Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 00:28

Gary Oldman : George Smiley

Tom Hardy : Ricki Tarr

Mark Strong : Jim Prideaux

Toby Jones : Percy Alleline

Benedict Cumberbatch : Peter Guillam

Colin Firth : Bill Haydon

John Hurt : Control

(2011)

 

D'après « Tinker Tailor Soldier Spy », un roman de John Le Carré.

 

Affiche-la-taupe

Nous sommes en pleine guerre froide, contexte relativement tendu s'il en est. Une mission ratée en Hongrie dans lequel l'agent britannique Prideaux trouve la mort oblige Control, le chef du MI6, à quitter ses fonctions avec son lieutenant, Smiley.

Mais très vite, le gouvernement fait de nouveau appel à Smiley : il y aurait une taupe dans les services, et il a pour mission de la débusquer. Alors Smiley fait appel à un jeune agent, Peter Guillam, pour l'assister dans sa tâche.

Il apprend que Control avait réduit la liste des suspects à 5 noms, les grandes figures du MI6 : Allerline, Haydon, Bland, Esterhase... et Smiley lui-même. Lequel des cinq est la taupe ?

 

LaTaupe-image01

 

J'ai enfin vu "La Taupe" (en passant, je préfère le titre original à cette traduction française qui pourtant colle bien au film ><), film que j'attendais depuis plusieurs mois. Pour quelle raison ? Je vous renvoie à pratiquement toutes les lignes du casting, déjà :D. Bon l'histoire aussi me plaisait beaucoup de toute façon, mais quand même... Gary Oldman, quoi. Monstrueux, cet acteur. Colin Firth là-dessus, et tous les autres qui ne sont pas des petits joueurs non plus, loin s'en faut... Et en prime, Benedict Cumberbatch (alias Sherlock, version BBC) ! Je n'ai vu que très récemment qu'il était au casting aussi, donc on ne peut même pas dire que j'étais influencée :D. Le casting donc, et puis l'histoire aussi, un peu/beaucoup. Cela faisait longtemps en plus, que je n'avais pas eu l'occasion de voir une vraie histoire d'espionnage. Quand cela se passe au sein du MI6 en plus, ça ne se refuse pas.

 

Alors c'est typiquement le genre de films que j'ai aimé, beaucoup aimé même. Mais je sais pertinemment qu'il ne plaira pas à tout le monde. Parce que c'est lent, très cérébral et tout, et je sais qu'il faut de l'action à certaines personnes (ce que je peux comprendre d'ailleurs)... Donc il ne conviendra pas à tout le monde, ça je pense que c'est une certitude. Mais ça, impossible de le savoir avant de l'avoir essayé ^^. J'ai moi-même eu un peu peur au début d'ailleurs, je l'avoue, car le rythme est vraiment trrrrès lent (il est ainsi tout le long, mais au début c'est vraiment flagrant et vu que c'est le début, on peine à rentrer dedans, du coup). Mais il fallait juste y parvenir, parce qu'ensuite c'est vraiment bien ! J'en suis ressortie enchantée !

 

 Gary-Oldman-La-Taupe

 

Evidemment on se demande "qui", tout le long... Qui est ce traître ? J'ai patiemment échafaudé mon hypothèse quant à la solution finale, à un moment donné les choses tournent d'une telle façon que j'ai bien cru avoir raison... et non en fait, je m'étais plantée XD. Au moins le film m'aura fait pas mal cogiter ! Parce que oui, on n'a pas de grandes courses-poursuite, parce que George Smiley n'est pas James Bond... Mais qu'est-ce que ça réfléchit. En fait, c'est un film d'ambiance. On installe un climat de suspicion -et qu'est-ce que j'aime ça !-, avec ces 5 grands personnages du MI6, Smiley compris d'ailleurs ! Colin Firth mis à part, ils ne sont pas forcément très sympathiques d'ailleurs, c'est le moins qu'on puisse dire... Le genre de types dont on se demande s'ils savent sourire, quoi. Mais même sans cela, on se dit que déjà n'importe lequel d'entre eux, s'il était le traître, ce serait catastrophique... Surtout si c'est Smiley, qui est quand même notre protagoniste et celui par qui on avance dans l'enquête !

Et je trouve que ce climat très gênant, très malsain, est bien présent. Il fait le film. J'aime notamment ces scènes avec les quatre (Smiley ne faisait plus officiellement partie des services, puisqu'il mène l'enquête en solo) autour d'une table, dans le Circus (c'est ainsi qu'ils nomment le QG des services)... On les regarde, on les écoute, on en apprend sur leur caractère rien qu'en les voyant réagir... et on se demande toujours « qui », à chaque instant. Lui, ce serait tellement évident parce qu'il est très antipathique... Lui ne parle pas et a même l'air sympa, alors bon on n'a pas trop envie que ce soit lui... Lui n'a pas l'air très intéressant, alors ça sortirait de nulle part... Lui n'a pas l'air d'avoir la carrure... Bref c'est l'interrogation perpétuelle. Et le film est conçu de telle façon qu'on ne peut pas faire autrement que de continuellement se la poser -sauf si on s'en fout, mais dans ce cas je pense qu'on arrête avant la fin de la première demi heure :D-.

Je suis un peu passée à côté de Ricki Tarr et de son amour Irina, la femme qu'il a aimé en mission et qu'il veut retrouver... Tom Hardy jouait très bien, ce n'est pas le problème, mais j'étais si préoccupée par cette taupe que cette histoire m'a semblée secondaire. Enfin pas secondaire car elle fait totalement partie de l'histoire, mais secondaire au niveau de l'intérêt que j'ai éprouvé. Pourtant les histoires d'amour comme ça, je peux être facilement cliente, mais là honnêtement à part chaque action menée par Smiley, peu de choses m'intéressaient tant le suspens me dévorait quant à l'identité du traître :D.

 

la-taupe-de-tomas-alfredson-10601191wjdvy

 

J'ai aussi été frappée par cette solitude dans laquelle les personnages sont plongés. Ça et la façon dont c'est montré, qui est très subtile. Ca m'a vraiment marquée. On a Smiley qui tient encore à sa femme... Tarr et son Irina... Peter et son compagnon... En fait, ces personnages sont seuls et se raccrochent à quelque chose, ce qui du coup les rend plus riches, et plus humains aussi. Et là où c'est fort c'est que cela n'est jamais dans les dialogues. C'est toujours dans une image, comme celle de Peter qui s'effondre un soir dans son appartement... C'est tout bête, mais assez fort je trouve. D'ailleurs en parlant de Peter, j'ai trouvé très intéressante la façon dont on nous fait comprendre qu'il sacrifie tout pour le boulot. Il est jeune comparé à tous ces dinosaures (donc il apprend encore), donc même si on ne nous en dit rien, on imagine sans peine qu'il peut avoir une famille, des amis... Et on le voit seconder Smiley, prendre des risques pas possibles (on l'envoie quand même en première ligne, le gars... La scène dans les archives, j'en avais des suées pour lui)... et d'un coup, là encore de façon très subtile mais très forte, on nous montre ce qu'il perd, dans sa vie privée. Et la solitude le gagne, lui aussi. Sacré job.

Certains ont trouvé l'histoire trop compliquée, mais personnellement je pense avoir tout saisi. Evidemment il ne faut pas faire autre chose à côté, il faut vraiment regarder le film... Mais honnêtement je ne vois rien de vraiment compliqué là-dedans (à part peut-être les flashbacks, dont on ne capte pas forcément dès la première seconde qu'on est justement dans un flashback, et non plus dans le présent...).

 

Ah dans la catégorie "les anecdotes qui ne servent à rien", on a John Hurt au casting, qui entre autres choses a fait la voix du dragon dans la série Merlin, et j'avoue qu'au début quand il parle et qu'il sort un "young boy", j'ai eu l'image de Colin Morgan devant les yeux, ça m'a bien fait rire . Bref ^^'

On l'avait déjà dit depuis un moment un peu partout, mais effectivement le casting est exceptionnel. La fine fleur du cinéma britannique, mes aïeux (on m'aurait collé Robert Carlyle en plus dans le tas, que j'en tombais dans les pommes de bonheur, et je ne vous raconte même pas si on me collait Christopher Lee -mais là on aurait su qui était le méchant tout de suite XD- ou Gabriel Byrne :p). Ils sont vraiment tous à leur place, tous bluffant d'authenticité... De ce côté là c'est un vrai régal.

Gary Oldman est évidemment génial. Comme toujours, j'ai envie de dire. Tout en retenue, mais avec un regard incroyable qui fait qu'il n'a pas du tout besoin des répliques pour qu'on sache ce qu'il pense. J'en veux pour preuve le premier quart d'heure du film, durant lequel il ne décroche pas un mot, mais on comprend immédiatement ce à quoi il pense à chaque fois. Enorme. En plus c'est bien filmé, il y a vraiment de bons plans, et notamment le premier regard de Gary Oldman à sa première apparition, j'ai adoré. Parfois on aurait envie qu'il montre un peu plus d'émotions, mais ça enlèverait une partie du mystère qui fait le sel du personnage finalement. C'est décidé, il faut que je me fasse la filmographie entière de Gary Oldman. Il est monstrueux.

 

La-Taupe-Colin-Firth

 

Colin Firth, sans surprise, est très bon lui aussi dans ce rôle peut-être plus en retrait durant le début du film, mais qui aura comme les autres, ses moments aussi. Et puis il m'a fait rire, à apparaître systématiquement avec une tasse de thé à la main :D. Ah ces anglais... C'est comme la discussion avec Big-ben en toile de fond:D. J'aime vraiment bien Colin Firth en attendant, mais évidemment compte-tenu de son « petit rôle » (toutes proportions gardées), ce n'est pas le film que je conseillerai si on veut le découvrir. Regardez le Discours d'un roi. C'est génial et il y est excellent. Mais revenons à nos moutons. Il est très bon là aussi, surtout dans la dernière scène qu'il a à jouer.

Je pourrai tous les citer, parce que vraiment, tous les acteurs sont justes. Tom Hardy, Toby Jones (vu notamment dans Doctor Who, saison 5... again :D)... pas un n'est moins bon que les autres. Mais évidemment je vais encore m'attarder sur un autre, Benedict Cumberbatch... Le Sherlock de la BBC et chouchou parmi les chouchoux ^^. Il a ici un rôle pas très causant, surtout au début, mais j'aime bien la fidélité de son personnage pour celui de Gary Oldman, son intégrité aussi... Le personnage a l'occasion à une scène ou deux de montrer que c'est un homme bien et courageux, et j'ai bien aimé le personnage du coup. Et puis voilà, Benedict le joue bien, évidemment. Après ça reste un personnage secondaire évidemment, mais il est bien développé je trouve, comme je le disais plus haut. Et pour une fois qu'on ne lui colle pas un rôle d'asocial totalement coincé et handicapé des sentiments (il doit vraiment avoir une tronche à jouer ces personnages). Remarquez ils l'ont fait gay ici, on progresse ^^. Honnêtement même si ça n'avait pas été lui pour jouer ce rôle, j'aurais eu beaucoup de sympathie pour Peter. J'aime ce genre de personnages dévoués, obéissants mais pas cons pour autant...

 

Donc voilà, j'ai vraiment bien aimé ce film ^^ . C'était intelligent, subtil (subtil a été le mot de cet article, vous avez remarqué ? :D), bien joué, bien réalisé... Un poil lent par moments, c'est vraiment la critique majeure que je ferai et à mon avis certains trouveront le film chiant, je le conçois. Mais bon, tentez le coup, au moins ^^

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le lutin 15/02/2012 09:02

Ouiiii qu'il est bon ce film, j'ai aimé, j'ai aimé, j'ai aimé !! (vu le lendemain de sa sortie). En plus ça tombe bien, ce roman là de Le Carré je ne l'avais pas lu, donc zéro comparaison. ;) Au
passage, moi j'aime les films lents et contemplatifs, donc cet aspect là ne m'a pas gênée, au contraire. ^^
Diable, Peter est gay ? J'ai complètement zapppé ce fait (que je suis d'habitude la première à relever pourtant ! :o). ^^'
Sinon c'est pas tant l'histoire d'amour de Ricky qui m'a émue, c'est le moment où il accepte de faire quelque chose à question qu'on sauve sa dulcinée, et les autres font une tête bizarre puis
accepte, alors qu'à ce moment là on sait déjà qu'il n'y plus rien qu'ils puissent faire pour elle et qu'ils sont en train de lui mentir éhontément. D'ailleurs j'étais persuadée qu'ils le
sacrifiaient aussi en l'employant comme appât, et j'en avais mal au coeur pour lui. Enfin bref. :D

Marluuna 15/02/2012 13:58



Ah ben oui, il est gay (ce qu'il n'est pas dans le roman, d'ailleurs). Il vit avec un homme, qui justement le quitte à un moment donné. La scène est courte mais je l'ai trouvé très bien.


Oui c'st vrai que le pauvre Ricky était bien émouvant, à ce moment là où on lui ment en le regardant bien en face... >

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche