Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 21:33

Quel(s) personnage(s) (deux maximum) de drama aimeriez-vous rencontrer ? Et pourquoi ?
 

J'ai un peu pris cette question de la même manière que celle où il fallait répondre à « de quel personnage pourriez-vous tomber amoureuse ? ». C'est-à-dire que dans l'absolu j'adore un personnage tel que Wang So (Moon Lovers : Scarlet heart ryeo), mais je pense que si je l'avais rencontré, un peu comme Hae Soo j'aurais flippé plus qu'autre chose ^^'. Je vais donc, de la même manière, traiter la question de façon plus réaliste en rajoutant en off « dans la vraie vie » ^^.

Et donc je pense que ma réponse sera la même que pour cette question dont je parlais : Baek Ah de Moon lovers. Pour les mêmes raisons et parce qu'il ferait de ce fait un super ami : pour sa gentillesse, sa loyauté et sa bienveillance, et pour le côté artiste qui fait que je pense qu'il y aurait moyen de bien s'entendre :).

Et puisqu'on pouvait en choisir un deuxième, je vais tricher de manière éhontée en citant toute une bande ^^', celle de Entertainer. Parce que le petit groupe de musique (plus les personnes qui gravitent autour) avait vraiment un capital sympathie assez énorme, si bien que même si chaque personnage en soi était sympa, c'est vraiment la bande que j'ai apprécié.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 20:30

Quel duo d’acteurs a partagé la plus belle alchimie ? Au contraire, qui n’en avait aucune ?

 

 

Mention honorable, pour le duo d'acteurs ayant partagé la plus belle alchimie, pour les couples de Let's fight ghost (enfin surtout grâce à l'actrice il faut dire, mais quand même, c'était un beau couple et il y avait un truc entre les deux acteurs), et Six flying dragons (excellent drama sur tous les plans, ceci dit). Remarquez tandis que j'écris, je me rends compte que la question dit « duo d'acteurs », et moi j'ai traduit cela comme « couple » automatiquement. Mais il y a aussi de belles amitiés qui fonctionnent bien grâce aux acteurs notamment (j'en vois une en ce moment dans Fantastic par exemple, entre le protagoniste et le second lead, qui me plaît beaucoup). Mais allez, pensons « couples ».

Et donc c'est incontestablement -pour moi- le couple de Love in the moonlight qui gagne. J'ai gagatisé sur ce couple, certes parce qu'il y avait les scènes adéquates, mais quand même parce que les deux acteurs étaient bons déjà séparément, mais surtout ensemble. Chacune de leurs scènes partagées était des plus convaincantes, et en effet, le terme d' « alchimie » me semble bien coller ici ^^ !

Quant à celui qui n'en avait aucune, c'est Madame Antoine qui gagne (ça faisait longtemps qu'on n'avait pas évoqué ce drama hein ^^'). Bon bien sûr, l'écriture n'y était pas donc ça n'aide pas, mais quand même... Je ne ressentais rien entre les deux personnages. Pourtant elle est folle de lui, c'est dit, on est censé le voir et à la limite on le voit dans ses réactions... Mais comme en face je n'ai adhéré ni au personnage ni à l'acteur, il ne se passait rien à l'écran. J'ai souvenir d'une scène notamment, romantique à souhait, et où je ne ressentais strictement rien. Donc Madame Antoine, sans hésiter.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 22:30

Un film réalisé (d'après une histoire vraie) par Clint Eastwood, avec :

Tom Hanks Chesley « Sully » Sullenberger

Aaron Eckhart : Jeff Skiles

Laura Linney : Lorrie Sullenberger

Anna Gunn : Dr. Elizabeth Davis

Holt McCallany : Mike Cleary

(2016)

 

Le 15 janvier 2009, le pilote de ligne Chesley Sullenberger effectue un atterrissage d'urgence du vol 1549 US Airways sur l'Hudson.

Si la population le voit comme un héros, l'enquête interne le met en cause, l'accusant d'avoir pris une décision risquée, et peut-être injustifiée...

 

Pour le coup, je n'avais pas spécialement prévu d'aller voir ce film, du moins au cinéma. Ca avait beau être Clint Eastwood, Tom Hanks et tout et tout, bon... Je n'étais pas plus intéressée que cela. Mais bon, je me suis laissée tenter, et si vous voulez tout savoir : ça valait le coup ! Et je suis d'autant plus contente qu'effectivement, je ne l'aurais pas cru.

Ce qui est fort, c'est qu'on sait ce qu'il en est, on sait comment cela finit (du moins pour les passagers de ce vol, pas dans les détails -en tous cas pas moi-)... et pourtant j'étais en stress total lors de certaines scènes (celles du crash bien sûr, mais aussi même celle du sauvetage) ! Franchement je n'étais pas bien, j'oubliais même que je connaissais la fin et j'étais à fond dans l'histoire ! Preuve que cela fonctionne bien, quand même...

Le film est intelligemment construit, dans le sens où l'on passe régulièrement du jour J, le 15 janvier, aux jours suivants. On voit ainsi l'avant, le pendant et l'après, mais par le biais d'allers et retours réguliers. Parfois une scène (celle du crash notamment) nous est montrée plusieurs fois, mais ce n'est qu'à la dernière fois qu'on l'a dans sa globalité, et avec tous les points de vue. Et pour le coup je suis normalement réticente à ce genre de vas et viens dans le temps, même si la période concernée est courte, parce que je trouve que souvent cela casse le rythme et on me perd, dans ces procédés. Mais là pas du tout. Aucun souci de rythme ni de continuité, tout coule naturellement. La magie Clint Eastwood, sans doute (dont on reconnaît vraiment la patte sur certains plans en particulier) ^^'. Qui plus est, le film est court (autour de 1h30) et c'est plutôt pas mal : le propos ne nécessitait pas qu'il dure plus longtemps, à mon avis.

Le propos m'a semblé très injuste parce que dès le début, le fait que Sully ait commis un acte de bravoure me semblait évident, aussi évident que ça l'était pour tous ceux qu'il a sauvé d'ailleurs (que ce soit son copilote Jeff Skiles, le personnel de bord ou les passagers), et même la population en général. Il ne se sent pas comme un héros même si on le dépeint ainsi, mais il a agi avec expérience, sang-froid et maîtrise, indubitablement. L'enquête interne est normale, afin de comprendre ce qui a pu se passer, mais plus on avance, plus Sully passe pour quelqu'un qui a agi précipitamment, qui a mal interprété les signaux (enfin la panne des réacteurs) et qui au final a pris une décision très risquée, mais inutilement car il y aurait eu moyen d'agir autrement. Et cela paraît très injuste parce que ceux qui en parlent n'étaient pas là pendant l'incident, et se référent à des rapports, des expertises, des simulations... Alors qu'il y a là des gens qui ont vécu ce moment, qui n'avaient que peu de temps pour réagir, qui ont sauvé tout le monde et à qui on vient faire des reproches, ou du moins, que l'on remet en question... Je vous jure, ça m'a énervée ^^' !

Sully en plus, est humble. Il ne tire pas profit de son action, il déteste être ainsi sous le feu des projecteurs. C'est un homme normal, proche de la retraite, qui veut juste retourner à son travail et rejoindre sa femme, dont il est séparé à cause de l'enquête. Tom Hanks joue parfaitement ce rôle d'un homme très calme, très posé mais très franc aussi (son discours final lorsqu'il essaie de se défendre, était vraiment bien, tant par l'écriture que par le jeu). Un homme simple, qui veut juste qu'on le laisse vivre tranquillement et qu'il puisse retomber dans l'anonymat.

Et j'ai bien aimé Aaron Eckhart aussi, dans le rôle de son copilote qui lui est plus entier, plus tranché et qui le soutient quoi qu'il arrive. Les deux hommes se soutiennent dans cette épreuve, un peu dépassés par ce qui leur tombe dessus (car en plus il y a les médias, la presse qui veut leurs témoignages)... Mais il est vrai que Tom Hanks domine le film, car son personnage en est le pivot. Les autres ne sont que secondaires, même s'ils sont bien.

Sully est un film court mais qui fonctionne grâce à son propos bien abordé, bien abouti et qui ne cherche pas à tirer sur la corde. Il possède nombre de scènes intenses, et il a réussi à me toucher, ce qui est plutôt pas mal.

Repost 0
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 20:30

Je ne le précise pas à chaque fois, mais il est bien évident que ce genre d'articles amènent à des spoilers sur les dramas dont il est question. Attention, donc.
 

Quelle est la scène qui vous a brisé le coeur/fait hurler de joie ?

 

Difficile, cette question. Parce qu'il faut de la mémoire et qu'en ce moment, mon cerveau est un peu en bouillie ^^'. Je suis bien certaine qu'il y a quantité de scènes qui m'ont brisé le cœur (rien que dans Two weeks, il y en a un paquet !) et d'autres qui m'ont fait plaisir parce qu'enfin, il se passait ce que je souhaitais depuis un bail ! De là à m'en souvenir, par contre... Compliqué ^^'. Il y a aussi des scènes où j'ai poussé un soupir énorme de soulagement quand j'ai eu très peur pour un personnage et que finalement, il allait bien (Signal et Descendants of the sun, par exemple), mais c'est encore autre chose.

Pour la scène qui m'a brisé le cœur, je citerai deux scènes. Parce que je n'arrive pas à départager. Signal, tout d'abord. Que j'aurais aussi pu citer lors de la question « quel drama t'a fait le plus pleurer ?» parce que bien que ce soit un drama policier, il était extrêmement bien écrit et je me suis investie à fond dans les histoires et le sort des personnages, si bien que j'ai pas mal pleuré. Et une scène m'a brisé le cœur : celle de je-ne-sais-plus-quel-épisode, quand Cha Soo Hyun disparaît dans une explosion, sous les yeux horrifiés de Park Hae Yung, qui arrive trop tard. Au début j'étais scotchée (comme quand on te tue le rôle principal dans une série quoi ^^), mais quelques secondes après, j'étais abattue. Parce que j'aimais bien ce personnage, et parce que les larmes de Park Hae Hyung (qui rédicivera plus d'une fois dans le drama, notamment à propos de son frère) ont attiré les miennes inévitablement. C'était juste affreux comme scène.

Mais après j'ai eu le cœur brisé devant d'autres dramas (d'ailleurs j'attends Fantastic au tournant, j'en suis à la moitié et je n'ai pas encore craqué, ça ne saurait tarder ^^'), notamment Moon lovers, encore et toujours à cause de Wang So (et aussi de la femme de Wook, dans les premiers épisodes... et aussi de Baek Ah et de son amoureuse, dans les derniers épisodes... enfin bref). Moon lovers qui est donc ma seconde réponse, mais même pas à cause de ces scènes là, mais avec celle de la mort de Eun dans -je-ne-sais-plus-quel-épisode-non-plus. Et de sa femme aussi bien sûr. Ca m'a fendu le cœur car même si Eun n'était pas le plus important des princes, il incarnait toute la légèreté du drama, et ses farces faisaient du bien. Et même s'il avait changé depuis son mariage et les événements qui se produisaient dans le drama, le voir mourir ainsi, assassiné alors qu'il n'aurait jamais fait de mal à une mouche, j'ai trouvé cela absolument affreux. Surtout vue la façon dont la scène se déroule et qui lui porte le coup fatal. Ca m'a achevé...


 

 

Quant à la scène qui m'a fait hurler de joie... C'est plus compliqué que je le croyais en fait. Bien des scènes m'ont fait plaisir comme je le disais, mais de là à avoir hurlé de joie... Bon je crois que j'ai quand même poussé un « yihiiiiii ! » devant Two Weeks, quand Tae San arrive enfin au bout de ce qu'il s'est échiné à faire pendant 16 épisodes : sauver sa fille, subir l'opération. Parce que bon, quand même, c'était le parcours du combattant cette histoire ^^ ! Mais après j'étais contente quand le beau héros revient dans Descendants of the sun, quand Hae Soo comprend ENFIN qu'elle est amoureuse de Wang So dans Moon lovers : Scarlet Heart Ryeo, quand le garde du corps est finalement en vie dans Love in the moonlight, et la liste est longue... J'aime bien pleurer, mais j'aime aussi me réjouir en fait ^^'.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 20:30

Quel est le plus beau sourire ?


Bon. Je mets Lee Jun Ki hors concours car pour moi -qui ait zéro objectivité le concernant-, Lee Jun Ki est le plus beau, le plus fort, le plus mieux quoi ! Et honnêtement je trouve qu'il a un beau sourire, même si son personnage de Wang So (Moon Lovers : Scarlet heart ryeo) n'était pas exactement un type souriant à la base. J'aime bien aussi celui de Song Jung Ki (Yoo Shi Jin dans Descendants of the sun), sans parler évidemment de l'inévitable Matsumoto Jun (Miyama Hiroto dans 99,9 etc...).

Alors sans conteste, ou presque donc, ma réponse est Park Bo Gum, alias Lee Yung dans Love in the moonlight. Parce que cet acteur a effectivement un beau sourire et parce qu'il en jouait énormément dans le drama. Comme ce dernier repose majoritairement sur la romance du couple principal et qu'il y a évidemment tout un jeu de séduction, le personnage usait de son charme et Park Bo Gum pouvait à loisir sortir ses plus beaux sourires, ce qui bien sûr a fait le bonheur des spectatrices (dont je fais partie ^^). Donc Park Bo Gum. Mais c'est aussi parce que la récurrence de ces sourires l'a emporté. Sinon je dois avouer que je suis encore plus sensible à Matsumoto Jun sur ce plan là ^^'.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 20:30

Quel est le drama dont le début t’a impressionné mais qui t’a beaucoup déçu au final ? Quel est le drama qui a finalement été meilleur que prévu ?


 

 

W – Two worlds est le drama qui me semble coller le mieux à la question. Jackpot est aussi un drama qui m'a déçu en un sens, mais le début ne m'avait pas impressionnée plus que cela non plus : il était classique, me plaisait, mais je n'étais pas « impressionnée ». Tandis que W, lui, m'a impressionnée. Par son idée en elle-même, rien qu'au synopsis j'étais intriguée, et dès le premier épisode j'étais à fond dedans. Un personnage de webtoon et tout son univers qui sont bien réels, et l'héroïne qui peut se rendre dans ce monde et avoir des interactions avec ces gens qui sont censés n'être que des personnages de fiction... Pour moi c'était impressionnant, d'autant que le casting collait bien, l'écriture était bonne, c'était vraiment bien fichu. Et sans mettre le drama au pilori comme j'ai pu le voir, il faut bien avouer qu'à un moment j'ai surtout eu l'impression d'un joyeux bordel saupoudré de grand n'importe quoi. Après, je tempère mon avis en disant qu'il ne m'a pas « beaucoup déçu » car c'est trop fort : même dans la seconde moitié du drama, il reste des choses (lincarnation du méchant notamment) que j'ai aimé, donc je dirai simplement que le drama n'a pas été si bon qu'il aurait pu l'être, et que je l'aurait souhaité. Mais je n'ai pas non plus été « beaucoup déçue ».


 

Quant au drama que j'ai trouvé meilleur que prévu, je répondrai Entertainer. Je n'ai pas le souvenir d'un drama qui ait mal commencé, et que j'ai fini par aimer. Par contre Entertainer, il est vrai que j'ai eu du mal au premier épisode, et qu'en plus de cela je l'ai regardé sans trop savoir pourquoi, en n'en attendant pas grand chose. Et s'il ne s'est pas révélé être un chef d'oeuvre au final, loin de là, il a été un drama tout à fait plaisant, divertissant, avec un groupe de personnages particulièrement attachants et dont le destin me tenait à cœur. Ce fut une bonne surprise pour moi et donc, comme je n'en attendais rien au départ, je trouvais que cette réponse collait bien à la question ^^.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 20:30

Quel est le personnage dont tu aurais pu tomber amoureux(se) ?


 

 

Pour le coup, plein de réponses auraient été possibles pour une telle question. Il y a -pour ne citer que lui- Wang So de Moon Lovers Scarlet Heart Ryeo, qui m'a fait craquer pour plein de raisons, des plus profondes aux plus superficielles.

Mais j'ai choisi de traiter la question en étant un peu réaliste. C'est-à-dire que bien sûr en regardant un drama, je vais craquer pour le personnage noir, plein de complexité, avec un côté sombre voire dangereux, parce que ce n'est qu'une histoire et que j'adore ce type de personnages. Mais si je veux être juste, par rapport à ce que je suis, dans la vraie vie je serai probablement attirée par quelqu'un de moins dangereux justement, de plus calme et qui me correspond mieux. Et donc ma réponse porte sur le même drama, Moon Lovers, et sur le personnage de Baek Ah.

Parce que Baek Ah est quelqu'un de bien, pour le dire simplement. Il a beaucoup de cœur, il est intelligent et se soucie peu des différences de rangs. Il est gentil, doux, posé, et a l'âme d'un artiste. C'est vraiment un personnage que j'ai aimé tout le long du drama et qui m'a touchée, même s'il est moins présent ou moins haut en couleurs que d'autres. Et je pense qu'un tel caractère se rapproche plus de mes aspirations « dans la vraie vie ». donc Baek Ah :)

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 20:30

Quel est le drama qui vous aura fait le plus pleurer/rire ?

 

Sachant que pleurer devant un drama est quelque chose d'assez régulier pour moi ^^', la question n'était pas insurmontable. Bon, j'ai pleuré devant certains passages de Moon Lovers ou bien encore de Signal (et Fantastic aussi, récemment), mais je crois que celui qui m'aura fait le plus pleuré (cette année bien sûr, pas dans l'absolu), c'est probablement Two Weeks. Je crois vraiment que c'est le drama où j'ai le plus souvent pleuré. Parce que petite fille malade, papa en fuite accusé à tort (et qui s'en prend plein la tronche, dans tous les sens du terme), et en plus papa joué par Lee Jun Ki, que-quand-il-pleure-obligé-je-pleure-aussi... Bref, vue l'histoire, les scènes et tout, c'était sûr et certain que je n'y résisterai pas.

Quant au drama qui m'a fait le plus rire, je ne sais pas trop, parce que pareil, je ris assez facilement, assez souvent... Donc de là à dire qu'un drama m'a fait rire plutôt qu'un autre... Kaito Yamaneko par exemple, m'a souvent fait marrer, grâce à son protagoniste farfelu... Mais au final je crois que je dirai peut-être Samurai sensei. Je n'ai pas non plus l'impression d'avoir ri de bout en bout à n'en plus pouvoir, mais je me souviens m'être quand même bien marrée, en voyant ce personnage de samurai plein de valeurs et de convictions évidemment archi dépassées aujourd'hui, découvrir notre XXIème siècle avec curiosité certes, mais avec perplexité souvent. Et du coup il y avait des situations vraiment drôles.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 01:25

Un film d'animation produit par Laika et réalisé par Travis Knight.

(2016)

 

Dans le Japon médiéval, Kubo est un jeune garçon qui s'occupe de sa mère, dont l'esprit s'égare un peu plus à chaque jour qui passe. Il gagne sa vie en racontant des histoires aux villageois.

Un soit, alors que sa mère lui avait toujours interdit de rester dehors une fois la nuit tombée, l'existence de Kubo va changer. Pour le sauver de ses tantes et de son grand-père, la mère de Kubo va le mettre sur la quête d'une armure magique, autrefois portée par le père de Kubo aujourd'hui décédé. Dans sa quête, Kubo va être aidé par Singe et Scarabée.

 

Kubo et l'armure magique a beau être un film d'animation, ses thématiques sont clairement adultes. De même que sa façon de les aborder. Et son ambiance, aussi. Dès les premiers instants du film, on est happée par ce récit -sans paroles- d'une mère prise en pleine tempête, qui cherche à sauver à tout prix son bébé, qui n'a plus qu'un œil. Ce n'est que le tout début du film et pourtant, j'étais déjà rentrée dedans, tant ces premiers moments sont intenses et tragiques. Le bébé, Kubo, a ensuite grandi pour devenir un formidable raconteur d'histoires qu'il narre aux gens de son village en musique, faisant danser les origamis qui illustrent son histoire et qui prennent vie pour l'occasion.

Dès le début donc, j'ai été prise dans cette histoire qui met en scène ce jeune garçon qui n'a plus son père, et qui voit sa mère décliner de jours en jours, mentalement parlant... J'ai trouvé l'ambiance particulièrement réussie, et l'animation également. Les scènes où Kubo raconte ses histoire avec les origamis qui virevoltent autour au gré de la musique, je les trouve particulièrement réussies. Il n'y a pas que cela bien sûr, mais je les affectionne. Mais j'aime aussi la scène avec les lanternes lâchées sur l'eau, incarnant l'esprit des défunts du village... Ou même rien que le village d'ailleurs. Tout est réussi de toute façon, des décors aux personnages.

Peu à peu, Kubo se retrouve embarqué dans une aventure aux allures de quête initiatique, entre Singe, qui n'était autrefois qu'une statuette en bois, et Scarabée, un soldat qui a tout oublié de son identité et de son passé. On va ainsi peu à peu comprendre pourquoi la mère de Kubo lui a toujours interdit de sortir après la tombée de la nuit, qui était vraiment son père, et pourquoi son grand-père et ses tantes sont après lui... C'est l'aventure avec un grand A, avec rebondissements à la clé, menaces, révélations... Le début est un peu plus calme, tant qu'on est dans le village, entre les histoires de Kubo et sa mère, mais une fois que la quête démarre -pour la fameuse armure magique-, je trouve que cela s'enchaîne plutôt bien et que l'on ne s'ennuie pas... Et puis là-dessus, il y a quelques touches d'amour bien dosées, grâce notamment à Singe et Scarabée, les deux compagnons de Kubo. Il y a quelques scènes qui permettent de souffler en s'amusant un peu, et c'est toujours bienvenu je trouve, cela permet un certain équilibre dans l'histoire.

Derrière cette épopée d'apparence classique (elle reprend sans problèmes les grandes étapes du genre), Kubo et l'armure magique parle de thèmes très riches : l'importance de la famille, de savoir qui l'on est et d'où l'on vient. Même les deux sœurs de la mère de Kubo sont un peu plus que deux méchantes à l'aspect lugubre... sans parler de son grand-père, dont la fin est aussi inattendue que bien vue. C'est à la fois plein d'action, et poétique. On rit et on est émue aussi, selon les passages. Bref, Kubo touche, et pour le coup je ne pensais pas qu'il me plairait autant. Qui plus est, les musiques m'ont beaucoup plu. Elles n'étaient ni trop présentes, ni trop peu : pile ce qu'il fallait, avec des tonalités qui collaient bien avec l'ambiance.

Kubo et l'armure magique s'est révélé être une plutôt bonne surprise en fin de compte. Un récit envoûtant dans le Japon médiéval, que je recommande pour sa magie.

Repost 0
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 20:30

Quel drama t’a le plus surpris ?

La question pouvait s'entendre de diverses manières. Par exemple j'avais pensé en premier lieu à W – Two worlds, parce que la thématique en soi (le personnage de Webtoon et tout son univers qui sont bien réels) était quand même une idée surprenante à la base. Ou aussi The Legend of the blue sea, pourquoi pas ? C'est quand même une histoire avec une sirène, et en ce qui me concerne, pour moi c'était une première.

Mais j'ai opté pour Descendants of the sun. C'est quand même un drama sans scénario, qui dure 16 épisodes, et que j'ai beaucoup aimé. Sans scénario car même s'il y a des parties, des arcs narratifs notables, le drama se concentre sur les relations entre les personnages (histoires d'amour principalement, mais d'amitié aussi) avec un couple principal et un secondaire (mais assez génial). Mais c'est vrai que même si l'on a un contexte et que les professions des personnages (médecins, soldats...) sont au cœur du drama, il n'y a pas de vraie histoire, de scénario avec un fil conducteur comme on l'entend habituellement. Du coup, des gens ont été déçus et l'ont trouvé sans intérêt, ce que pour le coup je comprends totalement. Mais je fais partie de ceux qui ont aimé, et en ce sens, je trouve le drama surprenant, sur ce plan là.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche