Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 00:04

 

Une série terminée en 4 tomes, chez Delcourt.

Scénario : Lupano

Dessin : Augustin

Couleur : Penloup

 

« Dans l’Empire de Jézameth, être un hors-caste, c’est n’être pas tout à fait un homme.

Alim est de ceux-là. Tanneur de profession, il a la charge de recycler les corps sans vie des sirènes tueuses qui viennent s’échouer sur les plages de la cité impériale.

Mais le destin redistribue parfois les rôles. Un soir pas comme les autres, l’océan vient confier au plus humble des hommes le plus grand des secrets ».

J’ai gardé ce texte de l’éditeur (au lieu comme d’habitude, de créer moi-même un petit résumé) que l’on trouve en quatrième de couverture car je l’aime beaucoup. Je ne sais pas, ce petit texte m’a toujours beaucoup plu. Et je le trouve tellement juste, aussi, quant à l’esprit de la BD…

Il y a quelques années quand le tome 1 est sorti, on a été beaucoup à se dire « wow… la claque ! ». Voilà une BD sortie de nulle part, avec une couverture sur la première édition, dont on parle encore tant elle n’était pas engageante et ne rendait pas justice au contenu… Mais l’intérieur, mes amis, ça valait de l’or !  Personnellement, Lupano et Augustin… ‘Connaissais pas, à l’époque. J’imagine que la surprise n’est jamais où on l’attend, et quand elle vient d’une BD qu’on ouvre sans trop savoir pourquoi, cela fait encore plus plaisir. Et par chance, la suite fut tout aussi bonne, heureusement. Une série courte, mais que je vous engage vivement à découvrir.

 

Comme le dit ce petit résumé, on a pour protagoniste un homme ordinaire, Alim. Un hors-caste qui élève sa petite fille Bul avec le grand-père de celle-ci… Un homme bon, généreux, humble, bon croyant… Il nous faut quoi ? Une page, guère plus, pour nous prendre d’affection pour cet homme que les frasques de sa petite Bul conduisent en mauvaise posture… Car en effet dans cet empire que les auteurs nous ont créé, il ne faut pas faire de faux pas. Et il en fera un fameux. Jézameth, du nom de l’empire, fut le prophète qui traversa l’océan sacré. Or voilà qu’un jour dans le ventre d’une sirène, Alim trouve les saintes reliques, preuve que le prophète n’est jamais allé de l’autre côté. De quoi faire s’écrouler toute leur religion, leurs institutions, leur civilisation ! Alors parce qu’il ne faut pas que cela se sache, cet homme de rien du tout va devoir s’enfuir… Lui qui ne voulait pas savoir, qui ne voulait qu’être un bon croyant, voit son monde et tout ce en quoi il avait foi s’écrouler…

Très rapidement on comprend la richesse et la portée de cette histoire. Évidemment cela fait écho à pas mal de choses en nous, cela nous parle je pense, dans une certaine mesure… Mais dans ce grand récit, on a d’abord et avant tout cet Alim, dépassé, pourchassé, alors que si on lui avait donné le choix, il aurait préféré ne rien savoir. Et surtout ne rien dire. Ce scénario est d’une richesse, vraiment… On a pas mal d’humour au début, notamment via le Pépé, qui est vraiment comique. Et puis la petite Bul est craquante, alors c’est vrai que quand tout bascule, assez vite il faut le dire, on passe dans ce côté épique et plus aventureux avec surprise. Ce n’est pas que la transition soit mal faite car elle intervient dès le premier album… Mais le changement de ton s’impose. Cela m’arrive rarement, mais j’avoue avoir redouté le tome 2, tant le trouvais le premier tome d’une telle qualité que je me demandais comment les auteurs pourraient maintenir un tel niveau tout le long. Bon ils l’ont fait et c’est tout à leur honneur, mais c’est pour vous dire à quel point la barre est haute dès le tout début.

La BD ne donne pas dans la facilité (voilà un bon exemple à donner à ceux qui croient encore que la BD, c’est pour les gosses…), elle n’épargne rien quand c’est dur… On a une justesse de ton qui est bien réelle. Même quand les albums suivants s’essaient au principe casse-gueule de l’ellipse narrative, là encore c’est sans fausses notes.

Et puis il y a toujours de la nouveauté. Le bond dans le temps évidemment, mais aussi le fait qu’on consacre plusieurs planches par albums aux « méchants », aux « autres » qui sont toujours dans l’empire… Cela permet d’avoir différents points de vue, de donner une épaisseur aux personnages moins sympathiques ou plus secondaires aussi… et évidemment de développer ceux qui font l’histoire. Je le disais : il n’y a pas de recours à la facilité dans cette série.

On a là des dessins magnifiques. C’est d’une qualité, d’un dynamisme… Très rond, très mignon, avec en plus des couleurs chaudes, douces… Chaque planche est un régal, c’est presque si en voyant un trait aussi chouette, on serait surpris de la dureté et de la profondeur d’un tel scénario. Le contraste en est même parfois violent. Les expressions sont très bien maîtrisées, j’aimais beaucoup notamment la bonne bouille du Pépé et évidemment, la délicatesse de Bul. Les personnages vieillissent aussi, ce qui donne un sentiment de crédibilité qui n’est pas négligeable, dès lors que les années s’écoulent dans le récit.

Alim le Tanneur est l’histoire d’un homme, et celle d’un pays également. C’est une histoire teintée d’humour -surtout au début-, pleine de fougue, de nostalgie, de drame… Une histoire ambitieuse dans ses thèmes, très bien relatée et mise en images… Une petite perle de douceur et de richesse que vraiment, je conseille. J’admets parfois qu’il y a de très bonnes BD mais qui visent un public précis. Alim le Tanneur parlera à tous, alors je vous souhaite vraiment d’ouvrir un album… et de tomber inévitablement sous le charme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans BD Franco-belges
commenter cet article

commentaires

alex 26/07/2012 21:45

Je lirai alors :)

Marluuna 26/07/2012 23:02



oh oui fais !



alex 26/07/2012 10:47

mmmmh j'ai envie de dire que je me laisserai bien tenté par cette petite BD, elle est ici ou chez toi?

Marluuna 26/07/2012 13:36



elle est dans ma chambre a dijon ! vas-y franchement c 'est pas long et c'est extra !



Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche