Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sorti le 21 novembre 2007, "Kiss" est le 11ème album de Laruku et a la lourde tâche de succéder à Awake, qui est un excellent album, considéré par beaucoup de fans comme étant leur meilleur à ce jour.
L'album s'ouvre sur Seventh Heaven, premier single sorti en mai 2007 et donc déjà bien connu. Une chose est sûre : ça n'a rien à voir avec ce à quoi ils nous ont habitué. A la sortie du single, je m'étais meme un peu inquiétée pour tout dire... Mais si le titre faisait bizarre, on a eu le temps de s'y habituer et dans le contexte de l'album, il trouve bien sa place. Et puis Laruku aime sortir parfois des titres "OVNI", alors c'est toujours sympa.
La seconde piste, Pretty Girl, permet à Ken (guitariste) de se faire plaisir, sur la musique certes, mais aussi les paroles. Ca bouge, il y a du rythme, c'est bon ! Hyde (chanteur) se fait plaisir aussi et ça se sent. Et ce d'autant plus en live. Une chanson rock certes classique, mais tous les ingrédients sont là et bien là, alors banco.
My Heart draws a dream (dont le clip est magnifique, en passant) est à la troisième place. Après mûre réflexion, c'est sans doute ma chanson préférée sur cet album, et une de mes préférées tout court. Depuis sa sortie single en août 2007, je n'ai eu de cesse de la réécouter durant des semaines, et cette chanson est une vraie merveille... Hyde, par son incroyable performance vocale, domine tout. Les aigus des refrains sont magnifiques, et la fin originale, grâce à des choeurs prenants. Rah, j'adore ! ^^
Enfin une chanson totalement inconnue (oui, j'avais qu'à pas craquer et écouter les singles avant, je sais ^^) : Sunadokei. Musique signée Tetsu (bassiste) et ça s'entend, c'est excellent. C'est un son nouveau, autre chose que les pistes précédentes. J'aime la façon dont ça se suspend parfois, pour mieux redécoller (du style le moment où Hyde dit "hold your breath hold your peace it's time to make or break" et que la musique reprend après... j'adore !!)
Vient ensuite Spiral, signée Yukki (batteur). Et ça s'entend aussi. C'est un son propre au batteur, chaque membre du groupe ayant un style bien défini. D'habitude je ne cours pas forcément après, mais là j'avoue... Même si Spiral n'est pas forcément originale, le rythme est tellement entraînant qu'on se laisse prendre avec plaisir.
kiss booklet

Sixième piste, Alone en la vida. A la première écoute, je n'ai pas tellement aimé. Trop lente, trop longue, trop banale... Et finalement, après quelques écoutes de plus, je me suis laissée prendre à la mélodie paisible et à la voix parfaite. Seul souci le "and so i go" de Hyde, qui est de trop en fin de couplets, qui tranche trop avec le reste je trouve... Du coup je l'aime bien cette chanson, mais moins que les autres, c'est sûr.
Draybreak's bell enchaîne. Single bien connu aussi depuis octobre 2007 (et car c'est l'opening de l'anime Gundam 00). Là aussi c'est un sacré morceau, où la voix de Hyde se fait chargée mais pure, la guitare s'emballe... Un bonheur. Avec le temps je m'aperçois que c'est celle que j'écoute le plus, probablement.
Umibe est la huitième piste. Là aussi signée Tetsu, c'est très réussi. Ce qui m'épate, c'est la fin. Mine de rien, il envoie ! Et quand on l'entend en live, on se rend compte que comme à chaque fois, il assure et l'émotion est bien plus intense.
The Black rose est la suivante. Là j'avoue, j'ai du mal. Maintenant, ça va un peu mieux qu'à la première écoute, mais quand même... L'intro au piano est déconcertante, la suite s'enchaîne en changeant sans cesse de ton si bien qu'on n'est jamais fixé... On attend que ça décolle avant de s'aperçevoir que ça a déjà décollé, mais pas comme on le pensait... C'est original oui, mais je m'y perds un peu... Et malgré le temps qui passe, je ne l'aime pas davantage.
Link-Kiss Mix- : Elle était connue depuis 2 ans puisque c'est l'opening de FMA le film, donc cette chanson fait désormais partie des classiques. L'envolée au refrain puis à la fin après le solo de Ken, c'est un vrai bonheur ! Mais petit détail: Link fait un peu 'bizarr'e dans l'album puisque l'ambiance ne colle pas vraiment au reste je trouve. Est-ce lié au fait qu'on la connaît par coeur, toujours est-il que je trouve qu'elle détonne. Dommage parce qu'elle est terrible (même si le mix, je le cherche encore).
 
laruku pamphletkiss

Attention, merveille en vue : Yuki no ashiato. Une merveille, tout simplement. Une musique tellement belle qu'on en est ému dès les premières notes, ce qui en fait une de mes ballades préférées du groupe, c'est clair ! Hyde se montre incroyable là-dessus, il transmet tellement d'émotion, de nostalgie, de détresse que c'est prenant, alors même qu'on ne comprend pas ce qu'il dit ! La fin du premier couplet est superbe tellement sa voix est déchirée... Et la fin est sublime, quand la voix de Tetsu s'ajoute et amplifie celle de Hyde.
L'album se ferme avec Hurry Xmas, une chanson de noël assez décalée. Le début fait très 'Walt Disney', et la musique rappelle un peu les comédies musicales anglaises des 50's, c'est étrange... Et puis de l'accordéon dans du Laruku, 'fallait oser ! Preuve que le groupe n'a de cesse de surprendre, Hurry Xmas est une musique entraînante même si déconcertante au premier abord.
Finalement, cet album ne peut se comparer à son excellent prédécesseur, tant il est à part. Beaucoup de commentaires généraux peuvent se faire. On notera tout d'abord un schéma classique de Laruku : des balades, du rock, des ovni... Ceci étant, le son général se veut résolument plus pop. Par certains côtés, on peut noter un certain 'retour aux sources'. Des musiques comme Daybreak's bell mais surtout My Heart draws a dream rappellent beaucoup ce qu'ils faisaient il y a quelques années de ça. Ajoutons que la conclusion de l'album avec Hurry Xmas n'est pas sans rappeller celle de l'album True avec I wish, dans l'idée...
Ce qui choque aussi, c'est la façon toute nouvelle dont Hyde chante. Il a cette façon de soudainement casser sa voix (exprès bien sûr), ça surprend et c'est particulièrement repérable sur Umibe. On a aussi l'impression qu'il chante dans une Eglise, vu le son particulier, mais c'est très appréciable et pas gonflant, à la manière de certains effets d'écho indésirables. Enfin, Hyde joue nettement plus sur son vibrato, mais avec (pour moi) encore plus d'intensité et de talent que Gackt par exemple (qui lui en abuse). Une chose est sûre, Hyde acquiert de plus en plus de maîtrise au fil du temps, et ce pour notre plus grand plaisir.
Je me rends compte aussi que j'adore les compos de Tetsu, qui lui ressemblent tant, et que j'ai trop souvent minimisé son travail remarquable sur les choeurs (Yuki no ashiato m'a scié). De manière générale, l'album est constitué de morceaux bien différents, avec des passages et des tons si chers à L'Arc~en~ciel, mais toujours en nous surprenant quand même.
Ce 11ème album ne souffre pas de la comparaison avec Awake puisqu'il est dans un registre différent; il a ses propres qualités et il s'apprécie de plus en plus au fil des écoutes...
Tag(s) : #Critiques d'albums-chansons-lives-clips
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :