Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 00:01

Il s'agit d'un très court conte de Henri de Gorsse.

 

Il raconte un royaume où le roi et la reine ont un fils parfait en tous points. Et je jour de son baptême, trois fées le dotent de caractéristiques toutes plus belles les unes que les autres... Mais une vieille sorcière dont on s'est moqué lui jette un sort : de sa vie, le jeune prince ne rira plus jamais... Dès lors le couple royal va tenter de briser cette malédiction par tous les moyens possibles...

 

vengeance-fee-totorote-L-U_giWB.jpg

 

La première fois que j'ai lu ce conte (qui se lit très vite parce qu'il n'est vraiment pas long !), impossible de ne pas penser à la Belle au bois dormant. On ne peut pas faire autrement ! On a tout de même un nouveau né, de gentilles fées qui viennent lui donner de belles qualités, et une sorcière qui lui colle une malédiction... La ressemblance est plus qu'évidente.

Après, cela diverge, d'autant que pour le prince, la malédiction est immédiate, pas besoin d'attendre qu'il ait 16 ans comme notre Aurore ^^'.

Je l'ai bien apprécié cela dit, malgré ce côté déjà vu. Il reste très classique et sans surprises, mais c'est typiquement le genre d'histoires que j'apprécie dans ce genre de récits. Et mine de rien, ce n'est pas tant le sort du prince qui m'importait, mais celui de ses parents. En effet même si on nous le décrit comme un joli bébé absolument adorable, on ne sait rien de plus de lui quand il gradit, si ce n'est qu'il est morose, la malédiction oblige... Par conrte on voit tout de suite combien ses parents l'aiment, et combien son sort les peinent... Ils tentent tout, font appel à bien des gens afin de l'aider... Et quand ils s'aperçoivent que rien n'y fait, leur solution est radicale (interdiction de rire dans tout le royaume, sous peine de mort), mais la tristesse parle... En cela, ils m'importaient plus que le prince je dois dire.

 

 

71341011.jpg

Ce conte donne aussi deux leçons, de manière tout à fait explicite. La sorcière le dit à la fin : rien ne vaut l'observation de soi-même quand on veut se corriger de quelque défaut. Et quand on réfléchit, c'est on ne peut plus vrai. On peut toujours chercher ailleurs, mais au final, c'est en se regardant en face qu'on comprendra mieux le problème... Et la seconde leçon c'est le fait que lorsqu'on est jeune, on ne doit jamais rire des vieux (oui car c'est parce que la cour et le couple royal se sont moqués d'elle, que la sorcière a maudit le jeune prince), même s'il y a de quoi. bon je vous avoue que celle-ci, je la trouve un peu facile. Par contre la première leçon, je l'ai trouvée bien amenée.

Et puis finalement dans ce conte, la sorcière n'était pas si méchante que cela ! Car à la fin, c'est quand même elle qui explique le pourquoi de tout ceci aux protagonistes, et surtout, qui les aide ! Quand on regarde la Belle au bois dormant et qu'on voit Maléfique, là pour le coup il y a une marge ^^.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Livres-contes
commenter cet article

commentaires

alex 12/10/2012 14:02

ah plutôt sympathique :)

Marluuna 12/10/2012 23:21



oui hein ??



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche