Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une série de VJ Boyd et Mark Bianculli, avec :

Russel Hornsby : Lincoln Rhyme

Arielle Kebbel : Amelia Sachs

Roslyn Ruff : Claire

Michael Imperioli : Rick Selitto

Ramses Jimenez : Eric Castillo

Brooke Lyons : Kate

Tate Ellington : Felix

Brian F. O'Byrne : Peter Taylor

 

D'après le roman Le Désosseur de Jeffery Deaver.

 

Série annulée au terme de la 1ère saison.

 

Lincoln Rhyme, expert-criminologue, est sur les traces d'un tueur en série particulièrement redoutable, le Bone collector, avec son partenaire, Rick Selitto. Mais en le pourchassant, il fait une chute qui le rend tétraplégique.

Désormais, coincé sur son lit et assisté d'une infirmière, il se morfond. Trois ans après son accident, une jeune policière, Amelia Sachs, découvre un corps dans le métro et adopte d'excellents réflexes. Persuadé que le Bone collector est de retour, Lincoln met sur pied son ancienne équipe d'experts, Selitto et son nouveau partenaire, et se sert d'Amelia pour être ses yeux, ses oreilles et ses jambes sur les scènes de crime...

 

Commençons par la fin : l'annulation de la série après cette première (et seule) saison de 10 épisodes. Je n'ai pas compris, parce que franchement moi j'ai vraiment adoré ! Certes il y a énormément de séries policières et il est difficile pour chacune de se faire sa place, mais quand même, je trouvais celle-ci vraiment bonne ! Le point positif par contre, c'est que certes, la dernière scène relançait le truc avec une nouvelle affaire pour la seconde saison, mais en tout cas, celle de la première saison, l'affaire du Bone collector, était bouclée. Il y a donc moins de frustration que si l'histoire était inachevée, même si j'aurais évidemment beaucoup aimé continuer à suivre les personnages.

Même si l'équipe va résoudre d'autres affaires au passage, c'est bien celle du Bone collector qui va nous occuper de bout en bout et qui va avoir le plus d'intérêt. On voit rapidement qui il est (enfin son visage, pas son identité), sa vie et sa famille. L'acteur est vraiment bon, tout à fait inquiétant sans verser dans la caricature non plus. À coups de flashbacks, on voit Lincoln à l'époque quand il le traquait, comment il a fini paralysé... certains flashbacks nous montrent Lincoln plus jeune aussi, à ses débuts avec déjà un esprit brillant. On apprend ainsi notamment comment il a acquis cette parfaite connaissance de sa ville, qui lui sera utile même alors qu'il ne peut pas sortir de chez lui.

Le personnage de Lincoln en soi, n'est pas particulièrement sympathique. Evidemment ce qu'il a vécu l'a rendu amer, il est dur avec ses proches (son infirmière, ses collègues), un peu arrogant... mais il est brillant et comme il le dit lui-même à un moment donné, il va apprendre à travailler en équipe plutôt qu'en solo. Parce qu'il n'a pas le choix du fait de sa condition, mais aussi parce qu'il a fini par comprendre que c'était la seule façon de coincer le tueur.

Son équipe est composée en premier lieu d'Amelia, toute jeune policière qui rêve de rejoindre le FBI et qui a déjà des réflexes étonnants pour une « simple » flic. Caméra incrustée dans l'uniforme, elle va devenir celle par qui Lincoln peut voir une scène de crime et lui souffler ses conseils dans l'oreillette. Petit à petit, elle va s'imposer à ses yeux et lui faire comprendre qu'elle n'est pas que des jambes et des yeux à sa disposition mais qu'elle a aussi un cerveau et qu'on doit tenir compte de ce qu'elle pense. J'ai beaucoup aimé le personnage d'Amelia, avec son passé douloureux, sa ténacité, son altruisme et son caractère... C'était un personnage féminin plutôt sympa, je trouve.

Dans le rôle de Selitto, l'ex partenaire de Lincoln, quel plaisir de retrouver Michael Imperioli, qu'on a connu tout jeune dans Les Sopranos ! Je l'ai trouvé très bon, dans ce rôle bien sympathique d'un collègue et ami qui n'a jamais voulu laisser tomber Lincoln, même quand celui-ci le renvoyait. Même s'il a un nouveau partenaire, forcément, Selitto n'a jamais lâché Lincoln et ça en fait un personnage sympathique, qu'on sent heureux de travailler de nouveau avec son ami et désireux de coincer celui qui leur a fait tant de mal.

Restent Eric, le nouveau partenaire de Selitto, Kate et Felix, les experts de l'ancienne équipe de Lincoln qui reviennent l'aider, et Claire, l'infirmière de Lincoln qui prend soin d'elle en permanence. Des personnages moins développés que ceux cités précédemment, mais sympathiques ma foi.

Avec son ambiance réussie et son suspens, particulièrement anxiogène dans le dernier épisode, Lincoln Rhyme était une série de bonne facture, que j'aurais aimé voir perdurer au-delà de cette seule saison, mais ma foi, tant pis... cela aura été en tout cas un bon divertissement !

Tag(s) : #Séries occidentales
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :