Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 00:08

Un film de Jaco Van Dormael, avec :

Daniel Auteuil : Harry

Pascal Duquenne : Georges

Miou-Miou : Julie

Isabelle Sadoyan : la mère de Georges

(1996)

 

huitieme.jpg

 

Harry est un bosseur. Il se dévoue corps et âme à son travail et néglige sa propre famille... Son mariage est raté et on ne peut pas dire qu'il soit le meilleur des pères...

Un jour, il va rencontrer Georges, un handicapé mental qui vit dans un institut et qui est son exact opposé. Rien ne les destinait à se côtoyer, et pourtant ils vont devenir inséparables...

 

La première fois que j'ai vu ce film, j'ai terminé en larmes... et les fois qui ont suivi depuis, pareil. Bon j'ai la larme facile je le reconnais, mais là je pense qu'il y a quand même de quoi. C'est un film qui est juste beau. On essaie pas d'en faire trop, de nous arracher ces larmes de force... Ca semble sincère et c'est bien fait. Du début à la fin, le destin des personnages et surtout la belle relation qu'ils ont tous les deux, tout cela nous importe forcément. C'est grâce à l'interprétation des acteurs et à l'écriture du scénario, qui regorge de belles scènes. On ne pourra s'empêcher de penser à des films comme Forrest Gump ou encore Rain Man. D'abord parce que certaines scènes y ressemblent de toute façon, et puis pour le propos même, surtout pour Rain Man où on avait déjà ce duo construit un peu de la même façon que dans le Huitième jour (même si le personnage de Daniel Auteuil est bien moins agaçant que ne l'était celui de Tom Cruise ^^).

Je l'avais regardé pour Daniel Auteuil au départ, qui est l'un de mes acteurs français favoris. Il ne me déçoit absolument pas dans ce rôle. Auteuil lorsqu'il était plus jeune, a surtout fait pas mal de comédies légères parfois amusantes, mais ne volant souvent pas bien haut tout de même. Ce n'est que plus tard qu'il a commencé à faire des films plus « sérieux », et surtout qui nous ont permis, à nous spectateur, de découvrir son potentiel. Je pense ici à Jean de Florette, Manon des Sources, La Fille sur le pont ou encore Le Bossu... et bien d'autres encore, plus récemment. C'est un acteur qui est très bon dans le registre dramatique et qui a une espèce de sincérité pas possible dans le regard, la gestuelle, la voix... Il me touche beaucoup, c'est pour cela que je l'apprécie autant. Ici, il donne tout cela à Harry, petit à petit, à mesure que le film avance. Harry comprend ce qui est important, au fil du temps passé avec Georges. Cela a l'air bête dit comme ça mais c'est vraiment beau à observer. Avec cet être qui ne connaît pas la gêne mais qui a les mêmes émotions que tout le monde (tout en étant plus franc vis-à-vis de cela), Harry, change beaucoup. Tout simplement, il devient quelqu'un de meilleur. Il n'est pas le même lorsqu'on le laisse à la fin du film, il a conscience des choses réellement importantes (notamment au regard de sa famille).

 

huitieme-jour-1996-03-g.jpg

 

En face de lui nous avons donc Georges, interprété par Pascal Duquenne, qui est lui-même trisomique 21. Je crois savoir qu'il a eu d'autres rôles après (ou même avant, d'ailleurs), mais personnellement je ne l'ai vu que dans ce film là en tout cas. On est forcément touché par Georges, c'est certain. Comme je l'ai dit, du fait de son handicap, il n'a pas vraiment de pudeur ni n'est freiné par les barrières sociales. En gros, il est entier. C'est d'ailleurs bien ce qui le différencie de Harry, du reste. Le personnage peut être drôle par moments grâce à cela et puis avec ses marottes (notamment sa passion pour Luis Mariano). Mais c'est vraiment ensemble, que les deux personnages sont les plus intéressants et attachants.

A travers Georges, le réalisateur parle également de certains sujets liés à ce handicap. Par exemple la solitude que ressentent ces personnes quand ceux qui prenaient soin d'eux ne sont plus (ici, la mère de Georges). Ou encore le fait que la famille (frères, sœurs...) est réticentesà s'occuper d'eux par la suite car ils ne se sentent pas la force de s'occuper d'un adulte-enfant (comme on le voit lors d'une scène avec la sœur de Georges). Ce sont des réalités après tout et il me semble que ces sujets sont bien traités dans le film, sans lourdeur, mais avec justesse. Evidemment je dis cela avec l'avis d'une personne extérieure, qui ne connaît pas personnellement pareille situation. Et puis on a ces moments « durs », qui font mal au cœur et qui ceux-là, pour en avoir été témoin parfois, je sais qu'ils sont véridiques. Je pense par exemple à ce passage au restaurant où Georges « drague » une serveuse qu'il trouve mignonne et qui répond à ses avances parce qu'il portes des lunettes de soleil. Et quand il les enlève et qu'elle voit à quoi il ressemble, elle semble effrayée et se défile... Et Georges est malheureux et en colère. Ce passage m'avait marquée parce qu'on voit bien que Georges sent les choses, il n'est pas au-dessus de cela. Et il ne supporte pas le rejet, ce qui est normal.

 

le_huitieme_jour.jpg

 

Dans ce film, il y a une naïveté et et même un côté enfantin que je trouve touchants, mais qui peuvent sembler de trop à d'autres, j'imagine. Je n'ai pas eu l'impression qu'on me « forçait » à ressentir les choses, j'étais juste touchée... Mais je ne sais pas si je suis bien objective ? Je sais juste que j'ai été émue par le sujet, par sa profondeur et par l'interprétation. C'est un beau film, tout simplement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Milady 13/02/2013 21:32

Tiens tu m'intéresses là!
Je n'avais jamais entendu parler de ce film mais j'ai une affection toute particulière pour Daniel Auteuil alors cela me donne envie de tenter le coup. Et non je n'ai rien de plus à dire que cela
mais merci pour l'idée. J'aime beaucoup tes semaines à thèmes, c'est une excellente idée et cela me permet de découvrir des trucs même quand je ne laisse pas de messages (désolée :'( )

Marluuna 13/02/2013 22:19



Toi aussi tu aimes Daniel Auteuil

alex 12/02/2013 18:12

sa fait une éternité que je ne l'ai pas vu , mais j'en garde un très bon souvenir. Un film qui m'a ému et que j'ai trouvé très juste! Le duo fonctionne parfaitement bien

Marluuna 12/02/2013 20:59



Moi aussi ça fait un bail, mais il m'a marquée ! ^^



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche