Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 00:56

Un anime de 11 épisodes, sorti en 2009.

Pour l'anecdote, cette fois le manga a été adapté de l'anime, et non l'inverse comme cela se fait généralement.


d

 

Nous suivons un frère et une sœur. Elle, c'est Mirai, 12 ans. En bonne adolescente, elle a de quoi critiquer ses parents débordés de travail et c'est une vraie râleuse. Les parents sont si occupés qu'ils ne peuvent même pas profiter des vacances pour passer du temps avec leurs deux enfants. Du coup, voilà Mirai obligée d'emmener son frère, Yuki, 7 ans, à une exposition de robotique pour lui faire plaisir.

Soudain, la terre se met à trembler. Un séisme de magnitude 8 ravage Tokyô sans prévenir. Les deux enfants, choqués, commencent alors à pieds leur périple : rentrer chez eux afin de savoir si leurs parents vont bien. Sans réseau, sans moyen de communication, ils ne peuvent que marcher et supporter les répliques du séisme aux côtés de Mari, une femme qui va dans la même direction qu'eux et qui les prend sous son ailes...

 

Attention attention, petit bijou en vue. Onze épisodes seulement, mais alors d'une intensité... On se prend en pleine figure des émotions, belles ou tristes d'ailleurs, mais d'une violence... Autant vous dire qu'il faut avoir soit le cœur bien accroché, soit un bon moral quand vous vous mettez à cet anime... Bon vous me direz : on s'en serait douté rien qu'au résumé, voire au seul titre. Mais quand même... Car non seulement l'anime ne verse pas dans la joie et l'allégresse de façon générale, mais alors les deux derniers épisodes... Enfin bref, vous voici prévenus.

Et maintenant que vous l'êtes, je vais tenter de vous expliquer un peu pourquoi vous devez absolument voir cet anime. Même si vous ne regardez pas vraiment d'animes habituellement, même si mon article ne vous persuade malheureusement pas.

 

f

 

La raison la plus évidente, c'est tout simplement sa thématique. Le Japon est frappé par un séisme violent qui va tout détruire. En 2009 peut-être que cela n'aurait rien fait -ou pas grand chose- à l'occidental moyen, mais aujourd'hui ? Un an après le séisme dont on a tellement entendu parler ? Je suis sûre que plus de monde sera touché. Et du coup l'anime prend une autre dimension encore (surtout que là l'épicentre, c'est Tokyô même, donc l'impact est encore plus énorme). Il met des images sur ce dont on entendait tant parler il y a plusieurs mois, avec un réalisme surprenant. Et je ne parle même pas de ce que cela doit évoquer pour les japonais...

Voilà pourquoi je dis qu'on ne peut rester de marbre. Et je parlais de réalisme parce que forcément, les gens qui l'ont fait savent de quoi ils parlent, si je puis dire. Ils se sont renseignés pour être tout à fait justes (pour ce qui est des mesures à prendre en cas de séisme de grande ampleur, par exemple) et puis même si à l'époque on avait des séismes tout de même moins violents auxquels les japonais étaient habitués, ils connaissaient leur sujet quoi qu'on en dise. C'est pour cela qu'on prend le temps de tout nous dépeindre, sans se presser. Du sentiment personnel aux destructions en passant par l’organisation des autorités. Pas à pas, via le périple de ces deux gamins, on va tout vivre avec la population. On va voir les répliques faire trembler la terre et obliger les gens à se tenir les uns aux autres pour ne pas tomber... On va voir les autorités mettre en place des tentes où ils distribuent produits d'hygiène et nourriture... Les édifices vont trembler voire s'écrouler (image terrible, que cet épisode où la tour de Tokyo elle-même s'écroule devant les deux enfants ! C'est symbolique et très puissant). Et puis on va voir tout ce qu'il est possible de voir comme réactions, sans jugement car qui peut dire comment il réagirait dans une telle situation de crise ? Il y a ceux qui passent leur chemin et n'hésiteraient pas à passer avant des enfants pour obtenir à manger... Ceux qui tendent la main, comme une personne d'âge mur qui simplement demande aux deux enfants s'ils vont bien et où sont leurs parents... On voit tout un panel de choses avec assez d'approfondissement dans chaque sujet pour que là encore, on sente la crédibilité mise en oeuvre.

 

e

 

Même en restant seulement sur Mirai et Yuki, on les voit passer par toutes les étapes. Suivre Mari, cette femme qui les accompagne et veille sur eux... Pleurer en songeant que si ça se trouve, leurs parents sont morts... Se disputer... s'inquiéter quand un gravât blesse l'un d'entre eux... selon leurs pensées, leur attitude au fil des jours change. Même Mirai, qui a un sale caractère au début et crie souvent sur son frère, ne peut être détestée. Comment lui en vouloir de le faire taire avec violence quand celui-ci répète, comme le petit enfant qu'il est, qu'il veut voir sa mère ? Et qu'elle, plus grande, sait qu'il existe la possibilité qu'elle n'ait pas survécu ? C'est pour cela qu'on est forcément pris aux tripes. Il ne peut pas en être autrement, parce que nos protagonistes sont touchants, parce que ce sont des enfants dans la détresse... Et parce que même une fois le séisme passé, rien n'est fini, ce n'est que le point de départ. Il reste l'inquiétude, le réseau qui empêche de téléphoner, les répliques, la faim, la fatigue... tout cela fait que comme eux, on sait qu'on ne sera pas en paix jusqu'à ce qu'ils aient retrouvé leur maison. Ainsi le réalisme n'est-il pas seulement porté sur le thème en lui-même, mais également sur les personnages et leurs réactions (Mirai est très tête à claques quand même au début...).

Et on a Mari, cette jeune femme incroyable, coursier de son métier qui a sa maison dans la même direction que les enfants. Elle veut rentrer afin de savoir comment vont sa mère et sa petite fille. Une fille qu'elle délaisse au profit du travail, et qu'elle ne peut pas joindre... Mari ne montre pas de signe d'inquiétude ou de panique au début. Elle va veiller sur ces enfants qu'elle prend sous son aile en les rassurant, les consolant... Elle les nourrie, les guide, leur tient la main quand la terre tremble... Mari semble si forte et admirable : s'occuper ainsi d'enfants qu'elle ne connaît pas fait forcément d'elle quelqu'un de bien. On ne veut pas la voir craquer, elle moins que les autres. Et pourtant on sait que sa fille lui manque... Elle souffre évidemment, mais comme on s'en doute, elle met un point d'honneur à ne pas le montrer à ses deux protégés... C'était un personnage très fort en tout cas, et ce dans tous les sens du terme.

 

 tokyomagnitude8

 

Que d'émotions dans ce petit anime... On pleure plus d'une fois, ça je vous l'assure. Et on est toujours en attente de la suite. Comme les péripéties sont nombreuses, on se demande toujours ce qui va leur arriver sur la route, s'ils vont finir par rentrer chez eux où on l'espère, leur famille sera bien portante... L'anime se regarde donc très rapidement, sans même parler du fait qu'il ne soit pas très long en terme d'épisodes.

Je pense que ce qui nous aide à être touché également, c'est aussi la simplicité (apparente, du moins) des dessins (c'est drôle par certains côtés, notamment avec Mirai, j'ai pensé à Miyazaki...). Les traits des personnages sont simples, leurs vêtements ne bougent pas (forcément vue leur situation, on ne va pas refaire la garde-robe tous les jours)... Mais attention il y a du boulot dans l'animation, derrière. Voir les immeubles s'écrouler, les ponts chavirer, la tour de Tokyo s'effondrer... C'est proprement impressionnant !

Je ne me suis pas ennuyée malgré ce rythme lent et très contemplatif (mais bon moi ça me plaît, ce genre de choses en général). Voilà un sujet grave, réel, qui est traité avec une justesse tout à fait honorable et qui, rien que pour cela, mérite que l'on s'y attarde. En outre, l'anime a encore d'autres qualités hormis son sujet, ce qui est encore mieux. Gare à cette fin, par contre. Kleenex conseillés...

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Mangas-Animes
commenter cet article

commentaires

Serebei VII 17/04/2012 11:10

Une asso qui bosse sur les catastrophes naturelles et technologique, l'institut des Risques Majeurs, viens de sortir une émission de vulgarisation scientifique sur cette série. A voir si on a vus
la série.
http://www.risques.tv/video.php?id_DTvideo=237

Cathy 16/03/2012 09:52

Rhaaaa, ça me tente bien mais après le tombeau des lucioles, je me méfie de ce genre d'anime super triste...Et si je ne versais même pas une petite larme ? Non moi je te dis, Le tombeau des
lucioles m'a traumatisée. Différemment, mais traumatisée quand même. ^^

Sinon, c'est sûr que la thématique prend un tout autre sens aujourd'hui. Tu l'avais vu avant toi ?

Marluuna 16/03/2012 12:11



Non mais là c'est différent, je ne crois pas que le but de l'anime soit de nous faire pleurer (enfin sauf à la fin, clairement ^^) mais plutôt de nous choquer. Personnellement même si j'ai versé
ma larmes à des moments, j'étais plus souvent angoissée ou paniquée qu'autre chose en fait. Donc peut-être que ça marchera sur toi cette fois ?^^

Oui je l'ai vu en 2009 à sa diffusion, et revu là il y a quelques semaines (oui je suis maso)...



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche