Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 00:06

Un film d'Oliver Stone, avec :

Colin Farrell : Alexandre

Angelina Jolie : Olympias

Jared Leto : Héphaestion

Val Kilmer : Philippe II

Anthony Hopkins : Ptolémée âgé

Rosario Dawson : Roxane

Jonathan Rhys-Meyers : Cassandre

Christopher Plummer : Aristote

(2004)


Alexandre.jpg

 

La vie du célèbre conquérant Alexandre le Grand, de sa naissance jusqu'à sa mort.

Ptolémée, un de ses généraux, raconte son histoire bien des années après la mort d'Alexandre, en évoquant autant les différentes batailles qu'un côté plus intime du personnage...

 

Quand le film est sorti, j'avais très envie d'aller le voir. Parce que j'aime ce genre de films et que parmi divers personnages historiques, Alexandre le Grand me fascine particulièrement. Et puis le film a eu des critiques tellement mauvaises, tellement assassines même que ça m'a totalement refroidie ! Pourtant normalement les critiques ne comptent pas tellement à mes yeux, j'aime bien me faire ma propre idée... mais là c'était tellement, que bon... Ajoutez à cela le fait que je n'ai pas une grande affection pour Colin Farrell, et j'ai passé mon tour, du coup. Mais toujours, j'avais ce film en tête en me disant « un jour il faudrait quand même que je le vois », d'autant que j'avais vu il y a des années un autre film plus ancien sur Alexandre (avec Richard Burton), que je n'avais pas aimé du tout.

Maintenant que c'est fait, quel est le bilan ? Eh bien je dirai que j'ai bien aimé (ma foi j'ai beau chercher, je ne trouve pas grand monde qui soit d'accord avec moi là-dessus, mais c'est pas grave XD). Le film a des défauts, parfois gênants, et je les ai bien noté. Mais quand je le regarde dans sa globalité, je trouve aussi beaucoup de points positifs et surtout, le film m'a emportée, je me suis intéressée à ce qu'on me racontait. C'est le principal non ? Voilà pourquoi j'en garde un sentiment très positif, au contraire de bien des gens apparemment.

 

ALEXANDRE-LE-GRAND-FILM-20STONE-PTOLEMEE-20VIEUX-20--20ANTH.jpg    christopher9.gif

 

La principale critique que j'aurais à faire à ce film est aussi, et c'est paradoxal, une de ses qualités. C'est le fait que durant plus de 2h40, on s'attache à Alexandre, l'homme. Celui qui se disait fils de Zeus mais qui n'était au final qu'un humain, et qui en a douloureusement fait l'expérience. C'est une de ses qualités parce qu'en cela, le personnage est très humain justement et on s'y attache plus facilement que prévu. On découvre tout de ses doutes, de ses ambitions, ses rêves, ses peurs... Et c'est tout à fait réussi. Le souci, le revers de la médaille, c'est comme je le disais, que ce point est également le plus grand défaut du film : on aurait voulu voir plus Alexandre le Grand, le conquérant. Évidemment on ne peut pas tout dire, malgré les 2h40 du film, Oliver Stone a donc dû faire des choix. On le comprend bien, c'est sûr, sans cela il aurait fallu plusieurs films pour retracer toutes les batailles... Alors finalement, Stone en a conservé deux (en même temps s'il avait passé la bataille de Gaugamèles à la trappe, là c'était du foutage de gueule ^^). Et elles sont bien, mais pas assez longues et du coup pas assez nombreuses. Bien sûr il y a des scènes comme cela, et justement avant Gaugamèles, où on voit le stratège, qui met au point un plan d'attaque avec ses généraux... Et avec d'autres scènes (notamment une où il se confie à Héphaestion), on voit ses rêves, son désir insatiable de découvrir ce monde qui sera pourtant encore trop vaste pour lui, d'affranchir les peuples... Mais je ne sais pas... Le film passe tellement de temps à parler de l'intimité de cet homme que le personnage tel que les écrits historiques nous le dépeignent, est un peu mis de côté... Voilà pourquoi cela me déplaît, et à la fois non ^^. J'ai entendu parler d'une version director's cut encore plus longue, et j'ignore si cette version là me ferait dire autre chose, mais bon je m'en tiens à la version que j'ai pu voir ^^.

Qu'est-ce que ce film sinon le portrait d'un homme torturé face à ses démons intérieurs ? Un homme qui avait soif de connaissance et de conquêtes, mais qui est devenu roi trop jeune (cruelle scène que celle de l'assassinat de son père Philippe, où Héphaestion prend la couronne de la dépouille pour la poser immédiatement sur la tête d'Alexandre en le proclamant roi, sans se rendre compte que celui-ci est complètement bouleversé). Après qu'il ait découvert la première conspiration contre lui, Alexandre deviendra troublé, paranoïaque, ce qui le mènera à sa perte, alors qu'il avait seulement la trentaine...

 

Alexander-colin-farrell-angelina-jolie-val-kilmer.jpg

 

Toute sa vie durant, il ne fera confiance qu'à Héphaestion, son fidèle général et compagnon, et lui seul. Sa relation avec sa mère Olympias est très révélatrice aussi, des démons du personnage... Plusieurs scènes du film sont assez remarquables du point de vue de leur mise en scène et de leur impact. On pense à la scène où Alexandre n'est plus que l'ombre de lui-même et où il annonce à ses soldats « nous rentrons en Macédoine »... (alors qu'on sait qu'il ne reverra jamais sa patrie). Ou encore lorsqu'un vautour mange les cadavres de ses soldats et qu'il pleure la mort de ses hommes... Il y a aussi ce passage où il affronte la mutinerie de ses hommes, moment pivot puisque c'est là qu'Alexandre perd la fidélité de ses hommes... Autant de moments marquants, où justement la grandeur et la force d'Alexandre ressortent aussi. Et heureusement.

Et puisque le film s'attarde sur l'homme dans son intimité, impossible de ne pas évoquer Héphaestion, son général et ami d'enfance, et ce qui se rapproche le plus du terme « âme soeur ». A l'époque on ne parlait pas de ces choses comme la bisexualité & co ; ces termes sont venus après. Mais pour ramener les choses à notre époque, disons qu'Alexandre était bisexuel, dans le film (enfin pas que dans le film en fait). Il s'est marié pour avoir une descendance, mais à plusieurs reprises, sa mère notamment, déplore qu'il ne s'intéresse pas vraiment aux femmes. Jamais le film ne montrera autre chose que des accolades entre les deux hommes. Ainsi, comme l'évoque Aristote au début du film, il s'agit d'un amour pur, qui va au-delà des relations physiques. Et c'est assez l'image que je me faisais de leur relation (malgré quelques scènes très fleur-bleues) : une amitié fusionnelle s'apparentant à de l'amour (sans le côté physique, encore une fois). Malheureusement dans ces scènes là, Colin Farrell n'est pas forcément génial je trouve. La scène où il dit à Héphaestion : « C'est toi que j'aime, Hephaestion. Nul autre » est très belle en soi, mais autant Jared Leto est parfait, autant Colin Farrell a du mal à convaincre...

 

alexandre-et-hephaistion.jpg

 

Pourtant, alors que comme je l'ai dit, je ne porte pas Colin Farrell dans mon cœur normalement, ce film m'a fait changer d'avis en ce qui le concerne. Hormis ces scènes là où Alexandre est plus tendre et où je le trouve pas terrible, le reste du temps il est très bon. Quand Alexandre est jeune et effrayé, tenant tête à son père, il me plaît beaucoup. Et il n'est jamais meilleur que dans les scènes où il pète un plomb et se laisse aller à sa paranoïa et à ses délires, je trouve, comme la scène de la mutinerie ou bien la scène où il est empoisonné. Ou, juste avant, quand (je mets en blanc car c'est un spoiler) Héphaestion vit ses derniers moments et qu'il entre dans une fureur noire, apeuré à l'idée de vivre sans lui. Je ne dis pas que je vais me précipiter sur sa filmographie dès aujourd'hui, mais je pense que je l'éviterai moins à l'avenir, ce qui est déjà pas mal ^^. Comme quoi je me faisais une fausse image de cet acteur. Par contre le voir blond, c'était très bizarre je trouve ^^...

Au niveau des seconds couteaux, on a pas mal de bons acteurs, même s'ils n'ont qu'un petit rôle. C'est toujours un plaisir de retrouver Anthony Hopkins, ou encore Val Kilmer (crédible en Philippe II, roi borgne et ivrogne), Christopher Plummer en Aristote, ou encore Jonathan Rhys-Meyers en Cassandre... De manière générale, les généraux d'Alexandre sont tous bien interprétés de toute façon.

J'ai aimé la prestation d'Angelina Jolie aussi, en Olympias, mère d'Alexandre. Leur relation est très complexe et passionnante, et Angelina Jolie, très froide et déterminée, m'a bien plu même si elle manque parfois un peu d'émotions. Mais son regard glacial collait à la perfection, notamment dans cette scène où Alexandre devient roi après la mort de son père... J'ai bien aimé aussi le jeune acteur qui faisait Alexandre enfant (très ressemblant d'ailleurs), notamment la scène où il dompte Bucéphale, le célèbre cheval du conquérant. J'attendais particulièrement cette scène en plus ^^ !

 

18398347.jpg

 

Enfin, reste à évoquer Héphaestion, dont j'ai déjà parlé ci-dessus. Jared Leto est lumineux dans ce rôle qui, s'il reste secondaire, est pourtant un de ses rôles que je préfère jusque là. Finalement Héphaestion, on le voit plus qu'on ne l'entend. Il n'est jamais loin, toujours présent pas loin d'Alexandre, et ses regards en disent long (d'ailleurs cela m'a fait sourire, quand la princesse perse s'adresse à lui en croyant qu'il est Alexandre et qu'il regarde son roi mi-amusé, mi-gêné, d'un air de dire « euh c'est pas moi en fait » ^^). Je le vois un peu comme la conscience d'Alexandre. Il sait l'apaiser, retenir ses ardeurs et lui renouvelle toujours sa confiance. Nul doute que sans lui, Alexandre ne serait pas allé si loin, d'ailleurs il le dira plus d'une fois. Il y a quelque chose de très féminin dans les traits de Jared Leto, et surtout dans ce film où il est maquillé pour, et lui, au contraire de Farrell, est parfaitement crédible lors des ces 2-3 scènes plus tendres avec Alexandre. Il joue tout avec le regard, et rien qu'avec cela, on voit combien il aime son roi et est prêt à le suivre n'importe où (terrible, la scène où il vient offrir une bague à Alexandre alors que celui-ci s'apprête à « honorer » sa nouvelle femme et où il a les larmes aux yeux)... Puisque le film voulait parler de l'homme Alexandre, je suis contente qu'elle ait appuyé sur ce pan de sa vie et sur l'importance d'Héphaestion dans la vie et le cœur du roi... Je ne sais pas si cela a déplu à certains, mais j'ai apprécié.

 

Alexander-The-Grea_1495284c.jpg 2019850209_1.jpg

 

hephaistion_jared_leto.jpg 

J'ai beaucoup aimé la musique également, avec ces grandes envolées... Notamment juste avant la scène où Alexandre et Ptolémée parlent de ce « monde de titans » (très belle scène, en passant) ; on retrouve ce thème là en fin du film et je l'ai particulièrement aimé. D'ailleurs puisqu'on parle de la forme, le film était assez spectaculaire aussi de ce côté là. Les batailles (surtout la dernière, avec ces tons rouge symbolisant l'attitude suicidaire d'Alexandre), mais aussi les décors... C'était vraiment chouette. Mais en définitive, le film d'Oliver Stone n'est pas un péplum. C'est un film sur un homme torturé. Un film ambitieux où clairement, ressort la vision du réalisateur, aussi. Un film massacré par la critique, et honnêtement je ne vois pas pourquoi. Enfin j'ai vu ses défauts, je comprends parfaitement qu'on puisse ne pas l'aimer, mais les critiques que j'ai vu en parlaient comme d'une daube infâme, et là je trouve que c'est quand même un peu abusé, surtout quand on voit ce qui passe au ciné en terme de films qui ne volent pas haut... Enfin bref, j'ai apprécié, voilà !! ^^

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nephthys 06/05/2013 18:25

Ahh ce film a fait couler beaucoup d'encre... Je comprends qu'il n'ait pas plu, mais rien que pour Jaja que je trouve extraordinaire, je ne peux pas dire que ce soit la daube du siècle. Comme tu le soulignes, il y a eu bien pire au cinéma.
J'ai trouvé Jared Leto extra dans ce rôle, il n'hésite pas à repousser les limites en choisissant ses rôles. Colin Farrell est intéressant dans ce rôle, mais le blond ce n'est juste pas possible.
J'ai l'édition collector en DVD et ca m'arrive de regarder le film de temps à autre...

Nephthys 07/05/2013 20:22

Oui le cinéma et la critique sont deux choses qui ne fonctionnent pas très bien ensemble.
Il suffit qu'il y ait un avis vraiment négatif pour que les autres n'encensent plus le film...

Marluuna 07/05/2013 20:11

C'est tout à fait ça... Enfin il y a plein de films comme ça de toute façon, descendus par la critique mais que je ne trouve pas mauvais... Et des trucs franchement pas terribles qui cartonnent.. Je ne comprends pas tout des fois ^^'

Nephthys 07/05/2013 17:31

Oui ce n'est pas un navet non plus, il y a des efforts de fait sur plusieurs plans et c'est simpliste de dire que c'est un pur navet. Quand tu vois des "Sex Adacemy" et autres mièvreries t'as envie de rigoler...

Marluuna 06/05/2013 23:46

Mais c'est clair ! Je ne comprends pas l'acharnement sur ce film, qui est quand même bien réalisé, bien joué. Même si on ne l'apprécie pas, ce qu'encore une fois je conçois tout à fait, de là à crier au navet, j'avoue que ça me dépasse...
Personnellement je pense même acheter le dVD parce que j'ai envie de le revoir...

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche