Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 00:13

 

Petit live report du concert de X Japan le 1er juillet 2011 au Zénith de Paris, que j'avais fait après coup ^^. Comme toujours, il n’est absolument pas professionnel ni rien. Juste mes impressions, mon ressenti, donc parfaitement subjectif. Et comment ne pas l’être, avec ce groupe ?

Je l’ai découvert à une époque où ils étaient séparés et personne ne parlait encore d’une possible reformation. Quand j’ai découvert X et que ma folie concernant le groupe a démarré, c’était bien clair dans ma tête : jamais je ne les verrai sur scène, ni n’assisterai à aucune nouvelle sortie. Je devais me contenter des lives passés et des CD. Je dis ça pour expliquer non pas ce que l’annonce de la reformation m’a fait, ça n’est pas le but ici, mais ce que l’annonce d’un concert en France m’a fait. J’étais totalement incrédule, je n’en revenais pas ! Mais contrairement par exemple à quand j’ai appris que L’Arc venait, je n’ai pas sauté de joie. D’abord, les annulations passées me revenaient en tête et la peur d’être déçue si annulation il devait y avoir m’a empêchée de vraiment sauter au plafond, et ce probablement jusqu’à la dernière semaine ou presque. Mais ensuite…

C’est X, quoi. Pour moi ce sont des légendes, ces types dont je connais les lives en DVD… Ceux que bien que reformés, je ne pensais jamais voir en live, et encore moins en France ! Dès lors, comment aurais-je pu appréhender ce concert de façon objective ? A part L’Arc, X Japan est le groupe que je préfère, qui me laisse totalement bouche bée bien que je connaisse par coeur les morceaux… et j’allais les voir sur scène ? Impossible de le prendre calmement. Il en aurait fallu beaucoup pour que je sois déçue.

 

 x-scene.jpg

 

Le jour du live, avec Bérengère et Alex, nous sommes arrivées à 6h du mat’ sur les lieux. Pour ma part hors de question de dormir devant comme d'autres, je n’en avais ni l’envie ni la santé. Par contre je tenais à arriver tôt pour d’une part être le mieux placée possible, et d’autre part vivre toute cette journée dans la file. J’avais un très bon souvenir des files d’attente pour Gackt, L’Arc (et même VAMPS, exceptée les deux dernières heures) et j’aime bien cette ambiance… Je n’ai pas été déçue… C’était un peu dur de 16h à 19h car on a mis les barrières et du coup on n’a plus bougé, donc être ainsi debout était un peu crevant… Mais avant cela, la journée est passée vite finalement. Bonnes retrouvailles avec des gens déjà croisés à d’autres concerts, rencontres avec des fans fort sympas… A part 2-3 moments où on a eu vraiment chaud, globalement c’était supportable en plus. Attente vachement sympa donc, et notre arrivée nous a permis d’être dans la première file, assez bien placées… Je vous passe la course folle à l’ouverture des portes où nous avons filé sur la droite, moins peuplée que le centre et la gauche de la fosse… Et nous avons ainsi pu être au premier rang, à la barrière –barrière qui personnellement m’a laissée un chouette souvenir sur le ventre, non je n’ai pas la peau qui marque du tout, c’est pas vrai ^^-… Dommage pour moi, un ampli me masquait la vue de Yoshiki au piano, mais en me penchant vers Solène je le voyais, donc ce n’était pas encore trop gênant. Commence alors l’attente, qui durera jusqu’à 20h30 environ. Elle a dû paraitre longue aux yeux du public, mais un vigile nous avait prévenu de l’annulation de la première partie, donc on savait qu’il faudrait patienter un peu… Malgré tout, un peu mal aux guibolles quand même, même si je savais que comme pour VAMPS, cela s’en irait une fois la musique lancée.

 

pata-toshi-heath-et-yoshiki_scene.jpg

 

Et d’un coup sans prévenir, les lumière s’éteignent, la musique –superbe intro qui met déjà dans l’ambiance- se lance, ou l’inverse peut-être… Et Yoshiki déboule sur scène, et se fait acclamer un long moment debout à la batterie. C’est à peu près là que mon cerveau se met en mode veille… Après je ne sais plus dans quel ordre chacun rentre sur scène –Toshi en dernier me dit-on dans l’oreillette-, mais je me souviens que mon premier réflexe est de regarder Heath. J’ai déjà vu Pata, Toshi et Yoshiki ‘en vrai' (à Japan Expo), et Heath je l’adore… Alors je passe en mode « Heath est là, devant moi ! Heath est là ! », avant de bugger sur ses jambes incroyables (oui, la groupie a des réflexions pertinentes). Et sans sommation, ils attaquent « Jade ». Beaucoup crachent sur ce morceau, moi je dirai juste que je l’aime beaucoup. Il n’a pas le niveau de certains, mais je suis désolée, le refrain me fait toujours décoller, na. Et je suis tellement estomaquée que je ne m’aperçois même pas que le son est totalement pourri. Alors là les avis divergent : le son très fort et pas bon du zénith fait que certains diront que ce sera ainsi tout le long, d’autres non… Perso il n’y a que Jade qui m’a dérangée. Après dès la seconde chanson, c’était nickel pour moi, et heureusement, ça m’aurait fait chier d’avoir une telle place et de ne pas en profiter à fond. Mais pour le coup les deux premières minutes, le son pourri me passe 3 kilomètres au-dessus parce que j’ai le syndrome que j’ai eu à L’Arc : le blanc total. C’est juste X en face de moi, ça promet d’être énorme et juste ça, ça fait que je passe la chanson à poser mon regard sur les 5 tour à tour (je reviens souvent sur Heath quand même XD)… Et je l’avoue volontiers : je verse ma larme –discrètement, des fois que Solène me voit XD-. Quand on passe quelques années à écouter un groupe aussi extra sans espoir de le voir un jour sur scène et qu’on les a sous le nez –et bien en plus, car forcément au premier rang, on voit absolument tout-, sérieusement ça touche.

Les notes suivantes annoncent Rusty Nail, avec pour ma part un son meilleur… C’est certes fort, m’enfin X ne s’écoute pas à volume minimum non plus. Là encore je ne réagis pas réellement, trop épatée… En plus, autant Jade est récente, autant Rusty Nail, qu’est-ce que j’ai pu me la passer via les DVD, notamment le Dahlia Tour, que j’adore ! Je crois que c’est là que je commence à capter ce qui se passe… Et heureusement car on enchaîne sur Silent Jealousy, que l’on chante grâce à Toshi. Mention spéciale à Sugizo là-dessus, qui a été excellent –bon il l’est toujours, mais là je l’ai trouvé épatant-. Silent Jealousy m’a fait plaisir en plus car quand je me faisais une setlist possible dans ma tête les derniers jours, je l’avais écartée d’office. Je n’imaginais pas qu’ils puissent la jouer. En voyant la setlist de Londres, l’espoir est revenu mais l’entendre ainsi m’a surprise et dans le bon sens ! Chanter Silent Jealousy avec Toshi, voir toute la fosse s’y mettre… Outre leur apparition sur scène, ce fut mon premier gros frisson du live… Yoshiki et Sugizo quittent ensuite la scène alors que Toshi, Heath et Pata s’apprêtent à nous interpréter Drain. Sympa de les voir uniquement tous les trois, je trouve, le temps d’une chanson ! Ca me laisse le temps de regarder un peu Pata, malheureusement le plus éloigné des cinq par rapport à moi (mais je le vois quand même très bien et de toute façon il bouge)… et Heath (on ne change pas une équipe qui gagne XD). Clairement ce qui m’a manqué sur cette chanson, c’est hide… Il m’a manqué à certains moments (Art of life, Kurenai…), où j’aurais aimé le voir sur un écran, à la façon des lives depuis leur retour… Et là ne pas le voir et surtout l’entendre (ses chœurs), ça m’a fait un petit quelque chose. Ca n’a pas gâché l’interprétation de cette chanson que j’adore, bien entendu. Ce doit être là que je me fais cette absurde réflexion qui coule de source : Toshi a une voix incroyable. Déjà au showcase l’an passé à japan expo, mais surtout là… En ‘vrai’ comme ça… Toshi a une voix unique, tellement pleine d’émotions… Et sur de telles paroles, c’est vraiment génial. Clairement, Toshi est impressionnant et il fait partie de ces rares voix à me coller la chair de poule !

       

heath-toshi---pata.jpg

 

A Sugizo ensuite de jouer du violon… Solo magnifique, comme on était en droit de l’attendre de la part du bonhomme. Et puis bon, son violon a le don de me mettre la larme à l’œil, à chaque fois j’y ai droit ^^’. En plus il a fait durer cela un moment. Et puis bon Sugizo en fait des tonnes comme d’hab, donc il a pu jouer avec le public ^^. Réflexion de groupie again : il était superbe, ainsi vêtu :p. Là, grand moment : intro de Kurenai (une de mes préférées) avec lui au violon et Yoshiki au piano. Juste : c’est beau, bon sang ! Je n’ai pas longtemps regretté l’intro traditionnelle de cette chanson (même si là encore la fameuse vidéo de hide au Last live m’a manquée)… Bien que Toshi nous l’ait chantée en anglais (sauf les refrains après), perso je la chantais en japonais, je la connais et ne l’apprécie que comme ça :p !! En plus grâce à Kei, nous avions au cou des sticks que sur Kurenai on a « craqué » et qui ont donné de la lumière rouge… Joli effet. Sur Kurenai, j’ai headbangué comme une folle ^^’ (feu mes cervicales…)… Elle m’a paru trop courte, mais normal vu que je l’adore ! En tout cas de là où nous étions, l’ambiance était juste géniale !! Des gens qui chantent, des bras qui forment un X, des mains qui se tendent… sur Kurenai, quoi !! Second gros frisson… Ca m’a fait doucement rire de voir Toshi (pas forcément sur celle-là d’ailleurs) se pencher et bien regarder si on chantait d’ailleurs. J’avoue que c’est dur de savoir comment ça se passait derrière, mais de là où j’étais, ça chantait ! ^^

Born to be free fut la suivante. Constat évident : mieux en live qu’en cd !! Et mieux en live vécu que live vu en DVD ! Elle reste pas du tout originale et comme Jade, pas mal critiquée… Perso je m’en fiche un peu, elle passe bien sans être géniale… Mais en live c’est bonheur : mes cervicales en ont repris un coup  et le rythme de la chanson se prête bien à l’ambiance d’un live ^^. Donc bien que la virer pour en avoir une autre (Week-end, au hasard ^^) ne m’aurait pas déplu, ce fut quand même un chouette moment, contre toute attente.

Yoshiki a ensuite la part belle, puisqu’il nous alterne piano et batterie comme il sait si bien le faire, notamment en jouant un bout de la célèbre Lettre à Elise par exemple. A propos de Yoshiki d’ailleurs, je l’ai trouvé extra ! Il est venu devant la scène plus d’une fois, il s’est même assis un instant sur un ampli un mètre devant moi… Et le saut (enfin apparemment il y en a eu deux) dans le public pour finir –saut qui d’ailleurs m’a fait penser un instant que j’allais mourir étouffée quand la fosse s’est d’un seul coup déplacée vers lui XD-… J’en profite pour dire que parmi les critiques faites à ce concert, il y en a une que je ne capte pas, à croire qu’on n’a pas vu le même live : dire qu’ils n’ont pas bougé de leur place et tout, perso je ne vois pas comment : sans parler de Toshi, Yoshiki est venu au devant de la scène, Heath est pas mal venu de mon côté, Sugizo également… Ils étaient souriants, ils bougeaient, donc dire qu’ils avaient l’air de se faire chier comme j’ai pu le lire, perso je ne comprends pas… Mais bref tout ça pour dire que justement j’ai adoré leur attitude (Sugizo qui en fait des caisses mais qui a gravement la classe, Pata fidèle à lui-même…) !

 

hide_assis.jpg

 

Ensuite ce fut le début de I.V, dont j’espérais bien qu’on chante les refrains tels que X les fait chanter au public depuis que la chanson est jouée en live.. Ca n’a pas duré aussi longtemps que ce que j’aurais cru, mais bon c’était cool… pour le coup cette chanson en live comme ça, je l’ai trouvé vachement planante !

Et puis est venu l’incontournable chanson intitulée X (c’est d’ailleurs là que Yoshiki a sauté dans la fosse si je ne m’abuse). Pour moi cette chanson, je l’attendais comme pas permis, parce que depuis que je regarde des lives de X, le X-jump c’est juste incontournable ! Et c’est vrai que quand on regarde ça, voir tous ces gens faire ce saut et ce signe en même temps, c’est quand même super jouissif ! Alors pouvoir le faire soi-même, j’attendais ça, vous n’imaginez pas ! Alors bon en vrai c’est moins drôle, parce que concrètement à faire le x depuis plus d’une heure, mes bras voulaient juste que j’arrête, et sauter alors que depuis les 17h on était debout, mes jambes étaient en train de mourir, donc les sauts on va dire que j’ai eu du mal à décoller du sol… Mais ça ne m’a pas empêché de m’éclater à fond sur cette chanson représentative et qu’effectivement, j’avais tellement envie de vivre.

Vint l’entracte (perso elle m’a parue super courte, mais vus certains commentaires qui disent une demi-heure, il semblerait que non –pourtant j’ai peine à le croire, pour moi c’était 5 minutes oO !-). Le public a fait la ola à plusieurs reprises et j’ai eu du mal à suivre. J’en ai profité pour récupérer un peu (c’est là que mon genou a dit « tu la joues comme ça ? ok tu vas voir comment tu vas morfler après » ^^’ !). Bref, ensuite Toshi et Yoshiki sont revenus et Toshi s’est mis à la batterie pour allègrement massacrer le piano de Yoshiki xD. Sympa, bonne ambiance entre les deux (moi ils me font gagatiser, j’y peux rien ^^’)… Chouette moment. Ce doit être là aussi, si je ne me trompe pas, que Yoshiki a parlé de hide. Je l’attendais parce que forcément, sans vidéos de lui, j’espérais qu’on en parle, et ce fut chose faite. Le public a scandé son nom quelques instants et ce fut un moment plutôt émouvant à dire vrai, bien que je n’ai pas compris tout ce que Yoshiki disait. Ensuite ils nous ont joué Endless Rain. Pareil cette chanson je l’attendais parce que sur les DVD, c’est LE moment qui dure une demi-heure, où le public reprend le refrain longuement, aidé de Toshi, du piano et sur la fin, sans rien. Et c’est toujours magnifique à voir, outre la beauté de la chanson en tant que telle. Là je ne sais pas, ça ne m’a pas semblé super long, mais il faut dire que si on m’avait écouté, le live aurait duré 5h donc bon :D. En tout cas reprendre ce refrain après avoir vu tous ces lives où ça se faisait, ce fut aussi un grand moment d’émotion. Petite anecdote : la jeune fille à ma droite, bien que japonaise, se plantait toujours dans le dernier vers du refrain et elle s’en rendait compte, donc à chaque fois elle se corrigeait et ponctuait ça d’un « rohhhh ! » agacé contre elle-même qui m’a fait bien marrer XD. Et puis fort heureusement pour nous, on y a eu droit en japonais, et pas en français comme je le craignais (non parce qu’on ne relancera pas ici le débat sur Endless rain en français mais… non, on ne le relancera pas :D).

       

yoshiki---toshi_without-you.jpg

 

Solo de violon avec Sugizo, assez court je crois, et puis on ouvre sur Art of life, mythique chanson s’il en est, raccourcie pour les besoins du live… Pour ma part ce fut le moment le plus fort du concert. Je trouve cette chanson grandiose, c’est une véritable prouesse à bien des égards et quand on se dit « bordel, je suis en train d’écouter Art of life en vrai », bah ça file des frissons… En plus il y a 3 moments dans cette chanson qui me collent presque des palpitations et j’avoue avoir eu les larmes aux yeux quand ils sont arrivés. Là encore, l’image de hide m’a manquée un peu, mais sérieusement c’était juste incroyable, impressionnant. Tout le live le fut à mes yeux, mais ce moment là tout particulièrement.

Et trop vite à mon goût, Forever love en audio fut passée, alors que le concert s’achevait. Elle avait beau n’être que passée comme ça et pas interprétée sur scène, cette chanson m’a encore émue, comme toujours… Bon pas trop parce que l’ambiance scénique ne cadrait pas, à les voir tous souriant et en train de saluer, ça m’a évité les larmes… Ils ont salué un moment, avec le sourire, le tout ponctué de X de leur part et du public… Et puis Yoshiki les a fait asseoir et ils se sont fait prendre en photo dos au public, sur scène. L’instant d’après ou presque, les lumières revenaient et le live s’achevait.

Que pourrais-je dire que j’ai oublié ? Qu’on était filmés (d’ailleurs la caméra étant pile devant ma face, j’y ai rarement échappé…). Que les banderoles de Kei étaient superbes ! Que la connasse derrière moi, je regrette de ne pas lui avoir fait avaler son extrait de naissance (mais le coup de coude dans les côtes que j’ai fini par lui donner sur la fin fut une consolation)…

Je me fiche sérieusement des critiques négatives que j’ai vaguement entendues : pour moi ce fut un concert exceptionnel, ils ont été tout ce que j’imaginais et voulais. Souriant, énergiques, bons… La setlist m’a plu, les performances, l’ambiance aussi… Rien à jeter. Même si j’ai eu des bleus partout et le dos et les cervicales explosés, je suis sortie ravie de ce live exceptionnel. En plus –et c’est ce qui m’a manqué au live de Gackt, où je me suis faite catapulter deux rangs plus loin dès le début-, j’étais en bonne compagnie ! Je l’avais déjà expérimenté pour L’Arc et VAMPS avec Tham, mais vivre un live avec quelqu’un, c’est radicalement différent ! Voilà, j’en suis encore toute émotionnée, tiens… Et je veux les revoir !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alex 09/09/2012 18:44

Alalala c'était grand, beau magnifique, incroyable.
Je n'aurai jamais pensé qu'on les verrait en vrai de vrai. Mon premier concert asiatique et commencer par les plus grands c'était fabuleux *_*. Ils reviennent quand ils veulent hein.. ^^

Marluuna 09/09/2012 20:55



J'avoue... Ca rester un grand souvenir ! *o*



Cathy 08/09/2012 09:03

Depuis le temps que j'entends parler de tes Live Reports, il fallait quand même que j'en lise un. ^^
Je n'ose même pas imaginer ce que ça m'aurait fait si tu avais parlé d'un groupe que je connais. :D

Nan mais même les groupes que j'adore, je n'arrive pas à me souvenir de tout comme ça, surtout dans l'ordre. Impressionnée, je suis.

Marluuna 08/09/2012 12:18



Ca me fait penser que j'ai pas encore fini celui de L'Arc... Ca fera jamais que 5 mois XD


Oui c'est sûr que ça doit te sembler un peu vague XD


 


Pour l'ordre je m'aide quand même, vu qu'il y a des sites qui publient de vrais live report et donnent la setlist, je te rassure ^^



Cathy 07/09/2012 13:25

J'ai tout lu (oui, madame !). Et ben dis donc, pour quelqu'un qui a soi-disant mis son cerveau en veille pendant le concert, ton compte-rendu est ultra détaillé. J'avais presque l'impression d'y
être, et pourtant je ne connais même pas les morceaux ! O_o

Comment tu fais ça sérieux ? Moi en général, je n'arrive même pas à me rappeler avec précision de la setlist de mes concerts.

Marluuna 08/09/2012 00:49



oO Tu t'infliges des lectures sur ce genre de sujets toi maintenant ? XD


Il est détaillé parce que bon je l'avais fait peu de temps après le concert, ça aide. Mais je pense que c'est parce que j'aime vraiment le groupe et que ça paraissait tellement incroyable de les
voir, compte-tenu de l'histoire qui est la leur... Ca a dû jouer, ça a marqué ^^



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche