Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une série créée par Neil Jordan, avec :

Jeremy Irons : Rodrigo Borgia (le pape Alexandre VI)

François Arnaud : Cesare Borgia

Holliday Grainger : Lucrezia Borgia

David Oakes : Juan Borgia

Aidan Alexander : Gioffre Borgia

Joanne Whalley : Vanozza Catanei

 

Série arrêtée à 3 saisons.

 

XVIème siècle, en Italie.

L'histoire de la famille Borgia, au moment où Rodrigo Borgia devient le pape Alexandre VI, se faisant ainsi plus d'ennemis qu'il n'en avait déjà. Il va donc chercher à renforcer sa position par tous les moyens, pour être à l'abri ainsi que sa famille.

 

La période n'est pas exactement ma préférée d'un point de vue historique, mais par contre, la famille Borgia, c'est autre chose ! Voilà des personnages intéressants et qui ont fait parler d'eux (même si la fiction s'est vote emparée d'eux) : Lucrèce, Cesare... Je connaissais moins les autres et d'un certain point de vue, je dois bien reconnaître que la série m'a fait m'intéresser davantage à certains, à commencer par le pape Alexandre VI. Pour autant, si la saison 1 fut très bonne, alléchante et prometteuse, la saison 2 s'est perdue dans des intrigues nébuleuses... J'ai eu l'impression qu'elle se reposait trop sur ses acteurs (toujours excellents, ceci dit), et qu'elle en négligeait le scénario. La saison 3 redressait plutôt la barre, mais la série ne connaîtra jamais de fin puisque la saison 4 ne verra pas le jour. Dommage. Quoiqu'il en soit je garde le sentiment d'un « peut mieux faire », en somme. De quelque chose de bien qui aurait pu l'être davantage sans cette saison 2 trop lente.

Disons-le tout de suite, cela sera fait : Jeremy Irons est formidable. Il a méchamment vieilli ma foi, mais quel charisme, quelle prestance ! Je n'imagine personne d'autre interpréter avec son talent le pape Alexandre VI. Un personnage fort, ambigu, ambitieux et intelligent, sur lequel la série ne met pas vraiment d'étiquette. Elle nous laisse juge de ses actes. On fait sa connaissance en tant que Rodrigo Borgia, marié et père de famille et l'on voit tout de suite comment il devient pape (au passage on appréciera en début de série l'apparition de Derek Jacobi). Et ensuite la série s'attache aux intrigues, aux complots, sans jamais se limiter à lui seul, mais en prenant en compte toute la famille, à commencer par ses enfants : Cesare, Juan et Lucrèce. Et sans Jeremy Irons, ça n'aurait pas été pareil -et quelle voix! -.

La bonne surprise vient de François Arnaud, un français, qui nous joue un Cesare ambitieux et intelligent, mais lui aussi, sans qu'il soit tout blanc ou tout noir. Je ne connaissais pas du tout cet acteur mais il est plutôt bon ! On voit Cesare grandir. Devenir cardinal en suivant le vœu de son père, puis chef de guerre -et fin stratège!-... La saison 3 s'attachera également à montrer l'inceste entre lui et sa sœur Lucrèce. Une relation ambiguë, pas saine et qui prend tout son sens dans l'ultime saison. Autre français dans le lot, Michel Muller, en roi de France. Pas mauvais du tout !

Holliday Grainger est lumineuse en Lucrèce. J'avais découvert l'actrice dans Demons, une petite série anglaise, et depuis j'aimais suivre son parcours. Elle est jolie comme tout et il fallait au moins cela pour incarner Lucrèce. Et je trouve son jeu plus affirmé maintenant que dans la première saison. Elle incarne vraiment bien le côté séducteur, encore juvénile mais bientôt vraie femme, de ce personnage. Et son caractère affirmé aussi.

Mais même les personnages de second plan sont à la hauteur. Que ce soit Juan, ou Michellito, tous ont leur rôle à jouer et les acteurs sont bons.

Au programme donc, des intrigues de couloir, des complots, des trahisons, des meurtres...Dans The Borgias, l'action est parfois cérébrale, parfois vraiment présente. Mais c'est toujours -sauf en saison 2- un enchaînement logique. Et côté forme, les costumes et les décors sont vraiment réussis -de même que le générique d'ailleurs-. On n'est pas non plus dans un documentaire, néanmoins sur la forme, je n'ai rien vu de choquant quant à l'époque, et c'est à noter. Je préciserai encore, pour finir, que j'ai toujours trouvé les dialogues particulièrement bien écrits ^^.

Tag(s) : #Séries occidentales
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :