Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un anime de 11 épisodes.

Au départ, ils étaient six amis. Mais lorsque l'une d'elle, Menma, décède, le groupe éclate.

Des années plus tard alors qu'ils sont adolescents, Jintan, celui qui était comme leur leader, voit apparaître Menma. En réalité il s'agit de son fantôme, qui est venue parce qu'elle a encore quelque chose à accomplir. Jintan doit alors rassembler à nouveau le petit groupe éparpillé...

 

Lorsque j'ai regardé cet anime pour la première fois, je me souviens que le premier épisode m'avait moyennement convaincue. Et comme l'anime en compte peu au final, je m'étais dit que cela partait mal... Mais c'est fou comme le premier épisode de la série n'a rien à voir avec l'ambiance du reste, et encore moins avec sa qualité ! Et pour en avoir parlé avec un ami, il a ce même ressenti : il a adoré l'anime (comme moi), mais lui-aussi pense que le premier épisode est très bizarre, comparé au reste. En fait, c'est qu'on a l'impression en gros qu'on va voir un shôjo « petites culottes », c'est-à-dire le truc un peu (beaucoup) lourdingue avec des femmes peu vêtues, visez un peu le genre ! Alors que c'est tout sauf ça, en plus ! Donc si j'ai un conseil à vous y donner : ne vous y fiez pas. Persévérez, et logiquement dès le second épisode vous serez conquis !

Ce que j'aurais à dire aussi c'est : mon dieu comme j'ai chialé à la fin ! Bon, d'accord, devant les séries/animes/dramas, j'ai la larme facile. Mais c'est souvent LA larme quand même... Pas 30 litres de flotte, à plus pouvoir lire les sous-titres non plus (je vous laisse imaginer l'état... heureusement que j'étais seule quand j'ai regardé cet anime...). Je crois que c'était l'avant-dernier épisode il me semble (non parce que je l'ai pas revu vous pensez bien, psychologiquement je ne suis pas prête), à un moment donné où il se passe quelque chose d'assez important dans l'histoire et qu'on a un feu d'artifices qui éclate au même moment (c'est assez nébuleux dit comme cela mais sinon ce serait vous spoiler le truc, ce qui serait dommage)... (Et pour ceux qui se poseraient la question, l'ami en question cité plus haut a chialé tout pareil à ce moment, na!). C'était beau et triste à la fois, c'était à vous retourner les tripes, ma foi. Mais bref, tout cela pour dire que des animes qui provoquent ce genre de sensation, même une seule fois, ben j'en connais pas 50.

A côté de cela, au niveau de l'apparence, c'était vraiment très mignon, très « kawaï », comme on dit. C'est du coup très trompeur, parce que cela est en parfait contraste avec la rudesse de certaines scènes ou la maturité du propos. Quand on a ce genre de graphismes, spontanément on ne pense pas une seconde qu'on va voir autre chose qu'un shôjo mignon, tout au plus. Ano hi mita... est loin d'être le premier anime à jouer avec cette carte (dans un autre genre, le très remarqué Elfen Lied jouait sur cette opposition entre les dessins mignons et une histoire très sombre et violente), mais cela a toujours son petit effet !

C'est par Jintan qu'on va suivre la progression de l'histoire. C'est lui qui peut voir Menma (alors que les autres n'ont pas cette capacité) et c'est lui qui va tenter de réunifier son ancien groupe d'amis (qui dans un premier temps refuse de le croire, lorsqu'il raconte qu'il voit Menma). Il est donc notre personnage principal. Petit, il aimait Menma mais il n'a jamais osé lui avouer, et elle est morte sans le savoir... Dans les flashbacks, on voit combien Jintan était différent de ce que l'anime nous montre maintenant. Il était plein de vie, là il est terne, renfermé -il vit reclus chez lui-... Evidemment, la disparition de son amie l'a impacté, lui comme chacun de ses amis. Menma veut que le groupe soit de nouveau réuni afin qu'elle puisse faire ce qu'elle doit faire, et partir librement, et c'est donc Jintan qui va tenter d'accéder à sa requête. On le voit donc avec ses remords (il en a tant qu'au début il pense même qu'elle n'est pas réelle, juste le fruit de son imagination coupable), ses difficultés à se faire entendre... Jintan est un bon personnage, et heureusement parce que vu que c'est par lui qu'on suit tout, ça aurait dommage qu'il soit pénible ^^'.

J'ai beaucoup aimé ensuite, Yukiatsu. Il n'est pas à proprement parlé le plus sympathique, mais je l'ai trouvé intéressant, et le personnage était bien construit. Yukiatsu, c'est le second rôle, l'envieux. Il passait après Jintan, avant, que ce soit au sein du groupe ou envers Menma, qu'il aimait aussi. Et du coup il en veut encore à Jintan, parce que lui peut voir l'esprit de Menma, alors que ce n'est pas son cas. Ce personnage a été bien développé, et j'ai trouvé que toute la construction autour du fait qu'il se travestisse (ça a l'air bizarre dit comme cela mais dans l'anime, ça prend tout son sens ^^) était bien trouvée et surprenante.

Autre personnage incontournable, Menma évidemment. Elle s'est noyée lorsqu'elle était enfant, ce que les différents flashbacks nous apprennent. Elle est plutôt calme, gentille, mignonne. Il paraît évident que son « retour » a pour but de réunir à nouveau ses amis, que son décès a séparé. Elle a besoin de Jintan pour cela puisque le reste de ses amis ne peuvent pas la voir -même si elle peut communiquer en quelque sorte avec eux par d'autres moyens-... Je dois avouer que c'est un peu à cause d'elle que le premier épisode m'a fait mauvaise impression, c'est elle qui m'a laissé penser que j'aurais droit à un shôjo avec les poncifs du genre... Alors ni l'anime comme je le disais, ni le personnage non plus ne sont comme ça. Menma est tout ce qu'il y a de sympa, et évidemment on veut qu'elle réussisse son entreprise. Au vu des souvenirs relatés, l'amitié entre ce petit groupe était chouette, et les voir séparés aujourd'hui est plutôt moche -bien que compréhensible-.

Mais même sortis de ces personnages là, les autres membres du groupe ont tous leur intérêt je trouve (j'aime bien Poppo, notamment, qui est adorable). Tous ont leur place et leur importance, et aucun n'est laissé pour compte, ce qui est signe d'un bon traitement de l'histoire. On peut d'autant plus le signaler que le petit nombre d'épisodes n'aurait pas forcément laissé présager cela.

Il règne dans Ano hi mita... une ambiance très spéciale. Un brin de mélancolie, de tristesse aussi...et des moments de joie malgré tout. C'est pour moi une petite pépite, un anime qui sort du lot et qui parle à la perfection de l'amitié, du changement vécu en grandissant, et qui comporte son lot de scènes touchantes... Il est surtout très bien écrit et construit, et je le recommande vivement !

Tag(s) : #Mangas-Animes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :