Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 00:09

Une série créée par Andrew Kreisberg, avec :

Stephen Amell : Oliver Queen / Green Arrow

Katie Cassidy : Laurel

Colin Donnell : Tommy

David Ramsey : Diggle

Emily Bett Rickards : Felicity

Willa Holland : Thea

Susanna Thompson : Moira Queen

John Barrowman: Malcolm Merlyn

Paul Blackthorne : Quentin Lance

 

Une saison diffusée. Renouvelée pour une saison 2.

 

Oliver Queen, jeune milliardaire frivole, est depuis 5 ans présumé mort après un naufrage. Mais après toutes ces années, Oliver est retrouvé bien vivant. En rentrant à la maison il retrouve ainsi ses proches, lesquels voient bien qu'il a changé.

Oliver créé un justicier, Green Arrow, afin de réparer les torts causés par sa famille à leur ville. Il va ainsi la débarrasser de tous les malfrats qui la composent, en cachant son identité secrète. Mais le père de son ex petite amie Lauren, inspecteur de police de son état, est bien décidé à arrêter le justicier qui officie en ville...

 

Regarder Arrow, c'est regarder une série sympathique, pas compliquée à suivre. Divertissante, quoi. Et ce n'est absolument pas une critique de ma part, puisque c'était ce que je désirais voir lorsque je l'ai commencé, donc je suis ravie ^^. La série a été renouvelée pour une seconde saison et je serai donc au rendez-vous. Elle n'est pas exempte de défauts mais je pense qu'il faut la regarder sans trop en attendre non plus.

Malgré cela, c'est vrai que les passages qui font vraiment trop « série pour ados » passent moins bien. Et là je pense à Théa, la sœur d'Oliver, qui pendant une large partie de la saison est quand même gonflante au possible. Certes elle a de quoi être perturbée entre son père décédé et le frangin qui revient d'entre les morts, mais même comme cela, elle est tête à claques. En un sens elle me rappelle un peu Juliet, de Ringer. Mais pour le coup j'aime encore mieux Thea ^^'. Vers la fin de la saison le personnage change un peu et est nettement plus sympathique mais pour le coup entre son côté fliquette et son histoire avec le jeune voyou, ça fait vraiment série pour ado... Ca, c'est la première critique que je ferai. L'autre c'est clairement -et je ne suis pas la seule dans ce cas, à ce que j'ai pu lire à droite et à gauche-, le fait que les passages sur l'île (les flashbacks du temps où Olivier était coincé là-bas) étaient très ennuyeux. Alors je ne saurais pas vraiment dire à quoi ça tient, mais moi j'ai rapidement décroché et je suis incapable de vous raconter un seul de ces passages où mes yeux n'ont pas regardé ailleurs que sur l'écran... Franchement autrement, pas de souci j'étais accrochée, je ne voyais pas les scènes passer et je regardais avec plaisir... mais dès qu'on arrivait sur l'île (avec plus ou moins de passages là-bas selon les épisodes), je décrochais invariablement. Dommage.

Pour autant, j'ai trouvé la série divertissante, ma foi. J'ai aimé les différents opposants qu'on nous présentait, la lutte d'Olivier (avec cette dualité très bien montrée, le fait qu'il soit très borderline), les personnages aussi...

Du côté des méchants pas beaux (ou plutôt très beaux) j'en retiendrai deux : Seth Gabel (que les amateurs de Fringe auront retrouvé avec bonheur), qui livre une prestation étonnante et dont je garde un excellent souvenir. L'autre c'est, sans objectivité aucune, John Barrowman (ou plutôt Cap'tain Jack !! ^^) alias Malcolm, le père de Tommy, le « meilleur ami / rival» d'Oliver. Malcolm était un peu la clef de tout ce cirque et si on voyait peu le personnage, j'aimais bien le retrouver quand même (même si cette intrigue a mis un peu de temps à décoller). Puis Barrowman dans un rôle de méchant après Desperate housewives, ça change et c'est cool.

Côté gentils, j'adorais notre trio de choc formé d'Oliver, Diggle et Felicity. Les trois à savoir l'identité véritable du justicier. Felicity, c'est la touche féminine, le cerveau -puisqu'elle a quelques talents en informatique- et aussi l'humanité. C'est celle qui refuse qu'Oliver aille trop loin. C'est un personnage sympathique et indispensable désormais pour ce qu'elle incarne dans ce trio. Diggle c'est pareil, je l'ai adoré d'emblée. Au départ garde du corps d'Oliver, il est vite mis dans la confidence et il insiste pour être un partenaire. On le voit gagner sa place auprès des actions d'Oliver, le raisonner, le contenir, et toujours lui prêter main forte. Un chouette duo que voilà !

Oliver enfin, est un personnage qui me fait un peu penser à Batman. Pour le côté sombre et torturé, le côté milliardaire play boy qui lui sert de couverture, et aussi le fait que sorti de son arc et ses flèches, il n'a que des capacités naturelles pour combattre, et aucun super pouvoir particulier. Et moi j'adore Batman pour toutes ces raisons là, justement. Alors j'aime ce personnage là aussi, du coup. J'aime bien la construction du personnage. Ce qu'il a été, ce qui s'est passé, les moments sur l'île se chargent de nous le montrer, mais ce qu'il est maintenant continue d'évoluer. Comme toute personne avec de trop grandes capacités, on sent qu'il pourrait franchir la limite. Se croire invincible, penser avoir droit de vie et de mort... C'est intéressant de voir comment il peut dériver, ce qui l'anime, ses convictions, sa manière de faire les choses... Le personnage est intéressant, pour moi c'est un fait. Et je ne m'attendais pas à ce qu'il ait autant d'épaisseur donc c'est plutôt une bonne surprise. Quant à l'acteur, Stephen Amell, si son jeu ma paraissait un peu figé au départ, il s'en sort finalement plutôt bien dans son rôle.

 

Côté personnages toujours, un mot sur l'inspecteur Lance, qui peut sembler très agaçant puisque son but est d'arrêter le justicier, mais que j'ai beaucoup aimé quand même parce que je comprends pourquoi il agit comme cela. En bon flic il est du genre à appliquer les lois et l'idée qu'un individu arrête les malfrats à coups de flèches l'horripile, ce qui se conçoit bien... Et bien j'ai hâte de voir comment tout ceci va évoluer, vue la fin de saison 1...

J'ai trouvé la série plutôt réglo dans les scènes d'action, qui en plus sont nombreuses. C'était assez bien géré. De la même façon, j'ai trouvé bien qu'on ne nous présente pas de purs personnages manichéens, ce que je redoutais un peu en commençant Arrow. Au final la série est un bon divertissement, comme je le disais, et on s'investit assez facilement dedans :).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche