Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 00:02

Un film de Peter Jackson, avec :

Martin Freeman : Bilbon Sacquet

Ian McKellen : Gandalf

Richard Armitage : Thorin

Aidan Turner : Kíli

Andy Serkis : Gollum

Graham McTavish : Dwalin

Ken Stott : Balin

Dean O'Gorman : Fíli

James Nesbitt : Bofur

et plein d'autres...

(2012)

 

D'après le livre de J.R.R. Tolkien.


affiche2.png

 

Bilbon Sacquet (Baggins...) est un Hobbit qui vit paisiblement et n'aime rien tant que la tranquillité. Et un soir par comme les autres, après avoir rencontré le magicien Gandalf le Gris, Bilbon voit débouler dans sa maison 13 Nains, les uns après les autres...

Gandalf propose au hobbit de rejoindre les nains pour un long périple... Il y a longtemps, les Nains se sont vus être dépossédés de leur terre par un dragon nommé Smaug ; aujourd'hui ils souhaitent la récupérer. Après bien des hésitations, Bilbon finit par accepter de les suivre... Ce n'est que le début de la fabuleuse aventure qui l'attend !

 

nains-affiche.jpg                                          nains_affiche-copie-1.jpg

nains.jpg

 

« Dans un trou, vivait un Hobbit »... Le prologue passé, lorsque nous arrivons à la Comté, ces quelques mots par lesquels commençaient le livre de Tolkien, nous accueillent... Et on se sent un peu comme si l'on rentrait à la maison, alors que l'aventure commence. Quand a retenti la petite musique caractéristique de la Comté, j'en avais les yeux tout mouillés (saleté de poussière dans l'oeil, tiens... ^^'). Ca m'avait manqué, tout cela.

Une fois encore, Peter Jackson m'a jeté son talent à la figure, et j'en ai pris plein les mirettes. Disons-le tout de suite : tout n'est pas parfait, il y a des critiques à faire sur ce film, qui d'ailleurs n'a pas recueilli que des éloges, à ce que j'ai pu lire ça et là. Des scènes trop longues ou pas assez intéressantes, notamment. Pourtant même comme cela, pendant plus de deux heures, je me suis sentie transportée... C'était magnifique, les décors. C'était superbe, la musique. Les acteurs étaient extraordinaires, tous... Et malgré ces longueurs, et bien il y avait des scènes formidables d'intensité ou de signification. J'ai commencé le film en ayant une fois encore l'impression que j'allais assister à quelque chose de grand... et ce fut le cas. C'était magique. Alors je pardonne bien volontiers au film ses faiblesses.

Je ne m'amuserai pas à comparer sans cesse avec le SdA ou à revenir toutes les 30 secondes au bouquin. Par rapport au livre cependant, disons juste que le film comporte des scènes ajoutées, notamment ces fameux passages avec des anciens acteurs du SdA par exemple... Ces passages en soi n'apportaient pas grand chose il est vrai, mais globalement c'était tout à fait plaisant de les revoir je dois dire... Frodon au début (Elijah Wood a fini par décider qu'il était temps de vieillir un tout petit peu dirait-on... mais il a encore ce visage incroyablement juvénile ^^), mais nous avons aussi droit à Galadriel, Saroumane... Elrond aussi est de la partie, forcément. De même que Bilbon « vieux », au début du film ^^. Quel plaisir aussi de retrouver Ian McKellen dans le rôle de Gandalf (le Gris ! Ca fait bizarre de le revoir ainsi), naturellement. Il a bien vieilli par contre, ouch !... Mais il est toujours excellent.

 

bilbo.jpg

 

Après un prologue dans lequel on nous présente la situation (ce qui s'est passé pour les Nains, qui est l'ennemi, etc etc), on arrive donc rapidement au point de départ : 13 nains vont tenter de reconquérir leur royaume, et Bilbon, un Hobbit, sera le 14ème membre. En gros. J'ai été assez surprise que finalement, on entre dans le vif du sujet sans tourner autour du pot : pas d'introduction longue comme le bras, de présentation interminable d'un peuple ou d'un autre... On est dans le bain tout de suite ! Ce n'est pas un mal d'ailleurs.

Par contre -et beaucoup de gens ont déploré cela, semblerait-il-, la scène chez Bilbon, avec l'arrivée des Nains, le « recrutement » de Bilbo, les explications, etc... Tout cela est par contre, bien plus long ! Alors sincèrement, je ne l'ai pas ressenti. Enfin si, j'ai bien eu conscience que cette partie du film était longue en terme de temps, mais je n'ai pas vu cela de façon négative comme certains... J'étais trop occupée à découvrir ces nains, à voir comment était l'acteur qui incarnait chacun d'eux... J'étais contente que cette partie nous permette de vraiment prendre le temps de nous familiariser avec eux et avec leur histoire (et moi elle me touche, cette histoire de personnes qui sont « de nulle part » comme dit Bilbon), avec ce petit groupe... D'ailleurs parmi les reproches que je pourrai formuler, c'est que finalement, sorti de 3-4 figures, le groupe des nains est justement cela : un groupe. Je veux dire qu'honnêtement qui peut dire ce qui différencie bidule de machin, quand seulement le tiers du groupe a droit à un peu de développement et à plus de deux répliques ? Ca a comme avantage qu'on sent une vraie cohésion et tout, mais évidemment les personnages ont un intérêt limité, excepté ceux qui se démarquent évidemment... mais bref, pour en revenir à ce début, j'ai aimé le ton humoristique employé (le film oscille d'ailleurs entre cet humour enfantin et bien huilé, et ce côté épique... je n'ai pas senti cela déstabilisant en fait, mais j'ai cru comprendre que certains ont eu du mal à trouver leurs marques, chose que je peux comprendre...). J'ai aimé aussi cette fameuse chanson entonnée par Thorin (joli filet de voix, Richard Armitage !!)... Vraiment, j'adore cette chanson ! Non pour moi, l'arrivée des nains était excellente.

 

gandalf_affiche.jpg

 

Autre scène décriée pour sa longueur, à ce que j'ai entendu : celle avec Gollum. Et c'est pourtant une de mes préférées ! Cette scène est cruciale puisqu'elle nous présente Gollum et ce fameux anneau que l'on connaît bien, en bons fans de la première trilogie... Et elle nous permet aussi de voir que Bilbon peut aussi être rusé, astucieux... Elle est fondamentale, cette scène ! Et remarquablement mise en scène (j'ai un peu flippé alors que bon, je savais ce qui allait se passer ^^'). Je reste toujours épatée par les prouesses techniques, en ce qui concerne Gollum !

Non, moi s'il y a une scène qui m'a saoulée (mais je crois pourtant qu'elle est dans le bouquin, si je me souviens bien), c'est celle des géants de pierre ! D'accord c'est bien fait et le résultat est là (ils se réfugient dans la grotte), mais j'ai surtout trouvé que c'était beaucoup d’esbroufe pour pas grand chose et bien qu'elle soit plus courte que les deux autres scènes précitées, celle-là je l'ai trouvé bien longue et peu intéressante ! La scène des trois trolls aussi, était un poil trop longue quand même, bien qu'assez amusante. Voilà. Voilà tout ce que je peux dire de négatif sur le film. C'est dire si cela ne va pas chercher bien loin tout de même ^^'

Sur le forme, c'est vraiment un régal. Les musiques d'Howard Shore font toujours leur effet (d'autant que certaines nous sont déjà connues puisque déjà utilisées pour le SdA). Quant au reste, décors, costumes, tout cela est soigné, et une fois de plus c'est grandiose. Quel plaisir de retrouver la comté ! Et de découvrir Erebor... Chaque passage est un régal, sans aucune exception. J'ai par ailleurs été amusée de retrouver la patte de Peter Jackson notamment dans ces fameux plans larges qui se rapprochent petit à petit, qu'il aime utiliser (je pense notamment à la scène où les nains sont poursuivis sur la plaine)...

L'action est trépidante, et on n'a que peu de temps imparti pour nous permettre de nous reposer et de tout assimiler. Ce n'est donc pas uniquement un volet introductif : il nous projette d'emblée au cœur de l'action et à partir de là, on a obstacle sur obstacle, en même temps que l'on apprend à se familiariser avec nos personnages. Au niveau du rythme, selon moi c'est donc assez bien géré. En tout malgré la longueur du film, je n'ai rien vu passer. Je me doutais plus ou moins que la fin de ce premier volet se situerait là, mais je n'ai pas vu passer le temps !

 

the-hobbit-still02.jpg

 

Allez allez, passons au casting principal maintenant *trépigne d’impatience*

Evidemment lorsqu'on nous a dévoilé qui jouerait le rôle de Bilbon, on a pu m'entendre piailler jusqu'à Londres ! Martin Freeman, quoi ! Watson ! J'étais enchantée, d'autant que je trouve cet acteur, je l'ai déjà dit, particulièrement doué pour jouer les rôles d'hommes ordinaires -à première vue-. Et qu'est-ce que Bilbon, sinon un homme -enfin un hobbit- ordinaire ? Et pourtant tellement plein de surprises... Martin Freeman le joue bien. On retrouve certaines de ces mimiques à lui, mais passées les premières scènes on s'y fait vite. J'ai hâte de voir comment il va jouer certaines scènes dans les deux autres opus à venir... Mais en tout cas, c'était un sans faute de son côté.

Dans les rang des nains, l'amatrice de séries anglaises que je suis a retrouvé deux visages bien familiers ! Dans le rôle de Bofur tout d'abord, James Nesbitt (et je vous engage vivement à regarder la minie série de 6 épisodes signée Steven Moffat, intitulée « Jekyll », où James Nesbitt est excellent!). En plus Bofur est un nain que j'aime bien, notamment dans cette scène où il surprend Bilbon qui file à l'anglaise en pleine nuit... Et puis dans le rôle de Kili, Aiden Turner, que j'ai suivi avec plaisir pendant 3 ans dans la série anglaise Being Human, dans le rôle d'un vampire torturé. Lui, j'étais bien contente de le retrouver, d'autant que j'aime particulièrement Kili (qui est l'un de ceux les plus mis en valeur). J'aime bien Balin également, parmi les 13 nains. Et puis ils sont excellent ces nains, tous ensemble : plein d'humour, et dans les scènes de batailles (toujours bien filmées), ils assurent !!

Il nous restera à découvrir Benedict Cumberbatch (Sherlock !!) pour la voix -et quelle voix !- et le faciès du dragon Smaug ainsi que du nécromancien, dans le second opus ! Impatiente je suis. Et dans ce court moment où apparaît Thranduil, j'ai reconnu avec plaisir Lee Pace, acteur principal de la série Pushing Daisies, que j'avais beaucoup aimé ! ^^. Les fans de Doctor Who (et oui, il est partout !) auront aussi pu reconnaître dans le rôle de Radagast le Brun, Sylvester McCoy, incarnation du 7ème docteur ^^. Ce genre de détails fait toujours plaisir, d'autant qu'il a toujours la pêche, McCoy !

 

thorin_ecu-de-chene.jpg

 

Allez, je me suis gardée le meilleur pour la fin : Thorin. Déjà, je dois vous dire que j'aime Richard Armitage. Je l'ai vu dans Spooks (qu'il faudrait que je continue un jour d'ailleurs) et surtout dans le Robin Hood de la BBC, dont j'ai déjà parlé ici. Richard Armitage pour moi, = Guy de Gisborne. Donc quand j'ai vu qu'au casting du Hobbit figurait « Messire Guy », là-aussi on m'a entendue piailler jusqu'à Erebor ! Messire Guy, quoi ! Bref. Richard Armitage, c'est un acteur qui vous fait tout rien qu'avec le regard. Et il est bon, le bougre. Ce moment où Balin raconte à Bilbon leur histoire, l'histoire de Thorin, et que ce dernier a les larmes aux yeux... Et ben je les avais aussi, du coup ><. Et si je dois garder une image, c'est celle où Thorin « sort » de l'arbre en feu pour affronter son adversaire... Ce moment là est d'une force... Ca m'a marquée. Thorin -je vais tenter de ne pas trop en dévoiler pour ceux qui n'auraient pas lu le bouquin, car ce serait dommage de tout gâcher-, c'est un héros qui a cet intérêt de ne pas être tout blanc. Il reste arrogant et fier -en plus d'avoir un caractère pas franchement riant-. Il ne facilite pas la tâche à Bilbon mais même sans cela, on sent que ce n'est pas un saint, quoi. Mais il est aussi un bon leader, courageux et fort, et j'ai bien aimé cela. C'est un personnage qui a beaucoup de grandeur (paradoxalement ^^'...) et un côté très « royal » justement, mais qui a aussi ses zones d'ombre. Je reste très impressionnée par la force de l'interprétation de Richard Armitage, qui a su jouer toutes ces nuances avec brio. Il vole la vedette aux autres, incontestablement.

Je ne sais pas si j'ai tout dit (probablement pas), mais voici l'essentiel. Vous l'aurez bien compris : j'ai adoré. Pour moi ce fut un super moment, et l'attente jusqu'au second film va être dure, malheureusement -_-.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Riza 22/02/2013 21:11

Aaargh, le Hobbit... Toute une histoire, évidemment.
Je n'y allais pas confiante, par contre : je craignais d'être déçue, que Peter Jackson se soit "fatigué", mais pire encore je craignais d'avoir trop changée, moi. Du coup, j'étais dans l'attente,
au départ, et malgré mon bonheur intense de revoir Frodon, j'attendais qu'on entre dans le vif du sujet. Comme je suis méfiante, ça s'est fait progressivement, mais j'ai quand même passer les trois
quarts du film avec un sourire jusqu'aux oreilles, à espérer que ça ne finisse pas trop vite (voire jamais) ; et à la fin, j'en pleurais presque : pas parce que c'était fini, bizarrement, mais
parce que pour la 1e fois depuis longtemps, ce n'était PAS fini ! Et aussi parce que toute la fin (depuis le moment du "feu" jusqu'au générique) est belle à tomber à la renverse, et c'est sans
l'ombre d'un doute le moment que je préfère.
J'ai aimé les nains aussi, avec une préférence pour les mêmes que toi, en fait : Balin, sympathique et immédiatement accueillant envers Bilbo, qui sert de phare quand Gandalf n'est pas dans le
coin, Bifur ou Bofur (trop dur de se rappeler), qui dégage tellement de gentillesse et d'humanité dans la scène de la grotte, et Kili, très enthousiaste et, disons-le tout net, carrément très joli
à regarder (ben quoi ?). Thorin est évidemment un personnage passionnant : au départ, on imagine que c'est la version "nain" d'Aragorn, mais il a une + grande part d'ombre, et un désir de vengeance
qui va orienter toutes ces actions (aussi bien positivement que négativement), mais je pense que ça apparaitra plus dans les films suivants : pour l'instant, le film ressemble beaucoup à la
Communauté de l'Anneau (entre autres parce qu'ils font presque le même parcours), mais ça servira, je pense, à mieux se démarquer par la suite. Par contre, ce que j'ai trouvé bizarre (mais c'est
sans doute fait exprès, quand on y pense), c'est que celui auquel je me suis identifiée, celui qui servait de référence, n'était pas notre cher ami Gandalf (j'étais contente de retrouver son côté
un malicieux et un peu "pouilleux" !), mais bien Bilbo : c'est son point de vue qu'on suit, et pour moi, c'était bien lui la référence, + que d'autres personnages pourtant mieux connu (ce qui
prouve que le film est réussi, et peut vivre par lui-même, et pas juste dans l'ombre du Seigneur des anneaux) ; d'ailleurs, pour moi, le film commence vraiment quand apparait Martin Freeman
(d'ailleurs j'ai trouvé la transition très belle, c'était poétique et mignon, et tout simple). Enfin, c'est peut-être aussi parce que c'est lui, justement, mais je pense qu'il n'y a pas que
ça...
La seule chose que je crains pour la suite, c'est la scène avec les... hum, créatures avec beaucoup de pattes, d'autant qu'à tous les coups ils vont en profiter pour l'allonger encore ; depuis que
je sais que le film va être fait, j'essaie de me préparer psychologiquement, mais ça suffira pas ! (me cacherais derrière une veste en pleurant, tant pis)

Marluuna 22/02/2013 22:10



Je suis assez d'accord avec ton analyse : pour moi aussi c'est Bilbo notre référence, c'est clair qu'on vit l'aventure par ses yeux... Normal après tout, c'est lui qui la raconte. C'est sûrement
aussi pour cela que des scènes comme par exemple celle où Balin raconte l'histoire de Thorin, sont aussi prenantes : on apprend en même temps que Bilbo et nos réactions sont semblables...


 


Et pour la scène dont tu parles, je me cacherai avec toi vas ! :)



Solene 11/01/2013 13:01

Ah mais j'admets bien volontiers, moi. :p

Oxo 09/01/2013 19:35

Solène: Tu admettras que cette scène n'est pas précise. On part d'un duel d'orage et on finit par des géants qui se balancent des rochers pour jouer, tout ça pour que la Compagnie se retrouve dans
ne grotte qui se trouve être une entrée secrète utilisée par les gobelins....

Solene 08/01/2013 10:29

"Oui la scène des géants est la même dans le roman..." >> Là je me suis dit "Pétard, moi qui ai relu le bouquin pas plus tard que cette année, ma mémoire me jouerait elle des tours ? J'ai
toujours compris cette scène comme un équivalent de "Y a du tonnerre, c'est le char de Thor qui passe..."." Ben voilà ce que j'ai trouvé (parce que j'ai pas le livre sous le coude) :
http://jrrvf.com/compagnie/articles/la_disparition_des_geants.html
En tout cas je suis surprise que tu sois la seule personne dans l'entourage d'Oxo qui n'aime pas ce passage, moi c'est l'inverse : tout le monde, absolument tout le monde, y compris des gens ayant
adoré le film au point d'être allés le voir plusieurs fois, m'a déclaré avoir été gonflé par cette scène. ^^' Trop long, inutile. C'est pas parce que techniquement on peut qu'on doit faire ce genre
de truc, quand bien même le talent de Jackson n'a jamais résidé dans l'art de la litote et de la suggestion discrète. :p
(PS : je suis d'accord pour Radagast, son apparence et son apparition tout court étaient en décalage trop marqué avec le reste. ^^')

Oxo 07/01/2013 22:38

En même temps, le film est génial, tu peux difficilement pas foirer ta chronique.
Radagast a toujours été perçu comme farfelu, ça colle bien surtout avec la réplique de Saroumane.
C'est surtout Ian Holm qui m'a fait mal, il a bien vieilli aussi, on les voit bien les 10 ans de plus. Et il a été maquillé comme une voiture volée....

Oui la scène des géants est la même dans le roman...

LOL

Marluuna 07/01/2013 22:41



Tss tu aurais pu souligner mon habile talent, malapris ! :D


Ian Holm ouais, il a bien vieilli également (en même temps il a l'âge quoi)...


Ayez, erreur rectifiée ^^'


 



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche