Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 00:05

Un one-shot de Chabouté, publié chez Vents d'Ouest.

 

97828610.gif

 

Zoé a passé pas mal d'années en prison. Lorsqu'elle en sort, c'est pour aller vivre dans la maison de sa grand-mère décédée, dans un petit village perdu. Mais à peine est-elle arrivée, qu'il se trouve que l'accueil que lui réservent les habitants du village est particulièrement inhospitalier !

 

Impressionnée par Purgatoire lors de la sortie du premier tome, je m'étais empressée de lire les autres BD de Chabouté. J'ai donc lu Zoé il y a pas mal de temps, et vraiment, c'est pas un marrant, Chabouté ! Bon maintenant que j'ai tout lu de lui, je suis habituée. Mais à l'époque c'est vraiment la réflexion que j'ai eu en refermant l'album : il est dépressif ce type, c'est pas possible :D ! Je crois que Zoé, et puis peut-être La Bête, c'est vraiment ses oeuvres les plus noires... Enfin je trouve. Mais bon, c'est fait avec un tel brio...


Il y a un tel sentiment de fatalité, une espèce de lassitude parfois qui se dégage de ses oeuvres et de ses personnages, que c'est lourd. Lourd pas dans le sens de gonflant ou ennuyeux, mais dans le sens de dur à suivre. C'est opressant, honnêtement, et le mot n'est pas trop fort. Il y a cette combinaison entre les dessins et l'ambiance qui fait qu'une fois encore, l'auteur touche juste. On ne peut pas rester indifférent en lisant cet album. On est à la fois effrayée par cette ambiance lugubre, et puis avide de savoir aussi, tant ce mystère a quelque chose d'attrayant. C'est sans doute aussi car il y a une part de magie, d'irréel qui est là tout le long, et qui donne une touche supplémentaire au récit.
Car il est encore une fois, une réussite. Comme toujours chez Chabouté, l'ambiance est là, je l'ai dit. On rentre dans ce petit monde, on observe ces personnages et ce village. On se sent impliqué, en un mot. Et ce que vit Zoé nous touche forcément. 

 

31917-1.jpg

 

Bien sûr, cette idée du petit village et ses figures habituelles (le curé, la sorcière, l'idiot du village...) font un peu cliché sur les bords, mais qu'importe. D'autant que j'aime ce genre de contextes. Avec un rythme lent, on approche lentement mais sûrement vers l'inévitable, une fin qui marque... Rythme lent mais lecture rapide il faut dire, vu que les dialogues ne foisonnent pas non plus...

Enfin lecture rapide, ça dépend. Si comme moi, vous aimez le trait de Chabouté, ça sera plus long forcément, le temps de tout bien regarder :). Encore une fois on retrouve ce noir & blanc qui fait merveille sur ce genre de récits... avec des visions cauchemardesques parfois, selon les cases.

Zoé est un album qui m'a toujours fait une forte impression je dois dire, sur le fond comme sur la forme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans BD Franco-belges
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche