Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un film de François Ozon, avec :
Isabelle Huppert < Augustine
Catherine Deneuve < Gaby
Emmanuelle Béart < Louise
Fanny Ardant < Pierrette
Danielle Darrieux < Mamie
Ludivine Sagnier < Catherine
Virginie Ledoyen < Suzon
Firmine Richard < Chanel
(2001)

 


Une grande maison isolée en pleine campagne... Un matin, le maître de maison est retrouvé mort dans sa chambre, un couteau planté dans le dos. Autour de lui, gravitaient 8 femmes... Isolées dans la maison par la neige, la fille aînée mène l'enquête à sa façon, dévoilant ainsi de sombres histoires, car comme il est dit : chacune ment, mais pour des raisons autres que le meutre... Qui peut être la coupable ? Suzon, la fille chérie qui vient de rentrer à la maison pour les vacances, Gaby, la veuve, Augustine, la tante aigrie, la grand-mère infirme, Catherine, la plus jeune fille qui rêve d'être vue comme une grande, Pierrette, la soeur du défunt, Louise, la femme de chambre, ou bien plutôt Chanel, la cuisinière ?



Très bien fait ce film... Il est conçu bizarrement puisque c'est un huis clos qui rappelle le théâtre, impression qui a d'ailleurs dérangé certains. Ce n'est pas mon cas, puisque j'aime vraiment beaucoup ce film.
Un homme assassiné dans sa maison, 8 femmes qui faisaient partie de sa vie, chacune peut être la coupable. Voilà pour les bases. Et comme dans toute intrigue qui commence comme ça, chacune suspecte une autre, les femmes sont coincées dans la maison (du moins, quelqu'un cherche à ce qu'elles y restent), et donc, les secrets sont dévoilés petit à petit. On apprend des choses sans rappport (apparent) avec le meutre, et surtout, tout au long du film, les véritables personnalités se révèlent.
 
Sur les 8 femmes, elles sont toutes très talentueuses (enfin sauf Catherine Deneuve, que je n'ai jamais pu sentir, et Virginie Ledoyen, très sympathique mais piètre actrice à mon goût). Mes 3 chouchoutes : Emmanuelle Béart, très sensuelle et fascinante, Isabelle Huppert, excellentissime, et Fanny Ardant, charmante et juste, comme toujours...
Très bonne idée d'avoir inclu 8 chansons chantées par les actrices, c'est original et très sympa comme concept. Même si ce n'est pas toujours juste (en même temps ce ne sont pas des chanteuses non plus), c'est très émouvant. J'aime beaucoup l'interprétation qu'Isabelle Huppert fait de "message eprsonnel", une très belle chanson ! Et évidemment, le mot de la fin, chanté par Danielle Darrieux : "il n'y a pas d'amour heureux" (superbe chanson, une de mes préférées, merci Aragon et Brassens de l'avoir chanté...)
Donc voilà, un huis clos prenant et bien interprété... Evidemment une fois qu'on l'a vu, on connait la fin, n'empêche que j'aime toujours revoir ce film ^^ 
Tag(s) : #Films et dessins animés
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :