Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 00:03

Kakurenbo est un court-métrage d'animation de 25mn, sorti en 2004.

kakurenbo1.jpg

 

L'otokoyo est un jeu de cache-cache extrêmement dangereux qui se déroule dans les quartiers sombres de Tokyo. Effectivement, des démons rodent à cet endroit, et capturent les enfants. D'ailleurs, nombreux d'entre eux ne sont jamais revenu de ces lieux...

Lorsque sept enfants se trouvent devant la place où doit se dérouler l' otokoyo, le jeu peut débuter...

Hikora, un jeune garçon voulant retrouver sa soeur, participe à ce jeu interdit...

 

Seulement 25mn, pour ce film. C'est vous dire s'il est facile de le caser un soir comme cela... Et franchement, ce serait dommage de passer à côté, tant ce court-métrage vaut le coup d'être vu !

L'animation est des plus réussies ; tout est en 3D et c'est du plus bel effet : très fluide, tout cela. C'est très sombre, mais bien sûr cela sert à merveille l'histoire. Ces rues, ces masques... Tout est très soigné, et il y a franchement de belles scènes. Et bien sûr le fait que l'on ait des masques et qu'on ne voit jamais les visages des enfants, donne un effet de style très réussi. Et il nous reste leurs voix, leur allure, pour les différencier et nous repérer, donc ce n'est pas gênant.

Tout est fait, dans Kakurenbo, pour créer une atmosphère sinon stressante, au moins oppressante... On le voit avec l'animation, et on le voit également avec le choix des musiques. Le son est « lourd », et contribue à nous stresser davantage.

 

kakurenbo03.jpg kakurenboC_000279.jpg

 

L'histoire ? Un jeu de cache-cache plutôt sombre, voire glauque même, d'un certain point de vue, qui se déroulent dans les coins dangereux de Tokyo. Alors bien sûr, 25mn c'est peu. C'est bien parce qu'on a quelque chose de construit et d'efficace, mais c'est vrai aussi que tout développer avec ce laps de temps très court, c'est difficile. Ainsi à la fin, on reste peut-être un peu sur notre faim, justement. Disons que tous les mystères ne sont pas entièrement résolus, ce qui est là le seul bémol que je donnerai à Kakurenbo. Cela dit le rythme est haletant et franchement on a l'impression que ces 25mn en font 5, tant l'histoire est passionnante ! Songez un peu : réussir en si peu de temps à introduire un univers fantastique avec des enjeux, et rendre une ambiance aussi bonne... C'est une chouette performance !

Maintenant que j'y songe, je formulerai quand même un autre bémol, à ce petit film. C'est le fait que je comprends bien l'utilité de masquer les protagonistes, et c'est même toute l'originalité de l'histoire... Cependant il y a le revers de la médaille, avec ce procédé : les enfants ne sont pas personnifiés, et finalement on ne les connaît pas. Du coup on regarde tout cela d'un œil extérieur, sans jamais vraiment s'impliquer, puisque les personnages ne nous sont ni développés, ni même seulement visibles... Ce n'est pas un vrai regret car comme je le dis, c'est ce qui fait le charme de l'histoire... C'est juste que ça a ces répercussions là.

Par ailleurs, la ville joue vraiment un rôle à part entière. En effet si l'ambiance est sombre, noire, on a un vrai contraste avec les lumières jaune et rouge de la ville. Elle n'est pas qu'un lieu, elle fait vraiment partie intégrante de l'histoire, tant d'un point de vue visuel que scénaristique.

Kakurenbo est vraiment un petit OVNI, dans l'animation japonaise. Un OVNI réussi sur tous les plans et même s'il n'est pas parfait, je vous le recommande fortement !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Mangas-Animes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche