Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 00:05

Un film de Laurent Tuel, avec :

Nicolas Duvauchelle : Marco

Maud Wyler : Emilie

André Wilms : Moret

Liliane Rovere : la mère de Marco

Olivier Perrier : le père de Marco

2015

Marco est un photographe de guerre qui en a assez, et veut photographier autre chose.

Sujet à des crises d'angoisse depuis tout jeune, il affronte plusieurs choses nouvelles dans sa vie : l'arrivée d'un amour et la peur de l'engagement qui l'accompagne, son père qui perd la tête, un voisin sympathique qui n'est pas celui qu'il prétend être...

 

Adapté de la série de BD de Manu Larcenet.

Le combat ordinaire est adapté de la BD du même nom, de Manu Larcenet. Une BD en 4 tomes qui trônent fièrement dans ma bdthèque, parce que le Combat ordinaire, c'est juste un petit bijou. L'art de raconter la vie en traitant aussi bien des grandes choses (maladie d'un proche, peur de l'engagement, etc...) que de plus petites, à travers le personnage principal, Marco.

Le film ne trahit pas l'oeuvre, dans le sens où l'on retrouve la trame de chaque tome avec une fidélité certaine, jusque dans certains dialogues, qui, pour ce que je m'en rappelle, sont rapportés mot pour mot tels qu'ils étaient dans la BD. Pour cela, j'ai apprécié le film. Mais j'y ai aussi ressenti par moments un certain ennui, chose qui ne m'était jamais arrivée à la lecture, ou aux nombreuses relectures d'ailleurs, de l'oeuvre de Larcenet. Est-ce que cela passe moins bien, une fois transposé à l'écran ? Je l'ignore. Certainement, du coup. Car on ne peut pas dire qu'il y ait du changement sur les personnages ou le contenu, d'aucune sorte. On ne peut pas dire que quelque chose m'ait déplu. Alors est-ce le rythme lent, contemplatif, qui est accrocheur en BD mais qui une fois animé, avec de « vrais gens », donne ce sentiment d'ennui ?

Je ne peux dire que du bien de Nicolas Duvauchelle : il est très bien dans le rôle de Marco. Il fait ressortir la mélancolie du personnage, son côté stressé, paumé... Marco a peur de pas mal de choses et petit à petit au cours du film, on le voit avancer. Que ce soit professionnellement, en décidant de faire une exposition de photos d'anciens collègues de son père en retournant sur les docks de son enfance, ou personnellement, en s'engageant avec Emilie, une jeune vétérinaire dont il est amoureux. Il y a aussi tout cet axe que j'ai toujours aimé, avec son voisin, Moret. Un gentil papy qui aime la pêche et parler avec lui, mais qui était loin d'être tout blanc durant la guerre d'Algérie, comme Marco l'apprendra ensuite...

Il doit aussi affronter la maladie de son père, un homme simple soutenu par sa femme, mais qui perd la tête petit à petit... En bref, rien que de très banal dans la vie de tout un chacun, mais cet homme étant un angoissé de première ordre qui a stoppé sa thérapie, il doit prendre sur lui et faire des efforts s'il ne veut pas stagner... A chaque fois que je pense à cette histoire, je trouve que le titre est réellement bien trouvé.

Le film propose de belles images, de beaux paysages en nous montrant l'endroit où habite Marco et ses environs... Même les collègues de son père ont de vraies « gueules », comme dans la BD. De ce point de vue, c'est un beau film, c'est certain.

Je regretterai juste le manque de présence du frère de Marco. Enfin le manque de complicité surtout. Je ne sais pas, je crois que ça tient aussi à l'acteur pour le coup, mais je n'ai pas ressenti la complicité et les délires entre les deux frangins, alors que c'était un aspect que j'aimais beaucoup dans la BD. Mais en disant cela, je chipote. Et on ne peut pas reprocher à Laurent Tuel d'avoir fait des coupes car c'est infime : encore une fois, il est resté très fidèle à l'oeuvre d'origine.

Les adaptations de BD se sont multipliées ces dernières années, et on ne peut pas dire que ce soit toujours une franche réussite, que la BD soit très connue ou non, d'ailleurs. Mais ici, bien que je ne sois pas enthousiaste à 100% ainsi que je le l'ai dit, je suis convaincue. C'est un chouette film, qui n'est pas supérieur à l'oeuvre d'origine, mais qui lui fait honneur, peut-on dire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche