi, surtout à la fin (au passage et sans en dire plus, les personnages de Colin Farell et Ezra Miller, tous deux excellents, sont particulièrement intéressants). Mais en tous cas si les enjeux, on le sent, ne sont pas si vibrants qu'ils le seront sûrement dans les films suivants, cela ne m'a pas empêché d'apprécier ce premier volet. Beaucoup, même. Pour les personnages, pour l'univers en tant que tel bien sûr, pour la découverte de plein de créatures, et pour ce côté un peu plus sombre, ce volet avec les sorciers qui souhaitent affirmer leur domination en révélant aux humains l'existence du monde de la magie...

Le début du film est un peu long à se mettre en place, mais une fois l'introduction passée, j'ai vraiment pris plaisir à le regarder de bout en bout. J'avais 10 ans, et comme Jacob, je m'extasiais de tout ce que je voyais à l'écran. Il n'y en a pas énormément, des films qui provoquent cela, et je trouve ça vraiment chouette. Alors bien sûr, je serai là pour le second volet !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche