Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 23:33

Un film de Rob Marshall, avec :
Zhang Ziyi < Chiyo/Sayuri
Gong Li < Hatsumomo
Michelle Yeoh < Mameha
Ken Watanabe < le président

 

(2004)

 



Mémoires d'une geisha est adapté du best seller d'Arthur Golden. Il raconte la vie de Chiyo, une petite fille japonaise arrachée aux mains de sa famille avec sa sœur, et emmenée dans une maison de geisha. Séparée de sa sœur, Chiyo n'aspire qu'à la retrouver et à s'enfuir de ce lieu. Mais une nuit, alors qu'elle partait la rejoindre, une chute d'un toit la ramène dans la maison et sa sœur part sans elle. Condamnée à la triste condition de servante, Chiyo sert la grande Hatsumomo, une geisha de renom. Mais elle est repérée par Mameha, qui la prend sous son aile et décide de parfaire son éducation. C'est ainsi que la petite fille devient en grandissant la légendaire geisha Sayuri, allant jusqu'à faire de l'ombre à Hatsumomo, s'attirant ainsi ses foudres. Elle apprend tout de l'art d'une vraie geisha et attire ainsi les convoitises de bien des hommes. Mais elle aime en secret le président, un homme qui lui a tendu la main quand elle était petite, qu'elle cotoit mais qu'elle ne peut atteindre, car une geisha n'a pas le droit d'aimer...      

 

 

Ce film a suscité des réactions diverses, au moment de sa sortie. Déjà, c'est un américain qui l'a réalisé. Ensuite, les actrices qui jouent des japonaises sont en fait chinoises... Evidemment, la vision du Japon de l'époque et de l'univers des geisha vu par un américain a de quoi faire peur, ou en tout c'était ce que certains se disaient à ce moment là... Moi qui ai beaucoup aimé ce film, je crois pouvoir dire qu'il faut savoir faire la part des choses et savoir s'attendre à ce que l'on va voir. Par exemple, je suis d'accord pour dire que certains films se doivent de respecter une réalité historique, sans ça c'est une trahison pure et simple. Si des films comme Good bye Lenin ou encore La Chute avaient pris des libertés avec l'Histoire, je serai la première à crier au scandale, je l'admets bien volontiers.

Mais ici, je crois qu'il ne faut pas perdre de vue l'histoire basique d'une petite fille qui accède à un certain rang et qui est en quelque sorte en cage, qui aime le seul homme qu'elle ne peut atteindre. Après, tout n'est que décors et contexte. Je veux dire par là que si le film pêche par certains détails, s'il est édulcoré ou peu proche de la véritable réalité de ce monde, là je m'en fiche un peu parce que je ne vais pas voir, pour le coup, un documentaire ni un film qui a la prétention d'être juste et de nous apprendre quelque chose. C'est pour cela que je dis qu'il faut savoir à quoi on s'expose, totu en sachant bien évidemment, que tout ceci est purement subjectif. C'est pour cela que les libertés prises ne m'ont pas gênées, parce que j'y suis allée dans l'esprit de voir un film qui est une fiction, donc partant de là, je ne m'attendais pas à une transposition de la réalité. C'est comme ça que je le vois et c'est ainsi que j'ai apprécié ce film, car je l'ai trouvé bien fait et ce qui s'y passait m'a beaucoup intéressée. Après je ne sais pas, peut-être que je manque d'esprit critique ou de recul (c'est fort possible) mais c'est comme ça que je le ressens.

 

 

Non, moi ce que j'ai aimé dans ce film, c'est toute l'ambiance qui s'en dégage. Si le début (l'enfance de Chiyo) est assez long, elle permet d'ancrer la trame pour faire ressortir par la suite le caractère de notre héroïne. Car c'est là que tout sera décisif. C'est quand elle était petite qu'elle rencontre le Président, qui sera la lueur d'espoir dans son monde gris. C'est là qu'elle cotoit Hatsumomo, sa future rivale. Et c'est là enfin, qu'elle est recueillie par Mameha, qui fera d'elle la geisha légendaire. Donc un peu comme tout début de film qui nous planterait le décor, c'est un peu long, mais bien utile.

Les décors sont très jolis (les scènes dans les jardins sont vraiment chouettes), la mise en scène n'est vraiment pas mauvaise. Ainsi, j'aime beaucoup la scène où elle danse en blanc avec cet éclairage bleu par exemple, c'est vraiment du plus bel effet. Cela contribue beaucoup à donner au film une atmosphère bien particulière, un petit cachet qui lui est propre :)

 

 

Les acteurs sont bons aussi. Ken Wanatabe (excellent acteur !), qui joue le président, est un homme plein d'humanité et de gentillesse, bougrement attachant. Mameha (Michelle Yeoh), bien que sur le déclin, conserve encore sa grandeur et sa dignité, sans compter son charme. Hatsumomo, jouée par Gong Li, est énervante à souhait. Elle a ce charme un brin pervers et cette aigreur que l'actrice a su rendre à merveille (et puis qu'est-ce qu'elle est belle, Gong Li !). Sans oublier Zhang Zyhi, en héroïne candide qui apprend vite. Le casting est de mon point de vue, bien trouvé. 
J'ai bien aimé aussi tout le moment où Mameha apprend à Sayuri l'art d'être une geisha : servir le thé, se vêtir, jongler, faire de la musique... L'apprentissage était un moment vraiment bien rendu, en plus évidemment d'être indispensable dans le déroulement de l'histoire.
Cette mise en scène, ces jolis décors et ces excellentes actrices (et acteurs aussi quand même) m'ont fait oublier les libertés prises par l'auteur pour m'évader complètement et suivre avec intérêt la vie de Sayuri, la légendaire geisha...    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sakuya972 29/03/2012 00:49

J'ai jamais vu le film, mais j'ai beaucoup aimé le livre.

Marluuna 29/03/2012 01:12



Oui je ne l'ai pas mentionné mais j'ai aussi lu le bouquin et je l'ai apprécié, malgré les différences !



alex 27/03/2012 20:00

Je l'ai vu il y a longtemps, une fois. Je ne m'en souviens plus trop.
MAis ce qui m'avait marqué ce sont vraiment tous les décors , vraiment de superbes scènes.
A revoir avec plaisir :)

Marluuna 27/03/2012 22:06



Bah je l'ai :p



le lutin 26/03/2012 20:02

Hmm personnellement autant j'ai adoré (comme toujours) Gong Li dans ce rôle, autant Zhang Ziyi, je l'ai connue bien meilleure (dans 2046 par exemple). D'un autre côté ça vient sans doute de son
personnage, que j'ai trouvé, pour ma part, assez falot, et dont l'histoire d'amour m'a limite ennuyée. ^^" Après ma critique vaut ce qu'elle vaut, parce que je n'ai vu le film qu'une fois lors de
sa sortie au cinéma. ^^ J'ai en revanche gardé le souvenir de très beaux visuels. :D

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche