Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 00:05

Une série créée par Paula Milne, avec :

David Tennant : Aiden Hoynes

Emily Watson : Freya

Ed Stoppard : Bruce

Roger Allam : Marcus Brock

Jack Shepherd : Joe Hoynes

 

Série en 3 épisodes.

Aiden Hoynes démissionne de son poste de ministre afin de protester contre le gouvernement. Mais cela ne se passe pas exactement comme prévu : en effet, il est littéralement lynché par son camp et ses amis.

C'est alors que sa femme Freya, député, se voit proposer un poste de ministre, ce qui peut être vu comme une trahison à l'égard de son mari. Ce dernier lui donne pourtant sa bénédiction, espérant que le poste de sa femme lui permettra de savoir ce qui se passe et de pouvoir revenir en politique... Mais cette inversion des rôles risque fort de malmener le couple harmonieux qu'ils formaient jusque là...

 

Depuis quelques mois, David Tennant a tourné dans plusieurs petites séries anglaises. J'avais parlé de Broadchurch il y a quelque temps, qui est sans doute la meilleure d'entre elles, et je vais parler aujourd'hui de The Politican's husband, une très courte série puisqu'elle ne dure que le temps de 3 épisodes.

L'histoire commence lorsque le ministre Aiden Hoynes démissionne en guise de protestation contre la politique d'immigration adoptée par le gouvernement. Un pari risqué puisqu'au lieu d'être suivi, il est lynché en public, même par son propre camp et notamment son meilleur ami Bruce, qui ne l'appuie pas. Peu après, sa femme Freya est appelée pour un ministère, chose qu'elle accepte. Et c'est là que commencent les problèmes, au moment de cette complète inversion des rôles. Lui qui a toujours été si actif politiquement, se retrouve homme au foyer, à gérer les enfants (dont un fils autiste qui supporte mal le changement et l'absence de sa mère, qui jusque là s'occupait de lui). Et il ne lâche rien. Bien décidé à revenir en politique, il veut que sa femme soit ses yeux et ses oreilles, pour pouvoir lui ouvrir le chemin. Et elle devient d'un seul coup ministre et donc sous le feu des projecteurs, alors que jusqu'ici elle était restée dans l'ombre, n'ayant d'autre rôle que de soutenir son mari. Elle va subir les pièges de la politique et l'amertume de son mari, tout en tentant de se faire sa place.

La politique est bien évidemment au centre de l'histoire, mais elle est vue par le prisme de ce couple qui va se déchirer une fois à l'abri entre les quatre murs de leur maison, mais toujours sourire en public, et prétendre qu'ils sont unis. A ce titre, la toute dernière scène est positivement géniale d'ailleurs ! C'est passionnant à observer (d'autant qu'il est rare dans les séries politiques, que ce soit l'homme qui soit mis au placard et la femme en pleine ascension), parce que cela prend des proportions assez folles parfois et on se demande jusqu'où ça va aller. Le rythme est assez lent et c'est très contemplatif en fait, parce que tout est dans l'ambiance. Tout passe dans ces moments où le regard d'Aiden change, où on sent qu'il va mal agir envers sa femme... et dans son regard à elle aussi, parce que c'est une femme déterminée. Et bientôt on est pour ainsi dire convaincu que tous les deux, ne peuvent pas à la fois rester un couple, et être politicien. Ça ne marche pas. Aiden tient trop à sa place pour laisser tomber, et Freya est trop longtemps restée dans l'ombre pour y renoncer. Le couple va voler en éclats, c''est ce qu'on se dit à chaque scène, mais là-dessus la série se montre intelligente. Assez pour faire les choses de manière à nous surprendre.

 

Il faut dire que le couple principal éclipse complètement les personnages secondaires que l'on rencontre, parce que tout va tourner autour d'eux. Évidemment l'ex meilleur ami de Aiden, Bruce, est important et le père d'Aiden, Joe, est très sympa aussi, mais bon le couple reste au centre. Aiden est un homme intelligent et malin, mais au sang-froid très limité. Et son ambition le pousse à des actes odieux envers sa femme, par jalousie pour la place qu'elle occupe... Le fait de se retrouver à la maison lui fait perdre en virilité, du moins le pense-t-il. Un personnage clairement détestable je trouve, même si vers la fin il émeut forcément, vu ce qui lui arrive... Mais ce n'est pas quelqu'un auquel on peut s'attacher, il est trop pervers et avide pour cela, et ça, Tennant le joue très bien. Cela change encore de ses rôles précédents.

La sympathie est plus pour Freya, qui est une femme intelligente aussi et tout à fait capable. Elle était faite pour cette place, ces responsabilités, et on le voit bien vite. Elle n'a rien d'une femme effacée et trop faible, bien au contraire. C'est ce qui permet aussi de l'apprécier bien vite et d'espérer qu'elle ne lâche rien à cause de son mari. Je ne connaissais pas cette actrice mais je l'ai trouvé très bien. Crédible, sensible, et digne, juste ce qu'il fallait.

Cette série pose également de bonnes questions. Ou plus exactement, elle montre des réalités de la bonne manière. Par exemple, si l'on voit qu'Aiden est prêt à tout pour retrouver la place qu'il a perdu, derrière, il y a autre chose. Il y a ce seul constat par rapport au pouvoir : il ne s'agit pas de l'avoir, il faut encore ne pas le lâcher. C'est ce pouvoir, cette ambition finalement, qui va faire perdre à Aiden sa fierté et le faire se conduire si mal.

The Politican's husband est une série courte, mais ce n'est pas nécessairement un mal : elle va ainsi à l'essentiel et évite de se répéter. Servie par deux acteurs particulièrement bons ensemble, elle choisit un angle un peu original pour parler de politique et de pouvoir de manière assez noire. Instructif et intéressant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche