Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 12:29
Voici un compte-rendu que j'avais fait il y a pas mal de temps d'un concert de Laruku que j'aime beaucoup : le 15th Anniversary au Tokyo Dome, en 2006 (comme ça semble loin...). Comme le titre l'indique, le groupe fêtait en novembre 2006 ses 15 ans de bons et loyaux services dans un Tokyo Dome blindé de monde deux soirs de suite. Au programme, des chansons récentes et même une inédite, les plus grands succès du groupe et de vieilles chansons, dont pour certaines la dernière interprétation remontait à facile 10 ans, tous des titres choisis après un grand sondage sur le site officiel du groupe, sondage ouvert aux fans.
 

L'Anniversary c'est 2h40 de concert (et c'est encore trop court), 20 minutes de bonus, deux dvd et 32 chansons au total. Plantons le décor : une énorme scène où l'on trouve un écran géant qui montre soit les membres du groupe, soit les clips des chansons. Au fond, Yukki à sa batterie, à gauche Ken et sa guitare, à droite Tetsu à la basse (mais ils s'autorisent quelques déplacements), et au milieu Hyde au chant, qui ne reste naturellement guère en place. Une petite scène circulaire en plein milieu du public est aménagée plus loin, le groupe y interprètera quelques titres de ses débuts.
C'est sur cette scène qu'a lieu la première chanson (avant qu'ils ne rejoignent la grande scène après un tit tour de piste dans des pitites voitures), et il est assez logique que le concert s'ouvre sur The Fourth avenue cafe, la chanson dont la sortie avait été annulée suite à l'affaire Sakura. Je n'ai jamais été fan de cette chanson, donc je ne suis pas plus enthousiaste que ça, mais elle est bien interprétée et puis elle est symbolique, tout de même. Caress of Venus poursuit les hostilités et rempli son office : mettre l'ambiance. Qu'on se rassure : la voix de Hyde est dans ses meilleurs jours : claire, nette, précise, forte : ça promet. Quelques notes se jouent, et on reconnaît Vivid Colors, encore une vieille chanson. Ca fait bizarre de voir que Hyde interprète avec sa voix "d'aujourd'hui" des chansons aussi souvent entendues alors que sa voix était plus fluette. Il prend la parole pour la première fois avant qu'on continue dans la série des vieilles chansons cultes : Lies and Truth est la suivante. Et la on se dit : bon sang, comme j'aurai aimé y être ! Natsu no Yuuutsu [time to say good-bye], toujours pareil, on est déjà dedans, on ne se rend même pas compte que c'est déjà la cinquième piste car tout est bon : la voix, la musique, les lumières, la proximité avec le public dans une salle pourtant énorme...
 
Et là, quelques notes arrivent : All Dead, une chanson dont j'adore le début justement, les quelques premières notes... Ken prend le micro pour raconter aux gens qu'ils sont dans une machine à voyager dans le temps ou quelque chose comme ça ^^, tout le monde se repose un temps et on attaque ce qui sera sans doute le moment le plus magique du concert : White Feathers. Le genre de chansons qui quand elle est bien interprétée, vous fait courir des frissons le long du dos et vous rend les yeux tout humides (en gros quand j'entends les premières notes, je choppe un kleenex et je me prépare psychologiquement^^). Jamais cette chanson n'aura connu de plus belle interprétation, selon moi. Et ça tient beaucoup à la mise en scène. Ces lumières bleues, à la fois sobres et intenses, ça vous créé une ambiance prenante en deux secondes. Les choeurs de Ken et Tetsu sont parfaitement réussis aussi. Sur cette chanson, je comprends pourquoi Hyde est mon artiste favori. Il vit cette chanson intensément, les bras tour à tour saisissant le micro ou ouvert en croix, le regard assuré, et la voix... Il se balade aisément (du moins on dirait) sur les graves, enchaîne avec les aigus déconcertants, tient la note sans faiblir... Et quand la reprise finale arrive et que des tas de rubans (je crois) se déversent du haut sur le public alors que les lumières explosent et que sa voix se fait profonde, c'est vraiment un moment fort. Magique, c'est le mot.
 
 
Que d'émotions... Heureusement que Neo Universe arrive pour qu'on enlève la poussière dans l'oeil qui nous a fait un peu pleurer (ouais c'est ça on te croit...). Sympa cette chanson. Pas la meilleure, mais sympathique, et puis ces aigus à la fin, ça fait toujours plaisir. Par contre, passé le "rohhh quand même il est bien beau ce garçon" (oui je suis une midinette et A-LORS ? ^^), j'avoue que j'ai un peu bloqué sur la gestuelle de Hyde. Le micro en pied, ça a toujours son petit effet et puis j'ai toujours aimé la façon qu'il a de bouger les bras gracieusement... On s'en fout ? Ah bon... Bon ben on continue. Et on continue avec le cultissime Honey, ma deuxième chanson préférée. J'ai vu un nombre incalculable d'interprétations lives de cette chanson vu qu'elle est de chaque concert depuis sa création et qu'il y a eu pas mal d'émissions télé où elle a été de la fête, et franchement je crois que l'Anniversary, c'est la meilleure version de cette chanson. Rapide mais pas trop (dans le grand cross conclusion tour, c'était trop rapide >_<), ça pulse, c'est bien, ch'est beau. Honey, je sais pas si je m'en lasserai un jour, mais bon après un nombre d'écoutes inimaginable, j'aime toujours autant, ça donne la frite cte chanson ^^. Par contre j'ai bloqué sur Ken, qui me fait bien rire. Il est à fond dedans, souriant et tout... mais y chante toujours pas mieux, pourtant il y croit hein, l'est motivé !^^ Continue Ken, on t'aime comme ça, va...^^
Ensuite, inévitable passage où Tetsu s'amuse à lancer des bananes au public, non il ne va pas mieux ^^ Je ne suis pas curieuse m'enfin j'aimerai savoir ce qu'il trouve à ce fruit pour en être autant fan (au point d'avoir le t-shirt et le pistolet-banane^^). Et pendant ce temps, le p'tit Hyde s'amuse à regarder sous sa tunique, c'est du propre... Ensuite on enchaîne avec Stay Away et contrairement au Realive, Hyde se trompe même pas dans les paroles d'abord ! Il arpente la scène en regardant le public, je suis toujours épatée de la dose de chaleur que le groupe envoie alors même que le concert est énorme. A noter sur cette chanson le clip qui passe derrière et des danseurs devant la scène qui reprennent la choré du groupe dans le clip, et quelle choré (muhahaha... scusez, heureusement que le ridicule ne tue pas...^^)
Ensuite, Metropolis et la midinette qui sommeille en moi surgit sans crier gare. Ce qui me rassure, c'est que je ne suis pas la seule à le penser : Hyde s'est-il laissé emporter ou quoi, toujours est-il qu'il est -comment dire ça sans la jouer trop hystérique ?- sexy. Voilà, c'est ça. C'est de la provocation, à coup de respiration saccadée, de gestes langoureux, de regards coulés à la caméra, bref il se lâche... Après, je ne suis pas fan de la chanson pour tout dire, mais Hyde capte l'attention et on passe 4 minutes agréables toute façon ^^. Après, Winter fall : même punition : je ne suis pas une fan de cette chanson, donc bon... C'est bien en soi, mais quand on n'accroche pas plus que ça à la chanson...
 
Par contre après, on rentre dans du lourd avec Anata, l'une des plus belles balades du groupe. Anata c'est l'autre moment émouvant du concert, tellement les choeurs à la fin sont prenants, les musiciens sont doués, très doués, et Hyde sublime cette chanson par son talent. Et puis quand il s'arrête, ouvre les bars et laisse le public chanter, c'est un grand moment. On entend la salle entière reprendre la chanson tandis que Hyde attend son tour... Bon la version du Realive ou du Shibuya seven days était peut-être encore meilleure, mais celle-là n'est vraiment pas mauvaise... Rien à voir, on termine le premier dvd (quoi, déjà ?) avec Trick et c'est l'heure du show. Chacun se met à la guitare et pousse la chansonnette tour à tour. Evènement : Yukki chante pas mal ! Mieux que Ken même. Après une arrivée spectaculaire, les 4 à la guitare mettent l'ambiance, c'est clair. Et puis quelle classe il a à la guitare, ce Yukki !           
 
 
Le deuxième DVD est en route, on a fait le plein de chocolats/pop corn/coca et kleenex, on peut y aller !
On commence avec un medley qui s'ouvrira et se refermera sur Heaven's drive. Et au milieu, on trouve donc un couplet et/ou le refrain de : Dive to blue, Love flies, Kasou, Finale, Shinshoku -lose control, Anemone, Flower et Snow drop. L'avantage d'un medley de ce genre c'est qu'on passe rapidement en revue de bonnes chansons, que ça file la pêche et qu'on est tout essoufflé à la fin. Gros inconvéniant : la frustration qu'on ressent pour certaines chansons qu'on aurait aimé voire interpréter en entier... A chacun ses préférences bien sûr, mais moi j'aurai voulu Flower en entier (tradition oblige ^^), Anemone et Kasou... Ceci étant, on retient un bout de Heaven's drive qui pète le feu, Anemone très joliment interprétée (ben voui, c'est la chanson pour la femme de Hyde quand même ^^) et un début de Kasou très... Miam ! (pas mieux, désolée ^^). Bon medley, mais trop frustrant. Après ceci, on enchaîne avec ce qui fut l'opening de GTO et donc un grand succès : Driver's High. L'ambiance est là et bien là et on a mine de rien droit à l'une des meilleures interprétation de cette chanson en live, à l'image de Honey au DVD 1... Vient ensuite Ibara no namida. Alors cette chanson c'est mon dilemme (oui j'ai de ces problèmes...^^). Autant je ne l'écoute pas sur mon mp3 ni en cd (enfin maintenant si) parce que je ne l'aime pas plus que ça... Autant en live, je trouve qu'elle rend bien. A chaque fois je me dis : ah quand même, elle est sympa c'te chanson ! L'ambiance joue beaucoup : Hyde à la guitare, et surtout les flammes sur l'écran derrière qui donnent une ambiance vraiment chaude (surprenant, pour des flammes... pertinent, ce commentaire ^^). Et puis j'aime bien quand Hyde prend cette voix un peu "sourde" pour en plus nous resservir des aigus mine de rien... Donc bah excellente interprétation de cette chanson.
yuki anniversaire
 
Alors c'est à ce moment-ci du concert que j'ai défoncé mon canapé à force de sautiller dessus comme une folle. Pensez, je viens de voir le groupe dans une sorte de calèche qui va rejoindre la petite scène circulaire au milieu des gens et que vois-je ? Hyde vêtu d'une longue tunique blanche comme aux tous débuts ? Rahhhhh ! Bon, la tunique lui va moins qu'à l'époque puisqu'il fait moins fille maintenant (si, monsieur !), mais quand même, ça rappelle des souvenirs ! Et là sans prévenir, voilà que Laruku nous joue Dune. J'imagine le gars dans le public qui suit L'Arc~en~ciel depuis les débuts, qui a suivi les évolutions, qui a tout connu et qui entend en 2006 Laruku interpréter Dune, chanson culte qui figure sur le 1er album du même nom sorti en 1992... Ca doit faire bizarre quand même, surtout qu'ils ne l'avaient plus rejoué depuis bien 10 ans. Et l'interprétation a du tonus, plus qu'à l'époque (ben oui, ils sont encore meilleurs maintenant, et Yukki est là). Et après (c'est là qu'à force de sauter sur mon canapé, je l'ai achevé et je suis passée directement à l'étage d'en dessous ^^), voilà qu'ils nous jouent Voice, titre qui figure dans mon top 10 ! Je ne parviendrai pas bien à dire pourquoi mais j'ai trouvé cette interprétation très forte et émouvante, un autre grand moment du live. Mais pourquoi, ça... Hyde a avoué que sur cette chanson, il a vu les 15 ans du groupe défiler dans sa tête et qu'il en avait les larmes aux yeux... Est-ce ça qui rend l'interprétation spéciale, je ne sais pas, mais j'ai adoré. En fait cette chanson a un refrain qui part sur une telle envolée que ça prend à la gorge à un moment donné. Bon, je trouve pas les mots, mais pour résumer : j'ai adoré cette version de Voice (autre titre du premier album).
 
haido-anniversary
 
Changement radical de style vestimentaire et musical puisqu'on poursuit avec New world (cf ma critique sur l'album Awake) , soit un bond de... 12 ans, si peu. Rahhh New World, y a pas, c'est leur meilleure piste rock ou alors pas loin... Ce Yukki, quel talent ! Son jeu est d'une précision impeccable, c'est ciselé comme un orfèvre, ça tombe quand il faut (bon, se foirer ce soir là aurait été moyen ceci dit...). J'avoue que sur cette chanson, j'ai bloqué sur ce batteur trop discret mais blindé de talent. Jiyu e no shoutai poursuit dans la période Awake : rien à dire, aigus parfaits, ambiance de folie (j'aurai pas aimé faire 1m50 et être au milieu de la foule... Bon en même temps c'est jamais bien grand un japonais... Ok je sors ^^)
Ah, séquence émotion. Et oui, ma quatrième chanson préférée, Jojoushi, entre en scène. C'est vraiment fabuleux, l'ambiance qu'a cette chanson, on ne la voit jamais passer tant elle transporte... Au passage et il croyait qu'on l'avait pas vu (mais le fan voit tout, oui !) : Hyde qui inverse deux vers à la fin parce qu'il est en retard ^^ Autre registre mais toujours le même album, on enchaîne avec Killing me, ce qui permet à Hyde de se faire plaisir. Il descend de la scène pour venir à la rencontre du public (vi, la scène est toujours éloignée des premiers rangs) et se balade en tapant dans les mains au passage, jalousement surveillé par quelques gars de la sécurité (oui parce que Hyde a un peu tendance à oublier qu'il n'est pas Musclor mais juste Hyde, 1m58 sur la pointe des pieds et que si une fan le choppe, c'est en copeaux qu'il ressortira). "Are you funky ready ?", qu'il crie et on reconnaît les premières notes de Ready Steady go, 2ème opening de FMA. Y a pas, Tetsu fut inspiré quand il créa cette musique, parce que le rendu en live est sympathique... Enfin on continue dans l'univers FMA avec l'opening du film, Link. Et la chanson est coupée par une voix off qui nous présente les membres un à un : Yukki dit quelques mots (si si, il parle !), suivi du leader qui envoie des bananes (un grand malade, ce garçon ^^), de Ken qui fait rire avec sa voix nasillarde alors même qu'on capte rien à ce qu'il raconte^^ et de Hyde qui exécute une petite danse, piégé par la voix off, et sans se dégonfler s'il vous plaît.. Et Link reprend et s'achève. Ca sent la fin, j'entame un deuxième kleenex... Et voici que Hyde nous explique qu'il chante depuis 15 ans mais qu'il a toujours pris ça comme un destin, quelque chose à laquelle il ne pouvait échapper, et c'est maintenant qu'il s'aperçoit qu'il aime ça... Ya des baffes dans la tronche qui se perdent, moi je vous le dis ! ^^ Après cette confession, le voilà qui entame a capella 'Happy Birthday" pour un Ken qui ne sait plus où se mettre, gagné qu'il est par la réelle surprise et l'émotion. Un super gâteau en forme de guitare apparaît et Ken, visiblement ému, se contente d'un "Hyde a bien failli me faire pleurer" et d'un "merci". Et le concert s'achève sur Niji, chanson symbolique s'il en est et qui est de chaque concert. Niji, c'est toujours un moment magique, même quand on l'a vu plein de fois...           
 
tetsu anniversary
 
Mais tout n'est pas perdu (non, je m'arrête jamais ^^) car les bonus sont là !
Et on commence avec la première des 5 pistes : Pieces. Attention, c'est le retour de la midinette, j'avoue tout ! ^^ Oui mais là c'est quand même 1m58 de beauté pure et dure mesdemoiselles, ça se refuse pas ça ! Tout ça tient à la petite veste en cuir qui fait toujours son petit effet (oui, j'ai fini^^). Bref soyons sérieux un instant (mais je l'étais là, c'est ça le plus terrible) et parlons de ce cher Tetsu. Et vi, c'est quand même à lui qu'on doit la musique de Pieces, et c'est une très jolie mélodie... Quand je parle des balades de Laruku, je cite toujours Hitomi no jyuunin, Anata, Jojoushi, White Feathers, Anemone... Jamais Pieces. C'est un tort, c'est une très belle chanson ! Et le clip -qui défile sur l'écran géant- est avec Jojoushi mon clip préféré (quoique récemment, j'aime beaucoup celui de Daybreak's bell). Je sais, je sais, Hyde n'est pas sympa avec Tetsu dans ce clip, mais que voulez-vous... C'est pour de faux, hein ^^. Très belle ambiance, encore une fois grâce aux belles lumières bleues.
Autre registre, la deuxième piste est Shout at the devil. Musique de Ken, on s'en doute vu comment ça pulse. Idéal pour se déchaîner un peu, et c'est ce que fait Hyde d'ailleurs. Ensuite vient I'm in pain, chanson de la période indies interprétée sur la petite scène comme Dune et Voice. Ca coince, cette chanson, j'ai jamais aimé. Trop spéciale, trop... J'aime pas, tout simplement.
Ensuite, Hyde dit quelques mots, Yukki aussi (!) et rebelotte : Happy Birthday se fait entendre ! Et oui, c'est l'anniv' de Yukki ! Le pauvre Yukki a droit à son gâteau, à ses applaudissements et à un petit discours, lui qui est un timide, il doit vivre un grand moment de solitude... Et après, autre moment fort : Hitomi no jyuunin, une superbe balade. L'inconvénient de cette chanson c'est qu'elle est tellement pointue que la voix de Hyde doit être en grande forme sinon c'est vite loupé (vi, il lui arrive de chanter un peu faux, soyons honnête, mais bon je ne l'ai vu que une ou deux fois)... Donc on croise les doigts, on prie fort pour que le ptit Hyde soit à fond... Et alleluia, c'est gagné. Intensité, émotion, voix maîtrisée, tout est là et bien là... Jusqu'aux deux derniers couplets où se succèdent deux aigus stridents assez incroyables, le tout sur une mélodie prenante. C'est un coup à allumer son briquet comme un crétin et à agiter le bras, une chanson pareille ! (mais ils sont pas trop briquets, ces japonais >_<). Dernière piste : Bye bye, chanson inédite présentée par un Tetsu qui s'essaie au comique de répétition (que quelqu'un lui donne une banane !). Et là c'est LE foutage de gueule du dvd, je m'insurge ! : la vidéo est toute moisie, taille et qualité made in You Tube, là franchement... Nan, quoi.

ken san
 
ilan de ce concert anniversaire, à commencer par les points négatifs (et oui, le fan sait être objectif... Parfois... Rarement... Bon, ça arrive quoi ^^). D'abord il y a donc le coup de la vidéo You Tube à la fin, franchement c'est moyen. Ensuite, je trouve -mais c'est un dvd, donc y a des choses coupées et sur les 2 jours, peut-être est-ce différent- qu'on n'entend pas Tetsu ! Ken prend le micro a plusieurs reprises, Hyde évidemment, même Yukki ! Mais Tetsu... En tant que leader d'un groupe vieux de 15 ans et pis même, en tant que Tetsu, quoi ! ^^ J'aurai aimé l'entendre plus, rendez-vous compte, même pas un petit "Genkiiiii ?", toute une tradition qui se perd (heureusement que les bananes sont là, sans quoi...^^). Autre point contre lequel je monte sur une table, brandis un drapeau et m'insurge : pas de Blurry Eyes ! Remboursez ! C'est quoi, ça ? Une des chansons cultes du groupe, c'est limite son hymne (et c'est ma chanson préférée) et paf ! Déjà qu'elle n'était pas dans la tournée Awake... Sérieusement, pour un concert qui fête les 15 ans du groupe, qui a regroupé les tubes, les cultes, les vieilles chansons, voir que Blurry eyes n'y figure pas, c'est un manque je trouve... Bon après on peu chipoter et se faire sa tracklist rêvée, à chacun ses goûts. Moi j'aurai bien viré I'm in pain, Winter fall par exemple et j'aurai aimé entendre Blurry eyes (oui, on a compris ^^), C'est la vie ou Coming Closer par exemple, mais si ça ne tenait qu'à moi, le live aurait duré 6h !
Fort heureusement, ces quelques manques ne pèsent pas lourd face à la bombe qu'est ce concert, à commencer par l'emballage. Les cartes postales, le ruban autour du coffret, ch'est bôôôô @_@ ! C'est tout de même 2h40 d'un concert de fou sur une scène grandiose, avec des moyens dignes de la salle mythique qu'est le Tokyo Dome et du groupe de référence qu'est Laruku. Et puis la tracklist est bonne, l'interprétation excellente à tout moment, entre émotion et pêche !
A bientôt 40 ans (à l'époque), L'Arc~en~ciel montre qu'on n'a pas fini d'entendre parler de Hyde, Tetsu, Ken et Yukki qui ont toujours autant la patate, autant de talent et toujours autant envie de partager ça avec le public...           

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche