Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 00:05

Un film de Glenn Ficarra et John Requa, avec :

Jim Carrey : Steven Russell

Ewan McGregor : Philip Morris

Leslie Mann : Mme Russell

Rodrigo Santoro : Jimmy

2010

 

I-20Love-20you-20Phillip-20Morris.jpg

Steven Russel est policier de son métier. Marié et père de famille, il se sert de son métier afin de retrouver sa mère qui l'a abandonné lorsqu'il était enfant.

A la suite d'un accident de voiture plutôt sérieux, Steven est frappé par le côté faux de sa vie. Il décide alors de tout plaquer : son job et sa famille, puisqu'il est homosexuel. Installé à Miami, Steven assume à fond sa nouvelle vie avec son copain, Jimmy. Mais les sorties et la vie clinquante qu'il mène coûtent cher, alors il se met à faire des arnaques à l'assurance...

Pris la main dans le sac, il est envoyé en prison. Là, il fera la connaissance de Philip, un détenu calme et timide. Steven en tombe tout de suite amoureux et dès lors, il usera de tous les stratagèmes pour qu'ils soient ensemble, à commencer par le fait de se faire transférer dans sa cellule...

 

Je suis dans ma période « les films de Jim Carrey », et j'avais donc commencé par le « Truman Show » il y a quelques semaines, parce que je veux voir ceux où il joue autre chose que des grimaces et de l'humour lourd... J'avais adoré Truman Show et redécouvert cet acteur, ce qui m'a poussée à continuer. Sur ma liste ensuite, venait I love you Philip Morris, dont j'avais entendu du bien et que je n'étais pas allée voir à sa sortie. Et puis bon... Il y avait un argument de poids aussi : Ewan McGregor (et c'est mon chouchou du moment, je vais me taper sa filmographie, ça va pas traîner !).

 

i-love-you-phillip-morris-2010-15302-1759562916.jpg

 

Je ne m'attendais pas à ce que j'ai vu ! En fait je ne sais pas pourquoi, je croyais que c'était un film un peu noir et triste, je croyais avoir lu cela quelque part ! Alors bon le film a un scénario derrière, et on ne rit pas tout le temps (j'ai même pleuré... oui, encore), mais enfin ce n'est pas la Liste de Schindler non plus, quoi (film magnifique au demeurant, mais c'est pas exactement la grande poilade quoi). Et bref, pas du tout ! C'est au contraire drôle, dynamique, efficace... Jim Carrey fait son Jim Carrey (mais il fait nettement plus aussi, et j'y reviens dans quelques instants), c'est beau et tout... Il y a pas mal de choses dans ce film en fait, c'est déstabilisant d'un certain côté. Parfois on ignore si on peut rire... et je ne vous parle même pas de la fin (que je ne vous gâcherai pas), totalement irrévérencieuse ! Je trouve que c'est comme si on se laissait embarquer dans les tribulations des personnages (enfin de Steven surtout), on est happé dans l'action, et ça a un côté très plaisant et même excitant parce que cela veut dire que c'est bien fait, j'imagine ^^.

On a donc cet escroc, ce magouilleur de première qu'est Steven, duquel il se dégage quelque chose qui force l'admiration, même si c'est moins fort que cela. Je m'explique : ce type ne s'arrête jamais ! A peine est-il sorti d'une histoire qu'il replonge dans une autre. C'est comme s'il ne savait pas ce que « impossible » veut dire... rien ne l'arrête. Il veut être avec Philip ? Il se fait transférer dans sa cellule. Il veut être avec lui dehors ? Il s'arrange pour le faire sortir. Et la liste est longue, ainsi. On se dit qu'il va se faire pincer et bien sûr on ne veut pas que ça arrive, bien que cela semble inévitable, vus les risques qu'il prend ! Mais je dirai que le film est trépidant, à l'image du personnage de Steven en fait : il va à 200 à l'heure sans se soucier des convenances ni des limites. Et je crois que c'est ça qui est bon. Il souffle un certain vent de liberté avec ce film, ce qui est en un sens assez comique vu que la moitié du film se passe en prison ^^ !

Comique, justement ça l'est. Mais l'humour joué par Jim Carrey ne m'ennuie pas quand il y a une histoire derrière et qu'il ne s'agit pas d'un film WTF façon Ace Ventura... Ainsi multiplie-t-on les scènes drôles, ou qui font au moins sourire. Cela peut être les répliques de Steven ou une situation donnée. Toujours est-il que j'ai souri plus d'une fois en le regardant.

 

Iloveyou.jpg

 

On peut aussi y trouver un portrait au vitriol d'une certaine société américaine bien propre sur elle, qui cache les problème enfermé dans un placard... C'est un peu ce que nous montre le début du film, dans la vie bien rangée -du moins en apparence- de Steven et sa famille... C'est fait rapidement et sans matraquage, mais c'est perceptible, disons.

Tout le film est porté certes par la question « Steven va-t-il se faire chopper pour de bon ? », mais avant tout par celle-ci : « Steven et Philip parviendront-ils à être ensemble ? ». Voilà le propos du film : une histoire d'amour improbable, entre deux hommes très différents. J'ai été surprise que ce soit aussi touchant. C'est en effet un couple qui m'a plu, qui m'a touchée et émue. Et surtout, un couple auquel j'ai cru. Je ne sais pas si c'est physique ou quoi, mais je vous avoue qu'avant de voir le film, j'étais plus que perplexe à l'idée de voir Carrey et McGregor former un couple à l'écran. J'ignore pourquoi, mais c'était ainsi. Et cela fonctionne ! J'en suis étonnée, mais ce couple est crédible et attendrissant. Rien de plus beau que de les voir danser dans leur cellule, ou dormir ensemble... Je n'en reviens toujours pas ^^'.

Ce couple fonctionne dans l'absence de l'autre finalement, la plupart du temps. Il ne nous apparaît jamais plus vrai ni plus solide que quand Steven et Philip sont loin l'un de l'autre. J'en veux pour preuve pour moi une des plus jolies scènes du film, quand Steven est transféré et que Philip traverse la cour (chose insurmontable pour lui car « on sait ce qui arrive aux gays blonds aux yeux bleus dans la cour... ») pour lui crier qu'il l'aime, et Steven de lui répondre « je t'aimerai toujours, Philip Morris ! ».

Autre merveilleux moment, vers la fin, quand Philip lui parle au téléphone (vous verrez de quoi je parle si vous avez vu le film ^^). Les yeux vides et les larmes de Carrey serrent le cœur, tandis que la voix brisée et les grands yeux de McGregor, dont la main tremble en serrant le combiné, m'ont achevée. C'est à coup sûr la scène la plus forte du film, car en plus elle est servie par le superbe monologue de Philip, plein d'amour.

Le film aurait été un coup d'épée dans l'eau si ce couple n'avait pas été traité avec autant de finesse (oui vous avez bien lu, finesse, malgré les scènes crues) et de tendresse. Ils ont eu les bons acteurs, et les bons dialogues pour cela.

 

I-Love-You-Phillip-Morris-1.jpg

 

Les acteurs justement. A part les deux principaux, difficile d'en retenir un autre, tant les secondaires ne font que passer et n'ont d'intérêt que parce qu'ils sont une menace ou une évolution pour l'histoire. Jim Carrey me surprend encore, dans le bon sens. Bien sûr son rôle est drôle et bien barré, et pour le coup cela fonctionne sur moi... Mais Steven arrive à être touchant, parce que malgré ses magouilles, malgré le fait qu'au fond il est difficile de dire qui il est vraiment, une chose au moins est vraie : son amour pour Philip. Il le dit et même sans cela, on le ressent. Cela commence dès la rencontre, alors qu'il le voit dans la prison, s'échapper doucement d'une bagarre, parce qu'il est d'une nature farouche. Le regard de Steven, qui le suit dans toute la pièce, parle pour lui. Tout ce qu'il fera par la suite, c'est pour eux, pour qu'ils aient une vie meilleure. Il s'y prend mal c'est certain, mais on sait ce qu'il essaie de faire. J'avoue que Carrey m'a épatée, à ces quelques moments où son seul regard suffit à nous serrer le cœur. Comme quand il monte dans le bus lors de son transfert et qu'il voit Philip courir après lui...

Philip justement, est un personnage pas mal critiqué dans les avis que j'ai pu lire, parce que trop plat, trop gentil et tout... Mais alors moi, j'ai craqué illico ^^. Ewan McGregor est un acteur que je trouve charmant habituellement, mais là encore plus, et pourtant les blondinets normalement, très peu pour moi ! Mais lui aussi, tout passe dans le regard. J'ignore comment il arrive à avoir un regard rempli de douceur et surtout de tendresse comme cela, mais c'est irrésistible ^^' ! C'est quelqu'un de naïf qui s'est pas mal fait avoir, mais qui pourtant vit à fond sa relation avec Steven, qui le rend heureux. Il a tous les bons côtés, même s'il semble assez inactif dans leur relation, puisque Steven se charge de tout. Normalement je n'affectionne pas ce type de personnages un peu mou, mais là ça a marché, probablement grâce au talent de McGregor, qui met tant de sensibilité là-dedans que je ne peux pas y être indifférente. Et encore une fois, la scène à la fin où il lui parle au téléphone m'a bouleversée, rien qu'avec sa voix et ses yeux...

 

ewan_mcgregor_and_jim_carrey_in_i_love_you_phillip_morris-4.jpg

 

Au final c'est un joli film, très bien rythmé, très divertissant, avec une histoire d'amour peu commune qui tient bien la route. Je suis bien contente de l'avoir vu ! ^^

Partager cet article

Repost 0

commentaires

leonardine 29/05/2012 17:51

J'avais vu ce film au ciné parce que les deux acteurs préférés de ma meilleure amie sont Ewan McGregor et Jim Carrey (alors là pour le coup, elle était servie!). J'en garde un très bon souvenir,
notamment pour les scènes que tu as mentionné. Il faudrait que je pense à le revoir un de ces jours.

Marluuna 29/05/2012 18:47



Elle a eu du pot effectivement :D


 


Vi il était sympa mine de rien :)



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche