Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 00:02

Honey & Clover est à la base un manga. C'est aussi un anime de 24 épisodes pour la première saison et qui comporte une 2ème saison de 12 épisodes. Il y a également deux épisodes spéciaux et un film live, ainsi qu'un drama (dont je parlerai sûrement à l'occasion).
C'est typiquement le genre d'anime pour lequel on passe à côté parce que le résumé est on ne peut plus banal... Et pourtant...


L'histoire raconte en effet la vie d'un petit groupe d'étudiants en art qui ont le point commun d'être loin de leurs parents, donc livrés à eux-même.
Trois vivent en résidence : Takemoto l'ami fidèle, Morita le doux dingue et Mayama l'adulte précoce. Entre les soucis du style : avec quoi payer mon loyer et acheter ma nourriture et les pots entre amis, ils n'ont pas le temps de s'ennuyer.
Leur fragile équilibre est complètement chamboulé quand débarque dans leur vie Hagu, nièce du professeur Hanamoto. Malgré son apparence très enfantine, Hagu est un véritable génie avec un talent incomparable. Immédiatement, Takemoto tombe amoureux d'elle sans s'en rendre compte, suivit par Morita (même si pour lui, c'est plus difficile à juger).
A ce florilège de personnages, il ne faut pas oublier d'ajouter Ayumi, dont la passion est la poterie et qui n'a d'yeux que pour Mayama.
Cet anime n'a d'autre prétention que de nous proposer des tranches de vie étalées sur plusieurs années autour de ce petit groupe. Qu'il s'agisse de fêtes, de balades, de disputes, ils ne manquent jamais une occasion de se retrouver pour rire et avancer ensemble...   

 

 

Non intéressés par les Shojo, passez votre chemin ! C'est en effet un anime "pour filles" je pense (bien qu'un garçon puisse l'apprécier, j'imagine, ne soyons pas sectaire). Ce que je veux dire, c'est qu'il n'y a pas d'intrigue autre que les histoires relationnelles (amour, amitié) qui entourent nos personnages. Bon ce n'est pas tout à fait juste car il y a bien sûr leurs études, et puis des intrigues sur certains personnages, comme Rika par exemple... Mais ce qui nous tient de bout en bout, ce sont les sentiments de Takemoto pour Hagu, ceux d'Ayumi pour Mayama, etc etc... Je ne sais pas exactement pourquoi cela marche ? Peut-être parce que plus qu'une banale histoire de lycée, cet anime se situe dans une école d'art ? Moi cela m'a plu. J'y suis sensible, et je trouve qu'on retrouve un certain caractère un peu bohème, certes cliché mais efficace, chez les personnages et dans l'ambiance générale.J'ai aimé, que voulez-vous.

En plus c'est très beau... Là encore on a un anime qui change un peu ses codes, au niveau du dessin. Du chara-design, pour être juste. C'est plus rond, plus doux... Cela tient sans doute pour beaucoup aux couleurs pastel, qui contribuent pour beaucoup à l'ambiance indéniablement douce qui ressort de ce petit anime.

Subsiste aussi un grain de folie et de romantisme qui n'est pas pour déplaîre à l'âme fleur bleue que je suis. Cela m'a touchée. Je me suis intéressée à la vie de ces personnages très touchants, à leurs soucis, à leurs petites victoires aussi... J'ai beaucoup ri (notamment dans cette mémorable partie de twister sans queue ni tête !), j'ai été émue aussi... C'est un peu comme un bonbon cet anime : c'est sucré, c'est doux, ça fait du bien... C'était vraiment un bon moment. Et puis pour une fois c'est tellement intéressant de voir aussi des jeunes personnes confrontées aux difficultés financières, aux questions comme "que veux-je faire de ma vie" ou "quelle genre de personne serais-je plus tard"... Cela semble un peu plus réaliste. Et quelque part, par moments, je me suis un peu reconnue. Pas dans un personnage, mais dans certaines actions.

Et puis n'allez pas croire que c'est léger tout le long. Il y a de durs moments, notamment avec le personnage de Rika qui a une histoire très douloureuse... Et j'ai également apprécié les relations autres : l'amitié entre Hanamoto et Rika justement, ou l'affection paternelle que voue le professeur Hanamoto à Hagu...

Concluons en parlant des personnages maintenant, car qui mieux qu'eux représentent l'anime ? :

 

 

Takemoto, c'est celui qui raconte l'histoire. On peut ainsi suivre ses pensées au long des épisodes, les évènements commentés et parsemés de jolies réflexions (un peu à la manière de Nana par exemple). C'est un garçon profondément gentil et altruiste toujours prêt à rendre service, c'est vraiment "l'ami fidèle". D'ailleurs Morita en profitera en le faisant tourner en bourrique dès que possible ^^.
A l'arrivée d'Hagu, il ne met pas plus de 2 minutes à tomber amoureux d'elle. Quand il finit par s'en apercevoir, il décide de garder cela pour lui, sachant bien que Morita est amoureux d'elle lui-aussi... Cela ne l'empêchera pas d'être celui qui sera le plus proche d'Hagu. En ami compréhensif qu'il est, il passe du temps avec elle, est là aux bons moments et évidemment, Hagu l'apprécie beaucoup. D'ailleurs, tout le monde aime Takemoto, Morita et Mayama en tête.
Au début, je trouvais Takemoto assez fade par rapport aux autres, je trouvais qu'il ne sortait pas du lot. Mais finalement, Takemoto est celui qui nous ressemble le plus. C'est un étudiant talentueux mais qui n'a pas de but. Et il avance à tâtons, entourés de gens qui n'ont aucune limites dans leur façon d'agir, ce qui lui fait peur. Sans objectif, il se sent perdu et prisonnier et la déprime fera son chemin au fil de la série jusqu'à ce qu'un jour, il plaque tout. Il part avec juste son vélo et son portefeuille et quitte tout, pour faire le point. Il veut découvrir ce pour quoi il est fait. Auparavant, on a eu le temps de constater son échec dans ses recherches de boulot, la destruction de l'oeuvre qu'il avait lui-même créée pour l'exposition et une crise d'angoisse qui l'a envoyé à l'hôpital. Son mal-être est vraiment palpable même si on en prend la mesure que quand tout bascule, avec du recul on voit que cela traîne depuis le début. Et du coup, Takemoto nous apparaît très intéressant car proche, réel et terriblement humain. Sans faire dans le mélo, on voit que ses questions pourraient être les notres, ses doutes aussi et du coup, il prend une autre dimension. Il revient après être allé à l'autre bout du Japon, "les mains vides", sans s'être trouvé. Mais il a compris qu'il était parti en fait uniquement pour comprendre l'importance des choses dont il s'éloignait. C'est un Takemoto transformé qui revient. Plus viril, plus sûr de lui, il tient tête à Morita dans les délires^^ et surtout, il avoue à Hagu qu'il l'aime.

 

 

Mayama est un adulte. Responsable et sérieux, c'est lui qui ramène les autres quand ils ont trop bu, qui tente tant bien que mal de freiner les ardeurs.
Il travaille pour Rika, une amie du professeur Hanamoto. Handicapée, celle-ci a besoin de Mayama pour effectuer certaines tâches. Elle finit par se passer de ses services, alors que Mayama est amoureux d'elle. Cet amour tourne à l'obsession un peu malsaine puisqu'il va jusqu'à l'épier (mais ce point n'est pas vraiment développé). Rika a perdu son mari dans un accident de voiture et depuis, elle vie enfermée dans ses souvenirs et sa culpabilité, incapable de s'ouvrir à nouveau. Et Mayama aimerait être celui qui réussira l'exploit, mais cela ne semble pas gagné...
Ayumi Yamada est amoureuse de lui depuis des années, même si elle ne le lui a jamais avoué, il le sait. Et il redoute le jour où elle se déclarera, car il ne saurait quoi répondre. Même si une relation avec Rika semble impossible, Mayama ne se tournera en effet jamais vers Ayumi, qu'il adore malgré tout. Il la voit comme une excellente amie, voire même une soeur et malgré lui, il la fait souffrir. Quand Ayumi va commencer à fréquenter Nomiya, Mayama va pas mal s'interposer entre eux. On pourrait prendre cela pour de la jalousie ou encore de l'orgueil mal placé, mais en fait c'est simplement que Mayama n'a réellement pas confiance en Nomiya et il adore tellement Ayumi qu'il ne veut pas qu'elle souffre.
L'image d'adulte intraitable et responsable que Mayama nous donne dès sa première apparition ou presque, est un peu remise en cause par le côté excessif de sa relation avec Rika ou même Ayumi. Cependant même s'il s'éloigne du groupe car il commence à construire sa vie, il n'aime pas être tenu à l'écart. Il répondra toujours présent pour tout le monde, pour Takemoto par exemple ou Ayumi. La fin de la première saison nous le montre dans une situation inconformtable puisque Ayumi et Rika se sont rencontrées et vont travailler ensemble.

 

 

Morita est incapable d'être sérieux, il faut toujours qu'il soit dans l'excès voire la folie. Chacune de ses apparitions est prétexte à une scène hilarante (ah la partie de twister !^^) et ça fait vraiment du bien. C'est pourquoi quand il va partir aux Etats-Unis et qu'on sera sans le voir pendant plusieurs épisodes, je trouve qu'il manque vraiment. Son retour est d'autant meilleur ceci dit, d'autant plus qu'il est spectaculaire^^
En fait, Morita est un garçon bien plus complexe que ça et son côté dingue n'est qu'une façade. D'abord, on se rend compte que comme Takemoto, il aime Hagu. Sauf que comme il ne sait pas gérer ses sentiments, il est toujours à lui faire peur, en la prenant en photo ou en se servant d'elle pour ses créations. La seule fois où il se lâchera, à savoir qu'il va l'embrasser, sa réaction est incroyable (mais tellement drôle^^). Le professeur Hanamoto l'a bien compris, Morita a peur de s'engager, aussi fuit-il toute discussion sérieuse et spécialement quand cela porte sur Hagu.
Bien qu'ayant pas mal redoublé, Morita est en fait un véritable génie. Quand il créé, il semble différent avec son air concentré et affairé. Il est bourré de talent, comme Hagu, mais il vit à son rythme.
En fait, exprimer ses sentiments est un vrai défi pour lui, mais ça le rend d'autant plus touchant et intéressant que c'est rare. Il y a par exemple la fois où il va s'excuser dans la grande roue face à Hagu et Takemoto, en étant extrêment gêné.
et puis -superbe scène d'ailleurs, une de celles que je préfère- il y a le moment où ayumi a découché et qu'il l'a attendu toute la nuit. face à la désinvolture dont elle fait preuve, il se met en colère pour qu'elle comprenne qu'il s'est inquiété. Ayumi réplique en disant que lui est parti aux USA un an sans crier gare, dont il est bien mal placé... Et ça se termine par des excuses profondes et sincères de Morita et une jolie conclusion pour une belle amitié (à mon sens encore pas assez développée).
Du coup, ces quelques éléments permettent de donner à Morita cette profondeur qui lui fait défaut au début. Ca le rend très complexe. Mais il est certain qu'il est la bouffée d'air frais de l'anime et que chaque apparition est destinée à faire rire, tellement c'est décalé^^           

 

 

Hagu a un talent artistique incroyable, reconnu bien au delà des portes de l'école. Et le décalage créé entre son apparence et les choses immenses qu'elle créé ne cesse de fasciner.
Très renfermée et solitaire, Hagu souffre de l'incompréhension des gens qui ne comprennent pas son repli. Comme elle est doué, elle fascine, et comme elle est mignonne, elle amuse, mais personne ne la voit comme une jeune fille.
Elle adore Shuuji Hanamoto et c'est bien réciproque. Il est la seule personne avec qui elle n'a pas de gêne à se laisser aller ou à être elle-même, il la rassure et il ferait n'importe quoi pour elle. Quand il partira toute une année pour écrire un livre, Hagu vivra mal le départ. Cependant cette période la fera se rapprocher des autres, puisqu'elle va vivre avec Ayumi, qu'elle appelle affectueusement "Ayu-chan". De la même façon, elle est très proche de Takemoto, sans savoir qu'il est amoureux d'elle. Elle le voit un peu comme un grand-frère.
Elle a en revanche très peur de Morita et de son comportement excessif, bien sûr elle ne comprend pas qu'il l'aime. Par contre elle respecte et admire le talent de Morita, qui comme elle, a une vision du monde particulière, ce que ne peut comprendre Takemoto. Hagu ignore tout des sentiments et quand ils évolueront pour Morita, elle aura du mal à comprendre. ainsi elle s'aperçoit que être avec lui la gâne, elle a mal au ventre et ça lui coupe l'appétit, alors elle pense qu'elle le déteste. Mais au fil des épisodes, elle fait peu à peu la lumière sur ce qu'elle ressent, surtout après le départ de Morita pour les Etats-Unis. Cependant la première saison ne va pas au delà.
Hagu est un personnage très mignon et attachant, mais un peu trop justement. Du coup, elle manque de relief, tellement elle est parfaite. Petit à petit par contre, on voit qu'elle souffre, comme si tout son talent était trop grand pour elle. Même Takemoto ne sait plus quoi dire pour arrêter ses larmes.

 

 

Ayumi excelle dans la poterie, c'est un art qui lui permet de se concentrer et elle y met beaucoup de dévotion.
Le personnage se définit entièrement ou presque par le fait qu'elle aime Mayama depuis longtemps. Elle finit par le lui dire (même s'il faudrait être aveugle pour ne pas le voir) et évidemment, ça restera sans suite puisque Mayama aime Rika-san. Tout au long de la série et alors même qu'elle n'espère rien, Ayumi ne peut aller contre ses sentiments. Elle n'essaie même pas de les fauire disparaître, elle vit simplement avec. evidemment c'est une situation pénible et plus d'une fois (à chaque épisode en fait), elle se mettra à pleurer parce qu'elle souffre.
Celui qui semble le mieux la comprendre est sans doute Morita. Le dingue de service semble être capable de n'être sérieux qu'avec elle. Ainsi, on le voit souvent observer Ayumi, venir la réconforter et même lui passer un savon quand elle va découcher, parce qu'il s'est vraiment inquiété pour elle.
Ayumi devient aussi proche d'Hagu puisqu'elles vont vivre ensemble quand Shuuji sera en voyage. ensemble, elle vont se spécialiser dans les plats inmangeables ^^ et Hagu viendra quelquefois aider Ayuymi dans le magasin de ses parents.
Plus tard, elle fait la connaissance de Nomiya, un collègue de Mayama. Le jeune homme s'intéresse à elle mais a bien compris qu'il ne ferait pas le poids face à tant d'années passées à aimer Mayama. cela ne l'empêche pas de sortir avec Mayama assez souvent, tout en étant ferme avec elle, pour qu'elle se secoue. Yamada semble commencer à voir Nomiya un peu différement maintenant, mais elle s'interdit même d'y penser. Elle pense que si elle arrête d'aimer Mayama, elle n'aura plus rien puisque elle s'est construite autour de ça. Donc renier son amour pour Mayama la laisserait sans rien. Ayumi est toujours déchirée. Même si elle sait qu'elle n'a aucune chance, elle n'a pas pu s'empêcher de souhaiter que ça ne marche pas entre Mayama et Rika et cette idée lui fait honte. Quand elle rencontrera Rika, elle sera évidemment troublée d'autant que Mayama essayait à tout prix de cacher l'existence d'ayumi à Rika. Mais cette dernière a décidé de travailler avec Ayumi, à la fin de la première saison...
Paradoxalement, Ayumi ne se gêne jamais pour traiter Mayama d'idiot ou lui coller une raclée, chose qu'elle est bien la seule à faire. Bien que Ayumi soit une vraie fontaine (pas un épisode vierge de larmes), je ne la trouve pas gonflante, ce qui m'étonne moi-même ^^. Elle est quelque part assez mature et responsable (sauf quand il s'agit de Mayama) et cet amour qu'elle nourrit fait tellement partie d'elle qu'on comprend qu'il ne s'agit pas d'une amourette d'adolescente. Elle est en cela très touchante et émouvante, même si sur la fin on aimerait qu'elle se tourne vers Nomiya, qui lui s'intéresse à elle.         

 

Voilà ! De très bons personnages (et il y en a d'autres encore) qui font l'anime. Pour qui aime les shojo, je le conseille vivement !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Mangas-Animes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche