Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 00:05

Un film réalisé par Michel Gondry, avec :

Jim Carrey : Joël Barish

Kate Winslet : Clementine Kruczynski

Elijah Wood : Patrick

Thomas Jay Ryan : Frank

Mark Ruffalo : Stan

(2004)

 

eternal-sunshine-of-the-spotless-mind-original.jpg

Joël découvre un jour que sa compagne, Clémentine, l'a effacé de sa mémoire. En effet un médecin a inventé ce procédé qui permet d'obtenir un traitement afin d'enlever tout souvenir d'une personne déterminée. Leur relation allant de pire en pire, Clémentine a donc décidé d'oublier Joël.

Anéanti, Joël chercher alors à subir cette même opération. Mais alors que ses souvenirs de Clémentine disparaissent petit à petit, Joël se rend compte qu'il l'aime toujours et qu'il ne veut pas l'oublier. Sera-t-il assez fort pour combattre le processus ?

 

Autre film avec Jim Carrey, je poursuis ma découverte. Celui-là est certainement le plus atypique de tous. C'est une histoire complexe qu'il faut bien suivre, afin de tout saisir et de ne pas se perdre dans l'ordre des événements. D'ailleurs je pense même que le voir une seconde fois aiderait à tout comprendre sans exception.

J'ai eu du mal à rentrer dedans. Enfin les premières scènes, si, ça a été tout seul. C'est après, durant peut-être la première demi-heure qu'il a fallu suivre. En effet au début, on fait la connaissance de Joël et Clémentine. Ils se rencontrent, et on les découvre en même temps. Lui est timide, renfermé et il manque cruellement de confiance en lui. Elle au contraire, est extravertie et a du caractère. Leurs premiers échanges sont savoureux, et je dois dire que le duo fonctionne d'entrée de jeu. Cette entrée en matière passée, on tombe dans ce qui est le propos du film : Joël se rend compte que Clémentine l'a effacé de sa mémoire grâce à un procédé médical minutieux. Elle ne le reconnaît donc pas et s'est même déjà remise en couple avec un autre. Voilà la réponse à leurs difficultés puisque leur couple battait de l'aile. Le choc passé, Joël décide alors de faire de même. Mais la nuit où les employés du médecin inventeur du procédé lui retirent un à un ses souvenirs de Clémentine, Joël décide que finalement, il ne veut plus l'oublier. A mesure qu'il remonte le temps dans son inconscient et revit tous les moments qui ont jalonné leur relation, il s'y accroche, luttant contre le procédé afin de conserver au moins un souvenir d'elle.

 

eternal-sunshine-of-the-spotless-mind-1.jpg

 

Ainsi, une grande partie du film se passe dans l'inconscient de Joël, et les scènes se succèdent sous forme de flashbacks. La narration est ainsi un peu chaotique et pas forcément aisée à suivre, mais c'est bien évidemment voulu. Voilà pourquoi il est un peu compliqué de rentrer dans le film. Mais ce qui devient vraiment intéressant, c'est justement à partir de ce moment où Joël revit ses souvenirs et change d'avis. On voit sa combativité, lui qu'on nous a présenté dès le début comme quelqu'un de faible et d'introverti. Son envie de garder ses souvenirs et de retrouver son couple. C'est un combat désespéré et on ne sait pas du tout comment cela va se terminer, à dire vrai. Il y a du suspens pour ainsi dire, parce que rien n'est gagné. Je ne vous dirai pas si Joël y parvient ou non, mais voilà, on est tenu en haleine jusqu'au bout ^^.

En tout cas l'idée était bonne, avec ce procédé médical. On voit comme ça intéresse du monde, et il y a même une logique : se séparer de tous les objets ayant appartenu à la personne qu'on souhaite oublier et laisser l'équipe médicale fouiller dans sa mémoire et retirer tout souvenir en rapport avec elle, un par un. Cela se tient, pour peu que l'on accepte cette idée de base. Et puis je trouve que cela pose une autre question aussi : si une telle chose était réellement possible, quelles conséquences cela aurait ? Des conséquences directes, comme le fait que la personne oubliée, tel Joël, ne comprenne rien à l'attitude de sa moitié, qui dit ne pas le connaître. Et des conséquences à long terme aussi, avec un risque de regret. Quand Joël se rend compte de tout ce qu'il perd, il renonce et souhaite faire marche arrière. Beaucoup seraient sûrement dans le même cas, j'imagine. Quand on a mal ou quand c'est trop dur, on souhaite tous pouvoir oublier et que cela soit comme si ça n'avait jamais existé. Mais cela ressemble quand même à de la fuite, et puis à agir sous le coup de l'impulsion, qui dit qu'on ne le regrettera pas ? Je trouve que le propos du film peut nous parler, dans une certaine mesure. En tout cas que ce soit cette idée ou la façon dont le film est réalisé, le tout ne manque pas d'originalité, on ne peut pas dire le contraire.

 

2004_eternal_sunshine_of_the_spotless_mind_003.jpg

 

Jim Carrey est très bon (ça va devenir une habitude...) même si ce n'est pas le film que j'ai préféré de lui, dans ceux que j'ai vu dernièrement. Il est touchant, poignant même, dans son désespoir et dans sa lutte par la suite. C'est rare de le voir aussi replié sur lui-même tel qu'il l'est au début du film... aussi timide. Mais il le joue bien. Le regard, la voix, la gestuelle... Tout y est. Son personnage est sympathique qui plus est, alors on n'a pas de peine à être derrière lui, c'est certain.

Kate Winslet est une actrice que j'aimais déjà beaucoup. Chaque fois que je la vois jouer, c'est un plaisir. Elle est douce, fraîche, et dégage tellement de naturel... Ici, elle joue un personnage fort, libre et extraverti, mais avec ses fragilités malgré tout. Elle le joue bien, ce n'est pas une surprise. Clémentine est quand même un brin radicale dans ses choix, mais ce n'est pas un mauvais personnage.

 

eternal-sunshine-of-the-spotless-mind-2004-34-g.jpg

 

Du côté des personnages secondaires, j'ai apprécié retrouver Elijah Wood dans le rôle de Patrick, un employé du médecin. Le rôle n'était pas très intéressant, mais bon c'est toujours sympa de le revoir ^^. Mark Ruffalo dans le rôle de Stan, autre employé du médecin, m'a davantage intéressée. C'est lui qui pratique l'intervention sur Joël, et c'est vrai qu'il était assez présent et sympa, comme personnage. Je passerai volontairement par contre, sur le personnage de Kirsten Dunst, qui joue la copine de Stan. Le personnage était agaçant et j'ai du mal avec cette actrice, donc bon ^^'.

Au final ce fut un film intéressant, que j'ai apprécié mais qui ne m'a pas non plus enthousiasmé comme ça a pu être le cas pour The Truman Show ou encore I love you Philip Morris, que j'ai vus récemment... Mais c'était sympa ^^.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alex 30/06/2012 14:17

oui mais le concept m'intéresse

alex 28/06/2012 00:42

Moi je veux bien le voir avec toi :)

Marluuna 29/06/2012 00:28



si tu veux mais c'est pas le meilleur Jim Carrey quand même ^^



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche