26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 00:15

Un livre de Stanilas-André Steeman, paru en 1939. Il a été adapté en film quelques années après sa sortie.

 

Un assassin sème la panique à Londres en commettant des crimes en série. Seul indice : une carte de visite qu'il laisse sur les lieux de ses crimes, au nom de « Mr Smith ».

Le superintendant Strickland est en charge de l'affaire, et son enquête finit par le mener jusqu'à une pension de famille. Il doit alors démasquer le coupable parmi l'ensemble des locataires.

 

l-assassin-habite-au-21.jpg

J'aime beaucoup ce roman policier ! Je l'ai découvert au collègue où il faisait partie de deux livres sur un thème, que nous devions lire en français. J'avais lu l'autre (qui n'était pas terrible d'ailleurs, de mes souvenirs) et j'ai essayé celui-là après en avoir entendu du bien par ceux de ma classe... Et depuis, je le relis souvent, et avec le même plaisir bien que maintenant forcément, je connaisse le fin mot.

Il y a beaucoup de personnages mais on a vu pire et franchement, s'y retrouver n'est pas bien compliqué. On prend le temps de faire la connaissance à la fois du policier qui est à la tête de l'affaire, et de tous les pensionnaires. Il est établi au début du roman que Mr Smith se trouve parmi eux, donc forcément on va soupçonner tout le monde tour à tour. J'ai pas mal changé d'avis au cours de ma lecture, la première fois que je l'ai lu. Mais de toute façon, je n'avais absolument pas deviné la fin (pourtant ce n'est pas faute d'avoir cherché !). Evidemment je ne la dévoilerai pas, mais pour moi la chute était surprenante. Stressante aussi, mais surtout surprenante. Et même maintenant que je connais l'identité de Mr Smith, ça ne fait rien : je relis L'Assassin habite au 21 avec bonheur, en regardant quels indices on pouvait avoir, en redécouvrant les personnages et l'enquête...

Bien que l'auteur soit belge, le style littéraire fait pas mal penser à ces romans policiers anglais, fleurons du genre. On pense par exemple à ceux d'Agatha Christie. Déjà cela se passe à Londres (Mr Smith profite du brouillard pour commettre ses crimes). Ensuite il y a un petit huis clos puisque beaucoup de choses se passent à l'intérieur de la pension... Et puis il y a ces personnages très caractérisés, qui sont suspectés les uns après les autres et qui cachent des choses sans que ça n'ait de rapport avec l'enquête en cours (grand classique, mais toujours efficace)... En conséquence, c'est plein de suspens, cela provoque quelque chose chez le lecture (l'impatience, le stress...). Ce n'est pas que le style en tant que tel soit impressionnant, mais c'est plutôt bien construit et bien fait, et ça se lit facilement. Par deux fois l'auteur s'adresse à nous, lecteur, en nous disant en gros (de mémoire) qu'à ce stade nous avons tous les éléments pour deviner... ou bien il nous demande sans détour si on a compris qui était le coupable. Cela donne encore plus envie de chercher car on se sent impliqué.

 

lassassin-habite-au-21-affiche-5.jpg

 

Qui plus est le Londres du début des années 1900, moi ça me botte. Même si on ne nous en dresse pas une carte postale, on n'est pas là pour cela, rien que l'ambiance et le décor, moi ça me convient comme cadre.

L'Assassin habite au 21 se lit en peu de temps en raison de son faible nombre de pages (moins de 200) et de son écriture abordable. Il est franchement palpitant car on est sans cesse trimbalé d'une piste à une autre, d'un suspect à l'autre et au final on se fait complètement avoir ! A lire pour les amateurs du genre.

Partager cet article

commentaires

alex 26/03/2013


j'aime beaucoup ce livre, cette histoire. Je le relis toujours avec plaisir et cela fait un moment que je ne l'ai pas lu..:)

neodymium magnet 02/05/2014

This book written by Stanislas-André Steeman is a thriller and you have made a good review of it. He has that special talent to make his readers excited through his novels and this book is one of his most popular ones. Thanks a lot.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog