Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 00:05

Parce que des fois, même dans une série qu'on aime bien, il y a un personnage sans qui quand même, ce serait mieux. Ou, pour le dire de façon sympa, il/elle ne nous manquerait guère, s'il lui arrivait un malheureux accident ^^'... Il ne s'agit donc pas là de parler des personnes qu'on déteste parce qu'ils sont trop méchants, mais bien de ceux qu'on déteste parce qu'ils ne servent à rien et/ou sont agaçants ^^'.

Oh, et je me rends compte que c'est souvent avec des personnages féminins, que j'ai du mal ^^' !

 

Laurel Lance (Arrow)

J'aime bien Arrow et j'aime bien l'équipe autour du héros, mais Laurel... Je comprends bien que le principe, le fait que cette fille très normale, ait eu envie de se rendre utile et donc de s'entraîner, d'apprendre, pour pouvoir se battre. Mais d'une je ne trouvais pas ça justifié dans le sens où elle bossait dans la justice et j'aimais justement le fait qu'elle se batte à sa façon, sans super-pouvoirs ni rien, mais bref, les scénaristes en ont décidé autrement. Mais c'est surtout que pour moi, le personnage est un boulet. Chaque fois qu'elle a des états d'âme, je trouve ça mal venu, ou mal fichu et ça m'agace. En plus les scénaristes ont prouvé qu'ils pouvaient redresser la barre, car si l'on prend Thea, qui a commencé la série en étant irritante et caricaturale au possible, elle s'est bonifiée et est devenue un super personnage ! Mais avec Lauren, quoi qu'ils fassent, je trouve qu'elle n'est pas à sa place. Comme si la place de petite amie, de sœur, d'amie était déjà prise pour Arrow, et que le fait que Laurel soit dans le coin n'apporte pas grand chose... Cela dit, je dois à la vérité de dire que depuis quelques temps elle semble moins irritante...

 

Iris West (The Flash)

Le spin-off de Arrow n'aura pas plus réussi en ce qui concerne ses personnages féminins (quoi que Caitlin est mimi, après tout), que sa série mère. Iris est typiquement le genre de nana qui m'insupporte : elle a son meilleur ami qui bave presque devant elle, elle lui dit gentiment qu'elle ne l'aime pas comme ça (ce qui est son bon droit, nous sommes d'accord), sauf que quand il se trouve une copine, là elle se fait un plaisir de tout ruiner. En gros elle claque des doigts et il rapplique (oui là Barry, t'es un peu couillon). Et plein d'autres trucs qui m'exaspèrent, tenant principalement au fait que la nana veut s'affirmer, passer pour une nana indépendante et forte, genre « j'ai b'soin de personne », et qu'en fait pas du tout. Ce qui en soi n'est pas un drame, mais ADMETS-LE ma fille, t'en mourras pas ! Iris a quelque chose de suffisant, de « madame je sais tout » en elle (et elle remet ça dès le début de la saison 2 en faisant exactement ce qu'elle avait reproché àç d'autres en saison 1), qui fait que ça ne passe décidément pas. Mais Barry, mon gars, toi qui est si choupinou, qu'est-ce que tu lui trouves, franchement ??

 

Paige (The Americans)

Y a quand même une catégorie en vogue, ce sont les « enfants pénibles ». Bon là on est plus dans l'ado que dans le gosse en bas âge, mais l'idée est là. Disons que nous on regarde la série pour autre chose que les états d'âme du gosse mal dans sa peau qu'on a vu 36 fois (typiquement, ce qu'Arrow nous a fait avec Thea, avant de se reprendre).

Paige, j'ai du mal. Pourtant je dois bien reconnaître que la gosse est intelligente et tout, et que grâce à elle, la série prend une direction intéressante, et que j'ai même hâte de voir cela. Mais tout le délire avec la religion, j'ai eu du mal. Attention, pas que le fait de voir un personnage découvrir la foi et pratiquer sa religion me gêne (au contraire) ! Nan, parce que je préfère préciser hein ^^. C'est plus l'utilisation qui en est faite : je trouve que ça tombe un peu de nulle part et qu'on en fait trop. Et ça ne fait que rendre Paige irritante avec tout ça, à mon sens. En fait, je crois que ce qui me dérange avec elle, c'est le côté gamine mature, qui a des réactions et des pensées d'adulte. Je crois que c'est ça. Quand c'est fait intelligemment ça peut donner un gosse rigolo (The New normal avait fait ça par exemple, ou encore Modern family, et plein d'autres séries) et j'adore ça. Quand c'est fait sérieusement, 9 fois sur 10, je trouve ça irritant. Et c'est donc le cas ici.

 

Erin Reagan (Blue bloods)

De tous, peut-être qu'Erin est celle qui pourrait facilement sortir de ce classement. Il y a même des moments où je l'aime encore bien, tenez. Mais ils sont encore trop rares...

En fait le principe de Blue bloods, c'est que la famille est dédiée à al justice. Tous sont, ou ont été flics. Pas au même niveau, mais peu importe. Et Erin, seule fille de la famille, est procureur, elle. C'est intéressant en soi parce qu'en ce sens, ses pratiques et convictions se heurtent fréquemment à celles du reste de sa famille. Le problème en pratique, c'est que... bon déjà, 'faut le dire franchement, la tête de l'actrice ne me revient pas. Je sais, c'est nul comme argument et d'ailleurs ça n'en est pas un, mais juste... ça n'aide pas. Mais surtout, je déteste la façon qu'a la série de faire parler Erin comme la justice descendue de son socle. Comme si elle, elle savait ou était le bien, le mal, et qu'il fallait l'écouter. D'accord son frère Danny est parfois un peu brutal, mais je déteste la façon qu'elle a de s'opposer à lui. Pas parce qu'elle s'oppose, puisque c'est son rôle et qu'elle a évidemment raison de respecter la loi. Mais dans la manière, il y a quelques chose de très arrogant je trouve, chez ce personnage, et je trouve que c'est souvent insupportable, en fait...

 

Juliet (Grimm)

Dans Grimm, le héros a un secret : c'est un Grimm, autrement dit il peut voir tout un tas de bestioles qui aux yeux de monsieur tout le monde, ont l'air d'humains lambda. Et quand sa fiancée l'apprend, passé le cap de la surprise et tout le tralala obligatoire, il faut dire qu'elle le soutient vachement. Ca, 'faut le reconnaître.

Mais alors c'est fou parce que plus la série avance, moins je peux supporter Juliet. En fait, plus elle s'investit dans la vie de son homme, dans ses affaires, et plus j'ai envie de la baffer. Le pompon étant la saison 4 où les scénaristes ont vraiment voulu en faire un truc bien (et l'idée était bien, en plus), mais je ne sais pas, Juliet m'a gonflée dans toutes ses réactions, ses attitudes... Je la trouvais injuste et irrationnelle et je ne pouvais compatir avec elle. Alors qu'objectivement et même sans attendre la saison 4 d'ailleurs, je reconnais qu'elle a des raisons de péter un câble, avec la vie qu'on lui fait mener. Mais plutôt qu'un soutient, elle a plus des allures de boulet à mes yeux...

 

Dana Brody (Homeland)

Bon là, clairement je ne peux pas mentir : la tête de l'actrice ne m'est jamais revenue, déjà. Ca n'aidait pas. Mais en plus, je trouvais qu'elle jouait assez mal, pour le dire gentiment. Le coup du sourcil levé et de la mâchoire serrée, c'était bien une fois, mais quand c'est ce qu'elle nous sert à chaque scène, on s'en lasse un peu, hein...

Mais même sans cela, le personnage était juste à abattre. Pareil, sur le principe je comprends l'intérêt. La fille -ado en plus- voit débarquer dans sa vie son père, qu'elle pensait mort. Sauf que ce père n'est pas clair, potentiellement il pourrait même être dangereux. Elle ne le comprend pas, ne peut communiquer avec lui (qui n'est pas un livre ouvert non plus, disons-le). Et avec ce qui se passe dans le série, elle a toutes les raisons d'avoir les nerfs.

Sauf que non. Moi je regarde Homeland pour qu'on m'explique si le type est un gentil ou un méchant qui a l'intention de tout faire péter. Pour le regarder évoluer avec Carie, qui n'est pas un modèle de stabilité. Pour qu'on me parle de tout ce tintouin sans manichéisme. Mais pas pour voir une gamine gâtée et ses états d'âme me pourrir mes épisodes. Je pense que mon souci vient de là. J'ai saisi, et c'est d'ailleurs logique, qu'on nous parle de Brody, de sa famille et de ses rapports avec ses membres. C'est normal qu'on s'arrête sur ses gosses, qu'il y ait conflit même. Sauf que je m'en fous. Ce n'est pas ce qui m'intéresse là-dedans, et les crises de Dana, j'en ai vite eu ras le pompon, je n'ai jamais pu m'y intéresser. Du coup, pour moi c'était le personnage à abattre.

 

Tommy Walker (Brothers & sisters)

Ouais bon, il me fallait un n°10 dans cet article et c'est tombé sur ce vieux Tommy. Car franchement je ne l'aimais pas, il ne m'a pas intéressée, mais contrairement aux autres, je n'ai jamais eu envie de lui filer des coups de latte avec des godasses cloutées.

Disons que sur les 5 enfants Walker, les 4 autres étaient tellement géniaux/intéressants, que Tommy n'a jamais pu m'émouvoir, surtout vu la façon qu'il avait de réagir aux événements... Pourtant il lui arrive des trucs pas cool, et j'ai compati à sa douleur, mais ça n'a jamais été l'amour fou... En même temps c'est bien, que la série ait créé 5 frères et sœurs si différents jusque dans leurs réactions et leur façon de gérer les choses. C'est aussi pour cetts écriture, que j'aime Brothers & sisters. Mais du coup le côté égoïste, matérialiste et plus froid,d e Tommy, on fait que j'ai eu beaucoup de mal avec lui et quand il s'est un peu effacé de la série, je n'en étais pas attristée... Mais vraiment par rapport aux autres dans cet article, ce n'était pas non plus que je le détestais ^^.

 

Joey Quinn (Dexter)

Quinn, ou comment vous bouffer du temps d'antenne pour rien ^^. Je dois à la vérité de dire que sur la fin, il était plus acceptable. Un peu plus. Mais la fin étant un vaste fiasco, dire que Quinn était acceptable, c'est vous dire comment tout se barrait en sucette par ailleurs ^^'... Pour le reste de la série en revanche, je l'aurais volontiers assommé à coups de pelle !

Entre son comportement borderline -mais dont on avait rien à carrer vu qu'il se passait 1000 choses plus passionnantes dans la série-, ses amours sans queue ni tête -dont on avait pas plus quelque chose à fiche-... Et globalement, le fait que dès qu'il faisait un geste, on pouvait être sûr que c'était une connerie...

Et le souci c'est que la série a essayé de reproduire le schéma qu'elle avait avec Doakes, un autre flic qui s'opposait à Dexter... Sauf que Doakes était charismatique et que c'était la première fois, donc c'était bien. Quand on nous refait la même une saison plus tard avec Quinn, qui déjà n'est pas aussi attrayant, ça fait figure de réchauffé... Dommage Joey, mais bien tenté !

 

Jenny (The L word)

Ah, Jenny. Parmi les trucs qui n'ont pas aidé, il y avait la doubleuse française, qui avait une voix niaise au possible, et déjà que j'ai vite détesté le personnage, mais là cela achevait de la rendre énervante.

Mais Jenny en soi, c'était déjà trop de toute façon. Une égocentrique pleurnicharde, c'était tout ce qu'elle était. Je veux bien qu'il y ait eu des trucs dans son passé, ou même au début de la série, qui font qu'elle remet tout en question et est complètement paumée, ça d'accord. Mais que sur les 6 saisons que la série a duré, cela lui donne le droit d'être aussi nombriliste, hautaine et pleurnicharde, c'était trop pour moi. C'était un personnage absolument détestable, manipulatrice et pas attachante du tout.... Et la série se serait certainement mieux portée sans elle.

 

Marissa Cooper (The O.C.)

Au secours ! Autant Ryan était un bon personnage, autant quand il s'est entiché de Marissa (c'est-à-dire tout de suite), on n'y a pas gagné au change... Moi, la pauvre petite fille riche, gâtée à mort, qui se sent mal dans sa peau, je vais paraître cruelle mais ça ne m'a jamais spécialement émue.

Marissa est une fille à problèmes, et le meilleur (ou pas), c'est qu'elle se les créé toute seule comme une grande , ses embêtements. Et à chaque fois, ses amis doivent recoller les morceaux, céder à ses caprices, subir son attitude désagréable... Une fois d'accord, au bout de 15, moi je me lasse un brin...

Je n'ai jamais pu m'attacher à ce personnage ni compatir à ses soucis, contrairement aux 3 autres... Et pour ne rien arranger, je n'ai jamais trouvé l'actrice spécialement bonne, en fait...

 

C'est la fin de cet article. Notez bien que j'ai aussi eu Sookie (True blood) n tête, mais ayant stoppé la série au bout de 2 saisons, je me suis dit que qui sait, le personnage s'améliorait peut-être après ? ^^. Chaque série comporte son lot de personnages irritants et/ou inutiles, et cela fait du bien de se lâcher à leur sujet, pour une fois ! ^^'

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article

commentaires

Alex 03/01/2016 22:09

J'en étais sûre ^^ !!! Mais si pcq celle de Arrow et The Flash elles évoluent non?

Marluuna 03/01/2016 22:32

Alors dans Arrow j'te l'accorde. Dans The Flash, nan ou alors faut me dire où, là ^^'

Alex 02/01/2016 21:55

il m'a bien fait marrer cet article. Suis étonnée de retrouver Tommy dans ce classement par contre; je te trouve cruelle avec les personnages^^ Tu as oublié Dawn de buffy ;) je sais que tu ne l'aimais pas ne nie pas!

Marluuna 03/01/2016 00:36

Rah mais oui Dawn !! Comment j'ai pu oublier Dawn !!
Tommy c'est vraiment parce qu'il me fallait un 10ème... Mais du coup j'aurais pu le remplacer par Dawn, largement !
J'suis pas cruelle roh ^^'

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche