Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 23:43

1er février 2017, je me suis fait une virée express à Dijon, pour aller voir Renaud au Zénith en bonne compagnie (ma sœur, sa belle-mère et mon tonton). Je l'avais vu deux fois lors de la Tournée d'enfer, puis une troisième lors de la tournée Rouge-sang, qui avait suivi l'album du même nom. Et ces dernières années, Renaud avait replongé, laissant peu d'espoir pour un nouvel album, et encore moins pour une tournée. Ne restait plus qu'à écouter les anciens albums, en espérant secrètement, mais de moins en moins je l'avoue, un retour façon Boucan d'enfer en son temps...

Lorsque j'ai appris qu'un album, sobrement intitulé « Renaud » sortait en avril dernier, et qu'une grosse tournée suivait dans la foulée (plus une autobiographie aussi), je me suis jetée sur l'un et l'autre sans hésiter une seconde. C'était il y a pratiquement un an, c'est dire si l'attente fut longue ! Pour moi, c'était hors de question de ne pas aller voir mon chanteur favori sur scène une fois de plus, presque pour compenser toutes ces tournées manquées comme j'étais trop jeune, ou carrément pas encore née ! Je suis tombée dedans quand j'étais petite, à coups de cassettes entendues en boucle dans la voiture de mon parrain, et ça n'a jamais cessé, me faisant acquérir au fil des anniversaires et Noëls, la quasi totalité des CD du chanteur.

Bien sûr il y a beaucoup d'artistes aussi différents les uns que les autres, dont les textes me touchent ou me plaisent (en vrac Goldman, Bénabar, Brassens, pour ne citer que ceux-là par manque de temps et de place), mais Renaud a toujours été au-dessus pour moi, de loin. Des textes plein de verlan, d'argot, plein de révolte, d'humour, de tendresse, selon le cas... Des textes qui me parlent, alors même que la plupart des anecdotes ou des portraits dépeints n'ont rien à voir avec moi. Des titres cultes connus de tous, des autres seulement des fans, il y a finalement peu de chansons qui ne me plaisent pas, quand on fait le compte. Le dernier album m'avait plu aussi, avec des chansons encore une fois bien écrites et touchantes notamment (Héloïse est jolie comme tout, et Les Mots est une pépite). C'était la résurrection, le « Phénix », comme Renaud s'est autoproclamé et a appelé sa tournée. Celle à laquelle on ne croyait plus, sauf j'imagine, les irréductibles. Hors de question donc, de manquer cela. Et l'attente, longue, interminable, a commencé.

Mais on y est finalement arrivé, à ce 1er février ! Avec pour commencer, un détour par la boutique, où les t-shirt, badges et autres accessoires sont plutôt pas mal fait. Je vais opter pour un t-shirt plutôt neutre et un bracelet orné du phénix. Mais j'aurais pu prendre plus de choses, il y avait vraiment des trucs sympas :) !

Peu avant l'heure annoncée du concert, débute la première partie. Gauvain Sers, coup de cœur de Renaud que j'avais découvert en fin d'année dernière lors d'une émission télé consacrée au chanteur, m'était du coup un peu familier. Je connaissais 2-3 chansons, que j'ai pu fredonner. Pour une fois qu'une première partie est bien ! J'aime beaucoup la plume de Gauvain Sers. Ses chansons, dans lesquelles la filiation avec Renaud est évidente, sont bien construites, bien écrites. J'espère vraiment que cela ne s'arrêtera pas là pour lui, mais j'imagine que faire les premières partie de Renaud, c'est déjà quelque chose de fou pour lui !

Alors que Gauvain Sers se tenait sur le devant de la scène avec son acolyte devant un rideau, ce dernier tombe autour de 20h30 et laisse apparaître Renaud, qui ouvre le concert de Dijon avec Toujours debout, la chanson qui avait marqué son retour quelques mois plus tôt. Logique. J'aime bien ce titre. Il n'est pas le meilleur de Renaud ou le plus chiadé, mais il passe un message qui quelques mois plus tôt m'avait fait verser une larme à la première écoute (oui, moi je verse une larme facilement sur certains sujets, dont les chansons de Renaud) : Renaud était toujours en vie, bien vivant et n'en déplaise à ceux qui l'avaient enterré. Ce passage surtout, m'émeut beaucoup : « et pour ceux à qui j'ai manqué, vous les fidèles je reviens vous dire merci, vous m'avez manqué vous-aussi... ». Bah un peu ouais, qu'il nous a manqué !

La voix est ce qu'elle est, on n'est pas surpris si l'on a vu des émissions avec Renaud ces derniers temps, ou même pour ceux qui auront vu des vidéos d'autres concerts de la tournée. On n'a jamais trop été voir Renaud pour la voix, il le dit lui-même d'ailleurs, et là c'est vrai que ce n'est plus comme les précédentes tournées. Je pense donc que si on y va sans savoir ou pour découvrir ou accompagner quelqu'un, on sera déçu peut-être. Pour les autres, s'ils sont là, c'est qu'a priori ils ne s'arrêtent pas à cela. Et puis c'est quelque part assez joli, ce type qui revient du 36ème dessous, qui se tape une tournée de plus de 100 dates à son âge, qui fait un show de 2h30 bien tassées (rares sont ceux qui font de tels concerts)... qui donne tout, en somme. Et ça se sent. La voix va un peu mieux plus le concert avance, et elle va souvent mieux sur les anciennes chansons aussi, allez savoir... Renaud est généreux de son temps, et de son énergie, et il donne sans compter. Et j'ai trouvé cela vachement chouette. A moi, ça m'a suffi.

Un mot sur les décors qui défilaient derrière lui, et les lumières (jaunes et rouges principalement) que j'ai trouvé des plus réussis. Renaud a toujours eu des décors sympas pour ses concerts et cette tournée ne fait pas exception. Le phénix qui apparaît à la fin notamment, était superbe.

Grosse surprise, une bonne, sur la setlist. L'artiste a reconnu que les gens préféraient globalement les vieilles chansons (sans blague ^^), alors il n'a pas été avare en la matière. Bien sûr il y a eu quelque chansons du dernier album (J'ai embrassé un flic, Hyper Casher, Les mots, Héloïse, en plus du titre principal) et d'autres des années 90 et 2000 (Marchand de cailloux, La Médaille, Manhattan-Kaboul et j'en passe et des meilleures), mais on a eu droit à de vieux morceaux, comme Germaine, Marche à l'ombre, La Pêche à la ligne, Dans mon HLM... En plus des incontournables style En cloque, Mistral gagnant, Manu... Une setlist variée avec un bon fond de nostalgie, et un pot-pourri pour conclure... Comme si on avait balayé en ces 2h30 la discographie ma foi bien fournie du chanteur énervant. Encore que, comme rien n'est parfait et qu'on en veut toujours plus, j'aurais adoré entendre des pépites peu connues comme Mimi l'ennui, ou encore J'ai la vie qui m'pique les yeux, pour ne citer que ces deux-là... Mais comme il le dit lui-même là-aussi, à ce compte-là on tient toute la nuit, s'il faut toutes les jouer ^^ !

Et puis les musiciens étaient vraiment bons ! Et ça c'est important quand même, un peu. Ils proposaient des arrangements vraiment ingénieux qui donnaient un petit coup de neuf à certains titres, et c'était assez sympa !

Le public était vraiment top aussi, et ça c'est important. De toute façon, et ce n'est pas parce que j'en suis, Renaud a un public hors norme. Bien sûr j'ose espérer que dans tout concert de n'importe quel artiste, il y a des purs fans, des débuts et tout, des gens motivés à mort. Mais, même si je n'ai pas vu énormément de concerts comparés à des gens que je connais, pour moi Renaud a un public particulièrement fort. Il y a un vrai lien entre l'artiste et ce public constitué de gosses, de jeunes hommes et femmes, de quadras et d'autres qui n'ont pas loin de l'âge de Renaud ou équivalent, portant le bandana et le perfecto. Il rassemble des gens de différents âges et sans doute de différents milieux aussi. Des gens qui l'aiment et le lui ont montré ce soir là (et les autres soirs aussi je n'en doute pas) en chantant à tue-tête les morceaux, en remplaçant Axelle Red sur Manhattan-Kaboul (j'adore ce moment), en se mettant debout à la fin, et simplement, en ayant rempli au taquet le zénith. Et ça, c'est vraiment chouette.

Et entre des chansons des fois, il parle à ce public, de façon improvisée ou pas, cela se sent. Il est comme d'hab : cash, râleur, des fois amusant... Moins chaleureux peut-être, j'ai trouvé, que sur les autres concerts où j'ai pu le voir il y a quelques années, mais ce n'est plus le même homme non plus.

Alors bon, je n'ai plus exactement en tête la setlist, et surtout son ordre. Ce n'est donc pas un rapport complet du concert façon journalistique, mais en même temps ce n'était pas mon but. Je voulais juste partager mes impressions le plus objectivement possible (si si, j'vous jure) sur cette soirée. Et sinon, je suis preneuse d'un nouvel album et d'une prochaine tournée (ouais, j'en redemande sans même le laisser souffler, j'suis comme ça). Le truc avec Renaud c'est que quand il disparaît (et pour de mauvaises raisons, les dernières fois), il manque vraiment. Donc moi je dis : faut plus qu'il s'en aille. Hop, affaire résolue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex 09/02/2017 22:00

Ce fut un très chouette concert. Bien sûre je n'y serai pas allée sans toi. Mais j'ai vraiment passé un super moment. Je crois même j'ai préféré ce concert aux deux autres que j'ai pu voir. Je met sa voix de côté bien sûre. O on l'écoute pas pour ça c'est comme pour mon saez à ma (oui je l'ai placé). MAis le public vraiment chaleureux et en parfaite union avec lui. LEs gens debout à plusieurs reprises le zénith remplit à fond rare de voir ça. et puis oui le moment où le public remplace axelle red il faut y aller quand même mais j'adore! Suis contente d'avoir eu les vieilles chansons, j'ai découvert deux nouvelles Héloise et les Mots que je retiendrai ! Et puis dans les vieilles Manu... roh qu'est ce que je l'aime celle et puis la pêche à la ligne. regret: on a pas eu trivial poursuit..^^

Marluuna 09/02/2017 22:39

Ah oui, je ne pensais pas que tu avais préféré ce concert aux autres ! :O
Ah quand on chante les parties d'Axelle Red, déjà sur les précédents concerts j'avais trouvé ça hyper émouvant, donc là ça m'a fait le même effet ^^ !
Héloïse et Les Mots sont mes deux chouchoutes de l'album. Toutes deux jolies et bien écrites.
Manu est un classique incontournable, et pour ma part j'étais contente d'avoir un bout de Chanson pour Pierrot dans le pot-pourri (même si l'avoir en entier ne m'aurait pas gêné ^^).

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche