Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 00:05

 Une BD en 3 tomes, de Barbucci & Canepa. Publiée aux éditions Soleil.

 

Noa travaille dans un astrolavage. C’est une poupée dont la fonction est de servir les désirs sexuels des humains.

La différence avec les autres poupées est que Noa rêve d’une autre vie. Et un jour, elle embarque clandestinement à bord d’un vaisseau. Le problème est qu’à son bord, se trouvent deux émissaires (Roy et Jahu) de la plus haute autorité religieuse : la papesse Ludovique. Un grand voyage commence…

 

 

Sky Doll, c’est une BD originale dans la production habituelle « standard » (même si ce concept reste à définir, je vous l’accorde) de la maison d’édition Soleil, il me semble. C’est de la SF oui, mais avec un ton tellement décalé et extraverti que cela surprend (en tout cas au moment de la sortie, c’était le cas). De la SF mâtinée d’inspirations religieuses (plus pour la symbolique que pour la croyance en tant que telle me semble-t-il… en tout cas ceux que ce genre de discours hérissent ne devraient pas être dérangés par ces concepts car cela s’inserre bien dans cet univers), évidemment de l’aventure, pas mal d’humour également, et puis un design très léché… Sky Doll a attiré les curieux lorsque le tome 1 est sorti, et c’est vrai que quand on ouvre cet album, on comprend aisément pourquoi…

Déjà et comme souvent, c’est par les dessins qu’on commence (enfin c’est mon cas, pour le coup). Après tout, autant il nous faut plusieurs pages pour nous faire apprécier un scénario ou nous y intéresser, autant les dessins, on les voit d’entrée de jeu et on voit si cela nous plaît ou pas. Pour moi le coup de foudre a été immédiat. C’est quelque chose de très rond et dynamique. Pas du tout réaliste pour le coup, mais ça a son charme et surtout, c’est très frais, très « Disney ». Il y a une vraie maîtrise du mouvement (même si les deux BD n’ont absolument rien en commun, j’avais aussi aimé cette maîtrise du mouvement chez Blacksad, dont j’avais parlé lors d’une autre chronique). Et puis c’est assez expressif, même si les réactions sont assez exagérées (physiquement, j’entends).

Quant aux couleurs, c’est assez « flashy », kitsch même pourrait-on presque dire. Pour le coup on en prend plein la vue, si je puis dire. Mais j’avoue que les tons bleutés me plaisent bien, les nuances en rose et violet aussi, c’est très frais surtout si c’est aussi réussi, comme c’est le cas ici. En un mot comme en cent : c’est beau :) . Le tome 2 contient à la fin un carnet de croquis, et je dois avouer que j’adore ce type de petits suppléments (surtout quand le dessin vaut le coup d’oeil, évidemment).

L’histoire se développe à un bon rythme, et le mélange des genres que j’évoquais plus haut, rend le tout attrayant. Et puis il y a un côté « sexy » en prime, ne serait-ce que via l’héroïne, qui est assez sympa (même si je n’y suis guère sensible en tant que femme, il faut bien le dire :) ). Ce n’est pas tant que l’idée en elle-même soit très originale, c’est surtout que c’est assez bien développé et que l’univers dans lequel on gravite a son charme, en fait. Pour en revenir à la religion, je trouve l’angle pris assez pertinent, dans le sens où ce n’est pas la religion en tant que telle qui est critiquées ni quoi que ce soit, c’est plus la symbolique, le système (la manipulation sur les êtres, la diabolisation, etc…). D’où pourquoi je pense que l’on ne peut pas s’offusquer à la lecture, ni trouver cela barbant. L’angle qui aborde les médias, l’espèce de télé-réalité est assez bien vu aussi (et tellement parlant à l’heure actuelle…). Et comme de l’autre côté on a un brin d’humour et une héroïne sympa, le ton est assez équilibré. Ni trop, ni trop peu.

A noter qu’il existe un album « Dolls factory », une sorte d’album zéro qui s’adresse surtout aux fans de la série, pour le coup. En effet il s’agit d’un complément, en matières de dessins notamment, à cet univers finalement assez riche. Et pour qui aime la BD, le trait employé dans cette série et tout simplement, ce genre de petit plus, c’est effectivement quelque chose de tout à fait digne d’intérêt. Songez un peu : on y retrouve les croquis et autres recherches (sur les personnages, les vêtements, etc…), les dessins inédits… C’est un peu l’envers du décor, pour le dire autrement. Et il y a aussi le tome 1 en crayonnés (et pour le coup malgré le fait que les couleurs soit très belles dans la série, c’est aussi intéressant de voir le dessin sous un autre aspect) ainsi qu’une petite histoire courte sur la naissance de Noa, ce qui est toujours intéressant. Je disais que cela s’adressait particulièrement à ceux qui connaissent et aiment la série parce que c’est un vrai complément pour ceux qui veulent aller plus loin, mais quand on y songe, il est possible après tout, que quelqu’un troue cet album et soit séduit par ces dessins, puis ait envie de connaître la série ? Pourquoi pas. C’est en tout cas un bel objet.

En ce qui me concerne, j’ai toujours plaisir à me relire ces trois albums, pour leur beauté et leur côté décalé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans BD Franco-belges
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche