Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kamenashi Kazuya : Fushimi Kyosuke

Matsushita Nao : Shimabara Yuri

Shishido Kavka : Minatogawa Yumiko

Matsumura Hokuto : Komaki Kaname

Kimura Yuichi : Yamazki Tatsujiro

Shuri : Nagashino Fumika

 

10 épisodes

2021

 

Fushimi Kyosuke, policier, a vu sa fiancée se faire sauvagement assassiner par un homme vêtu d'un manteau bleu. 3 ans plus tard, toujours marqué par ce drame, il est devenu détective privé et s'est associé avec 3 repris de justice...

Son ancienne chef, Shimabara, vient de monter une unité spéciale chargée de lutter contre la criminalité en s'aidant des caméras de surveillance. Elle propose à Kyosuke de la rejoindre et il accepte, en emmenant avec lui ses nouveaux camarades.

 

Drama policier classique, Red eyes a la particularité d'être dépourvu de l'humour qu'on peut habituellement trouver dans les dramas japonais de ce style et qui consiste notamment à faire passer les « vrais » policiers pour de parfaits imbéciles. Si les deux flics qui s'opposent à l'équipe et à Kyosuke en particulier sont mineurs, en revanche ils ne sont pas dépeints comme des crétins et ils auront même un peu droit à leur histoire aussi, en quelque sorte. Cela change un peu et ce n'est pas si mal, d'autant que le ton global de Red eyes n'est pas franchement rigolo et le moins que l'on puisse dire, c'est que les personnages en voient de dures...

Le reproche majeur que j'aurais à faire au drama, c'est son manque d'émotion. En-dehors de Kyosuke, par qui commence l'histoire et dont on prend le temps au début, et même par la suite, de nous décrire sa souffrance et sa soif de vengeance (Kame est toujours impeccable, cela va sans dire), il arrive aussi des choses dures aux autres personnages mais je trouve que sans verser dans le mélo, il aurait dû y avoir plus d'émotion, comparé à ce qui se passe. Je pense particulièrement à la chef, Shimabara ! Alors ok elle est comme ça, on comprend bien que son tempérament ne la pousse pas à s'épancher, mais quand même... Par rapport à ce qui lui arrive, je trouve que le drama aura pu montrer plus que cela combien cela la touche, parce que du coup nous en tant que spectateur, on a l'impression qu'il manque un truc et on n'est pas aussi touché qu'il le faudrait. C'est vraiment dommage je trouve.

Le point positif, c'est qu'en-dehors de son héros, Red eyes prend le temps de développer ses personnages secondaires, que ce soit la chef justement, Fumika, une membre de l'équipe, mais surtout les 3 comparses de Kyosuke. Ces 3 là, on le sait dès le début, ont la particularité d'avoir violé la loi par le passé. On s'en doute, ils avaient une « bonne raison » et ce ne sont pas des criminels au sens strict du terme. Le drama leur consacrera le temps nécessaire à ce que l'on apprenne leur histoire, leur passé et pourquoi ils sont ce qu'ils sont aujourd'hui. Ils sont tous attachants à leur façon, mais j'ai une petite préférence pour Minatogawa, qui est vraiment l'ombre de Kyosuke et qui est attachée à lui sans qu'il n'y ait de romance là-dessous, ce qui fait du bien, pour une fois. La fidélité de ces 3 là envers Kyosuke est d'ailleurs touchante.

L'intérêt c'est que les affaires épisodiques sont toutes liées, avec évidemment en ligne de mire, le meurtre de la petite amie de Kyosuke. Le grand méchant de l'histoire se révèle un peu décevant au final, disons qu'il était plus à craindre tant qu'il était dans l'ombre mais une fois qu'il se révèle, j'en attendais un peu mieux je dois dire. Je trouve qu'il y a des choses qui auraient pu être mieux exploiter et notamment envers Shimabara...

Red eyes est un divertissement de bonne facture, qui ne bouleverse pas le genre mais qui a le mérite d'être efficace et de proposer une histoire assez solide avec un potentiel selon moi, pas exploité au maximum malheureusement. Mais c'était sympa à voir et j'espère qu'on aura plus de dramas policiers un peu dans cette veine.

Tag(s) : #J-Dramas-J-movies
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :