Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 00:09

Un film de Jaco Van Dormael, avec :

Jared Leto : Nemo Nobody

Toby Regbo : Nemo à 15 ans

Diane Kruger : Anna

Sarah Polley : Elise

Linh Dan Pham : Jeanne

(2010)

Mr_Nobody.jpg

 

Nemo Nobody a 118 ans. Dernier mortel sur Terre maintenant que les humains sont immortels, Nemo raconte sa vie à un jeune journaliste.

Seulement dans ce qu'il raconte, les choses semblent se contredire... Il semble qu'il ait connu 3 femmes, et que sa vie, professionnelle comme personnelle, résulte d'un choix qu'il a fait étant enfant : rester avec sa mère ou avec son père, après leur séparation.

A travers ses propos retranscris par flashbacks, Nemo évoque ses vies multiples, qui potentiellement existent toutes, tant qu'il n'a pas fait de choix étant enfant.



Je parlais il y a quelques semaines du film Le Huitième jour, du même réalisateur. Ce film avait déjà quelque chose de particulier, comme une « patte », une marque de fabrique. Mr Nobody aussi est très particulier, bien plus même ! Jusqu'à ce que j'écrive cet article, je ne savais d'ailleurs pas qu'ils étaient tous les deux du même réalisateur. Il faut croire que j'aime son travail...

Le film suit une narration non linéaire, qui ressemble un peu au film avec Jim Carrey et Kate Winslet, Eternal sunshine of spotless mind. Du moins il semble qu'on les compare souvent. Cependant et contrairement à l'avis général, je crois que j'ai davantage aimé Mr Nobody. Cela dit il faut pouvoir rentrer dedans, hein ! On nous balade d'une vie à l'autre, en suivant Nemo enfant, adolescent puis adulte, le tout dans le désordre. Avec son père, avec sa mère, avec le nouveau compagnon de cette dernière... Nemo avec Anna, Jeanne ou Elise (une femme différente dans chaque « vie »)... Bref, vous avez saisi le concept. Le film tournera sans cesse autour de cette idée : le choix. Au fond, tant qu'on ne choisit pas, tout est possible. Si Nemo choisit de rester avec son père, alors on a un aperçu de ce qu'il vivra. Même chose si c'est avec sa mère... On revient parfois à Nemo adulte et âgé, qui se livre au docteur ou au journaliste... Et sans cesse on repart, dans une vie puis dans une autre, sans prévenir. Cela créé des répétitions (cette scène de la séparation entre ses parents sur le quai de la gare, qu'on nous rejoue plusieurs fois) qui peuvent lasser... Et si on n'accroche pas, cela peut sembler confus, difficile à suivre. Ennuyeux, même. Pour ma part, je dirai que j'ai effectivement eu du mal à entrer dans le film, c'est vrai. Mais j'y suis arrivée et j'ai apprécié le voyage. J'ai par contre vu une version longue apparemment, d'un peu plus de 2h30 et il faut avouer que c'était quand même un peu long, par moments. Voici ma principale critique : les longueurs, et le côté confus de la chose -mais qui en fait aussi tout son charme et son intérêt-.

mr-nobody.png

 

Quoique non, en fait j'ai une autre critique, qui découle d'ailleurs de la façon d'être du film. Je lui reprocherai son manque d'émotions. Disons que la forme est tellement lisse, telle chouette et l'histoire tellement imbriquée d'une certaine façon, décortiquée... qu'il y a finalement quelque chose de très froid dans ce film. Alors bien sûr il y a des moments plus forts, plus touchants évidemment, mais j'aurais aimé être plus impliquée, plus touchée (au sens d'émue) par le film, surtout que c'était tout à fait possible. C'est un autre petit regret que j'ai.

Mr Nobody est un film qui ne ressemble pas aux autres. Pour sa construction comme on vient de le voir, mais aussi aussi pour sa « philosophie » si l'on peut dire, et pour sa mise en scène. Parlons de son côté visuel tout d'abord. Le film est une véritable carte postale, où les prouesses s'enchaînent. C'est beau. Je ne saurais pas le dire autrement : c'est beau. Les couleurs vivent, les angles de vue, les décors, l'agencement de certaines scènes... Ce film est rempli de petites trouvailles, certaines qui sautent aux yeux, d'autres qu'on remarque à peine... Mais toutes, elles font de ce film une réussite, sur sa forme. On a par exemple ces couleurs et ces plans qui diffèrent, selon les vies de Nemo, afin de les distinguer facilement. La patte, l'oeil du réalisateur est audacieux et original. Moi ça m'en a mis plein la vue mais là encore, il faut adhérer à cela. C'est un peu comme du Jean-Pierre Jeunet si j'ose dire : on n'aime et ça nous fait rêver, ou on n'aime pas et ça nous ennuie.

Et, c'est un peu gros de parler de philosophie mais je n'arrive pas à trouver le terme adéquat. Mr Nobody, dans sa façon de présenter les choses, nous expose pas mal de concepts. Certains très scientifiques, par le biais de petites séquences intéressantes... Et de toute façon on est en plein dans la théorie des mondes multiples, avec cette histoire ! Et puis il y a pour commencer, le concept de base, lié au choix. Faire le bon ou le mauvais, ou ne pas choisir du tout. Tout nous est exposé, tout est vécu par le protagoniste. Causes, conséquences, possibilités... C'est la première fois que d'un même point de départ, on a connaissance de tout ce qui est possible. On n'a jamais cela dans la vraie vie évidemment, puisque quand on fait un choix, les conséquences de l'autre -ou des autres- voie meurent dès l'instant qu'on n'a pas pris cette option (c'est clair là ? ^^). J'ai trouvé cela très intéressant -et très casse-tête aussi :D-.

 

tumblr_m20z87Sm5W1qhsqqno1_500.png

 

J'ai beaucoup aimé les musiques également. Il y avait pas mal de chansons rappelant les années 80 (comme « Whre is my mind » de The Pixies, que j'adore), que j'ai beaucoup aimé retrouver au fil des scènes.

Reste à évoquer les acteurs. Un mot sur la version adolescente de Nemo, joué par un certain Toby Regbo, que j'ai trouvé vraiment bon. Finalement on le voit pas mal, avec tous ces flashbacks, et à chaque fois je l'ai trouvé juste. Qui plus est, la jeune actrice qui joue Anna à 15 ans est assez bonne elle-aussi et surtout, il y a vraiment un truc entre eux. Les versions ados de Nemo et Anna fascinent parce que leur amour est électrisant et vraiment fort, et ça apparaît vraiment à l'écran. Ce doit être pour cela d'ailleurs, que j'ai davantage adhéré au couple que Nemo formait avec Anna, et jamais vraiment quand il était avec Jeanne ou Elise.

Nemo adulte est interprété par (le toujours superbe) Jared Leto, que ma foi, je connais plus en tant que chanteur (bon j'ai vu Requiem for a dream mais le traumatisme est si grand que j'essaie d'oublier -_-). Il est vraiment convaincant, surtout qu'il n'a pas la tâche facile : il interprète toujours le même homme, mais dans des situations radicalement différentes. Je l'ai trouvé très bon.

Diane Kruger est une très belle femme, ça me paraît assez évident, mais elle n'a jamais été l'actrice du siècle pour moi. Surtout que là, sa version ado est vraiment douée... Mais bon j'avoue qu'elle m'a touchée dans une scène en particulier. Par contre l'actrice qui joue Elise, elle-aussi, était très bonne, très convaincante.

Mr Nobody est un film très riche. Dans sa forme, sa construction, et sur le fond également. Encore une fois, c'est clair qu'il ne plaira pas à tout le monde, j'en ai bien conscience. Je suis rentrée dans cette histoire/ces histoires progressivement, presque sans m'en rendre compte... Et j'ai bien voyagé, en compagnie de Nemo, dont la vie demeure un mystère...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nephthys 06/04/2013 11:03


Mais de rien ;)


J'ai tjs aimé Jaja en tant qu'acteur mais en tant que chanteur je l'ai vraiment découvert en 2009 et je suis tombée amoureuse du groupe.


Mr Nobody est particulier et je comprends que l'on puisse ne pas l'aimer.


RAFD c'est un film dont je pense qu'il faudrait le faire visionner à tous les ados qui veulent tenter les drogues. Ils s'y reprendraient à deux fois je pense...

alex 04/04/2013 18:39


je ne sais pas si ce films me plairait j'ai beaucoup de mal à adhérer à un film quand on passe du tout au tout comme ça. mais bon je ne reste pas fermée.


Et puis il faut maintenant que je découvre vriament jared leto , que je n'ai jamais vu joué :$

Marluuna 04/04/2013 21:06



Je ne sais pas non plus si tu apprécierais. C'est très particulier c'est sûr.


Honnêtement je le redécouvre un peu ces temps-ci mais c'est un acteur que j'apprécie beaucoup parce qu'il a une façon de jouer vraiment spéciale, très crédible (oui pour un acteur c'est bien tu
me diras ^^). Evidemment il y a Requiem for a dream à voir, mais aussi Alexandre (le film a été critiqué mais moi j'ai aimé et Jared Leto a un rôle secondaire, mais il le fait de façon géniale).
Panic Room était assez bien aussi.



Nephthys 04/04/2013 07:18


Oh ca me fait plaisir de voir qq1 qui a aimé ce film ♥ pour moi ce fut un coup de coeur et non pas uniquement pour Jared Leto (que j'adore en tant qu'acteur/chanteur de 30STM).


J'ai aimé ce voyage, ce périple dans le "choix". Les couleurs, la façon de filmer est tellement particulière...
Je n'avais pas fait le lien pour le réalisateur mais j'avais bcp aimé "Le Huitième Jour" aussi.


Bref, ce film fait office de petit alien du Grand Ecran.


Oh, tu n'as pas aimé RFAD ?

Marluuna 04/04/2013 21:36



Merci pour ton commentaire !:)


Moi aussi j'aime beaucoup Leto, même si je le connais (pour le moment) surtout comme chanteur encore...


Il est clair que ce film ne peut être comparé à aucun autre.


 


Pour RFAD, si si j'ai aimé, c'est juste que ça m'a semblé si dur, que rien que de penser à le revoir, c'est une épreuve ^^



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche