Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une série créée par Andy Breckman, avec :

Adrian Monk : Tony Shalhoub

Sharona Fleming : Bitty Schram

Natalie Teeger : Traylor Howard

Leland Stottlemeyer : Ted Levine

Randy Disher : Jason Gray-Stanford

Dr Charles Kroger : Stanley Kamel

Dr Neven Bell : Héctor Elizondo

 

Série terminée, 8 saisons.

 

Adrian Monk était autrefois inspecteur de police. Mais lorsque sa femme Trudy a été assassinée, il a sombré dans une profonde déception. Son infirmière et assistante Sharona prend soin de lui, qui souffre de plusieurs phobies et de TOC. Ayant perdu son insigne, il devient consultant pour la police et travaille avec le capitaine Stottlemeyer sur diverses enquêtes et son sens incroyable de l'observation ainsi que son intellect hors normes sont précieux pour démêler les affaires les plus complexes...

La mort de Trudy reste la seule affaire que Monk n'a jamais pu élucider...

 

L'an dernier, j'ai eu envie de découvrir Monk, cette série tout de même très connue que je n'avais jamais vu et qui pouvait me plaire, vu le genre. J'ai donc rattrapé mon retard et visionné les 8 saisons qui composent la série, qui ma foi était bien sympathique.

Elle a pour protagoniste un homme qui tient de Sherlock Holmes, pour son intellect. Rien ne lui échappe, jusqu'au plus petit détail, et son sens de l'observation couplé à une fabuleuse mémoire, en font un détective hors pair. Mais Monk est affublé de manies, de TOC et peurs incontrôlables qui en font quelqu'un d'excentrique, qui ne peut rien faire sans son assistante (Sharona au début, puis Natalie).

Deux fils rouge vont être présents tout au long de la série : le fait que Monk veuille récupérer sa plaque et redevenir un « vrai » policier, tout d'abord. Plusieurs fois il échoue, car même s'il est un enquêteur hors pair, ses handicaps font que même Stottlemeyer, qui reconnaît son génie par ailleurs, ne le voit pas porter une arme de nouveau, ni gérer tout seul, sans béquille, une affaire.

Et le second, c'est bien sûr la mort tragique de Trudy des années plus tôt, lors d'un attentat à la voiture piégée. Monk aimait profondément sa femme et rares sont les épisodes où il n'y fait pas allusion. Perdu dans ses souvenirs, la mort de Trudy reste très présente pour lui, d'autant qu'il n'est jamais parvenu à élucider cette affaire... Plusieurs épisodes relanceront l'affaire, pour finir dans une impasse finalement. Ce n'est qu'à la toute fin de la série, lors du double épisode final, que Monk trouvera enfin la clef du mystère. Même chose pour sa place de policier d'ailleurs, qui trouvera un point final au cours de la dernière saison.Sur ces deux points, et notamment celui de Trudy, c'est vrai que c'est un peu décevant. Non pas la conclusion en elle-même, qui se tient, mais plutôt sa rapidité. On aurait aimé que l'enquête dure sur plus d'épisodes, voire sur la saison entière, plutôt que de n'avoir que deux épisodes là-dessus, qui donnent un sentiment de rapidité tout à coup, comme s'il fallait boucler cela d'ici la fin de la série. C'est un peu dommage, cela aurait ajouté plus de tension encore, si cela s'était un peu plus étalé, je trouve. Mais ceci dit, l'émotion est là quand même, car c'est la fin de plusieurs années d'incertitudes pour le personnage, qui a enfin le « qui » et le « pourquoi ».

Monk est un personnage exaspérant parce que parfois, il ne semble pas faire grand cas des autres. Sharona et Natalie lui sont entièrement dévouées, et parfois il est tout de même très égocentrique et ne leur laisse que peu de place. Mais c'est aussi quelqu'un d'attachant parce que ses peurs et ses TOC font que les plus petites choses sont un vrai défi pour lui, et quand bien même il a cette intelligence incroyable, il est quelqu'un d'assez seul et malheureux. Bien que
Trudy soit décédée avant que la série ne commence, elle est très présente dans les propos de Monk, et par flashbacks parfois aussi. On sent ainsi toute sa peine et son incapacité à aller de l'avant, tant il est prisonnier de son bonheur passé. C'est aussi cela qui en fait quelqu'un de touchant.

Adrian Monk fait tout le sel de la série, d'autant que son interprète, Tony Shalhoub, excelle dans ce rôle. Je ne crois pas avoir vu cet acteur dans autre chose, mais en tout cas le rôle semble taillé pour lui et j'avoue qu'il est difficile de le dissocier de son personnage. Mais la série n'oublie pas ses personnages secondaires pour autant, à qui elle accorde de la place, y compris pour leur développement personnel.

Le capitaine Stottlemeyer par exemple, se révèle être un ami précieux pour Monk même si parfois il l'agace. C'est un homme droit, qui parfois ne prend pas des décisions faciles (quand il ne témoigne pas en faveur de Monk dans les premières saisons parce qu'il ne le pense pas prêt à reprendre du service, par exemple), mais qui est sympathique. Son adjoint, Randy Disher, est un peu la caution humoristique, parce qu'il est naïf et spontané, mais il est loyal et désireux de prouver qu'il est un bon policier. Et puis bien sûr il y a Sharona, puis Natalie, que je préfère personnellement. La première est infirmière de profession et a soutenu Monk dès le début, quand il ne sortait plus de chez lui après la mort de Trudy. Sa vie professionnelle ne lui laisse que peu d'espace pour sa vie privée, Monk étant son seul patient, mais étant très prenant. Elle finira par partir pour vivre enfin sa vie, laissant la place à Natalie, qui sera tout aussi dévouée à Monk malgré son statut de mère célibataire. Tout ce petit monde est indispensable aux prouesses de Monk, et il est appréciable que la série en ait fait un peu plus que des faire-valoir.

A côté de cela, nous sommes sur la classique d'enquêtes épisodiques, qui tiennent plus d'Hercule Poirot, dans la mesure où l'action est moins de mise, et que l'on se concentre plus sur les indices et les témoignages, en faisant tourner ses petites cellules grises... Ces enquêtes sont de bonne facture, et pour le coup malgré le nombre d'épisodes, il y en a vraiment peu que j'ai trouvé en-dessous.

Au final une sympathique découverte que je ne regrette pas, Monk étant une série plaisante à suivre :).

Tag(s) : #Séries occidentales
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :