Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 00:20

Hikaru no go est un manga aujourd'hui achevé, en 23 tomes. Au scénario on trouve Hotta Yumi, et au dessin, Obata Takeshi. En France, c'est Tonkam qui a édité ce manga. Il y a également eu un anime de 75 épisodes, + un OAV.

Le personnage principal est un jeune garçon nommé Hikaru, qui trouve un jour dans un grenier un Goban (plateau de jeu de Go.) Il entend une voix et soudain un fantôme apparaît et rentre à l'intérieur d'Hikaru, se faisant une petite place dans son coeur. Saï (car c'est ainsi qu'il s'appelle) est un professeur de Go injustement accusé de tricherie, qui s'est noyé il y a des siècles de cela. Désespéré de n'avoir pu trouver le coup divin, Sai désire plus que tout continuer à jouer au Go. Dommage pour lui, le Go, Hikaru s'en moque un peu.

Cependant il l'emmènera voir des tournois, il lui fera jouer des partis à travers lui et petit à petit, Hikaru va apprendre le Go. Il va se passionner au point de vouloir jouer lui-même. Et il rencontrera Akira Toya, un garçon de son âge extrêmement doué au Go, souhaitant devenir professionnel. Akira et Sai sont loin devant, mais au fur et à mesure, Hikaru va s'élancer à leur poursuite...

 

J'ai lu le manga, et parce que cela me plaisait, j'ai vu l'anime aussi. Il s'agit de ces mangas initiatiques assez classiques, avec un héros qui ne semble avoir aucune capacité particulière, mais qui va se trouver un but, un objectif. De là, il voudra être le meilleur, le plus fort, pour atteindre son but. Et sur sa route il croisera des adversaires, et des amis. C'est un synopsis qu'on peut attribuer à plein de shônen type Naruto par exemple. Hikaru no Go ne sort pas des sentiers battus, sur ce point. Sauf qu'il décide de nous montrer ce schéma classique à travers le jeu de Go. C'est cela qui va faire toute l'originalité du manga, qui va lui donner un univers propre.

Au début, j'avais surtout peur de ne rien comprendre, car si je connaissais l'existence du jeu de Go, je n'en savais toutefois pas assez (ni les règles, ni rien). Mais en fait, comme tout est perçu par le biais de Hikaru qui n'y connait absolument rien au début (le Go étant pour lui un jeu dépassé, juste pour les personnes âgées), on apprend en même temps que, que ce soient les règles ou les termes spécifiques. C'est intéressant et du coup, à aucun moment on est largué. En fait, Hikaru No Go est un manga intelligent, qui du coup permet de dépasser ces codes classiques dont je parlais un peu plus haut. A noter que Hotta Yumi s'est faite aider par une joueuse de Go professionnelle, pour les besoins du scénario.

Les parties de Go sont très nombreuses bien que d'importance variable, mais toujours intéressantes. C'est ça qui est fort : ce n'est jamais ennuyeux ni répétitif (et cela permet aussi de vulgariser ce jeu que l'on connaît mal, voire pas du tout). Au contraire, c'est même passionnant. Trouver le meilleur coup à chaque fois, prendre une partie au sérieux, tout ça créé une sorte de suspens pas déplaisant du tout. C'est comme les combats, dans un autre shônen, quoi. On veut que le héros gagne, et la manière dont il va y arriver, les obstacles qu'il va rencontrer, tout ça est passionnant.

Petit plus à mes yeux, je trouve qu'il y a dans cette histoire une façon plutôt saine et assez fraîche par rapport à tout ce que l'on peut voir dans les mangas, d'aborder le thème de la rivalité. Akira (un jeune génie de ce jeu) et Hikaru sont rivaux et comme souvent dans les mangas, de caractères opposés et de niveaux réels incomparables (forcément, quand le manga débute, Akira est déjà excellent alors que Hikaru ne sait même pas jouer). Mais avec le Go, ils deviennent rivaux et s'affrontent, se combattent. C'est ça qui est intéressant je trouve : pas de combat à mains nues, de provocations inutiles ni de haine. Tout ce qu'ils ont à dire, ils le disent dans une partie, sans se défier pendant des plombes. Cela montre la rivalité de façon tout aussi nette finalement, mais différemment de d'habitude.

L'anime permet de retrouver tout ceci (les 75 épisodes couvrant les 17 premiers tomes, soit le premier cycle, et l'OAv couvre le reste), le tout avec un chara design pas déplaisant (je reprocherai seulement à l'anime ses couleurs vives). Comme souvent je dirai que le manga est plus complet, mais bon l'anime est de bonne facture et ce peut être un moyen de se plonger dans cet univers ! Pour le manga, j'aime le trait de Takeshi Obata, que je trouve assez fin et détaillé, et qui là aussi, ne ressemble pas vraiment aux shônen habituels. Pour ceux qui auraient lu Death Note où il est également dessinateur, il est certain que ce dernier est plus abouti encore, mais bon Hikaru no Go étaient déjà très chouette.

Hikaru est un personnage que j'ai bien aimé. Eleve (très) moyen, garçon sans histoire, il est un jour amené à "cohabiter" avec Sai, ce fantôme des temps anciens. Il ne connaît rien au Go et il va juste jouer des parties parce qu'en échange, Sai fait ses devoirs d'Histoire. Du moins au début. Hikaru rencontre le jeune Akira dès sa première partie. Comme Sai joue à sa place, Akira perd (ce qui ne lui était jamais arrivé) et dès lors il voudra se mettre au niveau de Sai ou plutôt, le croit-il, d'Hikaru. Impressionné par tant de sérieux et de passion, Hikaru devine que Sai doit être comme Akira. Tous deux à la recherche du coup divin, ils aiment le Go plus que tout. Hikaru entrera donc peu à peu dans ce monde, d'abord en temps qu'observateur, puis petit à petit vraiment comme acteur. Il voudra lui-même jouer des parties, et Sai notera quelques coups plutôt bien pensés, ce qui l'amène à s'interroger sur le potentiel d'Hikaru. Le jeune garçon décide d'entrer à son tour activement dans le monde du Go, Akira étant devenu son rival. Avec Tsusui, il montera même un club de Go dans son collège. Hikaru gagne en maturité et du même coup, en intérêt, au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire. Au début il n'est pas différents des autres héros de shônen, avec son caractère... Et à la fin il me plaisait déjà nettement plus.

J'ai toujours adoré Sai, en revanche, dès le départ. De son vivant, il était de l'époque Heïan. Il était l'un des deux professeurs de Go de l'empereur. Un seul étant suffisant, une partie de Go fut organisée pour départager les deux hommes. Mais l'autre homme tricha au cours de la partie en accusant Sai. Ce dernier perdit la partie et du même coup, son honneur; il fut chassé. Rongé par la tristesse, il se jeta dans un lac. L'esprit de Sai s'est installé dans un goban et en est ressorti à l'époque Edo, pour entrer dans le corps d'un homme doué pour le Go. Il "cohabite" maintenant avec Hikaru, étant plus que jamais animé par sa passion pour le Go et son désir de trouver le coup divin. Hikaru lui fait donc jouer des parties, ce qui rend Sai tellement heureux qu'il en pleure la première fois.

Il est très fort au Go, cependant comme il est issu d'un temps ancien, il ne connaît pas les nouvelles règles et sa façon de jouer est démodée, ce que remarque Akira.

Très vite, et j'ai bien aimé cela d'ailleurs, Sai est intrigué par Hikaru. Comme petit à petit, celui-ci apprend le Go, il trouve quelques coups plutôt bons, mais l'instant d'après il commet une bévue puisqu'il débute à peine. Sai ne sait pas quoi penser du probable potentiel d'Hikaru, du coup. Et c'est intéressant de le voir l'observer quand il joue... Car outre la rivalité et ce petit côté fantastique, Hikaru no Go n'oublie pas d'aborder le thème de l'amitié, notamment à travers ces deux personnages...

Autre personnage incontournable de l'histoire : Akira. Lui, il joue au Go depuis tout petit, il s'entraîne chaque matin avec son père, un as dans ce jeu. Akira est très doué aussi et malgré son jeune âge, il a largement le niveau pour être professionnel, déjà. D'ailleurs, il ne participe à aucun tournoi ni club de Go, ne souhaitant pas se mesurer à des adversaires plus faibles. Contrairement à Hikaru, Akira est un garçon sérieux, d'ordinaire calme et réfléchi, plutôt classe. Mais sa rencontre avec Hikaru va le bouleverser. Il perd contre lui. Perdre contre un enfant du même âge avec le niveau qui est le sien, voilà ce qu'Akira n'accepte pas. D'autant que l'attitude désinvolte d'Hikaru le choque beaucoup. Lui qui souhaitait devenir professionnel se fixe un nouveau but désormais : battre Hikaru avant ! D'abord découragé par sa défaite, il reprend le dessus et n'aura de cesse de poursuivre Hikaru (enfin Sai plutôt, même s'il ne le sait pas). Akira a vite fait de remarquer la façon démodée qu'à Hikaru de jouer. Il remarque également que lors de leur première partie, il subit un coup visant à le tester. Il comprend alors que son adversaire est d'un niveau très élevé. Leur rivalité va leur permettre d'évoluer, tout en se respectant même s'ils désirent gagner.

Pour résumer, c'est un manga instructif, divertissant, sympa à lire, avec des personnages plutôt intéressants et vraiment, je le recommande. Il permet de voir un peu autre chose.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Mangas-Animes
commenter cet article

commentaires

Alex 27/08/2013 22:01

j'avais commencé l'anime et j'avais plutôt bien aimé , c'était quand même original . quand j'aurais le temps je m'y remettrai tiens

Marluuna 31/08/2013 01:11

ben oui c'était bien ! Je ne savais pas que tu en avais vu un bout !

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche