Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 00:03

Scénario, Dessin & Couleur de Manu Larcenet (et avec quel talent !). La série est en 4 tomes et aux éditions Dargaud.

 

Marco a quitté la ville pour une maison à la campagne. Avec un chat. Il a cessé d’aller chez le psy et a arrêté son travail de reporter aux quatre coins du monde. Il va chercher ce qu’il souhaite faire maintenant. Et entre son frère, ses parents, sa copine et le reste, Marco a de quoi bien s’occuper….

Le titre de la série porte bien son nom. C’est l’histoire d’un homme face aux changements, aux petits rien du quotidien… Face à la vie, en quelque sorte.

 

Il y a quand même des perles dans le monde de la BD, et Le Combat ordinaire est de celles-là. Et pourtant elle n’en a pas forcément l’air, comme cela en feuilletant… Mais en réalité, voilà un vrai petit bijou réparti en quatre tomes. Une série courte, et ce n’est pas plus mal : il faut savoir s’arrêter et cela, pas mal d’auteurs n’y arrivent pas forcément.

Je me souviens qu’en lisant le premier tome -et cela commence à dater un peu-, je suis restée assez impressionnée par ce que j’avais sous les yeux. Ce qui laisse sans voix, c’est la justesse du ton employé, et on n’imagine pas à quel point c’est vrai tant qu’on n’a pas lu ! Larcenet alterne les scènes rigolotes avec les scènes graves, sans ruptures, et tout coule de source. Ca n’a rien de révolutionnaire dans l’idée : c’est la vie. Se mettre en couple, trouver sa voie, faire face à la maladie des proches… Des choses qui nous arrivent à tous, à un moment ou à un autre.

 

Et il a une façon d’aborder les choses, je ne sais pas comment dire, mais ça nous parle. Parce que comme je viens de le dire, ce sont des choses qu’on va vivre aussi ou qu’on a vécu, mais parce que le ton employé est tout à fait crédible aussi. Chacun peut se dire “tiens, je l’ai vécu ça”, on se reconnaît là-dedans, et on se sent touché de voir avec quelle dextérité Larcenet met le doigt sur ces choses… Ca nous pousse à nous interroger, inévitablement. Et peu de BD procurent une telle sensation, quand on y pense un peu. Cette BD, c’est en définitive un grand moment d’émotions : on est ému, mais on se marre bien aussi, ne l’oublions pas.

 

Il y a en effet beaucoup d’humour et j’avoue avoir un faible tout particulier pour les scènes qui se déroulent entre Marco et son frère, où leur complicité est éclatante. Notamment la toute première d’ailleurs, où les deux frères s’appellent mutuellement « Georges », en référence au film « Des souris et des hommes ». Bref, ces petits riens fonctionnent dans l’émotion, mais également dans l’humour aussi puisqu’ils confortent les liens entre les personnages. Et puis nous aussi dans la vie, on a des amis ou des proches avec qui on a des délires par rapport à un film, une série ou autres, et qu’on est seuls à comprendre, non ?

Quand on lit les quatre albums à la suite maintenant, cela saute moins aux yeux, mais afin d’être totalement objectif, il faut reconnaître que le tome 3 a connu une légère baisse de régime. Rien de flagrant ni de perturbant, mais j’avais le sentiment qu’on partait un peu plus dans tous les sens, que c’était survolé parfois pour certains thèmes… Comme si Larcenet avait voulu trop en caser. Mais quelle importance, puisque le tome 4 relève parfaitement la barre ? Et il conclue du même coup la série, de façon brillante. A noter que c’est d’ailleurs la fin de la série, mais pas la fin de l’histoire. La vie de Marco continue, il a encore bien des choses à vivre… Et c’est bien de nous laisser imaginer cela, après nous avoir montré l’essentiel.

 

Alors certes, le dessin peut rebuter au premier abord (ce fut mon cas, je le reconnais humblement), mais il sert parfaitement la BD et ne m’a absolument pas choquée ni gênée pendant ma lecture… Il aurait même plutôt son charme en fait, dans son apparente simplicité, et il est surtout efficace et exprime très bien les émotions ressenties par les personnages.

C’est une petite perle, à lire absolument ! Une BD d’une grande richesse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans BD Franco-belges
commenter cet article

commentaires

alex 09/10/2013 19:17

heyhey un an plus tard sa y est.
"Georges mon frère Georges" !!! j'ai adoré cet BD et tout particulièrement le tome 1 , une bouffée d'air frais. C'est cela , l'histoire nous parle , on est touché tout simplement! Et l'alternance du drôle et du plus triste est parfaitement maitrisé! On vit avec Marco on a tellement envie qu'il avance, évolue et puis la relation avec son frère.. j'adore :) comme avec son père d'ailleurs j'ai beaucoup aimé tout ces non dits mais ils se comprenaient quand même! J'ai moins aimé le 4... on ne voit pas son frère et cela m'a vraiment manqué .

Marluuna 12/10/2013 00:47

Héhé bien joué !
Oui c'est vrai que la relation avec son père est chouette aussi... Comme celle avec les travailleurs du chantier aussi...

alex 09/07/2012 19:33

depuis le temps que tu en parles il faudrait vraiment que je m'y mette!:)

Marluuna 09/07/2012 22:03



Il faut, 4 tomes c'est pas long ! Il s sont dans ma chambre si tu veux ^^



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche