Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 00:45

Le Tueur est une série terminée en 10 tomes (décomposés en deux cycles de 5 tomes), publiée chez Casterman.

Dessin : Jacamon

Scénario : Matz

 

 

Comme le titre l'indique, la série a pour protagoniste un tueur à gages. Il est bon dans ce qu'il fait, il est froid, implacable, sans aucun états d'âme.

Pour autant il a ses principes, quel que soit le boulot à fournir et la personne pour qui il travaille. Et tandis qu'il est en planque et que ça s'éternise, le Tueur nous livre ses réflexions sur son job, l'humanité et le reste...

 

Je n'ai pas encore tout lu, je précise. Il me reste à lire les deux derniers albums. Mais bon après 8 albums lus sur les 10 au total, je pense que j'en sais bien assez pour parler de la série. Et ça me semble assez inconcevable que mon avis change en lisant ces deux albums. Il n'y a pas de raison pour qu'arrivés à ce stade, les auteurs foirent la fin (bon techniquement parlant c'est possible, mais je leur interdis ><). La série est d'une grande qualité, dans la pure tradition d'un polar noir... Un régal de mise en scène, de profondeur et surtout, surtout, elle possède des dialogues et une narration (les pensées du Tueur) vraiment géniaux. Quand on aime -comme c'est mon cas- les répliques bien senties, bien tournées, c'est vraiment que du bonheur de lire une telle série.

Notons pour la forme qu'il y a eu une petite frayeur à la sortie du tome 3, qui reste à mon avis le moins bon du lot. Il n'est pas mauvais du tout, loin s'en faut même mais c'est toujours pareil, que voulez-vous : quand on est habitué à l'excellence, on en attend toujours plus, alors une petite baisse de régime se sent immédiatement. Ceci étant le tome 4 relève la barre avec brio, alors ce fut bien vite oublié. Et puis en relisant tous les tomes à la suite maintenant, on ne retient que la qualité globale de la série :).

 

La série s'ouvre sur un bon premier album, déjà pour commencer. Très bon même, oserais-je dire. Cette introduction à ce récit est très représentative de ce que sera la série dans son ensemble (excepté pour le rythme, qui sera plus soutenu par la suite). Je n'étais pas particulièrement fan des dessins, mais finalement ils se révèlent au fil de la lecture, assez complexes et plutôt bien foutus, donc en fin de compte ça passe avec le récit, même si le style en soi n'est pas ce dont je raffole habituellement à la base. C'est quand même très particulier, disons-le. Mais c'est plus agréable à suivre au fil des albums... ou peut-être est-ce une simple question d'habitude ? C'est tout à fait possible.

 

 

L'histoire est intelligemment faite, se plaçant d'un point de vue peu commun et pas déplaisant finalement (ça titille toujours, de voir les choses à travers les yeux d'un individu peu scrupuleux), et elle est servie par des réflexions non dénuées d'intérêt. Ce mode narratif est assez captivant, c'est vraiment un excellent choix qui joue pour beaucoup dans l'impact que la lecture a sur nous. On se place de l'autre côté, du point de vue du "méchant" pour ainsi dire, ce qui est certes un peu déroutant mais tellement original. Et le comble, c'est que cet homme qui assassine froidement, sans remords, et bien on s'y attache ! On partage le fruit de ses réflexions, on l'écoute, et puis on le trouve même assez sympathique (un peu comme dans « Dexter », on en vient tout naturellement à souhaiter qu'il se débarrasse du policier, qui est quand même « le gentil », selon l'ordre des choses). Et il est intelligent surtout, parce que parmi ses réflexions, il y a beaucoup de trucs qui se tiennent (et même si on n'adhère pas au propos en tant que tel, le raisonnement est au moins intéressant à suivre). Il y a quand même un côté très désabusé chez cet homme et donc du coup, dans l'atmosphère. Et ce n'est pas pour me déplaire, ce genre d'ambiance, je l'avoue.

 

Même si je trouve que par moment, l'action est un poil lente, c'est rattrapé assez vite par la suite, donc en fait c'est un perpétuel sans faute. Le rythme global est plutôt bon, il est bien sans être lent, comme l'est la narration. On rentre progressivement au fil des albums, dans plus de rapidité, de violence (ben oui, n'oublions pas que le boulot qui est le sien, hein). C'est vraiment un boulot impeccable de la part de ces deux auteurs, sur le fond autant que sur la forme.

 

Je ne peux qu'encourager, si ce n'est pas déjà fait bien sûr, les amateurs de BD franco-belges à jeter un œil à cette série qui se détache vraiment du lot, pour toutes les raisons évoquées

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans BD Franco-belges
commenter cet article

commentaires

Cathy 08/02/2012 09:46

J'avais adoré le premier cycle ! Comme toi, je n'ai pas accroché au dessin (quoique la dernière image que tu as mise est très chouette je trouve), mais j'avais trouvé le scénario captivant.

Je ne sais pas pourquoi, je me suis toujours dit que le 2e cycle était forcément en trop et je ne m'y suis jamais intéressée du coup. Il faudra peut-être que j'y remédies un de ces quatre.

Marluuna 08/02/2012 13:59



Vi je crois d'ailleurs que cette image est la couverture d'un des derniers tomes, si je ne dis pas de bêtises ^^


 


Pour le coup je trouvais qu'il démarrait bien, sur les 2-3 tomes que j'avais lus... Mais il faudrait que je termine afin de me prononcer vraiment :)



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche