Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 20:30

Premier bilan 2016 : les séries télé. Comme c'est assez conséquent, j'ai, comme l'an dernier encore, coupé cela en deux articles, ce sera un brin plus digeste ^^.

Et comme l'an dernier encore, je n'ai pas catégorisé en fonction de mes appréciations sur les séries... Enfin si, mais vaguement quand même. C'est difficile, quand on en voit beaucoup comme cela, et de toutes sortes. Mais place au sujet proprement dit ^^ !

 

Nouvelles séries commencées en 2016 :

 

Ce que j'ai attaqué de nouveau. Quand la série ne date pas de cette année, je l'ai précisé, comme des fois je rattrape mon retard. Il y a des séries déjà terminées (car elles étaient en une seule saison, par exemple), des dont la prochaine saison est annoncée pour 2017, des dont les saisons sont déjà terminées au niveau de la diffusion, et d'autres où c'est actuellement en cours... Bref, il y a le choix ! ^^

 

The 100 (2014) :

J'ai commencé The 100, une série dont la 4ème saison est à venir (à l'heure actuelle j'en suis au milieu de la 3ème), un peu sur un coup de tête et aussi grâce à l'article enthousiaste de Milady sur le sujet. Et je suis devenue très vite accro. À l'histoire, aux personnages... Ce groupe d'ados lâchés sur une Terre qui leur est inconnue (et qui représentent l'espoir de leur peuple) et qui doit se débrouiller seul face aux Terriens, qui entendent bien ne pas les laisser empiéter sur leur territoire, me passionne. Ces gosses font des choses pas possibles (que ce soit au niveau des prouesses comme des bassesses), et des leaders émergent, comme des suiveurs. Et à la 2ème saison, ils ont bien changé, tous. Mais c'est toujours aussi addictif ! Je serai prête lorsque la 4ème saison débutera, à ce rythme !

 

Designated survivor :

Lorsque le Capitole explose aux Etats-Unis, tuant le Président et l'ensemble du gouvernement, ne reste que le « survivant désigné », un obscur secrétaire au logement... qui se retrouve Président, et doit guider un pays traumatisé.

Qui aurait cru que Designated survivor serait une aussi bonne série. Elle évite tous les clichés, et pourtant avec son sujet, elle aurait pu 10 fois tomber dans l'un ou l'autre. Mais non. Elle nous montre comment cet homme simple mais intègre, assimile sa nouvelle fonction alors que tout le monde a les yeux rivés sur lui et que beaucoup ne lui accordent aucun crédit. J'aime que l'on soit si proche de lui, que l'on voit les choses par son prisme. Même si à côté il y a le FBI qui cherche les responsables de cette attaque, c'est bien cet angle, celui du Président et de ses collaborateurs, qui me passionne. Et Kiefer Sutherland est excellent, en prime.

 

And then there were none (2015) (Article ICI) :

Courte série anglaise adaptant les « Dix petits nègres » d'Agatha Christie, l'un de mes livres favoris, et il y avait là un casting de folie. Un vrai régal rien que pour cela.

Connaissant bien sûr l'histoire et le fin mot, il n'y avait pas de suspens pour moi mais ce n'est pas grave : j'ai passé un très bon moment devant les 3 épisodes, qui retranscrivait bien ce qu'étaient les personnages, ainsi que l'ambiance pesante régnant sur l'île. A voir, que l'on ai lu le livre ou pas !

 

The Crown :

Je n'ai pas bien avancé dans cette série, mais le peu que j'en ai vu m'a plu. Comme Victoria nous raconte la vie de la reine en question, The Crown aborde celle d'Elisabeth II. C'est so british, avec un casting aux petits oignons, de beaux décors, de beaux costumes, et là aussi j'apprends des trucs, mine de rien. J'en reparlerai bien sûr plus longuement quand j'aurais fini cette première saison, mais je suis emballée !

 

The Catch (Article ICI) :

Une détective à son compte trahie par son fiancé, qui est un escroc bien habile... Voici le point de départ de cette série qui m'a bien plu ! Elle n'a pas nécessairement tourné comme je l'attendais mais ce n'est pas non plus un mal. Elle a du style, du charme, et ne perd pas de temps (le premier épisode reste pour moi un exemple plutôt bon de ce qu'une série doit faire en terme de pilote, pour accrocher le spectateur). Peter Krause est comme toujours, très bon dans le rôle principal, ce qui ne gâche rien. Vivement la saison 2 !

 

Victoria (Article ICI) :

Tout simplement, la vie de la reine Victoria, de ses débuts au pouvoir jusqu'à (pour la première saison du moins), sa première maternité... Décriée parce que la saison se concentre plus sur la femme que sur la reine, moi j'ai apprécié. J'ai aimé justement ces deux côtés complémentaires et intéressants. J'espère que la saison 2, attendue l'an prochain, continuera sur cette voie et m'aidera un peu, même si cela reste une fiction, à mieux connaître ce grand personnage historique.

 

Lethal Weapon :

Dire que j'y allais à reculons est un euphémisme. J'adore la saga L'Arme fatale, et vu les derniers remakes qui ont eu lieu en série, autant dire que ce n'était pas pour me rassurer. Mais celui-là est bien, honnêtement. J'y retrouve l'esprit des films. Et ça, c'est déjà pas mal. Bien sûr il y a des différences, mais elles ne sont pas très gênantes. Mais l'esprit, c'est le plus important : l'action, l'humour... L'alchimie entre ces deux flics si différents. Franchement c'est une série sympa. Et pour le coup, là où j'avais le plus de craintes, c'est sur l'acteur qui joue Martin Riggs, et en 2-3 scènes il m'avait convaincu, car il est parfait dans le rôle.

 

This is us :

Il est rare que je commence une série que j'avais volontairement ignoré par manque d'intérêt, juste parce que des articles sur des blogs que je suis, en dressaient un portrait très flatteur. Mais je suis contente de les avoir suivi, parce qu'en effet c'est très bien. On suit une fratrie de deux jumeaux plus le troisième frangin qui est adopté, mais est né le même jour. On les suit aujourd'hui, leur vie d'adulte, et hier, au moment où leurs parents les ont eu. Sur le papier je vous accorde que ça ne vend pas du rêve, mais cela dit tant de choses sur la famille, et c'est si finement écrit, que cela vaut le coup de s'y intéresser.

 

The Night Manager (Article ICI) :

Un simple directeur de nuit dans un hôtel devient un espion pour faire tomber un trafiquant d'armes. Pareil, sur le papier, je n'étais pas très emballée, mais déjà : Tom Hiddleston, Hugh Laurie et Olivia Colman... Je dis oui !!

Et cela s'est révélé plutôt palpitant ma foi. Suivre cet homme que l'on prenait pour monsieur-tout-le-monde au départ, et qui en fait est un ancien soldat et connaît 2-3 trucs, le voir s'infiltrer, gagner la confiance de cet homme dangereux... Cela n'a duré que 6 épisodes, mais c'était très bien.

 

London spy (2015) (Article ICI) :

Ca aussi, c'était bien ! Cela nous parlait d'un jeune homme ordinaire dont le petit ami disparaît un jour, et il s'aperçoit qu'il avait menti sur tout ce qui le concernait.

On se retrouve embarqué dans une histoire d'espionnage bien plus que d'action en tant que telle, mais c'était très accrocheur. Seule frustration : j'aimerais tant une saison 2, vu la fin, mais j'ignore si c'est prévu ou non !

 

Good behavior :

Voleuse et escroc, Letty sort de prison, privée de la garde de son fils. Au lieu de reprendre sa vie en main, elle retombe dans ses travers et croise la route d'un tueur à gages qui fait d'elle son employée...

Michelle Dockery détonne dans ce rôle à l'opposée de celui qu'elle a tenu pendant des années (Lady Mary, dans Donwton Abbey). C'est pour elle que j'ai commencé cette série et je ne le regrette pas (même si j'en suis encore qu'au tout début) : c'est percutant dès le début, noir et je me demande bien où tout cela va nous mener. Il me faut en voir plus pour me prononcer, mais jusque là j'adhère.

 

Travelers :

Des personnes venues du futur, investie d'une mission, prennent place dans le corps de personnes à notre époque, qui viennent de mourir.

Peu emballée au 1er épisode, j'ai poursuivis un peu en me forçant, et maintenant que j'ai un peu avancé, je suis plus intéressée. Je ne suis pas sûre de voir où tout cela nous conduit mais je me laisse guider, intriguée par ce qui se passe. Cela peut donner quelque chose de très bien ou se casser la figure, nous verrons, mais cela a fini par m'intéresser.

 

Man with a plan :

Matt Leblanc revient dans cet série comique où il joue un père qui doit s'occuper de ses 3 enfants, comme sa femme a décidé de reprendre le travail.

Honnêtement je trouve cela plutôt drôle. Matt Leblanc est bon dans ce genre de registre, il est en terrain connu on n'en doutait pas, mais les situations et les gags fonctionnent bien, et je passe de bons moments devant Man with a plan, je le reconnais. A voir sur la durée, maintenant.

 

The Young pope :

Le pape Pie XIII est élu à 47 ans. Il prend ses fonctions au Vatican, et se rend compte qu'on essaie de faire de lui un pantin. Mais Pie XIII a des idées bien arrêtées et ne semble pas si influençable...

Jude Law est assez étonnant dans ce rôle très posé, mais plein de mystère et de magnétisme. Les dessous du Vatican sont intrigants, les décors évidemment, me parlent. Par manque de temps, je n'ai pas pu trop avancer dans cette série mais je vais me rattraper, car les premiers épisodes me plaisaient.

 

Timeless :

Une historienne, un scientifique et un soldat qui ne se connaissaient pas jusque là, doivent coopérer pour arrêter un criminel qui voyage dans le temps, et essaie d'en modifier le cours.

Pareil, je n'ai pas trop avancé par manque de temps, mais l'idée me plaisait bien. Le voyage dans le temps, j'aime bien, mais en plus il y a un côté Histoire que j'aime bien (d'ailleurs le personnage de l'historienne me parle plus que les autres, pour le moment). A voir ce que cela peut donner !

 

Baskets (Article ICI) :

Baskets est un clown qui se fait appeler Renoir et qui, après avoir étudié à Paris, revient en Amérique flanqué d'une épouse peu concernée par lui...

Baskets est l'histoire d'un clown triste. Parfois cela ne fonctionne pas, mais globalement j'ai été intéressée par le personnage et ses turpitudes. Il y avait des scènes assez chouettes ne serait-ce qu'au niveau de la réalisation aussi. J'espère que la seconde saison confirmera cette bonne impression.

 

The Shannara chronicles :

Amberle, princesse des elfes, Wil, un demi-elfe et Eretria, une voleuse, se retrouvent par hasard à voyager ensemble afin de faire renaître l'Arbre Protecteur et empêcher la fin du monde.

The Shannara chronicles ne renouvelait pas l'héroïc fantasy en soi, c'est même certain, mais cela avait son charme. Ce n'était pas toujours bien subtil, mais je suis bon public il est vrai. Et puis j'aime bien notamment Eretria et Wil aussi, et la première saison était divertissante, c'est pourquoi je serai au rendez-vous pour la seconde, même si ce n'est pas forcément une priorité.

 

The Magicians :

Quentin est depuis toujours, attiré par la magie et persuadé que le monde de Fillory, issu de ses romans favoris, est réel. Mais un jour il découvre que la magie existe réellement et il rentre dans une école où il va en apprendre l'usage...

Pour le coup, je ne suis pas certaine de regarder la saison 2. Je ne sais pas... Il y avait des trucs intéressants, un vrai univers construit et tout... Mais malgré tout dans le traitement, le ton adopté, il y avait des trucs qui ne passaient pas trop pour moi. Comme s'il me manquait quelque chose pour réellement accrocher. Donc je me tâte à voir la saison 2 (qui de toute façon n'est pas encore diffusée, donc on verra bien).

 

Chasing Shadows (2014) :

Je me suis pas mal ennuyée et pourtant, le casting était joli. On y suivait des flics qui enquêtent sur des disparitions et dont l'une est très aimable et chaleureuse, alors que l'autre est renfermé et peu sociable.

Je suis cliente de ces séries là, attirée par le casting (Alex Kingston, Noël Clarke...), série britannique qui plus est... et pourtant la sauce n'a pas pris. Je ne me suis pas intéressée et j'ai vu les 4 épisodes en ayant un peu l'impression de passer à côté...

 

Marvel's Luke Cage :

Luke Cage, l'homme indestructible apparu dans Jessica Jones l'an dernier, a droit à sa propre série.

Et si le personnage était plaisant dans Jessica Jones, dans sa propre série, il en va autrement. Je n'arrive pas à m'intéresser à lui parce que je trouve le personnage sans émotions, terne. L'ambiance, Harlem, tout cela est réussi mais le personnage central (donc forcément très présent), je n'arrive pas à m'attacher à lui. Je poursuis encore, mais pour le moment j'ai du mal à voir les épisodes...

 

Class :

Spin-off de Doctor Who, Class se passe dans une école dont certains élèves doivent faire face à une menace extraterrestre.

La raison pour laquelle j'ai voulu regarder la série est très nette je pense ^^. Mais malheureusement j'ai du mal à ce stade, à décoller des premiers épisodes. Je n'accroche pas trop, je m'ennuie plutôt. J'espère que cela changera mais c'est mal parti... Néanmoins je vais essayer de poursuivre un peu, car je n'ai pas vu beaucoup d'épisodes non plus...

 

Criminal minds – Beyond borders :

Spin-off d'Esprits criminels, cette série suit le même concept, mais s'intéresse à des victimes américaines à l'étranger.

Au-delà du fait que pour le moment je n'accroche pas encore trop à l'équipe, c'est surtout que la série me dérange dans le sens où chaque épisode se passe dans un pays différent, et multiplie les clichés sur le pays en question et les gens. Mais vraiment. Par curiosité, je jetterai un coup d'oeil à la saison 2 lorsqu'elle débutera, mais si c'est du même acabit que la première saison, je passerai mon tour ^^.

 

The Living and the dead :

1888. Nathan Appleby est un fermier obsédé à prouver l'existence d'une vie après la mort. Autour de lui, se produisent d'étranges phénomènes paranormaux...

Malgré un Colin Morgan très bien, je n'ai pas accroché à cette série. Il faut bien avouer que ce genre de sujets n'est pas forcément ma tasse de thé non plus à la base, mais quand même, je me suis un peu ennuyée... Il n'y a guère que le dernier épisode, qui m'a plus plu.

Séries commencées en 2016, puis abandonnées

 

Ce fut long, mais je commence à abandonner des séries qui ne me plaisent pas, ou pas assez. Si j'avais plus de temps ou si j'en regardais moins, peut-être que je serai un peu plus persistante, mais comme ce n'est pas le cas, je laisse de côté. Pas que ce soit forcément mauvais en soi, mais c'est juste que cela ne me correspond pas toujours...

 

Rome (2005) :

On suit deux soldats romains, au moment de la chute de la République et du début de l'Empire. Sur le papier, je me demandais même comment j'avais pu passer à côté de cette série si longtemps... Mais après quelques épisodes vu il y a plusieurs mois, j'ai fini par abandonner. Je n'arrivais pas à m'intéresser au sort des personnages, ni à rentrer dedans.

Pourtant je ne pense pas du tout que ce soit mauvais. Je pense surtout qu'en fait, j'ai commencé la série à un mauvais moment. Un moment où ce n'était pas ce genre de choses que j'avais envie de voir, parce que cela arrive après tout. C'est aussi pourquoi je n'exclue pas forcément, un jour, de retenter l'expérience.

 

Marco Polo (2014) :

Tout est dans le titre ^^. On suit l'arrivée de Marco Polo à la cour de Kubilai Khan.

Je pense un peu comme au-dessus : ce ne doit pas être mauvais, je peux même citer des choses qui m'ont plu dans les quelques épisodes que j'ai vu, mais je pense que compte-tenu de tout ce que je regarde, et pareil, ce n'était pas forcément un moment où j'avais envie de voir de telles séries, tout cela a fait que les mois ont passé et que de en pause, j'ai fini par abandonner la série.

 

Rush hour :

Bon là par contre, non : cela ne m'a pas plu ^^, il n'y a pas d'erreur. Rush Hour était bien sûr une série dérivée de la saga (qui elle, me plaisait). Mais si les 2 premiers épisodes étaient sympas, fun, les suivants ont montré que la série n'arrivait pas exister par elle-même et n'avait au final, guère d'intérêt. Qui plus est, le duo ne fonctionnait à mon sens pas aussi bien que celui des films. C'est donc sans regret que j'ai lâché l'affaire.

 

Second chance :

Jimmy Pritchard, ancien shérif corrompu qui a dû démissionner, a maintenant 75 ans. Il meurt dans un cambriolage qui a lieu chez son fils. Mais il est ramené à la vie par deux scientifiques, dans le cœur d'un homme bien plus jeune qu'il ne l'était.

Autant le concept en soi m'avait intéressé (c'est bien pour cela que j'avais tenté), autant en pratique... Ce n'était juste pas bon. Il n'y a pas grand chose d'autre à dire, en fait. Donc j'ai vite laissé tomber.

 

Poursuivons avec les séries que j'ai terminé cette année :

 

J'ai terminé quelques séries cette année, même si certaines étaient déjà finies depuis un moment. Mais voici ce qui s'est achevé pour moi !

 

Castle (Articles ICI, ICI, ICI et ICI) :

Après plusieurs années, Castle a pris fin il y a plusieurs mois. Sur un final un peu facile sur la fin, mais je pardonne beaucoup à cette série que j'ai aimé dès le début, pour notamment son personnage éponyme si cabotin et si attachant.

J'ai bien aimé le suspens du final et la saison dans son ensemble, à l'image de la série, malgré encore une fois, cette fin à l'eau de rose. Mais avec le recul, Castle restera quand même une série chouchoute pour moi, car j'ai adoré chaque année, suivre les épisodes semaine après semaine durant des mois...

 

Stargate Atlantis :

Ayant regardé Stargate SG1 il y a peu, j'ai tout naturellement enchaîné avec Atlantis, dont on m'avait dit du mal globalement. Est-ce parce que j'ai découvert la série après tout le monde, ou parce que j'ai enchaîné avec la série mère ? Je ne sais pas, mais je ne serai pas aussi critique. J'ai bien aimé, pour ma part. Moins que SG1, qui maniait plus de thématiques par exemple, mais j'ai bien aimé quand même. La galerie de personnages, issus de SG1 ou nouveaux, m'a bien plu et j'ai aimé aussi les ennemis principaux, qui étaient de bons opposants. Je suis censée enchaîner avec Universe, que j'avais déjà un peu vu, mais je me garde cela pour une période plus calme ^^.

 

The Musketeers (Article ICI) :

La série anglaise avait ses défauts, je ne le nie pas, à commencer par une liberté certaine prise avec le roman de Dumas. Mais pour autant j'ai aimé quand même, et ce pendant les 3 saisons. Parce que je trouvais le casting réussi, tant physiquement que sur la façon dont étaient « brossés » nos mousquetaires. Parce que sur les 3 saisons il y a des opposants, Richelieu en tête bien sûr, très intéressants. Et parce que j'aimais l'ambiance, les dialogues, tout simplement. Et je regrette d'ailleurs qu'il n'y ait que 3 saisons, mais au moins il y a eu une vraie fin !

 

Falco (Article ICI) :

L'ultime saison de Falco n'était pas comme les autres. Le personnage qui donnait son nom à la série n'était là que les premiers épisodes (Sagamore Stévenin ayant décidé de quitter la série) et malgré une arrivée pour le remplacer, la série n'aura pas survécu à ce départ, et la saison 4 fut donc la dernière.

En soi elle n'était pas mauvaise. On ne peut pas dire cela. Mais Falco (le personnage) faisait tout le sel de la série et honnêtement on ne pouvait l'imaginer sans lui. En tous cas c'était assez terrible comme début de saison je dois dire. Mais je garde un bon souvenir de cette série française bien interprétée et intéressante.

 

Powers (Article ICI et ICI) :

Powers a été annulée au terme de sa seconde saison, et c'est dommage car autant j'avais des réserves sur la première, autant la seconde me plaisait davantage. Surtout qu'elle s'achevait en plein suspens, et savoir que je ne connaîtrai jamais l'issue me frustre un peu. Mais bon, c'est ainsi... Ce n'était certes pas une grande série, elle avait des défauts, mais Sharlto Copley campait un personnage principal intéressant, et c'est dommage que la série n'ait pas eu la chance d'encore s'améliorer, finalement...

 

Legends (2015) (Articles ICI et ICI) :

Legends aussi a été annulée au bout de deux saisons, mais là ce fut l'inverse. C'est-à-dire que la saison 1 était très intéressante dans sa thématique de base et son développement (un personnage qui est infiltré et a une capacité hallucinante à inventer et camper de nouvelles identités), tandis que la saison 2 pour moi, même avec du recul, était incompréhensible dans sa démarche, et m'a vite perdue. J'ai le sentiment d'un gâchis, en fait. Mais de tout cela, ressort quand même la performance excellente de Sean Bean dans le rôle titre.

 

Fin de la première partie de ce bilan consacré aux séries. A bientôt pour la seconde et dernière partie ! :)

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 00:30

Le calendrier de l'avent spécial dramas, c'est fini ! Vous pouvez retrouver un concentré des 24 jours ICI.

Je me  suis bien amusée (et cassée la tête aussi des fois ^^) à participer à ce projet, autant qu'à lire les réponses des autres participants d'ailleurs ^^. Je ne serai pas contre refaire ce genre de choses à l'avenir !

Comme je l'avais dit, par manque de temps, je ne participe pas au cadavre exquis, mais vous pouvez le suivre via le blog de Luthien, qui a lancé tous ces projets ! Je le lirai aussi d'ailleurs :).

A part cela, je vous souhaite un joyeux Noël, bien sûr, et je déclare officiellement l'arrivée des articles de bilans de fin d'année (enfin cela débordera sûrement sur la nouvelle année aussi), et des articles spéciaux :)

 

Repost 0
Published by Marluuna - dans Blabla divers
commenter cet article
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 12:00

Si tu devais résumer ton année 2016 avec une image provenant d’une scène d’un drama que tu as vu en 2016, quelle serait-elle ?

 

Je ne savais pas trop comment prendre la question. Devais-je trouver une image provenant d'une scène marquante pour moi ? Ou plutôt une image résumant mon état d'esprit ? Mais la seconde était trop dure puisque selon le drama, selon les scènes même, j'ai ri, j'ai été émue, j'ai été agacée, j'ai pleuré, etc... Quoique la première n'est guère plus facile : des scènes marquantes (pour plein de raisons) il y en a eu ! Alors choisir UNE image, c'est cornélien !

Alors j'ai décidé de ne pas me prendre la tête plus qu'il ne faut ^^. Et j'ai choisi (ô surprise) une image de Wang So, alias Lee Jun Ki.

Parce que certes, cela ne représente pas mon année drama 2016. Et cela provient d'un drama assez décrié, mais que je persiste à avoir aimé malgré ses défauts (dont je suis consciente par ailleurs). J'ai aimé Wang So passionnément, en tant que personnage. Les héros masqués, ça me parle. Bon là ce n'est pas comme dans Iljimae : il n'est pas masqué parce qu'il est un justicier, mais il l'est parce qu'il a une blessure. Une plus grande à l'intérieur d'ailleurs, que sur son visage. Tout le début, cela intrigue, on retient son souffle les fois -les premières- où on le voit sans masque. On a envie d'apprendre à le connaître mieux, de comprendre pourquoi il est tant blessé, pourquoi les autres le prennent pour une bête sauvage. Wang So fut et reste un personnage que j'ai adoré, et Lee Jun Ki a fait un job sans fausse note sur ce rôle, ça pour moi c'est indéniable. Je n'oublierai pas de sitôt la scène dans le bain, dans les premiers épisodes, où Hae Soo le voit malencontreusement sans son masque. Et qu'alors qu'on s'attendait à le voit se mettre dans une rage terrible, il apparaît dans un premier temps, blessé, triste, honteux. Tout le personnage est contenu dans cette scène, que Lee Jun Ki a particulièrement bien géré.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 20:30

Quel drama pourrait devenir meilleur si on ajoutait des zombies dedans ?

 

Euh... ^^'. Voilà certainement la question qui me pose le plus de problèmes, que je la prenne au premier ou au second degré. Parce qu'en plus je n'aime pas les histoire de zombies, donc je n'ai même pas de comparaison qui pourrait m'aider dans ma réponse...

Je serai tentée de dire -sans qu'on pense que je tape toujours sur les mêmes ^^'- que Madame Antoine aurait peut-être gagné en intérêt avec des zombies, au pire ^^'. Mais ce serait mesquin. Donc euh je vais sortir mon joker (quand même, sur 24, sortir le joker juste une fois, c'est pas si mal ^^) !

Et à la place, histoire que vous ne soyez pas venus pour rien, je vous mets un peu de Lee Jun Ki en mode Wang So, parce que cela ne fait jamais de mal !

 

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 20:30

Quelle est la meilleure/pire scène de baiser ?

Etant donné que je suis très fleur bleue, chaque scène de baiser entre un couple que j'apprécie, me plaît forcément ^^. Et puis il y en a qu'on attend avec impatience en plus, et comme à Dramaland, les personnages ne sont pas toujours très tactiles, elles sont rares parfois... Ainsi je me souviens avoir été drôlement contente dans Moon lovers, quand Hae Soo embrasse Wang So de sa propre initiative, quand elle a fini par tomber amoureuse de lui !

Mais je crois que la scène qui m'a fait kyatiser, se trouve dans The K2. Parce que je pense, malgré ses faiblesses, avoir plus aimé ce drama que la plupart des gens, et également j'ai fini par apprécier ce couple que formaient Jae Ha et Anna. Et leur premier baiser, sous le drap quand il l'escorte jusqu'à la maison, cachés, j'ai trouvé cela tout mignon. C'est couillon mais pour le coup, je suis fleur bleue donc les trucs romantiques, à l'eau de rose, cela fonctionne sans problème avec moi ^^'. Et cette scène m'a fait gagatiser un max, voilà ! ^^

La pire, au-delà de tous ces baisers très chastes (mais qui sont un peu ridicules la plupart du temps) que l'on voit à Dramaland (surtout dans les dramas japonais en fait, il me semble), doit bien être dans Moon lovers finalement, quand Wang So embrasse Hae Soo de force la première fois, et qu'elle pleure. J'ai trouvé que non seulement -sur le moment bien sûr- cela anéantissait toute chance pour lui de se faire aimer d'elle, mais surtout, c'était perturbant. Le personnage est certes brutal au début, avec un caractère bien affirmé et tout... Mais il aidait Hae Soo l'air de rien, lui sauvant la mise de façon plus ou moins subtile. Et je trouvais mignonne, la façon qu'il avait de s'intéresser à elle, de tomber sous son charme à force d'apprendre à la connaître... Mais l'embrasser de force, comme cela, c'est un acte qui est impardonnable et qui n'a rien de sexy ou quoi. A ce moment là, pour moi il était clair qu'elle ne pouvait pas l'aimer (en-dehors du fait qu'elle aimait quelqu'un d'autre), et elle avait raison.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 20:30

A quel drama aimeriez-vous donner une saison 2 ?
 

Ma réponse sera la même que pour la question « quel drama aurait dû avoir plus d'épisodes ». Parce que maintenant que j'y pense, pour moi les deux questions se rejoignent. Enfin peut-être que l'on peut distinguer un drama qui aurait pu/dû avoir 4-5 épisodes de plus de carrément une seconde saison, c'est vrai que ce n'est pas la même chose... Mais bref, ma réponse sera donc la même : Missing Noir M.

Parce que non seulement je n'aurais pas été contre un peu plus d'épisodes, vu qu'il n'en faisait que 10, mais du coup une seconde saison de la même taille ne me paraîtrait pas déconnante. Il y a selon moi, la matière pour. En conservant le même principe d'une enquête sur un voire deux épisodes, il y a possibilité de perdurer indéfiniment, ou presque (la beauté des dramas policiers ^^'). Mais en plus, il ya les deux personnages principaux, qui peuvent carrément être développés encore plus. C'est d'ailleurs un point de frustration pour moi, avec ce drama. Le duo de flics aurait mérité encore plus de développement sur eux : leur passé, leur histoire... Je suis certaine qu'avec Missing Noir M, une saison 2 -de la même qualité d'écriture, évidemment- ne serait pas absurde du tout !

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 20:30

Quelle est la meilleure bromance/womance ?


 

 

Sans trop de difficulté ni de réflexion, la meilleure bromance va à Yoo Shi Jin et Seo Dae Yung de Descendants of the sun. Parce que bon, ils étaient quand même assez terribles tous les deux. On avait l'impression (enfin ça n'en était pas une) que Shin Jin faisait les 400 coups et que Dae Yung était l'élève qui se contenait un peu plus. Ils étaient vraiment potes, vraiment liés à bien des égards, et leur amitié, au-delà en plus de la hiérarchie qu'il y avait entre eux (Shin Jin est le capitaine et Dae Yung doit lui obéir), était vraiment chouette. En tous cas cela a été un des points les plus sympas du drama.

Et pour la meilleure womance cette année, je dirai probablement Yoo Hye Jung et Sun Hee de Doctors. Deux filles qui se rencontrent au lycée et deviennent amies alors qu'elles ont des caractères assez opposés, et qui restent amies en grandissant, et s'entraident en cas de coup dur. Sun Hee fut la première amie de Hye Jung qui plus est, à une époque où cette dernière n'était pas des plus abordables... Et la jovialité de Sun Hee a su briser la glace. J'ai trouvé cette amitié assez chouette.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 20:30

Quel drama a eu la meilleure/pire fin ?


 

 

En meilleure fin, je dirai peut-être Six flying dragons. La plupart des dramas que j'ai regardé cette année, voire même la majorité, ont proposé des fins qui me convenaient tout à fait. Elles n'étaient pas forcément spectaculaires, mais elles collaient bien au drama en question. Mais la fin de Six flying dragons fut tout simplement à l'image du drama : parfaite, marquante. C'était vraiment un drama, certes un peu long, mais que je ne peux que conseiller à ceux qui aiment les dramas historiques, tant il était bien écrit, bien réalisé, et avec un casting impeccable. Et à la fin, donc, j'ai pleuré comme il se doit ^^.

Et « pire fin » est un peu fort parce que je n'ai pas le sentiment d'une fin catastrophique en soi. Je veux dire, par exemple je n'ai pas aimé Madame Antoine (non, sans rire ^^), mais la fin était cohérente et pas plus mauvaise que le reste en soi. Mais pour répondre à la question, je dirai que je n'ai pas vraiment aimé la fin de Moon lovers. Pas qu'elle soit réellement mauvaise ou quoi, mais ça ne s'est pas terminé comme je l'aurais voulu ^^'. Pour le coup je suis totalement partiale sur ce oup là : j'avais ma fin rêvée en tête, et le drama n'en était pas proche du tout, donc bon ^^'. Mais ce n'est pas une « pire fin » au sens d'une qui trahirait le drama ou qui serait écrite avec les pieds, ceci dit.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 20:30

Quelle est votre OST favorite/détestée ?


 

 

Pour le coup voilà une question facile ! Mon OST favorite fut sans conteste et de loin, celle de Six flying dragons. Un drama historique d'une cinquantaine d'épisodes qui a bénéficié d'une OST absolument remarquable. Des thèmes bien choisis, qu'il s'agisse des récurrents ou pas, toujours judicieusement employés aussi (parce qu'il y a ça aussi, qui joue). Je ne vais pas citer toutes les chansons parce que pour le coup il y en a plein que j'adore (à tel point que même aujourd'hui, des mois après avoir fini le drama, je les écoute encore très régulièrement sur mon mp3), mais vraiment c'est pour moi mon OST favorite de l'année, et probablement une de mes préférées tout court aussi, d'ailleurs.

Quant à une OST détestée, là je n'ai aucune réponse à fournir. Parce qu'au pire il y a des OST oubliables. Mais je n'en vois pas cependant que je n'aurais vraiment pas apprécié, qui m'aurait saoulé ou autre (celle de Descendants of the sun n'était pas top je me rappelle, mais j'ai vu pire). Même celle de Moon lovers, qui en m'emballait pas au début, a fini par me plaire.. Donc pas de réponse pour cette seconde question.

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 17:28

Un film d'animation réalisé par Nicholas Stoller et Doug Sweetland.

(2016)

 

Longtemps, les cigognes ont livré des bébés. Mais suite à un accident commis il y a plusieurs années, désormais elles se contentent de livrer des colis.

Junior va bientôt devenir le patron de la fabrique. Mais accidentellement, il relance la machine à concevoir les bébés et se retrouve avec une petite fille sur les bras. Avec Tulip, seule humaine sur le mont cigogne, il va tenter de livrer ce bébé à sa famille avant que son chef ne s'en aperçoive...

 

On m'a conseillé ce petit film d'animation, et je me suis du coup, empressée de le voir. Et effectivement c'est tout mignon. Loin d'être un chef d'oeuvre à mes yeux, mais absolument adorable, plein de bons sentiments, d'humour aussi... Le genre qui peut plaire aux petits comme aux plus grands, je pense.

Déjà, les dessins sont adorables (oui, ça va être dur d'étoffer le vocabulaire ^^). Le bébé que trimbalent Junior et Tulip tout le long, a vraiment une bouille pas possible, il est impossible d'y résister. Tulip aussi est mignonne, et de manière générale tous les personnages ont une bonne tête, mais les bébés sont particulièrement réussis, avec leurs grands yeux !

Tulip et Junior forment un duo mal assorti et qui avait mal commencé, mais qui va vite être efficace. En fin de compte, même s'il essaie d'être détaché, Junior s'attache à ce bébé plus il passe du temps avec lui, et finalement, il va redonner aux cigognes leur mission initiale : la livraison des nouveaux-nés. Mais bien sûr, entre le moment où le duo (et le bébé) quittent l'usine et celui où le bébé sera livré à sa famille, tout un tas de péripéties vont arriver et vont rendre ce voyage plus compliqué que prévu.

Au-delà des gags et des situations farfelues que rencontrent nos héros, c'est bien évidemment le thème de la famille qui est à l'honneur. Via ce bébé bien sûr, mais aussi par le biais de Tulip, seul être humain parmi les cigognes, tout simplement parce que l'une d'elle a échoué à la livrer lorsqu'elle était enfant. Tulip est maintenant plus grade et elle désire rencontrer sa vraie famille. Et il y a aussi ce petit garçon qui désire un petit frère et écrit aux cigognes pour en avoir un, coincé entre ses parents qui ne jurent que par leur travail et ne n'occupent pas de lui... Et puis bien sûr il y a aussi la famille de cœur, que forment Tulip, le bébé et Junior. Une famille un peu étrange, mais une famille tout de même. C'est plein de bons sentiments donc, mais c'est joli, et non pas niais. Par contre, cela doit sûrement venir de l'écriture, mais il y a comme une impression de beaucoup d'axes, beaucoup de vas-et-viens, qui donnent un aspect un peu trop bavard au film, et un côté un peu fouillis. Comme si les personnages ne pouvaient pas se taire 5 minutes, quoi ^^'

Mais à côté de cela, j'ai bien aimé l'humour du film aussi. Les gags fonctionnaient plutôt bien, mais j'avoue avoir un coup de cœur particulier pour la première scène avec les loups. Les loups tellement sanguinaires qu'ils finissent par fondre littéralement devant le bébé ^^'. J'avoue que cette scène là entre toutes, m'a vraiment fait rire ^^'.

Cigognes et compagnie est un joli petit film qui revisite à sa façon ce mythe bien connu. Il est tendre, mignon, mais peut-être un peut trop « excité » je trouve. Ce qui fait qu'il aurait probablement pu être encore mieux. Mais cela ne fait rien, c'était déjà sympa à voir ^^.

Repost 0

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche