Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 00:03

Une série de Ronald D. Moore, avec :

Edward James Olmos : William Adama

Katee Sackhoff : Kara « Starbuck » Thrace

Jamie Bamber : Lee « Apollo » Adama

Mary McDonnell : Laura Roslin

James Callis : Gaïus Baltar

Tricia Helfer : Numéro six

Michael Hogan : Saul Tigh

Aaron Douglas : Galen Tyrol

Tahmoh Penikett : Karl C. « Helo » Agathon

 

Série terminée en 4 saisons.

Il existe par ailleurs un spin-of, Caprica, mais je ne l'ai pas encore vu ^^

A noter également qu'il s'agit d'un remake d'une série des années 70 ^^.


battlestar-galactica_saison-2-ost.jpg

 

Les humains vivent en paix dans ce qu'ils appellent les 12 colonies...

Cependant les Cylons réapparaissent. Robots humanoïdes créés par les humains mais ayant échappé à leur contrôle, ils attaquent les 12 colonies.

Un vaisseau, le Galactica, devient alors le seul refuge des derniers survivants du genre humain... Ces réfugiés, menés par le commandant Adama, partent à la recherche de la mythique « Terre », tandis que les cylons se lancent à leur poursuite...

 

J'ai commencé cette série il y a quelques mois pour une raison assez simple : me mettre à la SF. Pour tout vous dire, la SF n'est pas un genre que j'affectionne particulièrement, que ce soit dans la littérature, le cinéma, les séries... Sortie de Star Wars et La Planète des singes, je n'aime -et ne connais, surtout- pas grand chose, il faut bien le dire. Et comme parfois je me dis que ce serait bien de tenter, d'ouvrir un peu des horizons, je me suis dit que je devrai regarder une série de SF. Et comme j'avais entendu énormément de bien de cette série en particulier, elle était toute trouvée. Mais du coup je ne m'attendais pas à apprécier, déjà. Et apprécier à ce point là, alors là... J'ai été bluffée. Je vais tenter de ne pas taper un article de 40 pages et de ne pas me perdre dans tous les sens, mais franchement c'est si énorme... En plus il faudrait parler en détail de tous les personnages, pour bien faire, tant tous, absolument tous, méritent que l'on s'y attarde. Mais bon ce n'est pas tellement jouable, là. Battlestar Galactica est une série extrêmement bien écrite, qui s'est arrêtée au bon moment.

 

05.jpg helo_and_sharon.jpg

 

Elle commence par une attaque des Cylons sur les humains. Humains qui se retrouvent donc obligés de fuir. Ils ne sont que peu de survivants à partir à bord du Galactica, et tous encore ne survivront pas. Au début la série adopte un schéma classique d'un peuple obligé de fuir ses poursuivants, mais rapidement elle tend vers quelque chose de plus grand. D'abord il y a ces cylons, les 12. A forme humaine et existant en bon nombre de copies, ils peuvent être n'importe qui. Le premier à nous être montré, Sharon/Athéna/Boomer, n'est que le début. À ce titre pour moi le point culminant de la série, c'est bel et bien la découverte des derniers cylons, quand les quatre se découvrent tous... C'est un moment magistral de la série. Bref, avec un tel postulat, on soupçonne tout le monde, forcément. Mais malgré cela, on ne peut que s'attacher aux personnages. Car c'est la grande force de la série, assurément, ses personnages. Je crois n'avoir jamais vu aucune autre série qui prenait à ce point le temps de s'attarder sur ces personnages, et pas juste les principaux (dans le genre Doctor Who fait cela aussi, mais de façon autre). Je pense par exemple à Félix Gaeta, qui est là dès le début, qui fait partie du décor mais qui dans n'importe quelle autre série, n'aurait pas eu de rôle à jouer. Là il en a un. Et ils sont nombreux comme cela, ces personnages qui ont leur développement, leur(s) moment(s) de gloire... Franchement ce n'est pas racontable, il faut juste le voir. C'est là que Battlestar galactica m'a le plus bluffée : dans le traitement de ses personnages. Si bien que du coup, le manichéisme est laissé au vestiaire, et que du coup, on craint pour tout le monde et on souffre pour tout le monde. Il y a ceux qui nous sont sympathiques, comme Tyrol ou Helo, ceux que l'on admire, comme Apollo ou Starbuck, ceux que l'on respecte, comme Roslin ou Adama, ceux dont on ne sait que penser, comme Gaïus... Mais tous, tous sont intéressants et d’une richesse folle. Pour bien faire, il faudrait vraiment parler de chacun d'eux dans le détail, mais bon...

 

battlestar-galactica-tv-series-2006-196-1-g.jpg razorbattlestar_galactica_razor.jpg

 

Et puis la série est tellement plus qu'une série de SF. C'est bien pour cela que je l'ai aimé à ce point d'ailleurs. C'est avant tout l'histoire d'un peuple qui lutte pour sa survie, pour se reconstruire... Les leaders, qui ont la lourde tâche de guider ces gens perdus... Les personnes actifs, qui protègent ce peuple du mieux qu'ils le peuvent... Et les personnes les plus banales, qui sont susceptibles de devenir importantes, voire des héros... Que ça se passe dans l'espace, avec des vaisseaux, des robots et tout cela, ça n'empêche pas pas que ce qui est mis en avant, à tout moment, ce sont bel et bien les hommes. Dans ce qu'ils ont de plus beau, mais aussi de plus méprisable parfois. Battlestar Galactica aborde également des enjeux politiques, militaires, moraux... Cela contribue à donner une autre dimension à la série, et à la rendre plus riche. Je ne suis pas fan de la SF, mais traitée comme cela, je signe évidemment tout de suite ! Réussir à lier tous les codes du genre avec en même temps un traitement aussi fin, psychologiquement parlant, des situations et des personnages, c'est très fort ! C'est très intéressant de voir la manière dont finalement, une population, une nation qui n'a plus rien à elle, décide de s'en sortir et de se remettre sur les rails. Ce n'est pas juste psychologiquement ou physiquement, c'est-à-dire qu'il faut réorganiser tout l'ensemble ! La façon de gouverner, de faire les choses... Avec une notion floue, ou du moins redéfinie vues les circonstances, du bien et du mal. Les voir mettre cela sur pieds, c'est très intéressant.

Cela dit il faut préciser que techniquement c'est très bien fait. Les cylons ont de la gueule, et je ne parle même pas du Galactica ! On sent que la série a les moyens de ses ambitions, disons. Les batailles spatiales sont très bien mises en scène et pas trop longues en plus, ce qui est parfait. Par ailleurs elle bénéficie d'une OST de qualité, capable de nous sortir des morceaux aussi bien épiques que d'autres soulignant une scène tragique... Je dois dire que souvent, la musique a contribué grandement à me faire craquer, lors d'une scène triste. La série est de grande qualité, techniquement. D'ailleurs le dernier épisode et les plans qui le composent m'ont marquée (sans même parler au niveau scénaristique, car même si je n'ai jamais trop compris les 5 dernières secondes, j'ai adoré cette fin en tant que telle).

 

kara-thrace_pilote.jpg

 

Je ne vais pas pouvoir évoquer tous les personnages malheureusement, mais quand même, il faut bien que je dise un petit mot sur quelques uns ! Sur Starbuck, forcément, c'est inévitable, même si j'en ai déjà parlé sur ce blog. Elle reste l'un de mes personnages féminins de séries favoris. Parce que Starbuck, ce n'est pas juste un garçon manqué, un soldat qui se comporte comme un mec... C'est quelqu'un de très fort, de dur, qui est exigeante avec les autre simplement parce qu'elle l'est encore plus avec elle-même en premier lieu. J'ai aimé ses coups de gueule, la voir remonter les bretelles à Lee ou à ses élèves, la voir monter au front toute seule... C'est un personnage très courageux et malgré sa dureté, elle reste incroyablement attachante. Probablement parce que derrière tout ceci, parfois on entrevoit sa sensibilité, ses doutes, ses peurs... Bref, Starbuck je l'aime et pis c'est tout ! :)

Mais elle n'est pas le seul personnage féminin d'importance dans la série. Il y en plein qui m'intéressent et/ou que j'apprécie, mais entre tous, j'ai également un faible pour la Présidente Lara Roslin. Parce que même si parfois ses choix étaient discutables ou si ses réactions m'ont agacée, c'était une femme formidable. L'actrice faisait montre d'une telle dignité, d'une telle justesse que c'était plus que crédible. C'est vrai, cette femme se retrouve avec une autorité, un pouvoir auquel elle ne s'attendait pas -et dans quelles circonstances!- et la voilà obligée de prendre des décisions sous lesquelles n'importe qui croulerait... C'est un personnage que l'on est obligé de respecter et d'admirer, forcément. Très forte également.

Du côté masculin c'est pareil, il y avait le choix, entre les Tyrol et les Helo que j'ai adoré, et le reste...Mais comment ne pas citer Adama senior ? Magnifique Edward James Olmos. Lui c'est pareil, il a beau être un militaire avec un passé brillant quand la série débute, le voilà dans une situation pour le moins délicate... Commander son cher vaisseau, oui, mais autant de vies entre les mains, et des décisions à prendre, stratégiques en plus... Un sacré bonhomme, le père Adama !

 

lee-et-starbucks.jpg

 

Ca n'empêche pas que j'ai aimé le fils aussi, Lee. Sa relation tumultueuse avec Starbuck évidemment, mais même sans cela. Le parcours de Lee est loin d'être linéaire, quand on le regarde au début, puis à la fin de la série. C'est quelqu'un d'assez impulsif, qui apprend encore à commander des gens et qui parfois se plante. C'était un bon personnage aussi. Et puis il y a Gaïus Baltar aussi, un personnage d'une grande intelligence, mais dont on ne sait que penser. Brillant mais lâche, flippant, traître... Il retourne sa veste, semble complètement paumé ou manipulateur... Probablement celui qui est le plus dur à cerner dans la série. Il était très bien interprété lui-aussi en tout cas.

Il existe beaucoup de séries et comme je suis bon public et que j'aime tous les genres, beaucoup de séries que j'apprécie. Mais il existe peu de séries qui même longtemps après les avoir terminé, continuent de me marquer. Probablement parce que rares sont les séries qui n’hésitent pas à aller au bout des choses quitte à tout remettre en question, et qui malgré les rebondissements, les avancées du scénario et le suspens pas possible, ne négligent jamais aucun de ses personnages, ceux de premier plan comme les autres. Une grande série, que je suis bien contente d'avoir finalement découverte.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Caprica-6 07/03/2013 23:58


Suis fan de BSG depuis deux ans et surtout de Felix. La série est fascinante, profonde. Tu l'as bien dit, ce n'est pas juste de la SF, c'est un space opera avec des personnages tout en profondeur
qui peuvent rappeler la réalité et ce que nous ferions si nous avions été dans leur cas. La musique, les décors, le jeu des caméras, les personnages, les acteurs...tout est beau dans BSG!

Cathy 28/01/2013 22:51

:(((

L'exercice n'est pas facile, cela dit.

Et puis, rien ne t'empêche d'approfondir le sujet avec un article sur une saison, un épisode, un personnage, ... ;)

Marluuna 28/01/2013 23:03



C'est sûr ^^


 


Oui c'est vrai aussi. Une idée à creuser ^^'



Cathy 28/01/2013 22:01

Il n'est pas très long finalement cet article. :)
Bon du coup c'est surtout du survol mais on sent que t'as lutté quand même. :D

Moi y a un élément que j'aurais mis en avant quand même, c'est que ok il y a des cylons qui se cachent parmi les humains, mais ce que je trouve génial, c'est qu'eux-mêmes ne savent pas qu'ils sont
cylons. Et c'est là toute la force du truc parce que bon, des méchants qui se cachent parmi les gentils, on retrouve ça dans un paquet de séries mais là ça met vraiment un sacré piment. La
découverte des quatre cylons restera un de mes moments préférés tellement je ne m'y attendais pas (d'ailleurs eux non plus ^^).

Bon, sinon y a quelques passages un peu moyens mais dans l'ensemble, ça reste quand même une très bonne série qui, comme tu le dis, a su s'arrêter au bon moment. :)

Marluuna 28/01/2013 22:42



Oui et du coup j'en suis pas contente :(


Oui c'est vrai, c'est là que l'idée est brillante. Et je suis comme toi : la découverte des quatre cylons, c'est une scène dont je me souviens encore parfaitement, tant elle était terrible (et
pour le coup elle m'avait clouée parce que si je m'attendais à ça...).


 


Tout n'était pas parfait c'est certain, mais quand même, j'en garde un excellent souvenir.



Oxo 28/01/2013 19:36

Bon article.
Juste 2 petites fautes d'orto: "Les personnes actifs" et les "autres".

Je pense que tu aurais pu parler plus des cylons, leur origines, leur création contre les humains et leur rébellion et du fait que leur grande force est de se fondre dans les colonies pour
accomplir leurs missions.

Marluuna 28/01/2013 20:48



C'est sûr. Le souci (et c'est bien pourquoi j'ai mis tant de temps à faire l'article) c'est que j'aurais aimé parlé de tout en détail... Et c'était impossible malheureusement. J'aurais aimé
m'attarder sur chaque personnage aussi :(



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche