Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 00:03

Une série de Bryan Fuller, avec :

Lee Pace : Ned

Anna Friel : Charlotte Charles « Chuck »

Chi McBride : Emerson Cod

Kristin Chenoweth : Olive

Série en deux saisons.

 

pushing_daisies.jpg

Ned tient une pâtisserie célèbre pour ses succulentes tartes. Quand il était enfant, il a découvert qu'il avait un don bien particulier. En effet il peut ramener à la vie toute personne décédée durant une minute. La minute passée, la personne reste vivante à moins qu'il ne la retouche une seconde fois, et la personne meurt pour toujours. Si Ned ne la retouche pas, alors une autre personne à proximité mourra, afin que l'équilibre soit respecté.

Emerson, un détective privé, est dans le secret. Depuis ils sont associés : Ned ramène à la vie durant une minute les personnages assassinées et leur demande qui les a tué, afin qu'Emerson puisse résoudre l'affaire et toucher une récompense.

Un jour, la personne assassinée n'est autre que « Chuck », l'amour d'enfance de Ned. Ce dernier n'arrive pas à la toucher une seconde fois pour la tuer après l'avoir ramené, et il la laisse vivre. Cependant la toucher à nouveau signifierait la perdre pour toujours, alors les voilà condamnés à s'aimer sans jamais se toucher...

 

Encore une série annulée qui méritait mieux que cela. J'ai récemment regardé Pushing Daisies avec une grande joie. C'était une série qui me parlait, un univers unique qui me plaisait, m'enchantait même. Je suis sûre qu'en la regardant, je devais avoir des petits cœurs dans les yeux ^^'. Ca ne ressemblait à rien d'autre et ça a dû forcément dérouter, mais cela fait tellement bien de temps en temps, d'avoir quelque chose de différent sous les yeux. Quelque chose de mignon, à la limite du niais mais plutôt bourré de romantisme... C'était une bouffée d'air frais et je regrette beaucoup que la série se soit arrêtée si vite...

 

pushing-daisies.jpg

 

Il y avait un grain de folie très particulier, et c'est clairement cela qui m'a fait accrocher immédiatement ! Les personnages sont tous barrés, l'univers est hyper coloré... En fait, cela m'a fait à la fois songer à Amélie Poulain et à Tim Burton. Pour le côté extravaguant assumé et le piquant, la couleur, l'univers farfelu... Ces deux références me sont tout de suite venues à l'esprit, clairement. Après, cela ne veut pas dire que la série ne s'adresse qu'aux fans potentiels de ces univers, je suppose. Mais il faut bien avoir conscience qu'on ne va pas voir un truc conventionnel, ni dans le fond, ni dans la forme.

D'ailleurs on a un narrateur, une voix off qui intervient en début d'épisodes, et régulièrement pendant ceux-ci. Il faut adhérer au procédé c'est certain, mais je l'aime bien. En plus en français c'était le doubleur de Bruce Willis alors ça aide ^^'.

 

ned_souriant.jpg

 

Notre héros, Ned, a donc ce « doigt magique » dont il se sert avec Emerson afin de résoudre les crimes. Pour autant notre Ned est un type bien de sa personne, droit et juste, avec un certain sens moral. C'est vraiment par amour qu'il laissera Chuck en vie : il ne peut pas se résoudre à la tuer après l'avoir réveillé... Elle est son amour d'enfance. Et cela donnera lieu à une relation absolument incroyable de choupicité (oui oui) ! Là pour le coup, les romantiques et adeptes des amours contrariés (désespérés même) ont dû être ravis. J'en fais partie, non pas qu'il faille que l'histoire soit terrible pour être forcément belle, mais je constate que ces amours impossibles, ça marche bien avec moi ^^'. Et là on touche quand même à la base : Chuck et Ned ne peuvent pas se toucher ; si Ned la touche, elle s'endort pour toujours cette fois. Et les voir déployer nombre d'astuces pour se rapprocher est à la fois adorable (j'ai gagatisé à mort) et un peu triste aussi, forcément. Mais les voir s'embrasser en mettant du plastique entre eux, ou déambuler en tenues d'apiculteurs... C'est forcément mignon, et drôle aussi.

Et puis on y croit à leur histoire. On a les flashbacks, qui nous montrent leur amitié quand ils étaient enfants, et on a le présent. On sent leur amour, la douleur qu'éprouve Ned de ne pas pouvoir la toucher... On y croit, et il est certain que chaque scène qu'ils partagent est une réussite (et comme elles sont nombreuses...).

 

chuck.jpg

 

Chuck prise à part, est un personnage très frais. Elle a un côté fofolle, spontanée que j'adore. Parfois elle peut être un peu agaçante, mais globalement j'ai apprécié ce personnage. D'ailleurs quand elle mène les enquêtes avec Emerson, l'association est pas mal (surtout qu'Emerson l'appelle « la décédée » XD).

Emerson justement, apporte un peu le côté terre-à-terre de la série. Lui est là pour résoudre ses enquêtes et pas les entendre batifoler ni se perdre en lamentations. Et en ce sens il a sans doute les répliques les plus drôles, car très ironiques, au milieu de tout ce petit monde ^^.

Et puis forcément il y a Olive, la pétillante, toute petite femme amoureuse de Ned et qui est vendeuse dans la pâtisserie. J'aime cette actrice tellement énergique et qui rend finalement son personnage plus touchant que je ne l'aurais cru. Et j'ai aimé aussi le fait qu'elle devienne amie avec Chuck, qu'elle ne se contente pas de la détester alors qu'elle pourrait puisque Ned aime Chuck... Et bien sûr Kristin Chenoweth, l'interprète d'Olive, a droit à ses chansons durant la série. Il aurait été criminel de ne pas la faire chanter alors qu'elle a une voix géniale !

J'ai aimé aussi les deux tantes de Chuck et c'est vrai que pour elles, j'aurais aimé que la série continue. D'ailleurs en parlant de l'arrêt de la série. Naturellement une suite aurait été possible et il y a forcément un sentiment de frustration, vue la dernière scène... Mais c'est moins pire que dans d'autres séries je trouve, encore. Juste dommage, parce que c'était très bien.

 

081017-pushing-daisies-hmed_grid-6x2.jpg

 

Sur la forme je l'ai dit : c'est super chouette. Des couleurs partout, un univers acidulé très flashy, très bizarre certes, mais j'ai trouvé cela magique. Voir cela sur le petit écran franchement, c'était terrible !

Ensuite, à chaque épisode son enquête, son mort (généralement assez original...). Globalement les épisodes étaient de qualité égale, avec évidemment des histoires que j'ai trouvé meilleures, et d'autres moins passionnantes, comme pour tout. On arrivait à varier les duos entre nos personnages, et puis il y avait une évolution derrière, soit de leur personnalité, soit de leurs relations, donc c'était plutôt pas mal fait de ce côté là aussi.

Pour moi il s'agit là d'une réussite autant sur la forme que sur le fond. C'est bien pour cette raison que même si l'expression « série annulée » peut effrayer, je la recommande malgré tout. C'est un petit bijou !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche