Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 00:10

Fruits basket est un anime de 26 épisodes, qui est une introduction au manga papier (les 26 épisodes ne couvrent même pas la moitié du manga, donc si on aime et qu'on veut connaître la suite et fin, il faut le lire). Dans cet article, je parlerai exclusivement de l'anime, vu ce que je viens d'en dire, et le fait qu'il prend une direction différente du manga sur les derniers épisodes, du fait que le manga était toujours en cours. Ultérieurement, je referai un article sur Fruits Basket, pour parler du manga dans sa globalité cette fois :).

 

Fruits Basket (anime)

Tohru Honda est une jeune lycéenne qui vient de perdre sa mère -qui l'élevait seule- dans un accident de la circulation. En attendant d'aller vivre chez son grand-père qui ne peut l'accueillir pour l'instant en raison des travaux qu'il effectue dans sa maison, Tohru a planté sa tente sur un terrain, et elle travaille après le lycée pour pouvoir vivre.
A la suite d'un glissement de terrain qui détruit sa tente, Tohru est accueillie dans la maison de Shigure Sôma. Shigure est un romancier loufoque, cousin et tuteur de Yuki Sôma, le garçon le plus populaire du lycée, qui est dans la classe de Tohru. En échange de la cuisine, du ménage etc, Tohru a donc à nouveau un toit. Mais Shigure, Yuki et 11 autres membres du clan Sôma sont possédés par une étrange malédiction. Au contact d'une personne du sexe opposé, ils se transforment en animal. Ils sont ainsi possédés par les douze signes du zodiaque chinois, plus le chat. Les Douze doivent respect et obéissance au chef du clan : Akito.
Pour une raison inconnue, Akito décide de laisser Tohru dans le secret, qu'elle découvre dès le premier épisode (alors que tous ceux qui ont découvert la malédiction ont eu la mémoire effacée.) Avec sa bonne humeur, sa joie de vivre et son immense gentillesse, Tohru apporte un peu de soleil aux 13 maudits qu'elle rencontre peu à peu...

Tohru vit donc chez Shigure (le chien), le pervers et comique de service^^, avec Yuki (le rat), celui à qui tout réussit mais qui souffre de la malédiction et qui est toujours seul et Kyo (le chat), le cousin de Yuki. Ces deux-là se détestent à un degré assez impressionnant. Kyo est colérique, brutal mais a un coeur gros comme ça ^^.           

 

 

Coup de coeur pour cette (courte) série, à tel point que le 26ème épisode visionné, il m'a fallu d'urgence acheter la suite du manga ! Tant de questions en suspend ne pouvaient attendre ! Car on se pose bien des questions : d'où vient la malédiction, peut-on l'enlever, qui sont les deux derniers membres des 12 (puisque l'anime ne nous présente pas les personnages en totalité), et j'en oublie... J'ai aimé l'anime, mais comme souvent, le manga est mieux, même sans parler du fait qu'on a l'histoire en totalité.


Tout au long de ces épisodes, on fait donc petit à petit la connaissance des maudits de cette famille, chacun représentant un signe et en ayant les caractéristiques physiques et morales (plus ou moins marquées selon les cas), tout ça à travers le regard de Tohru, rayon de soleil de ces personnes qui souffrent et qui pour la première fois, peuvent partager leur secret avec quelqu'un d'extérieur à la famille. Tous les maudits sont attachants, chacun avec leur histoire, leurs faiblesses, leur façon de vivre avec la malédiction... Personnellement, l'histoire la plus triste est pour moi celle de Momiji, que sa mère a rejeté au point de vouloir l'oublier (je ne vous dis pas les larmes que j'ai pu verser quand il raconte son histoire, c'est si horrible...)
Le jeu consiste donc à trouver quel signe est attribué aux personnages, avant qu'il ne nous soit dévoilé ^^. Non sérieusement, l'histoire du zodiaque chinois est d'abord et avant tout un prétexte au véritable intérêt de cette histoire, à savoir, les relations humaines. Cette histoire nous montre avec justesse de grands thèmes : comment accepter l'autre tel qu'il est, comment avancer plus pour les autres que pour soi... C'est pourquoi si Fruits Basket est une série où l'on rit énormément (rien qu'avec cet incorrigible Shigure et l'exentrique Ayame...), c'est une série qui ne manque pas de moments tristes et émouvants et surtout de réflexions profondes, joliment tournées (la comparaison de la prune de la boule de riz et des qualités des gens, par exemple...).

 

kyo-toru---yuki_toit2.jpg


Tout ce petit monde est centré autour de Tohru, qui est un personnage d'une infinie gentillesse et d'un dévouement sans limites, d'une grande naïveté aussi et qui est le secours des maudits. Un personnage aussi parfait pourrait être insipide (j'ai eu peur de ça au début), mais fort heureusement il n'en est rien... du moins pas totalement Tohru s'efforce de vivre comme sa mère et de ne jamais flancher, et son attitude à la fin de la série envers Kyo nous montre Tohru sous un jour plus grave. Pour la première fois, elle pleure, elle a peur, elle ne sourit plus. A coup sûr, les deux derniers épisodes nous en disent beaucoup sur Tohru, nous montrant l'étendue de son intelligence, de sa bonté et de son courage. Après elle est agaçante parfois, à toujours vouloir sourire comme si rien ne l'affectait. Elle est un peu trop naïve aussi, mais bon elle remplit bien son rôle : nous éclairer sur cette famille Sôma.


Une grande réussite de ce manga est par ailleurs de nous montrer des personnages-types, assez clichés (une jeune fille naïve, un prince charmant, un rigolo, un brutal qui a du mal à avouer ses sentiments, etc...) qui au final nous surprennent. Les personnages ont de multiples facettes, qui cassent le cliché et ceci en fait des personnalités d'une grande richesse, tous jusqu'au dernier, ce qui est vraiment excellent, d'autant qu'en 26 épisodes et avec autant de personnages, c'est une belle prouesse (inutile de vous dire que dans le manga papier c'est plus détaillé et qu'on boit du petit lait à ce niveau là !).
Pour ce qui est des musiques, l'opening n'est pas mal mais l'ending, j'aime pas du tout. Les musiques de fond sont assez sympa (j'ai vu carrément mieux ceci dit). Par contre, tout fan de la série saura certainement de quoi je parle, si j'évoque l'inoubliable "Teru teru Momiji", chanté par Momiji puis Tôru dans les sources thermales. Ca ne veut rien dire mais ce passage et cette chanson surtout, c'est trop mignon !!^^


Voilà donc un gros coup de coeur, pour cette série très drôle, déjantée et en même temps très belle et émouvante. Mieux que dans certains shojos, elle se concentre sur les relations humaines, les personnalités des gens, leurs qualités et leurs défauts, leurs bons et mauvais côtés... et elle le fait bien :).           

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Mangas-Animes
commenter cet article

commentaires

Skaya 20/06/2012 10:48

J'adore cet animé : il est tout choupi et drôle. C'est dommage qu'on n'est pas la vraie fin correspondant au drama, car certains personnages n'ont pas été abordés. C'est regrettable!

Marluuna 20/06/2012 19:59



Oui c'est le seul point noir que je trouve à l'anime en fait.



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche