Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 00:04

Scénario : Ange

Dessin : Alary

Éditions : Soleil

Premier cycle de trois tomes, terminé.

Nous sommes en France, en 1680, donc sous Louis XIV. Le Ministre Louvois créé la Chambre Secrète, un service qui entraîne les meilleurs agents du royaume. Ceux-ci effectuent des missions secrètes et assurent ainsi la sécurité du royaume, sans qu’on ne s’en doute.

Parmi ces agents, il y a une jeune femme, Marie. Son nom de code est Belladone, et personne ne sait mieux qu’elle comment envoûter un homme… Enfant trouvée aux portes d’une Eglise, Marie fut élevée dans un couvent puis envoyée en Inde avant de revenir en France. Elle voudrait connaître son histoire, mais la vie du roi est en danger et plus que jamais, les agents et les mousquetaires doivent veiller au grain.

Entre Versailles et la cour des Miracles, Belladone vous emmène dans un récit emprunt d’une certaine réalité, mais teinté de romanesque…

 

Je dois vous faire une confession : j’aime l’Histoire de France (non, sans rire). Et puis chaque férue d’Histoire a ses périodes préférées et cette période dans laquelle s’ancre Belladone fait partie des miennes. Après j’ai l’esprit large : je peux accepter qu’on ne colle pas mot pour mot à la réalité. Après tout nous sommes dans une fiction, pas un livre d’Histoire, tout de même. Le décor, l’époque sert le récit, c’est tout. Et pour ce qui est de la fiction justement, pour moi qui ait lu les romans de Dumas et notamment « Les trois mousquetaires », qui voue un culte aux mousquetaires et à tout ce qui va avec… Rien que le résumé au dos de l’album avec la date et le reste, cela nous pouvait que me donner envie de m’y plonger.

 

Autre raison : la présence de Ange au scénario. Ange, scénariste bicéphale (Anne et Gérard en réalité) est un duo qui a signé des scénarios d’importance, depuis plusieurs années. En tout cas, des scénarios qui me plaisent. Ils sont notamment aux commandes de la Geste des Chevaliers Dragons, une série de fantasy publiée chez Soleil également ; on peut aussi citer Nemesis, une très bonne BD policière/fantastique, ou encore par exemple Le Collège invisible, série comique/fantastique qui fait la part belle aux références sur Harry Potter… Bref Ange, pour moi c’est une raison de me montrer attentive à une BD, quand j’entends ce nom. Ce duo sait toujours comment raconter une histoire, peu importe son genre. C’est toujours bien rythmé, on va à l’essentiel sans perdre trop de temps et souvent, c’est dans l’action qu’on découvre réellement les personnages, ou du moins leur potentiel. Après avoir surtout lu du fantastique, du policier voire de la fantasy, j’étais réellement curieuse de voir ce que Ange allait nous proposer dans l’aventure, l’historique (du moins comme toile de fond).

Ces deux raisons qui m’ont fait me mettre à la série, ont tenu leur promesse. Ange signe une fois de plus une scénario convaincant sur l’ensemble des trois albums que compte ce premier cycle, et ce dans ce contexte qui une fois de plus, fonctionne avec moi. En plus on a le bon goût de nous mettre tout de suite dans l’ambiance, que ce soit pour ce qui est des personnages, ou pour le récit de façon générale. Il y a beaucoup d’action, ce qui fait qu’on n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer. Cela permet une immersion totale assez rapidement, et il faut aussi avouer que c’est bien le but de tout premier tome qui se respecte : accrocher le lecteur. Mais les suivants ne démentent pas cela, surtout le second tome qui est particulièrement à la hauteur, en proposant notamment de bons personnages.

Bon je dois bien avouer avoir été un peu déçue au début par Maxime (le capitaine des mousquetaires qui est désespérément amoureux de Marie), décidément trop « plat » à mon goût bien que sympathique… Mais il faut bien avouer que Marie, notre protagoniste, est une personnalité tellement forte qu’à elle seule, elle porte sans problème la série. C’est quelqu’un de fort, physiquement (rompue à toutes formes de combat), mentalement (manipulatrice et séductrice), de particulièrement intéressant et il est clair que c'est en partie grâce à elle qu’on est autant pris dans cette histoire. Et puis allez, cela change pour une fois, d’avoir une femme aussi forte et un personnage masculin certes bon combattant lui aussi, mais bien moins charismatique.

 

Avant de vous parler un peu du dessin, je dois préciser que les trois tomes parus jusqu’à présent constituent un premier cycle. Ange a déclaré dans une interview (d’il y a quelque temps maintenant) qu’un second cycle était bien prévu et même mis en route, mais aucune date n’est annoncée, dans la mesure où Alary est sur un autre projet actuellement. A voir donc, pour la suite de cette série.

A noter que comme Soleil le faisait beaucoup à une époque, le premier tome était sorti en ce qu’ils appelaient les « Éditions 2B ». Il s’agit d’un album de format plus grand que la normale, qui comporte à droite les planches simplement encrées, en noir et blanc et à gauche la même planche, mais en version crayonnée. Personnellement j’ai toujours apprécié ce système car, même si certaines séries comportent un formidable travail sur la couleur, généralement j’aime bien plus le noir et blanc. Et le fait d’avoir les crayonnés montre le travail effectué par le dessinateur, de manière vraiment directe je trouve. Ensuite bien entendu, c’est encore mieux si on raffole particulièrement du coup de crayon du dessinateur en question. Mais dans le cas présent, l’édition 2B est très intéressante du point de vue des crayonnés justement, qui sont très « fouillis », et où on voit bien mieux les recherches effectuées sur une case, un plan, un personnage etc, que dans un autre 2B…

Pour ce qui est du dessin dans sa globalité, finalement je dois bien l’avouer, j’ai été assez surprise lors de la sortie du premier tome. Je ne suis pas particulièrement attirée, habituellement, par le dessin de Pierre Alary (qui a notamment signé « Les Échaudeurs des ténèbres » chez le même éditeur). Mais ici, je dois bien reconnaître qu’il y a du détail et justement grâce à cette version en noir & blanc, je me suis aperçue que le style était plus riche qu’il n’y paraissait à première vue. J’aime aussi les mouvements, et ce tout particulièrement lors des scènes de combats à l’épée. Il était important de bien les retranscrire, époque oblige, et c’est assez bien fait. Et j’avoue que je ne demande jamais mieux que d’être détrompée : partir dubitative et en revenir surprise et ravie, cela me plaît beaucoup. D’autant que c’est rare, finalement.

 

Belladone est une petite série que j’apprécie beaucoup, pour sa simplicité et son développement toujours bien effectué. Si le second cycle se fait attendre, il serait dommage de passer à côté du premier, qui mérite que l’on s’y attarde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans BD Franco-belges
commenter cet article

commentaires

Skaya 18/07/2012 10:01

Ok ok! Je me soumets...

Marluuna 18/07/2012 22:11



Haha ! \o/



Skaya 17/07/2012 11:25

Ca pourrait peut-être me plaire cette petite série

Marluuna 17/07/2012 18:39



Quand je te dis qu'il y a des BD dont les histoires pourraient te plaîre... :)



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche